Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Syndicat PACS-DAC de la Ville de Paris
  • : Blog du syndicat PACS de la Direction des Affaires Culturelles (DAC) de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques municipales, conservatoires d'arrondissement, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein du syndicat des personnels administratifs, de la culture et de service (PACS) pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com

 

 

 

Recherche

24 mai 2018 4 24 /05 /mai /2018 17:35
Pour casser la grève des Catacombes, des « syndicalistes » de l’UNSA ont tenté de se faire passer pour d’autres

Puis une fois démasqués, ils ont proféré menaces et insultes avant de sortir sous les lazzis

Les agents des Catacombes sont en grève depuis le 3 mai déjà. Ce qui en fait (et de loin) le plus long conflit social dans l’histoire des musées municipaux parisiens. De quoi faire perdre parfois tous sens commun à la direction Paris-Musées, l'établissement public également en charge du célèbre ossuaire de la place Denfert (voir ici). Mais aussi à.... certains « syndicalistes » lesquels avaient, certes, déjà un peu sombré dans le ridicule (voir ici). Sauf que selon les témoignages des personnels des Catacombes, cette semaine ils ont désormais passé un cap. Et haut la main.

Tout commence d’abord par une scène assez surréaliste : à une personne présente sur le piquet de grève qui leur demandait « qui ils étaient », nos représentants de l’UNSA (car oui, ce sont encore bien eux) se sont présentés comme étant…..de la CGT ! Tudieu. Mais probablement le seul moyen pour eux d’approcher les personnels sans doute. Surtout après leur précédent faits d'armes. Inutile de dire qu’ils ont été très vite démasqués. De vrais pieds nickelés…C'est vrai que comme leur modèle ils étaient trois.

Mais alors pourquoi se rendre sur le site des Catacombes puisque personne ne leur avait demandé de venir ? Certains murmurent que Paris-Musées les aurait un peu encouragés. Bingo ! « Leur objectif était de convaincre les agents d'arrêter la grève et d'aller en négociations avec eux » ont ainsi rapporté les personnels sur leur page Facebook. Et les grévistes d’envoyer évidemment bouler nos trois pieds nickelés.

C’est peu dire que ces derniers l’ont mal pris comme l’ont constaté les témoins sur place. « Ils ont haussé le ton, d'abord en accusant les syndicats qui nous soutiennent de mener les agents dans le mur, ensuite en proférant des menaces puis en bousculant des jeunes documentaristes venues filmer la grève (qu'ils ont aussi menacées, tant qu'à faire) » peut-on lire. Pas vraiment joli-joli tout ça. Il était temps alors pour nos pieds nickelés de partir ensuite sous les lazzis. Pas sûr qu’aux Catacombes, on les revoie de sitôt.

Pour casser la grève des Catacombes, des « syndicalistes » de l’UNSA ont tenté de se faire passer pour d’autres

Partager cet article

Repost0

commentaires