Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Syndicat PACS-DAC de la Ville de Paris
  • : Blog du syndicat PACS de la Direction des Affaires Culturelles (DAC) de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques municipales, conservatoires d'arrondissement, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein du syndicat des personnels administratifs, de la culture et de service (PACS) pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com

 

 

 

Recherche

9 septembre 2020 3 09 /09 /septembre /2020 09:52
Épidémie de Covid à la médiathèque Sagan : la médecine du travail renvoie l’administration parisienne dans.......

Les représentants de la direction des affaires culturelles de la Ville de Paris croyaient pourtant  passer une matinée tranquille !

C’est ce que l’on appelle un « invité surprise ». En effet ce mercredi 9 septembre, à la médiathèque Françoise Sagan (Xe) était prévu une réunion organisée par la direction des affaires culturelles (DAC) de la Ville de Paris pour parler de l’épidémie de Covid qui a touché l’établissement la semaine dernière (lire ici). Une administration qui avait envoyé ses plus éminents représentants, venus convaincre les bibliothécaires « que tout était norma» et qu’en fait le virus n’était jamais parvenu jusqu’à eux ! Et que le fait que leur établissement soit devenu un foyer de contamination officiel selon les normes des autorités sanitaires n’était rien que des menteries.

Sauf que patatras, une représentante de la médecine du travail, le SMP et une autre de l’inspection en santé et sécurité de la ville, la MISST se sont auto-invitées à cette réunion au grand dam de l’administration. Et on la comprend car on peut déjà dire que pour les représentants de la DAC, elles n’ont pas fait le voyage pour rien. Car elles ont été claires : « nous sommes là pour appliquer nos missions : protéger les agents dans le cadre de leur travail. Et encore plus avec la situation sanitaire actuelle », ce qui pour la médiathèque Françoise Sagan est des plus appropriés,en effet.

C’est alors qu’elles sont rentrées dans le vif du sujet et déclaré que « notre visite matinale du bâtiment nous a éclairées sur les fort possibles raisons de la contamination des trois bibliothécaires car pour nous il y a clairement des problèmes de ventilation, de fenêtres et de promiscuité dans les bureaux ». Bref, que le bâtiment était à un fort potentiel de contamination en cette période de pandémie de Covid.

Un coup dur pour la délégation de la DAC laquelle un peu sonnée n’a pu que balbutier un « juste équilibre à trouver » pour quand même rouvrir l’établissement. Pas suffisant pour l’inspection qui rétorqua alors que « son travail était de faire en sorte que les bonnes conditions de travail soient respectées » et de préconiser que les bureaux des bibliothécaires soient désormais transférés dans les espaces disponibles, habituellement destinés aux usagers, pour respecter les normes de distanciation physique. L’administration étant fermement opposée à cette solution, pourtant de bon sens et d’ailleurs prévue par les textes, le climat était donc « un peu tendu » selon les observateurs présents. Pour le moins.

C’est alors qu’une partie de l’encadrement de la médiathèque Sagan a mis les pieds dans le plat, concluant sans appel que « vu la configuration des bureaux et l’effectif global de la bibliothèque (46 personnes), la seule solution est le retour au temps partiel de cet été ». Inutile de vous dire que nos deux représentants de la DAC sont tombés en syncope face à une telle proposition. Heureusement qu’un médecin était sur place !

Autre moment croquignolet : la fourniture de lingettes virucides pour les personnels. Alors là, panique à bord, l’administration n’en a pas ! « Mais ils peuvent se servir de chiffons » osa alors un des représentants de la DAC. Un ange est évidemment passé. Et ce dernier de noter alors scrupuleusement le nom du produit, qu’il ignorait, pour pouvoir en commander ! Bref, ce n’était pas son jour. Finalement dans l’après-midi est tombée la nouvelle que, n’ayant plus d’alternative, la DAC n’eut d’autre solution que de fermer les étages ouverts habituellement au public et n’ouvrir que le rez-de-chaussée ! Et ce pour une durée indéterminée.

Une réunion du Comité d’Hygiène et de Sécurité (CHSCT) est prévue ce vendredi 11 septembre et le cas de la médiathèque Sagan sera évidemment à l’honneur. Et nos deux invités surprise seront de nouveau présents. À notre avis l’ambiance risque d’être chaude, voire bouillante malgré les règles de distanciation physique. Toutefois selon nos informations, elle devrait probablement être reportée car tous les documents nécessaires pour la tenue de la séance...... ont été envoyés hors délai par l’administration ! Ah, quand ça veut pas….                         

Épidémie de Covid à Sagan : les représentants de la DAC ne s'attendaient pas un tel accueil
Épidémie de Covid à Sagan : les représentants de la DAC ne s'attendaient pas un tel accueil

Épidémie de Covid à Sagan : les représentants de la DAC ne s'attendaient pas un tel accueil

Partager cet article

Repost0

commentaires