Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Syndicat PACS-DAC de la Ville de Paris
  • : Blog du syndicat PACS de la Direction des Affaires Culturelles (DAC) de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques municipales, conservatoires d'arrondissement, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein du syndicat des personnels administratifs, de la culture et de service (PACS) pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com

 

 

 

Recherche

3 novembre 2020 2 03 /11 /novembre /2020 16:38
Coquin de sort...

Coquin de sort...

                                                 Alain Derrien nous a quitté......

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès brutal de notre camarade Alain Derrien, ancien Secrétaire général du syndicat des cadres de la Ville de Paris, membre du bureau de l’Union Syndicale des Services Publics Parisiens.

Son implication pour la défense des collègues, souvent les plus précaires, avait fait de lui un camarade apprécié de toutes et tous. Il avait fait de l’action juridique sa spécialité (et cela était bien utile dans une CGT qui négligeait souvent cet aspect de la bataille).

Son action sans relâche dans le cadre juridique a permis une défense intransigeante des agents de la Ville de Paris, et a valu à la Ville de Paris bien des défaites : de la requalification de nombreux contrats précaires à l’annulation de la note sur le droit de grève en passant par l’obtention de locaux syndicaux.

Mais Alain c'était aussi, et surtout, celui qui ne courbait pas l'échine. Que ce soit à l'intérieur de la CGT contre ceux qu'il appelaient les Stals où avec l'administration parisienne qui, selon ses termes, essayaient de la lui mettre à l’envers. Évidemment ces derniers étaient presque toujours mis en échec. Toutefois, Alain n'hésitait pas à les qualifier de coquins.

C’est l’un des nôtres qui est parti et à qui nous souhaitons rendre un chaleureux hommage. Alain étant également un fervent croyant, nul doute qu'il a déjà trouvé sa place au Paradis. Il n'avait qu'un seul péché : celui de gourmandise, car il prenait toujours deux desserts à la cantine. Ah, le coquin ! Adieu l'ami.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Me Evariste ENAMA 10/12/2020 14:21

Bonjour à tous,

C'est avec une grande tristesse que j'ai appris le départ d'Alain DERRIEN, alors que je m'apprêtais à partager avec lui l'une des victoires devant la Cour d'Appel de Paris;
Plus qu'un collaborateur, j'ai partagé beaucoup d'espérance avec lui.
Je garderai le souvenir à jamais d'un petit frère engagé dans un combat pour les plus faibles.
Alain repose en paix et merci pour tous ces souvenirs et tous ces combats.

BOULLE 17/11/2020 10:10

Adieu l'ami, tu me manques déjà.

Ville de Paris 14/11/2020 10:30

Bonjour à tous et toutes,
Comme vous le savez malheureusement, Alain Derrien, chef de projet à la mission informatique à la Direction de la Voirie et des Déplacements, et délègué CGT à la Ville de Paris est décédé à la veille de ses 43 ans.
Nous perdons un collaborateur, un ami et un militant précieux, aimé de tous (collègues, élus, hiérarchie). Alain était un brillant expert informatique toujours disponible et aidant, il mettait son engagement syndical, profond et sincère, au service des plus faibles.
Sa disparition est brutale et beaucoup d'entre vous ont souhaité participer à une enveloppe qui serait remise à sa famille.
Pour des raisons sanitaires, cette enveloppe se fait via cette plateforme : https://www.leetchi.com/c/deces-alain-derrien
Vous pouvez directement et en un clic, participer à cette enveloppe.
 Chacun participe du montant qu'il souhaite.
 Tous les paiements sont sécurisés.

L'intégralité́ des sommes récoltées sera remise à sa famille.

Jean-Pierre Zuryk 10/11/2020 11:02

Son décès aussi brutal qu’inattendu m’a profondément peiné.

Avant, du temps des grandes heures, nous avions longuement planché sur les abus dont étaient victimes les agents précaires – et qui signaient sans s’en rendre compte des contrats sans avenir –, obtenu des victoires devant le conseil des prud’hommes et / ou la cour d’appel.

Homobonus 06/11/2020 19:35

Que saint Martin te conduise au Ciel mon ami soldat en Dieu
Pour la Gloire du Christ Roi
Totus Tuus Maria

cfdt 06/11/2020 11:36

Nous vous adressons nos sincères condoléances au nom de toute l'équipe CFDT.

