Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • : Blog du Syndicat CGT Culture de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques, conservatoires, musées, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein de la CGT pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public rendu aux Parisiens.

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com


Recherche

Pages

28 juillet 2017 5 28 /07 /juillet /2017 16:57
Paris : les archives du féminisme doivent débarrasser le plancher

La bibliothèque Marguerite Durand, logée dans le XIIIème arrondissement depuis trente ans, doit être expulsée selon les plans de la mairie de Paris. Les professionnels dénoncent un transfert dans un lieu « totalement inadéquat à la conservation et la communication de ce fonds qui archive l'histoire du féminisme »

Décidément la Mairie de Paris veut vraiment faire la peau à la bibliothèque Marguerite Durand, cet établissement culturel qui conserve et archive l’histoire du féminisme depuis 1932. En effet, après une première tentative il y a quelques mois déjà, vite dénoncée par de nombreux intellectuels , voici que l’administration dirigée par Anne Hidalgo revient, avec le même manque de finesse, à la charge contre cette bibliothèque qui depuis 1989 partage le même bâtiment que celle de Jean-Pierre Melville, au croisement des rues Nationale et Tolbiac dans le XIIIe arrondissement de Paris.

Une présence semble-t-il toujours très gênante car la municipalité parisienne veut ouvrir la médiathèque Melville le dimanche et compte, après travaux, y installer un « espace détente ». Certains parlent même d’une cafétéria ! Un vrai projet de société. D’où l’urgence de dégager les espaces occupés par l’équipe de Marguerite Durand. Et l’administration de prévenir les personnels de Marguerite Durand : « Vous n’avez pas le choix ». Allez ouste les féministes, dehors !

Mais peut-être est-ce l’occasion de valoriser cette bibliothèque spécialisée dans l'histoire des femmes et du féminisme en lui proposant un nouvel écrin digne de ce nom ? Et bien pas vraiment, selon les perspectives, pour le moins sombres, dessinées par la Ville de Paris. Pourtant cette dernière tente de se montrer d’abord convaincante : « On va vous envoyer dans le centre ». Et de proposer aux agents d’intégrer la Bibliothèque Historique (BHVP), laquelle il est vrai est on ne peut plus centrale puisque située dans le quartier du Marais dans le IVe arrondissement. C’est alors que la Direction des Affaires Culturelles (DAC) de la Ville de Paris décide de faire éclater son génie créatif pour tenter de mener à bien son projet…

Tout d’abord, les bibliothécaires de Marguerite Durand auront de beaux bureaux : les anciens appartements de l’ancien conservateur, l’historique Jean Derens ! Enfin ce qu’il en reste ! Ceux-ci étant inoccupés depuis de nombreuses années, ils sont maintenant un peu décatis et désormais réduits à un deux-pièces-cuisine. Bah, pour sept personnes faudra se serrer, mais vu la crise du logement dans la Capitale, c’est cadeau non ? Même sans les APL. Et puis en cas de souci, la DAC pourra toujours faire appel à Stéphane Plaza.

 

 

Et les collections que deviennent-elles ? Là, l’administration est bien moins créative… En effet, la Bibliothèque Historique n’a pas de place dans ses réserves  : elle a même de ce fait mis pas mal de documents à la benne ces dernières années. Les archives du féminisme iraient donc dans un entrepôt. A condition d’en trouver un. Et pour les chercheurs et universitaires obstinés qui voudraient quand même les consulter, il faudrait en faire la demande au moins deux jours à l’avance... C’est ce que l’on appelle sûrement un progrès puisque, dans le quartier de Tolbiac, elles étaient à la disposition permanente des usagers. Ceci dit, si les archives de Marguerite Durand ne sont plus disponibles, ce ne serait pas un souci puisque de toute façon la bibliothèque n’aurait plus qu’une salle de lecture réduite à la portion congrue. Et encore, seulement en comptant sur la charité des propriétaires des lieux.

« Ce projet est une manière détournée de faire disparaître l’actuelle bibliothèque, connue, fréquentée et appréciée par les professionnels comme par les amatrices et amateurs de l’histoire des femmes, sans que les personnels n’aient été consultés et sans que les conditions de cette mutation ne soient définies. D’autant que le seul lieu d’implantation de cette nouvelle bibliothèque apparaît totalement inadéquat : Trop petit et inapproprié à la conservation et à la communication des fonds d’archives », cinglaient les auteurs de la tribune publiée dans Libération à ce sujet (lire ici).

