Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Syndicat PACS-DAC de la Ville de Paris
  • : Blog du syndicat PACS de la Direction des Affaires Culturelles (DAC) de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques municipales, conservatoires d'arrondissement, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein du syndicat des personnels administratifs, de la culture et de service (PACS) pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com

 

 

 

Recherche

2 septembre 2019 1 02 /09 /septembre /2019 11:55
Faisons décoller le référendum citoyen contre la privatisation des Aéroports de Paris

Cette campagne, loin d'être anecdotique, a de vrais enjeux : se saisir d'un outil démocratique inédit 

L’état a décidé de brader son patrimoine en voulant privatiser les aéroports parisiens. C’était sans compter sur la réaction des 248 parlementaires de droite comme de gauche qui ont alors lancé une initiative de référendum d’initiative partagée (RIP) sur la reconnaissance du caractère de « service public national de l’exploitation des aérodromes de Paris ».

C’est qu’aujourd’hui, les aéroports parisiens sont la principale porte d’entrée et de sortie pour la France. Dans un marché aérien en forte croissance, ils ont accueilli plus de 107 millions de passagers au cours des douze derniers mois, soit deux fois plus qu’il y a vingt-cinq ans. Lancé en 1964, Roissy-CDG en a reçu à lui seul 74 millions. Le groupe ADP (ex-Aéroport de Paris) est actuellement une machine à cash qui a rapporté à lui seul 173 millions d’euros de dividendes à la collectivité l’an dernier : autant d’argent perdu pour les contribuables en cas de privatisation. D’autant que la croissance du nombre de passagers n’est qu’un des aspects de cette folie des grandeurs très rentable. En région parisienne, le groupe s’apparente à un État dans l’État : il possède 6 680 hectares de bâtiments, de terrains, de pistes et d’infrastructures, soit l’équivalent des deux tiers du territoire de la ville de Paris. ADP parie sur le développement de l’activité commerciale qui prospère au cœur de ses aérogares. En 2018, le versement des loyers de 382 points de vente lui a assuré un chiffre d’affaires de 490 millions d’euros.

Investisseur immobilier à part entière, le groupe possède aussi une réserve foncière de plus de 300 hectares qui peut lui permettre à terme de doubler les 1,5 millions de mètres carrés de bureaux qu’il exploite déjà. En conséquence, parce qu’ADP est un enjeu de souveraineté de la France dans ses infrastructures stratégiques de mobilité, parce qu’ADP est une entreprise rentable (son cours en bourse a été multiplié par 3,5 depuis 2006) il faut donc s’opposer à cette privatisation. Alors signez et faites signer la pétition en faveur du référendum ADP en allant sur le site officiel de recueil de signatures qui est ici.  

Comment faire ?  Se munir de sa carte d'identité. Se rendre sur le site (plutôt sur un PC car le site bugue beaucoup avec les téléphones portables) et remplir le formulaire. Attention, mettez bien tous vos prénoms présents sur votre carte d’identité, sinon le site  qui s'appuie sur la base des listes électorales, ne vous retrouve pas. Ne pas vous étonner du code lié à votre commune : c'est un code insee , pas un code postal. Bien distinguer commune d'habitation (1)  et commune de naissance (2). Puis téléchargez votre récépissé de signature : on n'est jamais trop prudent, le ministère de l'intérieur a du mal avec les chiffres .

Cette campagne, loin d'être anecdotique, a de vrais enjeux : se saisir d'un outil démocratique inédit : pour la première fois, nous pourrions, si nous recueillons les 4,7 millions de voix nécessaires, être consultés sur une privatisation ! C’est un objectif concret et à notre portée : en ces temps de sinistrose,  nous, citoyens, avons plus que besoin de cette petite victoire ! Cette initiative doit donc décoller....Pour signer, c'est ici.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires