Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • : Blog du Syndicat CGT Culture de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques, conservatoires, musées, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein de la CGT pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public rendu aux Parisiens.

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com


Recherche

Pages

29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 09:36

 

                         KMSR-4674-tourisme et handicap 2

 

                       Alors des bibliothèques pour tous ? Oui, enfin presque !  

Nul  n’est censé ignorer la loi. Et le sujet du handicap est couvert au moins par deux lois : celle de 2005, sur l’égalité des chances et celle contre la discrimination. (lire ici)

La loi de 2005 a botté les fesses de la Ville de Paris, qui, bien qu’étant capitale, n’était pas exemplaire dans la mise en œuvre de moyens facilitant la vie quotidienne des personnes porteuses de handicap. C'était notamment le cas dans les bibliothèques municipales.

La Direction des Affaires Culturelles a donc relevé ses manches (l’ancien adjoint à la culture, Christophe Girard, n’hésitant pas à se mettre en situation, ici en 2008 «Traversée de Paris à l’aveugle» ) et on a vu fleurir des initiatives variées, des formations en direction de l’accueil des publics handicapés comme des personnels, des travaux de mise en conformité aux normes des bâtiments, du matériel approprié, etc.

Depuis, cet élan a l’air de s’être essoufflé, mais la petite piqûre de rappel de 2015* va peut-être raviver la flamme ?

 

                                                           Christophe Girard avec un bandeau sur les yeux

                CHRIST~1 

                                    " Hé pas de blague, m'enmenez pas à la bibliothèque St Louis, hein ? "

 

Pourquoi il ne faut pas s’endormir (ou nous endormir), petit mémo.

2013 : La Mairie de Paris se gargarise d’avoir doté le réseau des bibliothèques de prêt de deux pôles déficients visuels. Youpi !  

Heu …avant, il y en avait au moins six  (dont une bibliothèque spécialisée) ! On y trouvait machines à lire, vidéo agrandisseurs, livres sonores, livres en gros caractères, postes multimédia adaptés (Vocal Presse, Jaws …). Depuis, les produits sur le marché sont devenus plus performants, les moyens techniques se sont développés, mais la mise à jour n’a été faite qu’à Yourcenar (XVe) et Duras (XXe). A noter qu’elles ne faisaient pas partie du programme des bibliothèques équipées, puisqu’elles n’existaient pas.

Dans la plupart des établissements, l’ascenseur qui mène aux collections est équipé d’annotation en braille mais les documents qui pourraient être empruntés, eux non !

Pourtant, en formant le personnel à lire et écrire le braille ou en faisant appel à des associations, on pourrait noter en braille grâce à du plastique rigide autocollant sur le boitier et la galette, le titre et l’auteur et rédiger une signalétique accessible. La mer à boire, quoi.

C’est un constat. En matière de formation,  il y a peu ou pas de proposition du côté de la municipallité, mais en matière d’animation, ça n’a pas l’air mieux si on en croit les recherches faites par l’onglet « accessibilité » sur le portail, ça ne se bouscule pas au portillon !

Les collègues oublient-ils de cocher l’option lors de la mise en ligne ou effectivement, le public déficient visuel est-il un grand absent de la programmation ? La Mairie va sûrement apporter une réponse.  

 

                   venus aveugle02

 

L’unique pôle sourd du nord-est parisien menacé de fermeture

2015 : Ouverture d’un nouveau pôle sourd à Canopée, fermeture d’un ancien pôle sourd à Fessard ?

Après la disparition des deux pôles sourds associés (Buffon et L’Heure Joyeuse dans le Ve, qui furent pourtant les premières à accueillir les enfants de l’INJS), le pole sourd de la bibliothèque Fessard (XIXe) est dans le collimateur du Bureau des Bibliothèques et du Livre, bien que le public soit au rendez-vous. La création d’un pôle sourd dans la future bibliothèque « Canopée » du Forum des Halles au centre de la capitale menace donc celui du nord-est parisien !

L'administration argumente par une réduction des budgets. Mais où est la relation de cause à effet ? De quel budget est-il question ?

Budget d’acquisition ? Il n’y a jamais eu de budget délégué spécifiquement aux fonds sourds. Budget lié au personnel ? Le salaire d’un collègue sourd est calculé sur la même base que celui d’un collègue entendant.

Budget d’animation ? Deux intervenants sont payés le même tarif qu’ils soient 2 sourds, 2 entendants ou 1 entendant et 1 sourd. Les interprètes ne sont pas rémunérés via le budget de l’action culturelle, mais sur un budget global Ville de Paris (c’est à dire, même pas imputé à la DAC).

