Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Syndicat PACS-DAC de la Ville de Paris
  • : Blog du syndicat PACS de la Direction des Affaires Culturelles (DAC) de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques municipales, conservatoires d'arrondissement, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein du syndicat des personnels administratifs, de la culture et de service (PACS) pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com

 

 

 

Recherche

29 avril 2020 3 29 /04 /avril /2020 18:05
Mais qu'est-ce t'as dis Doudou dis-donc ?

Mais qu'est-ce t'as dis Doudou dis-donc ?

Et quelle que soit la date retenue certaines conditions devront, de toutes façons, être remplies au préalable par la Mairie de Paris

C'est une annonce qui a été lâchée un peu comme ça et qui s’il en était encore besoin dans ce genre de situation, a pu inquiéter nombre de bibliothécaires  de France et de Navarre. « Les médiathèques pourront rouvrir le 11 mai » a ainsi lancé Édouard Phillipe lors de la présentation du plan de déconfinement du pays devant les parlementaires. Bien que la pression soit réelle dans nombre de collectivités comme le dénonce l'ABF et de nombreuses associations professionnelles, ce ne sera pas le cas dans la capitale selon nos informations. Explications :

Avant une réouverture éventuelle et dans des conditions qui tiennent compte des nouvelles normes sanitaires, certaines conditions devront forcément êtres remplies et, dans le contexte, épidémique et autre, particulier de Paris et de sa région on peut déjà annoncer que la Mairie n'ouvrira pas ses bibliothèques au public le 12 mai. En effet, selon de nombreuses sources, seuls les chefs d'établissements et leurs adjoints réintègreront au préalable les locaux pour accueillir les services de remise en état technique des bâtiments (ascenseur, ventilation, nettoyage et autres) une étape qui prendra forcément plusieurs jours.

Ensuite, seuls les agents qui le peuvent pourront réintégrer les locaux pour à la fois rattraper le retard pris sur le travail interne et préparer une nouvelle organisation pour accueillir le public dans un fonctionnement qui sera alors très modifié (lire ici). Un délai minimum de quelques semaines, à préciser en fonction de la configuration des locaux ou la disponibilité des agents. Et c'est là qu'est l'os. Car à Paris et dans toute l'Ile de France se pose la question des transports- Train, RER, Métro, Bus – qui comme son nom l'indique sont « en commun ». Or selon les déclarations du premier ministre ces derniers seront de facto interdit à la majorité des usagers avec les nouvelles règles de « distanciation sociale », qui impliquent la moitié des sièges neutralisés et un marquage au sol.

Conséquence : seule une partie des personnels pourrait se rendre dans les établissements en venant à pied, à vélo ou en voiture (ah non, pas la voiture c'est vrai, Anne Hidalgo veut pas). Les autres, habitant trop loin étant donné le coût de la vie dans la capitale, devraient alors se voir proposer de travailler dans un établissement proche de leur domicile, de télétravailler, ou bien si cela n'est pas possible de rester chez eux. Si l’on ajoute à cela les agents présentant des vulnérabilités de santé particulières et ceux qui continueront à garder leurs enfants, par contrainte ou par choix, on voit bien que les équipes seront loin d’être à effectif complet au mois de mai.

Enfin last but not least, la municipalité s'étant engagée à rendre le gel hydroalcoolique obligatoire dans les lieux publics, à fournir des masques à ses agents, à mettre en place des barrières en plexiglas pour toutes les banques d'accueil et les comptoirs de prêt et de retour, tant que ceux-ci ne seront pas distribués (et à l'heure où nous écrivons ces lignes personne ne sait comment ni quand ils vont arriver) les conditions d’accueil ne seront pas réunies. Bref, une chose est sûre, les bibliothèques parisiennes ne rouvriront pas au public le mardi 12 mai. Ni le 13 d'ailleurs.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires