Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • : Blog du Syndicat CGT Culture de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques, conservatoires, musées, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein de la CGT pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public rendu aux Parisiens.

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com


Recherche

Pages

1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 08:39

 

                   o-grito 

 

Ce serait un signal très négatif envoyé à une population qui a déjà du mal à franchir les portes de nos établissements.

Dans le cours de l’année 2015, la médiathèque de la Canopée ouvrira ses portes au Forum des Halles. Elle proposera, entre autres, un accueil en langue des signes français (LSF), et fera partie des Pôles Sourds du réseau des bibliothèques municipales parisiennes, lesquels font référence dans la France entière.

La satisfaction que procure ce projet est malheureusement entachée par la volonté de fermer l'unique Pôle Sourds du nord-est parisien, celui de la bibliothèque Fessart, qui fonctionne depuis près de dix ans dans le XIXème arrondissement.

 

           tumblr kovb5lngvB1qz70qio1 500  


Le Pôle Sourds de la bibliothèque Fessart, petit historique : Le Pôle Sourds de la bibliothèque Fessart a vu le jour en juin 2006, à la suite du projet d’établissement de 2005. En 2012, le dernier projet s’est d’ailleurs donné comme objectif la poursuite et l’élargissement de ses activités.

Ce service répond actuellement à l’essentiel des critères définis pour les Pôles Sourds parisiens : un personnel spécifique, dont un agent sourd signant, un fonds de documents sur la culture sourde, une politique d’animation bilingue et des partenariats actifs avec diverses structures spécialisées.

La création de ce service, comme pour les autres Pôles Sourds, répondait à deux objectifs : Lutter contre l’illettrisme, encore important dans la communauté sourde  (enfants et adultes), et transmettre le goût de lire.

Faire un travail de sensibilisation auprès du grand public : Pour ce faire, plusieurs actions sont menées : Un accueil individualisé en LSF. Des accueils de groupes d’enfants et d’adolescents sourds et des interventions extérieures (écoles, hôpitaux de jour, centre de loisir parité…). Des animations bilingues ou en LSF sur la culture sourde pour enfants et adultes (spectacles, rencontres…). La présence d’interprètes pour permettre la mixité des publics lors d’animations. 

 

             496 deepestblue shootingstar 12 uk front 

 

Un service qui a fait ses preuves : il mérite d’être maintenu !

Des lieux d’accueil uniques en France : A l’heure où les politiques de lecture publique se préoccupent particulièrement  des publics en difficulté (quels qu’ils soient : personnes en situation de handicap, personnes socialement isolées, primo-arrivants..), les Pôles Sourds parisiens sont des lieux d’expérimentation et de médiation précieux, uniques en France.

Un bon maillage du territoire parisien : La répartition des quatre Pôles sur le territoire parisien est très satisfaisante, et l’ouverture prochaine d’un nouveau pôle au centre de Paris viendrait parfaire ce maillage… à condition, bien sûr, qu’un Pôle Sourds soit maintenu dans l’est parisien !

Une visibilité acquise : Après plusieurs années de partenariat et de travail auprès des structures accueillant des enfants sourds, le Pôle Fessart fait désormais partie du paysage parisien pour la communauté sourde d’Ile-de-France, et sa fermeture serait un signal très négatif envoyé à cette population qui a déjà du mal à franchir les portes de nos établissements. 

 

       STORM 13 064  


Une accessibilité plus large : Le dernier projet d’établissement de la bibliothèque Fessart (2012) donne une dimension supplémentaire au Pôle Sourds : en effet, le bâtiment n’étant pas accessible aux personnes à mobilité réduite, la volonté est de développer d’autres types d’accessibilité (dans ce contexte, l’accueil en LSF est un atout important à préserver).

Par ailleurs, la langue des signes est désormais reconnue comme un  moyen de communication pour un certain nombre de handicaps mentaux et psychiques (troubles du spectre autistique, par exemple).  La bibliothèque Fessart donc poursuivi et développé, en 2013, des actions d’accueil en LSF d’enfants présentant des troubles autistiques.

Un regard en cours de changement : L’action de sensibilisation du public entendant est également à prendre fortement en considération.

En effet, l’intérêt de ces pôles ne réside pas seulement dans le nombre de personnes sourdes qu’ils arrivent à toucher. C’est aussi le changement de regard sur le handicap qu’il va induire chez les usagers « ordinaires » : les usagers de Fessart, régulièrement accueillis par une bibliothécaire sourde, le public des rencontres désormais habitué à la présence des interprètes, les parents qui amènent leurs enfants écouter un conte bilingue LSF / français, les élèves et les enseignants de l’école voisine accueillis à plusieurs reprises par notre collègue sourde...

La population du quartier, peu à peu, se familiarise avec ce qui est encore trop souvent une étrangeté que l’on préfère ignorer. 

 

              644b93ce8943415c4efc45ec2495066d  


Les besoins du Pôle Sourds de Fessart pour maintenir un service de qualité : Le bon fonctionnement d’un Pôle Sourds nécessite un certain nombre de moyens, principalement en matière de personnel et de formation :

Moyens humains : Dans le contexte actuel, où le calcul des « effectifs cibles » a conclu à la suppression de deux postes sur les dix de Fessart (soit …20%), le Pôle Sourds ne doit toutefois pas être une charge supplémentaire pour l’équipe ; pour maintenir la qualité des services qu’il propose, il est souhaitable que deux agents s’y consacrent à plein temps : un professionnel sourd signant avec une bonne maîtrise du français écrit, et un professionnel entendant signant. (La présence d’une personne sourde est la garantie d’une véritable légitimité).

Actuellement, le pôle est porté par un agent sourd à 80% et un agent aux missions transversales, ce qui fait environ 1,5 équivalent temps plein.

Formations : Possibilité d’assurer la formation à la LSF sur deux ans pour une personne. Sensibilisation et initiation à la communication régulières pour l’ensemble de l’équipe. 

 

              092737385-52fb16cf-c2bb-473e-83a8-7d7ec19956ae  


Collections : L’absence de fonds de DVD, si elle est regrettable, n’est pas rédhibitoire (cette offre existe dans les autres Pôles Sourds). Les autres documents ne nécessitent pas de budget spécifique, ils sont achetés sur le budget général d’acquisition de la bibliothèque.

Animations : La politique d’animation nécessiterait d’être repensée, tout en gardant ses deux aspects distincts : La mise en accessibilité de l’animation tout public (interprètes), et la programmation d’animations en LSF (avec accessibilité pour les entendants), ayant trait au monde des sourds : promotion, sensibilisation à la culture sourde encore peu diffusée en France…

En conclusion, pour que Pôle Sourds de la bibliothèque Fessart puisse continuer à exister, cela ne pourra se faire qu'avec les moyens de fonctionnement minimum définis ci-dessus.

Par ailleurs, il est nécéssaire de préserver l’effectif global actuel qui prouve sa capacité à faire progresser la fréquentation générale de la bibliothèque (augmentation de 15%  des prêts entre 2011 et 2013). Toute suppression de poste mettrait en péril cet équilibre et nuirait inévitablement à la vitalité et la pérennité de la bibliothèque.

Pour signer la pétition demandant le maintien d’un pôle sourds à la bibliothèques Fessart, cliquez là.

 

    C97W25A     

 

 

 

 

 

Bibliothèque Fessard (XIXe) : La Mairie de Paris sourde au handicap ?

Formation à la langue des signes : la Direction des affaires culturelles de la Ville de Paris dans une logique discriminatoire.

Le handicap dans les bibliothèques : La Ville de Paris peut (et doit) mieux faire !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article

commentaires