Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Syndicat PACS-DAC de la Ville de Paris
  • : Blog du syndicat PACS de la Direction des Affaires Culturelles (DAC) de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques municipales, conservatoires d'arrondissement, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein du syndicat des personnels administratifs, de la culture et de service (PACS) pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com

 

 

 

Recherche

2 novembre 2020 1 02 /11 /novembre /2020 08:32
Confinement : quelle cacophonie dans les conservatoires parisiens !

Pour les personnels administratifs et techniques des conservatoires, c'est sûr,  la mairie de Paris a perdu le diapason !

C'est avec des trémolos dans la voix, que ce 28 octobre, le président de la république annonçait mezzo voce un confinement général, appelant à la solidarité nationale. Et que le lendemain son premier ministre forte entonnait les variations et annonçait que « les établissements qui proposent des activités extrascolaires, sportives ou artistiques, comme les conservatoires ou les clubs de sport … seront fermés », D'ailleurs, même une note du secrétariat général de la Ville de Paris annonçait le 30 octobre que les « fonctions non travaillables sont maintenues en présentiel sauf exception en particulier dans nos établissements visés par une mesure de fermeture administrative, notamment les conservatoires et les bibliothèques »

Pourtant on vient d’apprendre que les conservatoires parisiens....seront ouverts à une minorité d'élèves de troisième cycle, cycle spécialisé et horaires aménagés ! Il faut croire que ceux-là sont immunisés contre un virus qui touche tout le monde …. Un peu comme des trumpettistes, il ne passera par nous ! Or la mairie de Paris se trompe car elle ne peut pas s’appuyer sur cette dérogation qui ne concernent que les étudiants.... de l'enseignement supérieur. Ce qui n'est évidemment pas le cas des conservatoires municipaux de la capitale !

Et dans le bas monde, ceux que l’on ne concerte pas, ceux qui ne sont que des invisibles pour la haute administration parisienne ou l’exécutif municipal, ceux qui ouvrent les portes, répondent au téléphone, aménagent les salles de cours, distribuent gel hydroalcoolique et lingettes, ouvrent les fenêtres, les referment, ferment les pianos, rangent les instruments et les pupitres et qui par dessus tout veillent à la sécurité des bâtiments.... ceux là au final risquent d’inhaler les joyeux aérosols laissés par ceux qui les dispensent plus largement qu’ils n’obtiennent des Autorisations Spéciales d’Absence, ceux-là ont peur, en tout cas angoissés ….

C'est qu'Ils n’habitent pas Paris (une fausse note pour nos bobos municipaux) et malgré la pandémie qui fait rage, et malgré les chiffres des décès ou des malades avec séquelles qui augmentent, pour une poignée de privilégiés à qui l'on apprends ni le sens civique ni le respect de l'administration, ces agents des conservatoires municipaux d’arrondissement (CMA) devront passer des heures dans les transports pour ensuite être derrière leur plexiglas….. Enfin s’il y en a !

Est-ce bien raisonnable de risquer de tomber malade pour une poignée d’élèves ? Les priorités en matière de services essentiels et accessibles au plus grand nombre ne sont-elles pas ailleurs pour la Ville de Paris, laquelle s'autoproclame encore et toujours comme progressiste  ? C'est pourquoi les personnels administratifs et techniques des conservatoires municipaux de la capitale demandent l'annulation de cette mesure, incompréhensible dans cette actuelle pandémie. Ou à minima sa suspension durant au moins quinze jours, jusqu’à ce qu'apparaissent les premières courbes descendantes du nombre de malades et de décès en ensuite une application stricte du décret.

 

 

                   Conservatoires : Anne Hidalgo va-telle laisser contaminer les agents ?

 

Partager cet article

Repost0

commentaires