Françoise RIOU

Benkamin Gluckstein 06/11/2020 09:34

Le syndicat des Cadres et Techniciens a appris la triste nouvelle du décès brutal et précoce d'Alain Derrien.

Alain a été secrétaire général de notre syndicat de 2014 à 2017.

Son décès a touché nombre de syndiqués. Il n'est pas possible de faire état de toutes les réponses reçues, mais le syndicat en communique quelques-unes :

"C’est avec énormément d’émotion que je viens d’apprendre cette triste nouvelle.
Alain m’a « suivi » presque 10 années en dispensant ses bons conseils, affirmant quand il le fallait avec ténacité les droits de votre collègue vers des hiérarques souvent sourds. D’une grande sollicitude, je m’étonnais qu’il puisse répondre sur tous les sujets.
Je ne sais pas quel mal lui a été fatal, mais je suis de tout cœur avec sa famille et ses proches à qui je présente mes sincères condoléances."

"Je suis profondément bouleversé par cette nouvelle du décès d'ALAIN et ne trouve pas mes mots pour exprimer ce que je ressens. "

"Mes plus sincères et fraternelles condoléances à lui et ses proches dans ce moment douloureux.
La lutte continue mais le cœur est triste ce soir…"

"La nouvelle du décès de Alain DERRIEN m’a beaucoup touchée et surprise, c’est pour cette raison que je vous fais part de ma tristesse et présente mes sincères condoléances à ses proches."

Le syndicat adresse toutes ses condoléances à sa famille, ses proches et ses camarades.

Au nom du syndicat,

Benjamin Gluckstein
Secrétaire général du syndicat CGT des Cadres et Techniciens

CGT Culture DAC Ville de Paris 06/11/2020 12:54

Le syndicat des cadres ayant promis de faire un don pour la famille d'Alain nul doute qu'il sera conséquent vu qu'Alain a rapporté beaucoup d'argent au syndicat des cadres avec ses multiples victoires au Prud'homme (une partie de la somme étant reversée directement au syndicat).

Mais aussi sur le fait qu'il a fait titulariser Hamid Zazhou, secrétaire adjoint du syndicat des cadres, là aussi pour un avantage certain pour ce dernier avec plus de trois mille euros de traitement brut mensuel et qui lui aussi ne pourra que marquer par ce geste sa reconnaissance éternelle.

Reinertz Carole 06/11/2020 06:15

Très Cher Alain
Je constate le vide que tu vas laisser derrière toi..Combien de vies, combien de coeurs tu as rempli par ta douceur, par ton ecoute, par ta bienveillante attention.,
Tellement tourné vers les autres que tu negligeais ta santé.
Te souviens tu de ce 7 juillet 2016, nous étions en Italie, la chaleur nous écrasait mais nous étions si heureux tous d être aux pieds de Notre Dame.
Je te parlais de mes problèmes juridiques et toi comme toujours, tu me donnais de bons conseils, infatigable frère ..
Ce jour là, je t ai quitté pour aller me reposer seule dans l Eglise et c'est alors que La Belle Dame est venue..
Depuis ce jour, tu n as pas cesse d implorer le Ciel de la voir.tu l aimais tellemen
t ..Avec Michel vous avez été des artisants de foi pour faire aimer Cette Grande Dame qui animait ton coeur, ta vie, ta foi, ton amour. ..Oui cette Grande Dame avait non seulement conquis ton coeur mais l avait elargit aux dimensions du monde..
Alain, je sais maintenant que tu peux la contempler et être avec Elle pour l Éternité..
Nous nous rejoindrons, c'est une question de temps, la mort n est qu un passa, la vie nous ait donné pour apprendre à nous aimer nos frères..Oui tu as réussi ton examen, le Ciel est grand ouvert pour toi..Notre-dame des Roses priez pour nous..

