Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Syndicat PACS-DAC de la Ville de Paris
  • : Blog du syndicat PACS de la Direction des Affaires Culturelles (DAC) de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques municipales, conservatoires d'arrondissement, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein du syndicat des personnels administratifs, de la culture et de service (PACS) pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com

 

 

 

Recherche

7 novembre 2020 6 07 /11 /novembre /2020 17:44
Covid-19 : un agent de la mairie de Paris met dans l'embarras Anne Hidalgo et le gouvernement en suivant leurs recommandations

                      Des recommandations d'ailleurs suivies à la lettre !

Alors que la pandémie de coronavirus fait rage dans le monde, et plus particulièrement en France, selon les déclarations même du ministre de la santé, Olivier Véran, ou encore de Jérôme Salon le directeur Général de la Santé dans l’hexagone, un agent de la mairie de Paris a décidé de les prendre au mot en exerçant son droit de retrait. De plus il s'appuie sur les arguments , rien moins, de son employeur, la Ville de Paris. Verbatim.

« Je fais valoir mon droit de retrait pour exposition à un virus potentiellement mortel. J’estime que l’ouverture au public est un facteur aggravant (étant déjà obligé de prendre les transports pour venir travailler) qui me met en danger, ainsi que mes proches, mes collègues, les agents de ménage et les usagers qui viendraient dans notre établissement.

Mes craintes sont alimentées par les communiqués officiels, à savoir : La décision du Président de la République, Mr Macron de confiner la population. Le décret de la mise en œuvre de ce confinement par le 1er ministre, Mr Castex. Les informations de la Mairie de Paris sur l’intraParis à destination des agents et de tous les parisiens : « Cette seconde vague de l'épidémie de Covid, plus forte et plus virulente que la première, nous oblige à redoubler de vigilance, mais aussi à adopter des dispositions plus restrictives, tout en appelant à la responsabilité de chacun ».

Les chiffres du point hebdomadaire sanitaire diffusés hier, 6 novembre, est de soixante mille contaminations, trois mille huit cent hospitalisations (et vingt mille en une semaine) et surtout près de quatre cent décès à l'hôpital. En Ile de France, les places en réanimation sont occupées à près de 95% Des interventions pour des pathologies graves sont reportées. Des services d'urgence sont fermés pour mobiliser des moyens matériels et humains sur l'accueil des malades COVID. Je pense répondre aux ordres du Président de la république, du gouvernement et de la Maire de Paris en prenant mes responsabilités, celles d’essayer de ne pas propager ce virus ».

En l'absence de réponse sous quarante huit heures, le droit de retrait est validé. Pour que ce dernier ne le soit pas, il faudra que l'administration parisienne suive une procédure on ne plus stricte (voir le détail dans la rubrique commentaire).

 

 

Covid-19 : un agent de la mairie de Paris met dans la panade Anne Hidalgo et le gouvernement !

             - Oh Anne, mais pourquoi t'as écrit des conneries pareilles sur ton site Internet ?

                           - Pourtant mon Jeannot ça m'as pris bien plus d'un quart d'heure !

Partager cet article

Repost0

commentaires

bibmasqué 08/11/2020 17:24

Validé ou non? A été fait sur site ou en restant chez soi? (il me semble que c'est 48 heures ouvrables donc que le dimanche ne compte pas.

CGT Culture DAC Ville de Paris 09/11/2020 16:17

A été fait sur site. Et le dimanche compte bien sûr. Où alors le lundi ne compte pas non plus ? En effet les bibliothèques sont fermées ce jour là. Quoique l'administration est censée travailler....

marguerite de saint alphière 08/11/2020 13:59

perso, je pencherais pour le DEVOIR de retrait ... d'Anne Hidalgo...
: D.

Toko 07/11/2020 16:58

Le droit de retrait du collègue est-il légitime, finalement ?????????

CGT Culture DAC Ville de Paris 07/11/2020 17:27

Al'heure où l'on écrit ces lignes il n'est toujours pas contesté par la mairie de Paris

CGT DAC 07/11/2020 16:41

n cette période troublée où l’administration reste dans le vague ou propose des solutions qui paraissent souvent en contradiction avec les propos du gouvernement, vous êtes nombreux à penser faire un droit de retrait.

Comment faire son droit de retrait :
Par mail à votre hiérarchie ou directement en demandant à consigner votre droit de retrait dans le registre prévu à cet effet. Quel que soit votre choix, les avis et informations faisant suite à l’application du droit de retrait y seront consignés
Je le fais seul ou avec mes collègues

Le droit de retrait est un droit individuel. Vous le ferez donc pour vous seul. Il n’empêche que vous pouvez être plusieurs à ressentir les mêmes craintes. Chacun fera donc son droit de retrait individuellement.

Je vais chez moi ou je reste au travail

Le texte précise que : L’agent confronté à un danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé a le droit d’arrêter son travail et, si nécessaire, de quitter les lieux pour se mettre en sécurité.
Attention, cela ne veut pas dire que vous pouvez rentrer forcement chez vous.

Prenons un exemple, si le danger réside dans votre proximité avec des usagers qui ne respectent pas les gestes barrières, vous ne rentrerez pas chez vous, mais vous vous mettrez en retrait dans un bureau où vous ne serez pas en contact avec les usagers.

Si vous estimez que c’est le trajet Domicile/travail qui constitue un risque alors bien évidement vous restez chez vous. Attention cependant, le droit de retrait se fait dans le cadre de l’activité professionnelle. La ville de Paris n’a pas la main sur les moyens collectifs de déplacement et vous aurez plus de difficulté à faire valoir votre droit de retrait dans ce cadre.

Sanction, retenu sur salaire et Votre bonne foi

Le texte précise que : Aucune sanction, aucune retenue de salaire ne peut être prise à l’encontre d’un agent ou d’un groupe d’agents qui se sont retirés d’une situation de travail dont ils avaient un motif raisonnable de penser qu’elle présentait un danger grave et imminent pour la vie ou pour la santé de chacun d’eux.

En gros, c’est votre bonne foi qui conduit votre action. Si vous êtes sincère dans votre droit de retrait, la ville ne pourra que prendre note de votre droit de retrait mais ne pourra en aucune manière vous sanctionner et bien sûr nul doute que vous ne soyez.

Que se passe-t-il ensuite ?

Une fois votre droit de retrait effectué, l’administration doit statuer sur son bien-fondé. Deux cas de figure:

1) Elle estime que votre droit de retrait est justifié. Dans ce cas-là, elle met en œuvre toutes les mesures qui vont vous protéger. Cela ne répondra pas forcement à vos souhaits mais si dans les faits, les moyens vous protègent, vous devrez reprendre votre activité.

Elle estime que votre droit de retrait n’est pas justifié car les moyens de protection sont en place. Elle doit vous le notifier clairement. Dans ce cas-là, un comité d’hygiène et sécurité est convoqué. C’est pour cela que je vous conseille de signaler votre droit de retrait au membre du CHSCT de votre choix au moment où vous le faites, car il arrive que l’administration « oubli » de prévenir l’instance. Dans ce cas-là, les membres du CHSTC demanderont la tenue d’un CHSCT extraordinaire (sur la demande de trois membres titulaires)

Si un accord est trouvé, il est mis en œuvre

Si le désaccord persiste, alors le CHSCT saisi la mission d’inspection de la ville. C’est elle qui au final donnera la doctrine à mettre en place.