Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • : Blog du Syndicat CGT Culture de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques, conservatoires, musées, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein de la CGT pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public rendu aux Parisiens.

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com


Recherche

Pages

14 janvier 2014 2 14 /01 /janvier /2014 08:48

 

                                 310640

                                                        - Une démagogie grande comme ça !

 

Bruno Julliard soutient l’appel pour l’ouverture du dimanche et le soir alors que lui-même réduit les horaires des bibliothèques municipales parisiennes  

Les bibliothèques municipales ne sont pas au mieux : sous-effectif, mauvaise organisation du travail, politique documentaire remise en cause, conditions matérielles réduites… c’est par ces maux que les bibliothécaires décrivent leur quotidien sans être entendus par les élus et leur administration. 

C’est dans ce contexte qu’est lancé un appel d’intellectuels germanopratins* sous l’égide de Bibliothèques Sans Frontières, pour ouvrir les bibliothèques le dimanche, le soir (et même la nuit !). « Les horaires des bibliothèques en France sont insuffisants et inadaptés » clament des signataires qui voudraient même ouvrir « sept jours sur sept, 20 heures sur 24, voire 24 heures sur 24 » si l’on en croit leur manifeste.

Bruno Julliard, adjoint au maire de Paris chargé de la Culture, applaudit des deux mains : « Paris doit rattraper son retard en matière de bibliothèques et s'adapter aux attentes et au rythme des habitants » déclare-t-il à l’AFP pendant que lui-même réduit les horaires d’ouverture des bibliothèques municipales parisiennes. C’est vraiment la démagogie sans frontières 

« J'y suis favorable » renchérit même la ministre de la culture, Aurélie Filipetti.  Nos élus pointent toutefois « la difficulté des négociations avec les personnels ». Et on pourrait ajouter : la difficulté des négociations avec les Ressources Humaines et les Finances puisqu’en cette période de contraintes budgétaires et de réduction du nombre de fonctionnaires, leur logique est plutôt aux économies !

Cet appel, a donc énervé, on la comprend, une grande partie de la profession, car avant d’applaudir à des propositions pour le moins démagogiques, nos élites politiques devraient plutôt assurer les budgets nécessaires (acquisition, moyens bureautiques, effectifs) pour permettre le fonctionnement correct au quotidien dans le respect des personnels et des usagers. 

Alors avant d’ouvrir le dimanche ou en soirée, les bibliothèques doivent d’abord pouvoir fonctionner normalement tout les jours de la semaine, c'est pourquoi, nous soutenons le texte intitulé: « Bibliothèque, avant d'ouvrir plus, ouvrons mieux » déjà signé par des bibliothécaires et des usagers et que vous pouvez lire ici dans son intégralité.


                    ouvrir_mieux.png

 

 

* Le plus drôle (ou le plus triste) dans cette histoire est que les signataires (voir la liste dans la rubrique commentaire).... ne sont même pas inscrits en bibliothèques ! Il suffit pourtant d'avoir une carte (et en plus elle est gratuite). « Les horaires d’ouverture des bibliothèques interdisent nombre d’entre nous d’y accéder » clament nos germanopratins. On comprend maintenant pourquoi, ils ne peuvent y acceder, c'est parce qu'ils n’y mettent jamais les pieds. Elles sont pourtant ouvertes jusqu’à 19 heures toute la semaine et même le samedi !

 



Lire aussi

Bibliothèque Fessard (XIXe) : La Mairie de Paris sourde au handicap ?

Pôle Sourds dans les bibliothèques parisiennes: Le jeux des 7 erreurs

Pour ne rien laisser passer, syndiquez vous.....