SYNDICAT-UNSA-EAPS 05/11/2020 22:47

Bonsoir,
C’est avec une immense tristesse que nous venons d’apprendre cette tragédie.
Alain était un homme dévoué, plein d’empathie et qui a consacré sa vie aux autres.
Nous garderons en mémoire sa pugnacité, son abnégation et son engagement au quotidien dans de nombreux domaines toujours à l’écoute et au service des agents.
Une fois n’est pas coutume les meilleurs d’entre nous tous…s’en vont.
Au nom de l’Unsa Eaps/Caps nous transmettons à ses proches et sa famille toute nos sincères condoléances et partageons leur douleur.
Nous leur souhaitons tout le réconfort, le soutien, le courage et la bienveillance qu’ils méritent dans ce moment si difficile.

Les représentants UNSA EAPS/CAPS
David Rigaudie
Stéphane Gautherot
Tristan Montagné
Philippe Cizeau

Agnès 05/11/2020 16:14

Pas souvent à l'heure, encore une fois Alain nous fait le coup. Il arrivait souvent en retard et là, il part trop tôt. Aujourd'hui, Je lui souhaite simplement d'avoir trouvé à l'arrivée, celui à qui il avait donné sa foi.
Là haut, il rejoint Ida Cohen. Ils vont faire une belle équipe.

Bertrand Pieri 05/11/2020 14:17

Les témoignages se multiplient pour saluer la mémoire d'un grand syndicaliste comme l'était Alain Derrien, qu'ils soient de collègues, des représentants des personnel de toutes sensibilités ou même de l'administration comme l'illustre cette rubrique "commentaire"

En revanche aucun témoignage communiqué de ce qui reste à la CGT de la Ville de Paris, que ce soit le "comité" ou encore le syndicat des cadres qu'il a animé avec talent et ténacité. Contrairement à ceux en place. Honte à eux !

Sophie Le Lièvre 05/11/2020 14:08

Bonjour,

Voici le mien à l’attention de la famille et proches d’Alain Derrien :

« Alain ne méritait vraiment pas de mourir maintenant et dans ces conditions ! Le Alain que j’ai connu il y a 4 ans était d’une ténacité pour aller au bout de ses engagements, et un homme bon, c’est ce que j’ai toujours pensé, attentif aux autres, et sachant aussi être fort, et taper du poing sur la table face à l’adversité, voulant rétablir justice . Même si je l’ai connu sur une plus courte période que ses collègues directs et camarades syndicaux, il aura marqué pour toujours mon chemin à la ville de Paris, qui depuis est devenu rempli de soleil. C’était un grand homme. Paix à son âme»

Sophie Le Lièvre DAC

L'archviste 05/11/2020 09:13

Depuis 2014, je te croisais épisodiquement dans les couloirs. On te savait beaucoup absent mais c'était pour défendre les autres. Tu as souvent pris le temps de répondre à mes questions, toujours avec précisions et sérieux. Je te taquinais, t'appelais le CGTiste, tu m'appelais l'archiviste! c'était de bonne guerre! Merci pour tout.

Direction Voierie de la Ville de Paris 04/11/2020 22:39

Bonjour,

Je me permets de vous remercier de ce message. J’ai eu la chance de travailler avec Alain car il était dans la sous direction qui m’est confiée et comme représentant syndical. Je l’adorais, dans ses deux rôles. Il me manque déjà beaucoup, je suis triste et nous sommes tristes.
Nous avons énormément de témoignages d’hommage, sa famille aussi. les obsèques auront lieu vendredi à 10h à l’église notre dame de Lourdes d’Argenteuil. Sa famille a demandé à ce que cette information soit connue, quitte à ce que certains restent hors les murs car la présence aux cérémonies est limitée à 30.
Je collecte également les messages de condoléances pour sa famille.

Bien à vous,
Anne Donzel
Sous directrice des ressources
DVD

philippe Schmitt Kummerlee 04/11/2020 22:30

Alain devait quitter l’univers de la Ville de Paris et du syndicat bientôt, c’etait décidé, mais pas de cette façon la...a moins que dans son immense délicatesse il ait eut l’intuition ce « grand départ » et voulu nous y préparer ?

Alors que j’hésitais a m’investir au syndicat dont les figures de proue de l’époque ne donnaient guère envie de les rejoindre, il est sorti de l’ombre pour m’apporter, en trois réponses limpides et lapidaires, les lumières dont j’avais besoin pour me mettre au travail. Pédagogue inspiré il a réussi à pointer - toujours avec délicatesse - tout ce qui devait être changé ou aménager fin que je puisse avancer et mettre une rébellion jusque là bien stérile au service d’une dynamique de groupe.

