Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • : Blog du Syndicat CGT Culture de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques, conservatoires, musées, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein de la CGT pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public rendu aux Parisiens.

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com


Recherche

Pages

6 avril 2016 3 06 /04 /avril /2016 16:17
Pourquoi nous sommes opposés à l’ouverture le dimanche de nouvelles bibliothèques à Paris

Il faut dire que celles qui ouvrent déjà ce jour là sont dans une situation catastrophique

C’est ce que l’on appelle une véritable provocation... La mairie de Paris a annoncé par voix de presse l’ouverture le dimanche de sept nouvelles bibliothèques : Parmentier (XIe), Hélène Berr (XIIe), Melville (XIIIe), Aimé Césaire (XIVe), Germaine Tillion (XVIe), Rostand (XVIIe) et Sabatier (XVIIIe). On parle bien sûr d’établissements déjà existants et qui étaient fermés ce jour-là.

Ici, la méthode de communiquer - prévenir les médias avant même les principaux concernés, ou encore les partenaires sociaux - montre bien quelle considération la mairie de Paris accorde aux personnels et au dialogue social... Et cette annonce est bien, dans le contexte actuel, une véritable attaque contre les conditions de travail des bibliothécaires parisiens. Surtout après les restrictions budgétaires en vigueur depuis plusieurs années, qui ont eu pour conséquence la diminution importante de personnel dans les bibliothèques municipales de la Capitale.

De fait, les établissements exsangues en sont même contraints …à réduire leurs horaires d’ouverture en semaine. Quand ils ne sont pas carrément fermés brutalement ! Une situation que dénonce même l'ABF laquelle ne cache pas sa déception de voir la question de l'élargissement des horaires se focaliser, une fois de plus, sur le seul dimanche alors « que les besoins se font sentir sur l'ensemble de la semaine dans bien des cas » (lire ici). On peut donc comprendre que les bibliothécaires soient furieux de cette annonce municipale qui va les obliger, sans aucune concertation, a travailler un jour supplémentaire au détriment de leur vie familiale.

Plus grave, les bibliothèques qui ouvrent déjà le dimanche sont dans une situation que l’on peut sans exagérer qualifiée de catastrophique. Ainsi, la médiathèque Duras (XXe) pour ouvrir le dimanche est obligée de « réquisitionner » son personnel de direction pour permettre la présence d’un cadre A chaque dimanche. des cadres qui sont donc contraints de faire plus d’un dimanche sur cinq comme prévu dans la réglementation... votée par le Conseil de Paris !

Dans le même ordre d’idée, la parité entre agents titulaires et personnels contractuels prévue par la même délibération municipale n’est pas plus respectée que ce soit à Duras mais aussi à Sagan (Xe) ou encore à François Truffaud (Ie). La mairie foule ainsi au pied les textes qu’elle a pourtant elle même fait voter. Évidemment, certains collègues veulent quitter leur établissement, voire même le réseau de la Ville de Paris tellement ils n’en peuvent plus. Comme on les comprend !

Autre foutage de gueule de la part de notre cher employeur : « Les agents des établissements concernés, s’ils refusent de travailler le dimanche seront accompagnés par l’administration dans leur mobilité vers un autre établissement ». Ceux qui ont déjà expérimenté cet accompagnement doivent sûrement apprécier cet humour municipal.

 

Pourquoi nous sommes opposés à l’ouverture le dimanche de nouvelles bibliothèques à Paris

                                           - En plus, ils nous prennent vraiment pour des......

On ignore où la Ville de Paris met les pieds dans cette histoire car pour ouvrir autant d’équipements supplémentaires le dimanche…. il faudra bien recruter des bibliothécaires ! Pas loin d’une centaine d’après nos estimations. Or la Ville compte encore supprimer des postes l’année prochaine, comme cette année et celles d’avant, en raison des baisses de dotations de l’État. Sans parler de l’embauche de vacataires (entre 150 et 200 au bas mot). Bref, elle va droit dans le mur.

Mais la Mairie de Paris va aussi devoir affronter un autre chantier : Celui de la prime du dimanche. En effet, les personnels qui travaillent déjà ce jour en là en bibliothèque, réclament depuis longtemps que cette dernière soit de cent euros net (au lieu de brut comme actuellement). Revendication légitime tant les primes des personnels de la direction des Affaires Culturelles sont parmi les plus basses de la Ville. Et même de celles des bibliothécaires d’État et des autres collectivités territoriales. Une véritable épine dans le pied de Bruno Julliard, l’adjoint en charge de la culture.

Évidemment, la Ville de Paris, comme à son habitude, compte passer en force puisqu’elle prévoit pour avaliser ces nouvelles ouvertures de convoquer un Comité Technique … en juin avant de faire voter le Conseil de Paris en septembre. Deux mois « pour engager des échanges avec les représentants des personnels » dixit la mairie qui, il est vrai, décrit ce processus comme l'une de ses « grandes étapes de négociation sociale ». Bon, si ils font tout ça pour nous énerver, on les rassure, c’est réussit.

D’après nos premiers contacts avec eux, l'ensemble des syndicats représentatifs à la Directions des Affaires Culturelles ne comptent donc pas se laisser faire et vont organiser la riposte. Une Assemblée Générale intersyndicale - CGT, FO, SUPAP, UCP et UNSA - à destination de tous les bibliothécaires du réseau parisien est d’ors et déjà prévue le jeudi 21 avril à la Bourse du travail (salle Grande Croizat), rue du Château d’Eau, Métro République à partir de 9h30.

 

              Ouverture des bibliothèques le dimanche : la Mairie de Paris va dans le mur

Pourquoi nous sommes opposés à l’ouverture le dimanche de nouvelles bibliothèques à Paris

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article

commentaires

Bibliothèque Picpus Hélène Berr 14/04/2016 16:39

Bonjour,
A la bibliothèque, une majorité de collègues est farouchement opposés à l’ouverture du dimanche quelque soient les conditions proposées par la Ville de Paris. Le reste est lui aussi opposé si nos conditions ne sont pas acceptées, liées aux spécificités de notre établissement en mille-feuilles cloisonnées, à savoir :
- Le respect du volontariat
- 10 titulaires présents par dimanche ( = un minimum de 15 créations de postes)
- Un ratio 50% de titulaires/étudiants
- La prime revalorisée à 100€ nets
- Une véritable formation des étudiants (1 semaine minimum en bibliothèque ouverte)
- La présence ce jour-là d’un vigile, d’une véritable maintenance informatique, de bâtiment et de sécurité (permanence à la SLA)
Pour le moment la ville avec sa proposition de n'embaucher qu'un seul titulaire se moque franchement de nous. Et à notre avis, ça va vraiment pas le faire