Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Syndicat PACS-DAC de la Ville de Paris
  • : Blog du syndicat PACS de la Direction des Affaires Culturelles (DAC) de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques municipales, conservatoires d'arrondissement, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein du syndicat des personnels administratifs, de la culture et de service (PACS) pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : Syndicat-PACS-DAC@paris.fr

 

 

 

Recherche

17 novembre 2020 2 17 /11 /novembre /2020 15:23
Les personnels de la bibliothèque Goutte d’Or (XVIIIe) dénoncent un climat d’insécurité dans une lettre ouverte à Anne Hidalgo

« Quotidiennement, nous sommes témoins d’actes de violence : bagarres, coups de couteau, vols à l’arraché, balle perdue ou pétard ayant atterri dans la bibliothèque. Le tout dans un endroit devenu le territoire exclusif des dealeurs » décrivent les agents qui ont décidé de fermer l’établissement sine die

C’est peu dire que c’est une dénonciation coup de poing qui vient d’être faite par les personnels de la bibliothèque Goutte d’Or, située dans le quartier du même nom dans le XVIIIIème arrondissement de Paris, dans une lettre ouverte envoyée aujourd'hui à la maire de Paris, Anne Hidalgo puis relayée sur le réseau interne auprès des bibliothécaires municipaux de la capitale.

Dans cet appel à l’aide envoyé aussi au maire socialiste de l’arrondissement, Eric Lejoindre, les bibliothécaires de Goutte d’Or décrivent « un territoire abandonné aux dealers » avec à la clef des scènes d’agressions quotidiennes notamment contre les usagers, qui du coup ne viennent plus.

« Quotidiennement, nous sommes témoins d’actes de violence : bagarres, coups de couteau, vols à l’arraché, balle perdue fichée dans le montant de la vitrine, pétard ayant atterri dans la bibliothèque » poursuivent les agents. Une description édifiante, parmi de nombreuses autres, que détaille le courrier publié dans son intégralité dans la rubrique commentaire.

Évidemment l’administration, via la direction des affaires culturelles (DAC) de la Ville de Paris, a été alertée à de multiples reprises de cette situation gravissime qui dure depuis des mois mais sans aucune réponse jusque-là. En attendant que le climat redevienne enfin normal les bibliothécaires ont pris la décision de ne pas ouvrir l’établissement « jusqu’à ce que des solutions pérennes et réelles soient mises en œuvre ». La balle est donc désormais dans le camp de l'équipe municipale.

 

 

    Bibliothèque Goutte d'Or : Anne Hidalgo mise devant ses responsabilités par les personnels

                                        - Ah, il va falloir que je fasse autre chose que de la com

Partager cet article
Repost0

commentaires

Bibliothèque Goutte d'Or 11/12/2020 17:43

Rendez-vous le 16 !

Nous avons dû fermer la bibliothèque plusieurs semaines en raison de la délinquance régnant dans les rues avoisinantes, ayant conduit notamment au bris de notre façade.

Nous décidons de rouvrir avec des mesures de sécurité exceptionnelles prises par la Ville de Paris, qui vous garantiront de pouvoir venir en toute sécurité.

Les nombreux messages de soutien que vous nous avez envoyés nous sont allés droit au cœur, tout comme la mobilisation des habitants et des associations pour défendre le quartier et sa bibliothèque.
Cette mobilisation se poursuit, nous y prenons notre part ; elle se poursuivra tant que la situation dans la rue ne se sera pas améliorée. Dans cette attente, nous rouvrons avec des horaires restreints.

Nous sommes au service du public, c’est le sens de notre travail : nous serons donc heureux de vous retrouver car vous nous avez manqué !

L’équipe de la bibliothèque

Horaires et conditions d’ouverture. A partir du mercredi 16 décembre :

les mercredis et samedis de 15h à 18h

Action Barbès 20/11/2020 22:39

Toute notre solidarité avec les personnel de la bibliothèque de la Goutte d'Or, cette situation est intenable pour tous

Pierre Henry 20/11/2020 22:38

Une bibliothèque ferme et c’est une part de nos libertés qui s’envole.Dans n’importe quel autre quartier, la situation supportée par les habitants,commerçants ferait un scandale.Le sujet est difficile? Oui,c’est bien pour cela qu’il faut le traiter @EricLejoindre
@Anne_Hidalgo

Mariana Grépinet (journaliste) 20/11/2020 22:37

A la Goutte d’or, en plein cœur de #Paris, la situation est telle que la bibliothèque a du fermer... laisserait on une telle situation exister ailleurs dans la capitale ?

David Rochefort (écrivain) 20/11/2020 22:35

Une bibliothèque parisienne obligée de fermer à cause de dealers et de violences. Quel crève-coeur pour le personnel et pour les habitants. Si je comprends bien, la situation dure depuis des mois et, malgré de nombreux signalements à la hiérarchie, rien n'est fait. Allô @paris
?