Ainsi la section des Musées de la Ville de Paris a pu s’élargir, accueillir de multiples camarades et même un éphémère secrétaire général adjoint pour la conduire dans le respect de sa diversité des métiers et des personnes...

Alain nous est resté Indéfectiblement fidèle et souvent contre ses propres convictions apportent son expertise juridique à toutes nos difficultés même après son départ des Cadres et Techniciens alors qu’il avait largement de quoi s’occuper ailleurs.

Je suis profondément triste pour out ceux qui comptaient sur lui dans son projet de vie religieuse et consacrée, pour sa famille bien sur mais surtout pour tout ceux qui ne sauront jamais ce qu’il pouvait représenter car c’est une perte pour la section des musées bien plus pénible encore que tout ce qu’elle a pu connaître jusqu’a ce jour.

Comme tu le disait cher Alain « on sait lire, on a un ordinateur, on peut se débrouiller » mais je doute de rencontrer un autre camarade avec qui passer d’une réunion du syndicat à la messe pour Louis XVI avec le même bonheur et la même authenticité allez la même Communion.

N’oublies pas - de la ou tu es à présent - de continuer d’envoyer aux camarades - tous - l’énergie que tu leur a consacré afin de leur permettre de continuer leur combat et de ne pas te décevoir !

Jean-Marc LEYRIS. 04/11/2020 17:04

Bonjour,

C’est avec tristesse que j’ai pris connaissance de votre message.

Étant, il y a quelques années, Délégué général de l’UCP et ayant siégé une treizaine d’années à la Direction du logement et de l’habitat, j’ai eu l’occasion de rencontrer Alain DERRIEN qui venait parfois comme expert assister les collègues de son organisation syndicale.

Au-delà des divergences que nous pouvions avoir sur certains sujets, nous nous sommes toujours retrouvés dans la défense des intérêts de nos collègues dans ce qu’ils avaient d’essentiels et c’est le plus important.

J’ai pu apprécier son ouverture d’esprit, son humour parfois teinté d’insolence et sa cordiale sympathie.

Puisse-t-il reposer en paix !

En ces heures douloureuses, mes pensées vont à ses proches qui ont perdu un être cher et à vous un collègue de qualité.

Avec mes sentiments attristés.

Jean-Marc LEYRIS.

Union Syndicale CGT des services publics parisiens 04/11/2020 15:59

D'autres messages de condoléances sur ce site:https://www.facebook.com/uscgtspp/posts/1828810540601591

Duchaux Jean-Marc 04/11/2020 15:10

Sans vouloir être indiscret, quelle est la cause de la mort de notre collègue, à seulement 43 ans ?

CGT Culture DAC Ville de Paris 04/11/2020 15:13

Il serait décédé du Covid. Et il aurait eu une pathologie augmentant la vulnérabilité selon les informations qui nous sont parvenues

Catherine Albert 04/11/2020 14:43

Tu étais le premier à participer aux activités du collectif non titulaires de l'US CGT que j'animais en 2008. Tu étais révolté par la précarité.

Rapidement, ton véritable amour du droit..est devenu un savoir faire majeur pour la lutte contre la précarité pour la CGT à la ville de Paris.

Au-delà de Paris, tu as participé à des temps de formation sur les non titulaires en lien avec le collectif précarité du 93 et Franck Boyer;

Nous étions complémentaires : moi sur le revendicatif, le rapport de force, toi, sur la connaissance précise juridique, les recours.

Pour moi, il n’y a pas de syndicalisme sans collectif (sens politique, organisation à la base, mobilisation, démocratie) et accompagnement individuel.

Nous avions écrit un plaidoyer contre la précarité à la ville de Paris dans l’humanité le 13 /11/2012 (http://daccgtculture.over-blog.com/tag/precaires/2)

Alors que je quittais le travail du collectif pour bosser sur la santé au travail et le collectif de l’US CGT Ville de Paris Femmes mixité, tu continuais sans relâche à défendre pied à pied les collègues précaires, les collègues oubliés souvent des radars du syndicalisme car non fonctionnaires et par ce que le droit n'était pas du coté de ces collègues là. Tu y passais des heures, des nuits, féru de droit.

