Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Syndicat PACS-DAC de la Ville de Paris
  • : Blog du syndicat PACS de la Direction des Affaires Culturelles (DAC) de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques municipales, conservatoires d'arrondissement, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein du syndicat des personnels administratifs, de la culture et de service (PACS) pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com

 

 

 

Recherche

15 décembre 2017 5 15 /12 /décembre /2017 18:34
La mairie de Paris contrainte de mettre fin à la discrimination qui touchait une partie de ses bibliothécaires

                       Champagne pour les uns ! Caviar pour les autres ?

Les connaisseurs ont appelé ça « lever un lièvre », lorsque nous avions révélé cette manœuvre de la DRH de la Ville de Paris qui consistait à créer deux catégories de bibliothécaires en excluant une partie d’entre eux de la revalorisation des primes de la filière culturelle. Inutile de dire que cette discrimination - il n’y a pas d’autre mot - qui touche des agents d’un même corps et d’une même direction, a provoqué une vive émotion chez tous les collègues, qu’ils bénéficient du rattrapage ou pas (lire ici).

Il faut reconnaître que notre alerte a rencontré un certain écho, voire un écho certain dans les couloirs de l'Hôtel de Ville puisque une partie des élus et de l'administration n'a pu que reconnaître le fondement de nos arguments. En conséquence, une rencontre réunissant les organisations syndicales, la DRH et la Direction des Affaires Culturelles a eu lieu ce vendredi. Et l'on peut dire que la DRH a été contrainte de revoir sa copie et de mettre fin à « l'inégalité de traitement » qui touchait une partie de nos collègues. Et même sacrément si l'on observe bien.

Ainsi, les agents lauréats en catégorie B cette année (et les prochaines années) qui devaient à l'origine être exclus de toute revalorisation auront un minimum de primes de 4.000 euros annuel d'ici 2019. Une augmentation qui, si elle se fait par palier, est effective dès maintenant avec un plancher de 3.200 euros pour cette année. D'après l'administration la plupart des agents n'atttaigneait pas ce montant. C'est donc une sacré avancée. Et cela devrait normalement se vérifier sur le bulletin de paye de décembre. Happy Christmas !

Pour les bibliothécaires de catégorie A, le plancher cette année est fixé à 4.200 euros pour ensuite atteindre les 4.800 euros. Et plus d'excuse pour refuser de donner des étrennes à son concierge. Donc oui, il a été mis fin à cette discrimination entre les anciens agents du réseau et les nouveaux (et futurs arrivants). Bon rien n'est encore parfait bien sûr, mais c'est déjà ça. Comme quoi le syndicalisme a parfois du bon, non ?

La mairie de Paris contrainte de mettre fin à la discrimination qui touchait une partie de ses bibliothécaires

Partager cet article

Repost0

commentaires

Mairie de Paris 03/01/2018 14:19

Voici le message de l'administration envoyé aux bibliothécaires de la Ville de Paris

Mesdames, Messieurs

Comme vous le savez, un protocole d’accord concernant la revalorisation du niveau indemnitaire de la filière des bibliothèque à la faveur de la mise en place du Régime Indemnitaire prenant en compte les Fonctions, les Sujétions l’Expertise et l’engagement Professionnel (RIFSEEP) a été signé fin janvier 2017. Il a été décidé de faire bénéficier les personnels de catégorie A et B des bibliothèques d’une revalorisation de leur niveau indemnitaire dès l’année 2017 pour les agents présents au 31/12/2016 avant même la mise en place du RIFSEEP dont les barèmes ne sont pas encore publiés.

Par ailleurs, le protocole prévoit un montant d’entrée de corps dont bénéficient tout agent arrivé à compter du 01/01/2017. Ce montant d’entrée de corps évoluera sur 3 ans selon les montants indiqués ci-dessous qui correspondent à un temps de travail à temps plein sur une année complète :

• 3 200 € en 2017
• 3 800 €en 2018
• 4 000 € en 2019

Ainsi, si votre niveau indemnitaire se situe en-dessous du montant d’entrée de corps défini pour chacune des années 2017 à 2019, vous percevrez en décembre un montant complémentaire correspondant à la différence entre ces montants d’entrée de corps et votre montant de primes. Ce complément sera calculé chaque année en fonction de votre temps de présence effective.