Pour ces spécialistes du féminisme, si un déménagement doit avoir lieu, cela ne peut se justifier « que par une amélioration des conditions de travail des personnels et d’accès du public aux fonds. Ainsi, pour que vive la structure léguée par Marguerite Durand à la Ville de Paris, cette nouvelle bibliothèque doit d’abord conserver en un lieu unique, à Paris, les personnels, la salle de consultation et les fonds d’archives. Elle doit être hébergée dans des locaux plus grands que l’actuelle bibliothèque pour permettre l’enrichissement des fonds et leur assurer de bonnes conditions de conservation ». Pas vraiment le projet imaginé par la Direction des Affaires Culturelles.

D’autant plus surprenant que cette décision va à l’encontre d’une décision du Conseil de Paris ! En effet, il y a huit mois à peine, les élus parisiens unanimes avaient voté, avec l’assentiment du premier adjoint en charge de la Culture, « qu’une concertation, associant notamment le personnel, soit menée sur l’avenir de la bibliothèque Marguerite Durand » et «  que le déménagement ne soit envisagé que dans un lieu plus grand et fonctionnel ». Bruno Julliard aurait-il alors été trahi par sa propre administration ?

En attendant, les personnels de la bibliothèque Marguerite Durand peuvent compter sur le soutien de la majorité des syndicats représentés à la Direction des Affaires Culturelles. D’ailleurs, une assemblée générale va être organisée très vite pour mettre en place les outils qui permettent d’assurer la préservation des collections et des conditions de travail pour y parvenir.

   Bibliothèque Marguerite Durand : Bruno Julliard a-t-il été trahi par sa propre administration ?

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article

commentaires

Anne Souyris (via twitter) 19/08/2017 17:35

L'accès à l'histoire du Feminisme est essentiel pour notre démocratie c notre devoir d'y veiller et nous y veillerons @ecoloParis

https://twitter.com/annesouyris/status/898821561528057857

Gacher 18/08/2017 15:24

Le changement de direction des affaires culturelles peut-elle modifier cette décision?

CGT Culture DAC Ville de Paris 18/08/2017 16:25

Pourquoi il y a un nouveau directeur (ou directrice) qui va bientôt arriver ?
Ce serait une info pour notre part qui n'en avons aucune

Ekate 09/08/2017 04:04

Pas étonnant de la part d'une "femme" qui adore jouer les interrupteurs au gré de l'actualité, et en dépit du bon sens (éclairer la Tour Eiffel en vert pour défendre l'écologie ?!...) Il faut qu'il y ait des morts pour qu'enfin elle se "taise". Qu'est-ce qu'elle peut bien comprendre au Féminisme, celle-là ?! Il faut d'abord un cerveau !

Daniele Obono (via Twitter) 02/08/2017 19:22

#enmodebibliothecaire #bib2Paris La bibliothèque du #féminisme #MargueriteDurand doit trouver un lieu adéquat !

https://twitter.com/Deputee_Obono/status/892671259854725120

Françoise Laborde (via Twitter) 02/08/2017 19:19

@laurossignol @FeminismePop @PFDMedias :Pourquoi les archives du féminisme doivent déménager? Ville de Paris

https://twitter.com/frlaborde/status/891562216213893121

Patricia Tilburg (via Twitter) 30/07/2017 12:13

French historians! The Bibliothèque Marguerite Durand faces expulsion from its building. @WestFrenchHist @HFranceWebsite

https://twitter.com/ProfTilburg/status/891263330278666245

Matthieu Letourneux (via Twitter) 30/07/2017 12:11

Il y a actuellement une politique délibérée de la Ville de Paris pour se débarrasser des bibliothèques spécialisées. C'est un vrai scandale.

https://twitter.com/matthletourneux/status/891582609750446080

Christine Bard (via Twitter) 30/07/2017 12:10

Non à la mort programmée de notre bibliothèque de l'histoire des femmes et du féminisme. Archives du féminisme en colère ! @Anne_Hidalgo

https://twitter.com/Christine_Bard/status/891265475740618752

Christine Bard (via Twitter) 30/07/2017 12:09

Nous nous joignons à la protestation syndicale contre ce projet funeste. Association Archives du féminisme en colère !

https://twitter.com/Christine_Bard/status/891227584272445441

Martine Sonnet (via Twitter) 30/07/2017 12:08

Juste colère en effet, qu'on laisse vivre Marguerite Durand, ses collections, ses personnels, ses lectrices et lecteurs en un lieu unique !

https://twitter.com/msonnet/status/891241552688885761

Martine Billard 30/07/2017 12:06

Comment peut-on supprimer le seul fonds féministe existant @Anne_Hidalgo @BrunoJulliard ? C'est le contraire qu'il faut faire #feminisme

https://twitter.com/MartineBillard/status/891306135717916677