Tu avais commencé à faire des fiches juridiques pour actualiser le guide des non titulaires que nous avions réalisé (site us collectif non titulaires) , comme sur les vacataires. Tu avais cravaché avec Serge sur la reconnaissance des vacataires de plus de 25 ans des cours municipaux pour adultes.

Nous avions rebossé ensemble pour une formation US sur la loi de transformation publique et nous avions même malgré nos différends avec la fédération des services publics envoyé à cette dernière pour que cela serve à d’autres collectivités, notre guide non titulaires et loi de TFP. Tu avais co animé une formation en mars 2019 à l’attention de non titulaires de la ville de Paris. Evidemment, tu étais sur le collectif CGT SUpap des contrats aidés pour gagner des transformations en emploi titulaires lors de leur suppression brutale.

C’est de cette attention au plus précaires dont je me souviendrai. Cet acharnement à essayer d’utiliser le droit pour ceux que les employeurs éloignent de celui-ci. Tu as permis des requalifications, des maintiens en emploi, de la tune pour les précaires de la ville de Paris. Merci !

On s’est ensuite un peu orienté différemment par nos parcours de vie, nos parcours militant.e.s. Tu es venu à certaines formations /AG du collectif femmes mixité. Mais ta formation était longue sur ces sujets là. Nous n’avions pas la même façon de vivre et de concevoir les choses. Mais cela aurait pu un jour changer..

Alain, j’espère que tu n’as pas souffert.

Ta mort qui semble bien liée au covid nous rappelle que le covid tue aussi des jeunes comme toi et qu’il faut qu’on fasse attention à nous, à nos proches, car le gouvernement aujourd’hui s’en fou vu les mesures qu’il a prises depuis plus d’un an.

Ta mort nous rappelle l’urgence d’une vraie politique de santé dans ce pays. L’urgence de lits, de moyens, de salaires pour les soignants y compris les plus précaires. Une politique démocratique de santé avec les patients.usagers, comme les luttes contre le Sida avaient ouvert comme espace de débat démocratique sur la maladie et les moyens de la prévenir.

Ta mort, nous rappelle l’urgence d’un plan contre la précarité national et local : maintien et augmentation des minimas sociaux. Gel des loyers. Passage au 32 h pour partager le travail avec tous les chômeurs. Taxation des plus riches pour reconquérir notre service public de santé et nos services publics tout court.

C’est dans ces combats syndicaux que nous allons continuer d’agir, ensemble, avec bienveillance et solidarité ! .

Toutes mes pensées à tes proches.

meng 04/11/2020 14:39

Merci Alain pour tous les temps consacrés à mes affaires et les aides apporté à mes dossiers, urgent ou courants. Maintenant soudain vous nous avez quitté, c'est pour aller au Paradis, l'endroit calme et reposant là rien ne vous fatigue ni embêté. comme des années sabbatique que vous avez planifié et tant espérées. j'espère que vous nous contemplez de loin et nous bénisse pour les bonheur et bonne chance.
C’est une immense perte pour ce monde humain qui a tant besoin des être comme toi rempli de bienveillance et justice, et se battait pour la conviction de justice. .

quenehen dominique 04/11/2020 11:41

oh oui ! comme il était aimé ! on se chicanait sur des questions théologiques, mais je l'aimais très fort.

faidi 04/11/2020 10:27

ADIEU CAMARADE !
ADIEU Alain

Jacques MAGOUTIER 03/11/2020 19:34

Les mots sont bien pauvres pour exprimer nos sentiments et le respect dû à notre camarade Alain. Son implication, son dévouement, sa force de travail et sa ténacité à défendre les intérêts notamment des plus précaires étaient exemplaires et constituaient une contribution précieuse de la vie syndicale. Hommage à toi, cher Alain.

Syndicat UCP 03/11/2020 17:11

Hommage : Décès d'Alain Derrien, chef de projets à la mission informatique de la DVD

C’est avec une grande émotion et une immense tristesse que nous avons appris que notre collègue Alain DERRIEN a été emporté par la COVID-19 à la veille de ses 43 ans.

Gentillesse, engagement, patience, rigueur d’analyse et ténacité dans les négociations mais aussi humour dans sa communication... Les qualités de notre ami Alain étaient innombrables et toutes centrées autour d’une profonde humanité.

