Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • : Blog du Syndicat CGT Culture de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques, conservatoires, musées, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein de la CGT pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public rendu aux Parisiens.

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com


Recherche

Pages

4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 09:00

 

              114313755_38271ff150.jpg

                                   - Bruno, minorer les chiffres comme ça, c'est pas joli-joli !

                                                   - Et alors, t'es de la Police ?

 

 

Quarante bibliothécaires en moins selon les organisateurs. Bientôt quatre-vingt selon la Police.

Le dernier Comité Technique de le Direction des Affaires Culturelles présidé par Bruno Julliard, adjoint à la culture aura quand même été utile.

La CGT avait mis à l’ordre du jour de cette réunion la question des effectifs dans les bibliothèques municipales parisiennes, un sujet lancinant depuis plusieurs années. La réponse officielle de l’administration aura été des plus éclairantes. Décryptage.

Comme chacun le sait désormais, la Mairie de Paris estime qu’il y a encore une quarantaine d’agents…. en sureffectifs dans les bibliothèques. Conséquence : Les postes actuellement vacants (ou « gelés » risquent d’être tout simplement supprimés avec les conséquences que l’on sait sur le bon fonctionnement des établissements (lire ici). Notre syndicat a donc demandé quelles seraient les bibliothèques qui allaient encore devoir faire un sacrifice pour complaire à la demande de l’Hôtel de Ville

Visiblement embarrassée, l’administration s’est juste abritée derrière le vocable de « postes budgétaires réels qui n’étaient pas en adéquation avec la DRH ». On n’était guère plus avancé sauf que la mairie n’a pas démentie le projet de supprimer les quarante postes en question.

                   528566-deputy-paris-mayor-hidalgo-and-deputy-for-culture-ju

                    -  " Postes budgétaires réels pas en adéquation ", tu crois qu'ils vont vraiment avaler ça ?

 

106 d’un côté, 66 de l’autre ! Faites le calcul. Toutefois croyant nous  renvoyer dans les cordes, la Ville de Paris a sorti ses chiffres sur l’évolution du nombre de bibliothécaires durant la mandature. Là miracle ! L’administration a calculé que les effectifs avaient augmenté de soixante six personnes depuis six ans. La mairie avait le sourire aux lèvres.

Bien tenté, mais le coup est toutefois passé à côté car de nouveaux équipements se sont ouverts depuis tout ce temps, notamment Vaclav Havel (XVIIIe), Marguerite Duras ou Louise Michel (XXe) et qu’il a bien fallu créer des postes pour les faire fonctionner. Avec les recrutements déjà réalisés pour les préfigurations de Carré St Lazare (Xe) et Canopée (Ier) on arrive même à un total de cent six agents qui ont été affectés !  

Et oui, annoncer des effectifs supplémentaires sans mentionner l’ouverture de nouveaux équipements ça sent quand même un peu la tentative de maquillage des comptes. Nos experts comptables ne s’en sont pas laissés compter eux et c’est en s’appuyant sur ces chiffres municipaux qu’apparaît alors un déficit …de 40 personnes sur la mandature. Cent six d’un côté, soixante six de l’autre ! Faites le calcul. L’administration devenue blême se retrouvait ainsi prise à son propre piège.  Comme le dit très justement la Directrice « on va enfin connaître la vérité des prix ».

 

                                           L'ex adjoint à la culture, pas surpris, se confie à la première adjointe

              3998be6870df62ebf7628f40f37452f3

                                    - Je lui avais pourtant dit à Bruno, les experts de la  CGT c'est des coriaces !

 

Quarante sur la mandature plus quarante avant la fin de la mandature ? Le (gros) problème est que si la demande évoquée plus haut d’enlever encore quarante agents se concrétise on arriverait alors à une suppression de quatre-vingt postes pendant la mandature, et là il faudra nous expliquer comment le réseau des bibliothèques va pouvoir continuer à fonctionner dans ces conditions.

Interpellé directement sur ce sujet, l’adjoint à la culture a reconnu que la politique d’ouverture de nouveaux équipements à périmètre budgétaire constant « avait probablement atteint ses limites » et qu’elle ne serait plus tenable après les élections de mars.

Auquel cas ce sont des fermetures de bibliothèques qui seront annoncées dans la capitale.

 

                                   Pour Bruno Julliard, la politique pour les bibliothèques a atteint ses limites

                   anne2-35005

                                         -  Anne, Je crains qu'on ne puisse plus continuer à amuser la galerie

 

 

Lire aussi

Bibliothèques : la maison brûle et la mairie de Paris regarde ailleurs !

La Mairie de Paris encore condamnée par la justice

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article

commentaires