Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • : Blog du Syndicat CGT Culture de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques, conservatoires, musées, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein de la CGT pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public rendu aux Parisiens.

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com


Recherche

Pages

16 octobre 2020 5 16 /10 /octobre /2020 10:17
Covid : la mairie de Paris s’affranchit de toutes les règles sanitaires dans ses musées pour se faire un max de fric !

On espère que tous ces manquements aux règles ne sont pas arrivés aux oreilles de l’adjointe d’Anne Hidalgo en charge de la santé, Anne Souyris, laquelle en ferait sûrement une syncope !

La Ville de Paris met-elle en danger les personnels qui travaillent dans les musées municipaux de la capitale ? « Assurément » selon ces derniers qui travaillent dans différents établissements tels que le Petit Palais, le Musée d’Art Moderne (MAM) ou encore Galliéra. Et les agents de dénoncer le système de fraude organisé par l’établissement public, Paris-Musées pour dépasser la vente du nombre de billets autorisés par la préfecture et les autorités sanitaires dans le cadre de la lutte contre la pandémie. Une véritable entourloupe.

L’astuce est simple ; Comme il y a deux catégories de visiteurs : ceux qui achètent leur billet pour aller voir une exposition un jour donné et ceux qui ont une carte d’abonnement à l’année valable à n’importe quel moment, Paris-musée a décidé de laisser ces derniers, nombreux, entrer dans les musées sans leur délivrer le billet d’entrée obligatoire habituellement ! Et d’être ainsi officiellement en dehors de la jauge maximale fixée par les autorités. Et donc de vendre plus de billets à l’unité ! Habile…. Même les titulaires d’une carte de presse (nombreux eux aussi) entrent de manière incognito dans le comptage des visiteurs.

Évidemment, dans ces conditions la Ville de Paris s’assoit sur les normes sanitaires édictées par le ministère de la Culture qui prévoit un espace de quatre mètres carrés par visiteur. Résultat depuis quinze jours des files d’attente importantes se forment les week-ends à l’extérieur comme à l’intérieur de ces musées, et perdurent plusieurs heures jusqu’en fin d’après-midi. Un afflux de visiteurs qui rend la distanciation sociale impossible à respecter dans les files d’attente comme dans les expositions. Un peu comme dans les bars quoi !

Ligne 13
Ligne 13
Ligne 13
Ligne 13
Ligne 13

Ligne 13

Pour ajouter à ce manquement élémentaire aux gestes barrières on apprend que les directions des musées du Petit Palais, du MAM et de Galliéra profitant de la défaillance du système de comptage automatique on décidé en loucedé d’augmenter les jauges lors de la semaine du 5 octobre selon les informations recueillies par les agents eux mêmes. Heureusement que la Paris et sa région ne sont juste placés qu’en « état d’alerte maximale renforcée » par le Gouvernement !

D’ailleurs au Petit Palais ont a même décidé de faire une Covid party lorsque la secrétaire générale de ce musée a annoncé lors son discours de présentation aux agents « sa décision de supprimer les sens de circulation dans le musée ». Du Bolsonaro dans le texte. C’est vrai aussi que, toujours au Petit Palais, le mobilier mis à disposition du public dans les expositions ne respecte pas la norme des un mètre d’espacement qui permet d’expérimenter le collé serré. N'en jetez plus.

Et puis si tout ça n’était suffisant pour provoquer des futurs clusters, les penseurs de la direction centrale de Paris-Musées ont alors eu une idée de génie : calculer un temps de présence des visiteurs au strict minimum pour là encore vendre plus de billets. Bon, évidemment les visiteurs en question restent beaucoup plus longtemps donnant alors à certaines salles la douce expérience des heures de pointe dans le métro parisien !

On espère que tout ces manquements aux règles ne sont pas arrivés aux oreilles de l’adjointe d’Anne Hidalgo en charge de la santé, Anne Souyris laquelle en ferait sûrement une syncope. Platch ! Ah, maintenant c’est fait...

Anne Souyris fait le point sur la situation dans les musées parisiens

Anne Souyris fait le point sur la situation dans les musées parisiens

Partager cet article

Repost0

commentaires

7775soumis 08/11/2020 17:51

230 000 décès consécutifs au covid19 aux Etats-Unis (population totale : 330 M. d’hab.):c’est un désastre sanitaire
40 000 décès consécutifs au covid19 en France (population totale : 67 M. d’hab.)et des hôpitaux débordés:c’est normal et inévitable.
Les Français, dit-on, ne seraient pas très bons en calcul mental…...c’est possible mais à ce point-là ce serait inquiétant !
Mais ce n’est qu’un aspect (pas le + important) de la crise sans précédent depuis des décennies que traverse actuellement notre pays, la France : s’annoncent déjà le désastre économique ainsi que le désastre social autrement plus meurtriers ! C’est normal et inévitable nous dit-on partout.Alors vive la bétonisation de l’information et du débat dans une France mise au pas ! Alors vive « La mort et son régime politique » comme l’a fort justement et récemment écrit JL Mélenchon.Alors « viva la muerte ! »

emma robavy 18/10/2020 12:04

normes sanitaires non respectées, crypte archéologique inondée, management des personnels calamiteux, dialogue social au point zéro, merci Paris Musées !

faidi 18/10/2020 11:33

Il reste a déterminer les responsabilités !