Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • : Blog du Syndicat CGT Culture de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques, conservatoires, musées, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein de la CGT pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public rendu aux Parisiens.

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com


Recherche

Pages

3 octobre 2017 2 03 /10 /octobre /2017 15:51
Bibliothèque Marguerite Durand : les élu.e.s du Conseil de Paris demandent à Anne Hidalgo de « revoir ses plans » !

Le texte, voté à l’unanimité par tous les élus parisiens, exige ainsi que la mairie de Paris réponde aux demandes des syndicats, lesquels réclament la saisine de l’Inspection Générale des Bibliothèques de France

La mairie de Paris pensait sans doute que l’affaire serait vite pliée. Prenant prétexte de travaux de réaménagement de la bibliothèque Jean-Pierre Melville (XIIIe), elle projetait, discrètement, au cœur de l’été, d’expulser la bibliothèque des femmes et du féminisme, Marguerite Durand, pour la transférer à la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris (IVe) d’ici 2018. Le projet de l’équipe dirigée par Anne Hidalgo et Bruno Julliard une fois révélé n’a pas manqué de susciter un tollé de la part de tous les spécialistes pour lesquels la Bibliothèque Historique (BHVP) semble un lieu totalement « inadéquat à la conservation et la communication de ces fonds d’archives sur l'histoire du féminisme ».

Une réaction qui a - semble-t-il - pris l’administration parisienne de cours comme en témoignent les nombreux articles de presse, la création d’un collectif Sauvons la BMD! et la mise en place d’une pétition qui a recueilli des milliers de signatures mais aussi les nombreux courriers envoyés à Anne Hidalgo par des scientifiques, des écrivain.e.s,  jusqu’à un ancien ministre socialiste (lire ici et

Une fronde qui s’est désormais étendue jusqu’au Conseil de Paris, puisque tous les élus parisiens, toutes tendances politiques confondues, ont demandé à la mairie de Paris de revoir ses plans et de renoncer à son projet actuel concernant « la bibliothèque des femmes ». Parmi les préconisations du vœu, qui a même été voté par l’exécutif, le Conseil de Paris demande à Anne Hidalgo et Bruno Julliard, le premier adjoint en charge de la culture, « d’associer toutes les actrices et acteurs concernés par l’avenir de la bibliothèque Marguerite Durand (communauté scientifique, usagers et personnels) » (lire ici).

Pour les représentants des personnels, c’est bien simple : il suffit juste de reprendre la demande de toutes les organisations syndicales de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris (CFDT, CGT, FO, SUPAP, UCP, UNSA), lesquelles ont demandé à la mairie de Paris de saisir l’inspection pour que celle-ci donne son expertise sur la pertinence scientifique et patrimoniale de ce projet de déménagement de la « bibliothèque des femmes » et celui des architectes des bâtiments de France sur la capacité d’accueil de la Bibliothèque Historique (lire ici).

Enfin, toujours pour respecter l’avis unanime du Conseil de Paris, l’administration doit évidemment cesser toute démarche entraînant le départ de la bibliothèque Marguerite Durand avant d'avoir présenté toutes les expertises nécessaires aux membres élus des instances de représentation des personnels (Comité Hygiène et Sécurité, Comité Technique), préalable obligatoire à toute réorganisation de service comme cela serait le cas concernant la bibliothèque Marguerite Durand.

     Marguerite Durand : Pour le Conseil de Paris, Anne Hidalgo doit « revoir ses plans » !

                        - Attention madame, là vous êtes en train de signer la pétition !

Partager cet article

Repost0

commentaires

BARD Christine 03/10/2017 17:03

Merci à la CGT et à l'intersyndicale pour la défense de cette bibliothèque essentielle aux recherches sur l'histoire des femmes et du genre.