Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Syndicat PACS-DAC de la Ville de Paris
  • : Blog du syndicat PACS de la Direction des Affaires Culturelles (DAC) de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques municipales, conservatoires d'arrondissement, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein du syndicat des personnels administratifs, de la culture et de service (PACS) pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com

 

 

 

Recherche

9 mars 2020 1 09 /03 /mars /2020 18:10
Grève des bibliothèques parisiennes : le 8 mars, les féministes étaient bien là pour soutenir le mouvement

En revanche Anne Hidalgo et Christophe Girard, pourtant invités, n’ont pas eu le courage de se montrer

Hasard du calendrier ce huitième dimanche de mobilisation des bibliothèques municipales parisiennes tombait un 8 mars, soit pendant la « journée des droits des Femmes ». Un événement hautement symbolique pour un secteur, les bibliothèques, très largement féminisé et, en l’occurrence, sous-payé en comparaison d'autres secteurs de la Ville de Paris ! Et qui aura donc vu la présence de féministes devant la médiathèque Jean-Pierre Melville (XIIIe) pour soutenir le mouvement. En revanche la maire de Paris, Anne Hidalgo et son adjoint à la culture, Christophe Girard, pourtant invités, n’ont pas eu le courage de se montrer.

Ils auraient pu alors constater, malgré tous leurs efforts pour tenter de pourrir la situation, que le mouvement était toujours extrêmement suivi puisque les bibliothèques Canopée (Ier), Sagan (Xe), Melville (XIIIe), Yourcenar (XVe) ou encore Duras (XXe) étaient de nouveaux fermées au public. Sans oublier qu'Hélène Berr (XIIe) ou Rostand (XVIIe) sont aussi régulièrement en grève depuis le début du conflit, soit la totalité des établissements qui ouvrent le dimanche.

Après plus de deux mois de conflit, les bibliothécaires parisiens revendiquent toujours, en plus de bonnes conditions de travail pour leurs collègues de Melville, l'augmentation de la prime qui compense le travail du dimanche. Actuellement de cent euros (brut), cette prime n’a pas été réévaluée depuis plus de dix ans malgré le coût de la vie dans ce qui est une des capitales les plus chères du monde selon les études officielles. Les agents réclament qu’elle passe à cent cinquante euros net.

En attendant une réponse de la Ville de Paris aux demandes, pourtant très raisonnables, des bibliothécaires parisiens qui travaillent le dimanche, un nouveau préavis a été déposé par l'intersyndicale - CGT, FO, SUPAP-FSU, UCP –  pour le dimanche 15 mars et les dimanches suivants. Une assemblée générale pour tous les personnels concernés est également programmée le jeudi 19 mars à partir de 9h30 à la bibliothèque Melville.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires