Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Syndicat PACS-DAC de la Ville de Paris
  • : Blog du syndicat PACS de la Direction des Affaires Culturelles (DAC) de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques municipales, conservatoires d'arrondissement, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein du syndicat des personnels administratifs, de la culture et de service (PACS) pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com

 

 

 

Recherche

20 novembre 2017 1 20 /11 /novembre /2017 08:23
Paris : Pour défendre la « Bibliothèque des Femmes », la foule était au rendez-vous

Plusieurs centaine de personnes se sont rassemblées, tout au long de l'après-midi du samedi 18 novembre, à l'appel du collectif « Sauvons la bibliothèque Marguerite Durand ! »

La mairie de Paris croyait sans doute l'affaire pliée et qu'elle ne susciterait plus aucun remous. Elle qui voulait transférer la bibliothèque Marguerite Durand (BMD), dépositaire des archives de cette figure féministe, dans un autre lieu. Un lieu toutefois totalement « inadéquat à la conservation et la communication de ces fonds d’archives sur l'histoire du féminisme » selon les chercheurs, chercheuses, historien.ne.s et archivistes.

Mais l’obstination de l'équipe d'Anne Hidalgo est telle qu'elle s'invite chaque semaine dans les médias et les tribunes de personnalités féministes, intellectuel. le.s ou politiques. Il semble que la municipalité, à l'instar de l’allégorie du « sparadrap du capitaine Haddock »,ne sache plus comment se dépatouiller de cette fronde menée par les associations féministes, mais aussi les professionnel.le.s des bibliothèques et des archives.

Une fronde qui ne semble pas retomber si l'on en croit l'ampleur du rassemblement qui s'est tenu ce samedi 18 novembre devant la bibliothèque Marguerite Durand. Plusieurs centaines de personnes se sont relayées tout au long de l'après-midi ; et il y avait du beau monde : L'historienne féministe de renommée internationale, Michelle Perrot, mais aussi Christine Bard, universitaire et spécialiste reconnue des questions de genre, Florence Montraynaud, écrivaine et fondatrice des « Chiennes de Garde », toutes bien évidemment fondatrices du Collectif « sauvons la Bibliothèque Marguerite Durand ! ». Dans la foule, composée de militant.e.s féministes, de syndicalistes, de bibliothécaires, d'étudiant.e.s, de journalistes et d'usagers, les observateurs de tout genre ont même pu remarquer la présence de Danielle Obono, bibliothécaire devenue il y a quelques mois députée de Paris sous l'égide de la France Insoumise.

 

Paris : Pour défendre la « bibliothèque des femmes », la foule était au rendez-vous.Paris : Pour défendre la « bibliothèque des femmes », la foule était au rendez-vous.
Paris : Pour défendre la « bibliothèque des femmes », la foule était au rendez-vous.Paris : Pour défendre la « bibliothèque des femmes », la foule était au rendez-vous.

Paris : Pour défendre la « bibliothèque des femmes », la foule était au rendez-vous.

En tout cas, c'est peu dire que le« funeste projet » de la mairie de Paris n'a pas convaincu les soutiens de la « Bibliothèque des Femmes ». Ainsi pour Michelle Perrot « déménager la bibliothèque ? Pourquoi pas. Mais cette proposition de la mairie de Paris ne nous semble pas convenir. Pour cette bibliothèque, qui a un intérêt national, il faut un lieu autonome, vaste, qui permette de conserver et d'accroître les collections ». Pas vraiment ce que propose la municipalité pour le moment. « La BMD, lieu de la mémoire féministe unique en France. Elle mérite mieux que la galerie que nous propose la ville de Paris qui, on le sait déjà, sera trop petite pour accueillir toutes les archives de la BMD et ne donnera aucune possibilité pour continuer d’accroître les fonds » insiste pour sa part Christine Bard.

« Ils veulent reléguer ce fond sur le féminisme au placard pour le remplacer par un espace pour les jeux vidéos. Quelle tristesse ! Ce n’est pas possible. C’est une insulte à toutes les femmes qui se sont battues pour défendre les droits de la femme » déclare en colère Joëlle, une manifestante interrogée par Le Parisien. Présent lui aussi à la manifestation, Yves Contassot, élu écologiste du XIIIe arrondissement, a par ailleurs déclaré « que son groupe politique poursuivait ses recherches et proposerait prochainement à la ville un lieu d’implantation suffisamment spacieux pour accueillir la BMD et la mettre en valeur ». Ce sera difficile pour Bruno Julliard et Anne Hidalgo de refuser puisque c'est le sens du vœu voté à l'unanimité par le Conseil de Paris le mois dernier.

De son côté, la mairie de Paris tente de colmater les brèches puisque le vendredi 24 novembre prochain, tous les syndicats de la Direction des Affaires Culturelle de la Ville de Paris sont conviés à une réunion en présence des chefs de cabinets d'élus au sujet de l'avenir de la bibliothèque Marguerite Durand. Des syndicats qui pour le moment demandent à l’exécutif parisien de suspendre toute initiative dans la poursuite de son « funeste projet » en attendant la mise en place d'expertises indépendantes sur la pertinence de déménager ces archives du féminisme uniques en France, notamment celle de l'Inspection générale des Bibliothèques (lire ici).

 

Paris : Pour défendre la « Bibliothèque des Femmes », la foule était au rendez-vous

Partager cet article

Repost0

commentaires