Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • : Blog du Syndicat CGT Culture de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques, conservatoires, musées, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein de la CGT pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public rendu aux Parisiens.

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com


Recherche

Pages

6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 09:41

                                                                                                                                 delanoe432

                                                       "  Et hop ! Rien dans les poches, rien dans les mains  "                      

 

Malgré l’annonce de l’ouverture de nouvelles médiathèques, il arrive (quand même) à supprimer des postes !

Bertrand Delanoë va présenter dans quelques jours son nouveau budget aux élus parisiens. Un budget subtilement intitulé « créations, suppressions et transformation d’emploi dans les services municipaux ».

« Douze emplois sont créés dans le secteur culturel pour les nouveaux équipements que sont les médiathèques Forum des Halles (Ier) et Saint Lazare (Xe) » annonce fièrement le Maire de Paris. 

Mais attention, pas d’emballement intempestif, car en regardant de plus près cette proposition de budget municipal on découvre dans un chapitre bien caché, une ligne budgétaire…qui annonce 15 redéploiements.

Redéploiement Kesako ? C’est le transfert de postes existants vers de nouvelles structures. Comme on n’a pas supprimé de bibliothèques municipales (pas encore?), en bon français cela équivaut à 15 suppressions de postes. Le réseau exsangue, à tel point que certaines bibliothèques sont désormais contraintes de réduire leurs horaires d’ouverture, appréciera l’effort municipal.

Mais si vous avez bien suivi les déclarations de notre roi du bonneteau, celui-ci annonçait 12 créations de postes et demandait simultanément 15 redéploiements, le solde est donc de 3 postes nets en moins dans les bibliothèques parisiennes malgré l’ouverture prochaine de nouvelles structures.

La CGT avait déjà alerté l’exécutif de la nécessité absolue d’arrêter de supprimer des effectifs, les bibliothèques étant à bout de souffle. Car aux douze postes de Vaugirard (XVe) supprimés en 2008 et jamais recrées, il faut ajouter, à minima, une cinquantaine de postes vacants qui ont été recensés dans une partie du réseau, sans oublier les congés « longue maladie » ou les congés « maternité » non remplacés qui affectent le fonctionnement des établissements.

Mais attention, comme au Bonneteau, il y des complices qu’on surnomme les « barons » (ceux qui font semblant de gagner la première fois, pour encourager les « pigeons » à miser et se faire plumer). Mais qui tient le rôle du baron dans cette partie?

 

                                Genios-de-la-Pintura---El-Bosco-ieronymus-Bosch[2]

                                                         "  Et oui, ça fait bien trois postes en moins ! "

 

Les bibliothèques municipales de la Ville de Paris sont à un tournant. On sait désormais que la Mairie songe très fortement à remettre en cause l’avenir des petites bibliothèques de quartier.  Le Directeur des Affaires Culturelles avait démenti que celles-ci seraient « vieillottes et pas adaptées ». Au vu des suppressions d’effectifs, on n’est plus obligé de le croire. (Lire ici)

On n’est pas obligé, non plus, de croire Bruno Julliard, l’adjoint à Culture qui avait déclaré « qu’il n’était pas question de fermer les établissements culturels de proximité ». Avec tous ces postes redéployés comment va-t-il faire ? D'ailleurs, si il y a des postes à supprimer, c'est plutôt du côté du Bureau des Bibliothèques (Lire ici et ). C'est pourquoi, devant cette situation de plus en plus insupportable, nous soutenons l'appel au boycott des amendes dans les bibliothèques (re)lancé la semaine dernière par la CFDT ! (Lire ici) 

                                                               Bruno Julliard avec Valérie Pécresse                 8023.jpg

               " J'ai comme l'impression Bruno, que t'es en train de te mettre les syndicats à dos ! "

 

Pourtant ces restrictions budgétaires dans le domaine culturel ne devraient pas avoir lieu d’être car de l’argent il y en a, et pas que dans les poches du Patronat. Il y en a aussi dans les caisses… de l’Etat !

Comme le révèle un rapport de la Cour des Comptes, le loyer du Grand Palais situé sur un terrain qui appartient à la Ville n’a pas été encaissé par la Mairie de Paris depuis…1994. Montant des impayés : près de 9 millions d’euros. Oups !

On attend rapidement un geste fort du Maire de Paris. Il ne lui reste plus qu’à réclamer les impayés au Gouvernement (facile… normalement ce sont des amis). Avec tous ces millions, ça en ferait des sous pour le budget culturel municipal (Ateliers Beaux Arts, Conservatoires, Bibliothèques, musées.), non ?

Ah une dernière pour la route : Dans l’exposé des motifs, Bertrand Delanoë ose affirmer sans pouffer que ce budget « vise à réaliser les engagements pris auprès des parisiens tout en améliorant les conditions de travail des agents »  Il prend vraiment les Parisiens pour des pigeons (mais pas que !).

 

                                            Prennent-ils les parisiens (et les personnels) pour des pigeons ?                 accef814-1048-11e1-ad21-110a06cfeeb6

                                                                            "  Ah, oui, mais pas que !   "

 

Lire aussi

Bibliothèque: Delanoë pigeonne les parisiens !

La CGT et la CFDT appellent au boycott des amendes dans les bibliothèques parisiennes.

Les bibliothèques parisiennes étranglées par l’austérité budgétaire ! 

La Ville de Paris envisage la fermeture de ses petites bibliothèques !  

Paris : La bibliothèque Clignancourt fermée pour cause de grand froid !

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article

commentaires