Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Syndicat PACS-DAC de la Ville de Paris
  • : Blog du syndicat PACS de la Direction des Affaires Culturelles (DAC) de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques municipales, conservatoires d'arrondissement, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein du syndicat des personnels administratifs, de la culture et de service (PACS) pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com

 

 

 

Recherche

9 mai 2019 4 09 /05 /mai /2019 16:18
Paris XXe : La médiathèque Marguerite Duras part à vau l’eau

A tel point que la maire de l’arrondissement, Frédérique Calandra, a fait un esclandre après être venu constater la situation sur place

Ils prient le ciel pour qu’il ne pleuve pas. Dans le cas contraire ils sont obligés de quitter leur bureau tellement ça mouille. « Depuis plus de trois ans, nous avons en permanence dans le bureau deux seaux, bien utiles, notamment lorsqu’il pleut fort, que nous devons ensuite vider à l’extérieur » déclarent sans rire les bibliothécaires qui occupent les lieux. De toute façon, même quand le temps semble au sec, ils doivent bâcher tous les soirs bureaux, ordinateurs et étagères par précaution.

Pourtant la médiathèque Marguerite Duras, située dans le XXème arrondissement de Paris, est un bâtiment neuf, puisque inaugurée il y a moins de dix ans. Mais qui fuit depuis maintenant quasiment quatre ans. Un problème d’étanchéité de la terrasse paraît-t-il. Au début les bibliothécaires n’ont rien vu venir. Puis l’eau a commencé à couler. D’abord le plafond a été touché, puis les murs. Il y eu parfois tellement de flotte que la moquette n’arrivait plus à en absorber le trop plein. D'ailleurs, elle a fini par être foutue.

Évidemment, au fil du temps, des taches de moisissure sont apparues sur le plafond, le long des murs. Cela fait désormais six mois que le bureau a été condamné, car l’odeur de moisi était bien trop forte. De plus une analyse des champignons a montré qu’ils étaient « allergènes », et que le taux d’hygrométrie atteignait 85%, un chiffre digne d'un climat tropical ! La situation commençait franchement à tourner au ridicule après trois ans d’études et de visites d’expertises. C’est alors…..

Que des travaux ont finalement été réalisés. Faut dire que le syndic avait touché de l’argent pour cela depuis plus de deux ans et demi. Nous étions alors en février de cette année quand les travaux ont débuté. Et ils ont duré…deux petits jours. Eh oui, seulement ! Un laps de temps étonnement court pour étanchéifier une terrasse d’une centaine de mètres carrés et refaire entièrement le bureau qui avait été victime des intempéries. Mais bon…. Et puis plouf deux jour plus tard. Il pleuvait alors sur Paris. Mais aussi (et toujours) à l’intérieur de la médiathèque. Il parait que la maire du XXè, Frédérique Calandra, a fait un esclandre après être venu constater la situation sur place. Sur ce coup-là, on ne pourra lui donner tort.

Quant aux bibliothécaires concernés, ils font depuis six mois du « nomadisme » en squattant les bureaux de leurs collègues au gré de leur congé, stage et vacances… Pas peu dire qu'ils commencent un peu à fatiguer. Aux dernières nouvelles, une nouvelle expertise aurait été programmée. Ce qui signifie que de vrais travaux ne sont donc pas prêts de commencer. Reste à savoir si la Ville de Paris va continuer à laisser la médiathèque Marguerite Duras partir à vau l’eau car en plus de la terrasse toujours pas étanche donc, il y a aussi d’autres fuites dans l’établissement, notamment dans les toilettes et l’escalier public. Si bien que désormais ce sont les usagers qui risquent des chutes. Même s'ils se munissent de bottes et de cirés ! Sur, maintenant Il y a urgence.

 

 

            Anne Hidalgo parcourant les rayonnages de la médiathèque Marguerite Duras 

                                       - Wouah, j'en ferais bien un site olympique.pour 2024..

Partager cet article

Repost0

commentaires