Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • : Blog du Syndicat CGT Culture de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques, conservatoires, musées, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein de la CGT pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public rendu aux Parisiens.

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com


Recherche

Pages

27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 13:16
Insultes racistes ou antisémites, agressions contre le public ou le personnel, destructions et vols de matériel, menaces diverses….

              Violence dans les bibliothèques : La Mairie de Paris regarde ailleurs....

Insultes racistes ou antisémites, agressions contre le public ou le personnel, destructions et vols de matériel, menaces diverses… quand ce ne sont pas des intrusions en bande organisée. La litanie des événements qui touchent les bibliothèques parisiennes est particulièrement édifiante si l’on en croit les (nombreux) rapports envoyés régulièrement par les responsables d’établissement à la Direction des Affaires Culturelles. 

Parfois, certains jouent même les voyeurs et se « caressent » devant quelques lectrices qui visiblement ne s’attendaient pas à ça. Une situation qui d’ailleurs commence à rebuter nombre d’usager(e)s qui ne souhaitent plus fréquenter les bibliothèques municipales parisiennes dans ces conditions.

Et que suggère l’administration parisienne pour améliorer l’accueil des usagers (une de ses priorités parait-il) et les conditions de travail de ses personnels ?  Ben, elle propose de ne diminuer rien moins que la sécurité de nombreuses bibliothèques dont l’environnement est pour le moins « sensible ».

Ainsi pour faire des économies (de bout de chandelle) le cabinet d’Anne Hidalgo a exigé de la Direction des Affaires Culturelles de rogner sur son budget « sécurité des bâtiments ». On connaît déjà les premières victimes : les bibliothèques Melville (XIIIe), Yourcenar (XVe) et Duras (XXe) qui se payent l'audace d’avoir deux agents en charge de la sécurité. Un pour assurer la sécurité incendie (en effet, ces bâtiments plutôt grands bénéficient d’une centrale incendie complexe qui impose la présence d'un agent qualifié SSIAP 2).

Quand à l’autre autre agent, celui-ci est plus particulièrement affecté à la tranquillité des locaux ce qui, on le constate tout les jours, n’est pas du luxe. Sans compter les nombreux conflits qui ont lieux dans les salles qui abritent les postes informatiques en libre service, l’agent de sureté sépare tous les jours des lecteurs qui se battent pour une place disponible.

Insultes racistes ou antisémites, agressions contre le public ou le personnel, destructions et vols de matériel, menaces diverses….

Désormais, ces établissements doivent faire une croix sur l’un d’entre eux et fissa ! Ils ont deux jours pour choisir. Cornélien. Pas chienne, la municipalité leur propose des pistes : « Supprimez l’agent diplômé du SSIAP 2  et formez donc vos agents aux subtilités de la centrale incendie ».  Problème : Même les SSIAP 1 ne sont pas habilités à cela, alors pensez les bibliothécaires ! Prions pour qu’il n’y ait pas le feu. Puisque il faut sacrifier quelqu’un, il ne reste donc plus qu’à supprimer l’agent de sécurité.

Une situation que les bibliothécaires concernés dénoncent vigoureusement. Ainsi une de  trois bibliothèques citées a été victime il y a quelques jours à peine d’incidents particulièrement graves :  des bandes jettent des livres du premier étage sur les usagers situés en dessous. Si, si. On a même parfois évité le drame car un bébé dans une poussette a bien failli être blessé. Évidemment,  le Bureau des bibliothèques est au courant. Gageons que la Direction des Affaires Culturelle et l’adjoint à la Culture, Bruno Julliard également.

Comme le disent si bien nos collègues de la CFDT, ces mesures de restriction budgétaire marquent le mépris de la mairie de Paris envers la sécurité des usagers et des personnels (lire ici). C’est pas faux.

Notre syndicat a déjà publié un article  d'alerte sur les incivilités dans les bibliothèques. C’était il y a quatre mois (lire ici). De son côté la DAC a commandé une enquête sur ce sujet.  Aujourd’hui le rapport n’est toujours pas publié. Il est vrai que il est fort probable qu’il pointe une forte dégradation de la situation dans les bibliothèques municipales de la capitale.

Nous demandons à la mairie de Paris de stopper ce projet de suppression de poste qui va à l’encontre des intérêt des usagers et des personnels avant sa présentation au Comité Hygiène et Sécurité et Condition de Travail (CHS-CT) de la Direction des Affaires Culturelles. Cette instance présidée par Bruno Julliard, doit donc se réunir en urgence. L’ensemble des syndicats devrait avoir beaucoup de choses à dire à notre premier adjoint.

 

                                   Anne Hidalgo réduit la sécurité dans les bibliothèques parisiennes

Insultes racistes ou antisémites, agressions contre le public ou le personnel, destructions et vols de matériel, menaces diverses….

                                                              - M’en fous je suis bien protégée

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris
commenter cet article

commentaires