Doubreres 19/11/2020 10:13

Bonjour,
J'ai travaillé dans cette bibliothèque de septembre 2002 à aout 2020 et peut témoigner du fait que cette situation ne dure pas depuis des mois mais bel et bien depuis 6:7 ans !! Situation qui à franchie un cran supplémentaire depuis le déconfinement .La ville en a été alertée à plusieurs reprises sans pour autant qu'elle fasse le nécessaire
Depuis des années des agressions, vols en tout genre (dont certains collègues ont été victimes) et bagarres au couteau quasi quotidiennes devant la bibliothèque
Les commerces, parfois implantés depuis 30ans, ferment les uns après les autres et les familles ne laissent plus sortir leurs enfants dans ces rues devenues de véritables coupe-gorge
Je souhaite bon courage à mes ex-collègues et espère que leur action fera enfin bouger les choses

Bibliothèque Goutte d'Or 18/11/2020 13:46

En raison de l’insécurité qu’elle subit et sa façade de verre ayant été fracassée dernièrement, la bibliothèque reste fermée au public jusqu’à nouvel ordre.

Les retraits de documents commandés et les retours de documents empruntés sont donc suspendus pour l'instant.

Nous espérons qu'il sera remédié rapidement à cette situation et vous prions de nous excuser pour la gêne occasionnée.

Si vous avez commandé des documents actuellement en attente de retrait, ils restent à votre disposition pour vous être remis à la réouverture.

Vous pouvez aussi continuer à commander des documents par mail :
- 5 documents maximum par carte
- indiquer le numéro de carte
- vérifier la disponibilité des documents
- indiquez pour chacun : titre, auteur, cote.

Vous pourrez retirer vos commandes à la réouverture.

Pour connaître l'évolution de la situation, vous pouvez téléphoner :
01 53 09 26 10.

L'équipe de la bibliothèque

Bibliothèque Goutte d'Or 17/11/2020 14:54

À l’attention de :
Mme Anne Hidalgo, Maire de Paris
Mme Carine Rolland, Adjointe à la Maire de Paris en charge de la Culture
M. Eric Lejoindre, Maire du 18ème
Mme Sophie Fady-Cayrel, Directrice adjointe aux Affaires Culturelles
Mme Véronique Astien, Sous-directrice de l’Éducation Artistique et des Pratiques Culturelles
M. Emmanuel Aziza, Chef du Bureau des Bibliothèques et de la Lecture

Mesdames, Monsieur,

Nous travaillons à la bibliothèque Goutte d’Or qui a ouvert en décembre 1999 dans le quartier du même nom. C’est une bibliothèque familiale, située dans un quartier populaire, où nous avions plaisir à venir travailler jusqu’ici et à retrouver nos fidèles usagers. Nous observons depuis quelques années une montée de la délinquance et de la violence liée aux nombreux trafics qui se sont installés au fil du temps. Depuis le mois de juin et le déconfinement, la situation s’est profondément dégradée puisque la bibliothèque se situe au centre d’un point de deal de drogues en tout genre. Une moyenne de quarante dealers opère devant nos portes, faisant usage des produits, installés voire même allongés sur les marches.

Il n’y a plus de vie de quartier à cet endroit (certaines boutiques ont même dû fermer), devenu le territoire exclusif des dealers.

Quotidiennement, nous sommes témoins d’actes de violence : bagarres, coups de couteau, vols à l’arraché, balle perdue fichée dans le montant de la vitrine, pétard ayant atterri dans la bibliothèque, dégradations de l’espace public (détritus disséminés tout autour du site) et bruits incessants. En juillet 2020, un homme est mort de ses blessures à l’entrée de la bibliothèque. Aujourd’hui, mardi 17 novembre 2020, nous découvrons à notre arrivée sur notre lieu de travail que les vitres de la façade de notre bâtiment ont été fracassées pendant le weekend.

À cette violence quotidienne s’ajoute le contexte sanitaire. À chacune des entrées et sorties de la bibliothèque, il faut se frayer un chemin parmi les dealers et les drogués qui ne portent pas leur masque, mettant notre santé et celle de nos usagers en péril.

Nombreux sont les usagers qui nous font part de leur peur, des vols et agressions qu’ils ont subis et de leur décision de ne plus fréquenter notre établissement. Nous soulignons que cet espace public entièrement masculin est particulièrement oppressant pour les personnes (usagères ou employées) de sexe féminin.

Parce que nous nous sentons en perpétuelle insécurité physique et psychologique, parce nous ne pouvons accueillir nos usagers dans ces conditions, parce que les voies hiérarchiques que nous avons scrupuleusement respectées jusqu’ici ont été inopérantes, les membres présents de l’équipe prennent aujourd’hui la décision de ne pas ouvrir l’établissement jusqu’à ce que des solutions pérennes et réelles soient mises en œuvre.

L’équipe de la Bibliothèque Goutte d’Or