Il les a mise avec dévouement au service des autres au travers de son engagement syndical, faisant de lui un militant incontournable dans les instances de dialogue social de la DVD mais aussi à l’échelle de la Ville de Paris où il exerçait au sein de la CGT ses fonctions depuis de nombreuses années.

Il aimait profondément son métier de chef de projet informatique et son professionnalisme était reconnu de tous, au point de lui confier le développement de nombreux outils informatiques aujourd’hui indispensables dans le quotidien des agents.

Alain était souvent sollicité parce que son activité et son engagement étaient connus et appréciés au sein de la Ville de Paris. Pour toutes celles et tous ceux qui l’ont côtoyé et connu, Alain ne se plaignait jamais, son souci, c’était d’abord l’autre. De l’avis unanime de celles et ceux qui l’ont connu, Alain était comme on dit « un chic type », un « gars bien ».

Nous nous souvenons de l’expert informatique et du syndicaliste mais avant tout de l’homme et c’est vers ses proches que vont nos pensées dans ces heures difficiles.

Les représentants de l’UCP de la DVD

Témoignage d’un militant du SUPAP-FSU 03/11/2020 16:50

Témoignage d’un militant du SUPAP-FSU

C’est profondément bouleversé que je viens d’apprendre le décès de mon camarade Alain Derrien longtemps responsable de l’action juridique de l’union syndicale CGT.

Bien des choses nous séparaient, des expériences de vie et d’activité militantes entre autres, mais bien plus nous réunissaient entre autres la conviction qu’il fallait défendre par tous les moyens les droits des salariés à la Ville de Paris comme ailleurs face à des employeurs et des gouvernements qui usaient de toutes les ficelles pour les remettre en cause, avec souvent la plus grande mauvaise foi… Et la plus grande langue de bois.

Nous n’avions aucune formation juridique universitaire ou dispensée par l’employeur. En cheminant ensemble, en partageant et échangeant des dossiers, en débattant, et malgré des caractères bien différents nous nous sommes appris mutuellement et je lui en suis reconnaissant. Impossible de ne pas saluer son travail acharné bien au-delà des heures de travail normal et alors qu’il n’était pas permanent syndical. Impossible d’oublier son obstination, souvent féconde sur le terrain juridique, qui en imposait à la partie adverse et malgré parfois les coups de fatigue sa grande générosité et attention aux personnes que nous défendions et qui seront attristées d’apprendre son décès.

Nous nous étions rencontrés en 2011 pour agir ensemble aux prud’hommes pour la requalification en CDI de nos collègues en contrats aidés et l’amélioration de leurs conditions d’emplois et de travail ainsi que de celle de tous les précaires et cela jusqu’en 2019 tant sur le plan juridique qu’en participant à leurs mobilisations ou encore au comité technique central.

Le SUPAP-FSU et l’US CGT en conduisant depuis 2012, plus de cent instances devant le tribunal des prud’hommes et jusqu’en cours de cassation, la plupart avec succès, ont obtenu de nombreuses requalifications de personnels en CDI débouchant sur des indemnités importantes et y compris pour une partie des agents sur des postes de fonctionnaires. La cour de cassation a en particulier reconnu que les contrats aidés ne devaient pas occuper des emplois de fonctionnaires (c’est d’ailleurs un motif de requalification en contrat à durée indéterminée) mais il est encore difficile de faire respecter ce droit par la Ville de Paris. En 2018, suite à la suppression des contrats aidés et en participant au Collectif des contrats nous avons réussi à limiter partiellement la casse en prolongeant de nombreux contrats et des recrutements sur des postes de fonctionnaires.

En agissant de concert et avec succès au tribunal administratif et au conseil d’Etat nous avons fait obstacle à plusieurs reprises aux remises en cause du droit de grève à la Mairie de Paris ou encore fait reconnaitre auprès du TGI la légitimité de l’action juridique du CHSCT sur les modalités du droit à expertise des CHSCT qui malheureusement sont voués à disparition en 2022.

Je me souviens aussi de nos discussions sur le sens et l’avenir du syndicalisme, les moyens de lutte, l’éthique.

Alain, tu manqueras aux personnels de la Ville de Paris et au mouvement syndical. Une dernière fois salut camarade !

Benjamin POIRET