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article

commentaires

CGT Culture DAC Ville de Paris 18/01/2014 14:00

Eliette Abecassis (Ecrivain), Marianne Amar (Cité Nationale de l'Histoire de l'Immigration, Revue Diasporas), Leonor Baldaque (Ecrivain), Frédéric Barbier (Directeur de recherche CNRS, auteur de
Histoire des Bibliothèques), Olivier Barrot (Journaliste, écrivain), Olivier Beaud (Droit public, Université Paris 2),Jeanne Benameur (écrivain), Evelyne Bloch-Dano (Ecrivain), Amaya Bloch-Lainé
(Social Media Lab), Sophie Bouchet-Petersen (Conseiller d’Etat), Jean-Yves Boulin (Sociologie du temps, Université Paris Dauphine), Geneviève Brisac (écrivain), Cabu, Nicole Caligaris (Ecrivain),
Benjamin Caraco (Conservateur des Bibliothèques, Université de Versailles Saint-Quentin), Vincent Chabault (Sociologue, Université Paris Descartes), Myriam Chopin (Historienne, Université de Haute
Alsace), Olivier Christin (Historien), Jean-Marc Coicaud (Droit et Science Politique, Rutgers University), Catherine Cusset (Ecrivain), Nathalie Daigne (Bibliothèque Publique d’Information), Romain
Dambre (Chercheur, Paris 1/Yale Law School), Natalie Davis (Historienne, Princeton University), Arnaud Delalande (écrivain, scénariste), Marc-Antoine Dilhac (Philosophe, Université de Montréal),
Arthur Dreyfus (Ecrivain), François Dubet (Sociologue, Université Bordeaux), Stéphane Dufoix (Sociologue, ParisX Nanterre), Paul Egré (Philosophe, CNRS/ENS-Ulm), Alain Erhenberg
(Sociologue,CNRS/EHESS), Florian Grisel (Droit privé, CNRS/Université Paris X), Gerald Grunberg (Bibliothécaire, président du comité français Mémoire du Monde), Nilufer Göle (Sociologue, EHESS),
Mattias Guyomar, (Droit Public, Paris2),Stéphanie Hennette-Vauchez (Droit public, Université Paris Ouest Nanterre), Ghislaine Hudson (Proviseure, médiatrice de l'éducation nationale), Laurent Joly
(Historien, CNRS Caen), Gilles Kepel (Politiste, Scineces-Po Paris),Valérie Lasserre (Droit Privé, Université du Maine, Le Mans), Dany Laferrière (Ecrivain, Académie Française), Gilles Laurendon
(Ecrivain), Romain Lecler (Science politique, Université Paris 1), Thierry Marembert (Avocat à la cour, Paris),Pierre Mathiot (Directeur, Sciences Po Lille), Silvère Mercier (Bibliothèque Publique
d’Information), Philippe Meyer (Journaliste, Ecrivain), Etienne Ollion (Sociologue, ENS Ulm), Erik Orsenna (Ecrivain, Académie Française), Pascal Ory (Historien, Université Paris 1),Thomas Perroud
(Droit public, Université Paris Est Créteil), Bernard Pivot (Journaliste, Ecrivain), Frédéric Régent (Historien, Université Paris 1),Hamid Salmi (Professeur d’Histoire-Géographie en lycée,
Guadeloupe), Eros Sana (Photojournaliste),Emmanuelle Saulnier-Cassia (Droit Public, Université Versailles Saint-Quentin), Anne Simonin (Historienne, Maison Française d’Oxford), Pierre Singaravelou
(Historien, Université Paris 1),Alexis Spire (Sociologue, Université Lille 2), Benjamin Stora (Historien, Université Paris 13), Benoit Thieulin (Directeur de la Netscouade), Lilian Thuram
(Président de la Fondation Lilian Thuram), Olivier Tinland (Philosophe, Université Montpellier 3), Emmanuel Todd (Historien, démographe, INED), Michel Troper (Droit public, Université Paris X
Nanterre), Yerri Urban (Droit public, Université Antilles Guyane), Antoine Vauchez, (Politiste, CNRS/Paris 1), Françoise Vergès (Politiste, University of London),Pierre Vesperini (Historien),
Cécile Wajsbrot (Ecrivain), Patrick Weil (Historien, CNRS-Paris1, Président de Bibliothèques Sans Frontières), Nicolas Werquin (Economiste, Yale University), Claire Zalc (Historienne, CNRS/ENS-Ulm)