Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • : Blog du Syndicat CGT Culture de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques, conservatoires, musées, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein de la CGT pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public rendu aux Parisiens.

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com


Recherche

Pages

13 avril 2015 1 13 /04 /avril /2015 16:38
La mairie de Paris veut forcer les bibliothécaires à dégager de leur établissement

                Une seule solution : faire de la résistance et ne pas répondre !

Pars vite et ne reviens pas ! C’est en substance le bien curieux message qu’ont reçu plusieurs bibliothécaires du réseau parisien : « Vous avez été promu(e) en 2013 et à ce titre, vous êtes tenu d’effectuer une mobilité dans un délai raisonnable. Pourriez-vous m’indiquer quelles démarches vous avez effectuées jusqu’à présent ? » Une menace, même pas voilée, qui a interloqué pour le moins mais c’est surtout la méthode du bureau des bibliothèques qui a choqué les destinataires. Petit retour en arrière

Il y a deux ans, un certain nombre d’ASBM de classe normale ont été promus dans le grade supérieur. La plupart s’était néanmoins renseignée préalablement sur les conditions d’acceptation de cette promotion car ils ne souhaitaient pas changer de poste. « Pas d’inquiétude leur a répondu leur hiérarchie il ne s’agit pas d’un changement de catégorie (puisqu’ils restaient en B), par conséquent vous n’aurez pas à changer de poste » Rassurés, nos collègues pouvaient accepter la promotion sans crainte.

Seulement voilà, le réseau est exsangue et la mairie de Paris, à la recherche du moindre poste, est touchée depuis un certain temps par le « syndrome de la mobilité ». Une maladie qui peut, si on n'y porte pas attention, dégénérer en harcèlement envers les agents récalcitrants. Une méthode qui vire à l’absurde puisque parmi ceux que la ville veut contraindre à changer de bibliothèques figurent ...des collègues à quelques mois de la retraite !

Certaines bibliothèques sont particulièrement inquiètes car on leur demande de faire partir un nombre important de collègues, jusqu’à cinq quelquefois dans des structures moyennes. Dans ce cas précis, c'est même un hachi à Parmentier. Des départs non remplacés évidemment. A moins que l’administration organise un grand jeu de chaises musicales en forçant d’autres personnes à remplacer celles qu’elle a obligé à bouger ? Du pur Qualiparis.

 

                                     La stratégie du BBL sur sa gestion des personnels

La mairie de Paris veut forcer les bibliothécaires à dégager de leur établissement

.

Les bibliothèques touchées par cette mobilité forcée seraient alors contraintes une nouvelle fois à réduire leur temps d’ouverture. Il parait qu’il y en a qui veulent ouvrir le dimanche ? Sûrement des démagos matinés de populistes !

Le plus grave dans cette triste histoire, c’est que la mairie de Paris prétend prévenir le risque psycho-social. « une question prioritaire » à ses yeux. La voilà encore une fois prise en flagrant délit de mensonge. Car quelles conséquences peut on attendre de l'obligation faite à des gens qui n’ont pas envie de bouger car ils aiment leur travail et le lieu où ils l'exercent ? Pendant ce temps, ceux qui cherchent à changer d’établissement, en sont empêchés par l’administration. On n’est plus à une absurdité près.

Que les agents ne s’inquiètent pas, ils ne sont pas obligés de bouger. Cette règle s’applique uniquement dans le cadre de la réussite à un concours de recrutement (interne et externe) ou éventuellement à un changement de catégorie. Si le bureau des bibliothèques a la mauvaise idée de les relancer, une seule solution : ne pas répondre. Pour une fois que l’administration est demandeuse, elle va voir ce que c’est de rester à mariner. En plus la mairie de Paris est coincée car les promotions sont irrévocables dès leur parution au bulletin municipal officiel. C’est ballot !

Néanmoins, si l’administration persiste et menace les agents de partir, que ceux-ci n’hésitent pas à contacter une organisation syndicale. Pour notre part, nous organiserons toutes les actions collectives nécessaires. La Direction des Affaires Culturelles peut compter sur nous.

 

La mairie de Paris veut forcer les bibliothécaires à dégager de leur établissement
La mairie de Paris veut forcer les bibliothécaires à dégager de leur établissement

                         - A mon avis Bruno, j'crois que tu peux leur faire confiance

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article

commentaires