Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • : Blog du Syndicat CGT Culture de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques, conservatoires, musées, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein de la CGT pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public rendu aux Parisiens.

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com


Recherche

Pages

3 avril 2017 1 03 /04 /avril /2017 11:52
Dans les conservatoires parisiens, les enfants pourront désormais être laissés sans surveillance

Une proposition qui pourrait bien faire hurler les auteurs d'un rapport (qui avait défrayé la chronique) sur la protection des mineurs dans les conservatoires

C’est un texte que la mairie de Paris va bientôt soumettre au vote des élus de la capitale. Un règlement officiel régissant le fonctionnement des conservatoires municipaux d’arrondissement. Problème : certains passages  de ce règlement sont clairement à l’opposé des règles élémentaires de sécurité.

En effet, la Ville de Paris compte bientôt officialiser noir sur blanc que des enfants, s’ils ont simplement dépassé l’âge de onze ans, auront désormais le droit de pouvoir s’enfermer seul dans une salle pour répéter. Évidemment, hors de toute surveillance puisque les dites salles ne sont pas munies de hublot mais sont aussi souvent éloignées des espaces d’accueil où se trouve les personnels administratifs. Un véritable problème notamment en cas d’évacuation (incendie ou autre).  Nous posons donc la question de savoir comment un enfant de onze ans interprétera la sonnerie d’une alarme. Comme un appel à se barricader ou bien à évacuer ? Notre syndicat rappelle à tout hasard que les conservatoires sont notoirement en sous effectifs : ils manquent de personnels administratifs et ces derniers ne pourront pas surveiller des enfants qui pourraient se trouver isolés.

Pour justifier de laisser les enfants de plus de onze ans livrés à eux même dans ces bâtiments complexes que sont les conservatoires d’arrondissement, l’administration dans un premier temps affirmait que c'était « une demande des parents ». Mais après l'avoir poussée dans ses retranchements, la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris a fini par nous avouer que c'était en fait « une volonté politique » de nos élus. Ces derniers auraient-ils été soudain attrapés par le syndrome de Summerhill ? Bizarre tout de même que cette  « volonté politique » puisque les conservatoires ont toujours accueilli les élèves qui souhaitent répéter ; mais ils le font évidemment en fonction de leurs effectifs, de leurs disponibilités et de la disponibilité des locaux. Preuve de leurs difficultés, il arrive même que les cours soient donnés hors conservatoire du fait de la défaillance des bâtiments.

Mais cette proposition de laisser seuls des enfants encore très jeunes pourrait bien avoir des conséquences dans un tout autre domaine que la sécurité et faire hurler les membres….. de la  Mission « de prévention, de signalement et de traitement des risques d’infraction sexuelle sur des mineurs par des agents de la Ville de Paris » ! Il est vrai que ces derniers dans un rapport qui avait défrayé la chronique en juin 2015, avaient recommandé de « rendre les locaux transparents et visibles, notamment par la pose de portes entièrement en verre dans les conservatoires ». Mais surtout, pour les auteurs de ce rapport, il était hors de question de laisser des enfants  dans des « espaces isolés, à distance des regards et/ou isolés à un étage différent ». Soit tout le contraire de ce qui est dans ce projet de « règlement ».

C'est ce qu'on appelle soulever un lièvre. Voire dans le cas présent un loup. C’est pourquoi nous demandons à l’administration parisienne de revoir sa copie. Une position partagée par de nombreux agents des conservatoires de la Capitale.

 

 

     Sécurité des élèves dans les conservatoires :  la Ville de Paris doit revoir sa copie

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans Conservatoire-ABA
commenter cet article

commentaires