Alors ? Où sont ces lignes budgétaires? Pas sur les rapports annuels en tous cas. Elles ont tellement fondu qu’on ne les voit plus ! Elles doivent être avec les « normes des effectifs » dans un dossier nommé « L’Arlésienne ». Mais, il faut savoir que Bruno Julliard ne l’entend peut-être pas de cette oreille. 

 

                                      Bruno Julliard ne l’entend peut-être pas de cette oreille !

                FIAC 2012 Bruno Juliard20121021 Photo Christophe Noel FMAC

                                                                               " Ah, ça non ! "

 

Pour la formation à la langue des signes française (LSF), Paris a du mal à entendre !

Vous ne faites pas partie d’un pôle sourd ? Vous n’êtes pas ou n’avez pas de collègues sourds ? Alors vous n’obtiendrez pas votre formation !

Depuis au moins 2008, voici les critères d’autorisation. Plusieurs collègues du réseau en ont fait les frais, à titre individuel ou même par équipe entière (préfiguration de Duras, pressentie pour le label pôle sourd).

Vous pouvez apprendre sur votre temps de travail l’Allemand, l’Anglais, etc. même si vous n’êtes pas affecté à un Pôle langues et même si vous n’avez pas de collègue s’exprimant uniquement dans cette langue. Mais la LSF, non !

Pour les animations, même traitement. Aucun budget ne serait octroyé en dehors des pôles sourds. Lors de la dernière réunion consacrée à l’accueil des publics sourds en bibliothèque, dans sa grande mansuétude, le Service des Publics et du Réseau a autorisé les animations bénévoles (entendez gratuites), mais de toutes façons, vous ne risquez pas d’en programmer puisque l’information n’a pas été transmise.

 

                             Formation: Vous pouvez apprendre l’Allemand, l’Anglais mais pas la LSF

                                     5 Werbeplakat Berlitz Center Paris%20um 1900

                                                                             " Ca c'est Paris ! "

 

Pour les personnes à mobilité réduite, Paris patine !

Pas de collection spécifique. L’effort a porté sur les bâtiments. Des aménagements ont pu être réalisés soit à l’intérieur des établissements (espacement, hauteur des rayonnages, toilettes, etc..), soit à l’extérieur (ascenseur, rampe d’accès), mais il reste encore beaucoup à faire en peu de temps. Il parait improbable que l’ensemble des bibliothèques soient accessibles aux personnes à mobilité réduite en 2015.

Mais des choses simples peuvent encore être réalisées, il serait apprécié et utile d’informer rapidement les usagers de la panne de l’ascenseur par un Tweet ou sur le portail Paris.fr, par exemple. Le portage à domicile pourrait être développé et amélioré.

Du fait de l’accessibilité du lieu, la plupart des animations sont ouvertes aux PMR, mais concernant des actions culturelles qui leurs seraient dédiées, c’est le désert total !

 

                   Il parait improbable que les bibliothèques soient toutes accessibles en 2015.

                                 dacier5

                                               " Et là c'est pas le désert, c'est plutôt l'Himalaya "

 

Handicap mental ou psychique, Paris vole au dessus d’un nid de coucou !

Pour les personnes handicapées mentales ou psychiques, là c’est carrément les oubliettes. Pas de pôle, pas de collection regroupée sur le sujet, pas d’animation. Dans tous les cas, on n’en parle pas. Dans les faits, soyez rassuré, il y a bien des collègues qui accueillent des adultes ou des enfants autistes, trisomiques ... ou qui travaillent avec des associations et des structures destinées aux personnes atteintes de troubles psychiques.

Vu l’absence de communication à ce sujet (hors rapport annuel), vous vous doutez bien qu’il n’y a pas d’animations pour ce public-cible, ni de formation.

 

                                          cinq-oscars-pour-vol-au-dessus-dun-nid-de-coucou-de-milos-f.jpg

                                     " Je dois aussi être aveugle, car je ne vois toujours pas d'animation !

 

Alors des bibliothèques pour tous ? Oui, enfin presque

L’accueil de personnes handicapées, que ce soit en tant qu’usager ou que collègue, ce n’est pas que des collections, des services ou des aménagements ergonomiques. C’est aussi communiquer, vivre ensemble et ... être capable de gérer les évacuations en cas d’incendie ou autres. Or toutes les bibliothèques ne répondent pas aux normes de sécurité incendie (les Procès Verbaux de la Préfecture de Police en témoignent), toutes ne sont pas, par exemple équipées d’alarme lumineuse pour les déficients auditifs (même à Chaptal ou Malraux -dans le bureau- et à la Bibliothèque Historique-dans les toilettes, bien que leurs équipes comptent des collègues sourds !)

Il n’y a pas de consigne claire et officielle dans les différents établissements concernant les personnes à mobilité réduite. Des informations contradictoires circulent dans un même établissement. Y remédier ne dépend d’aucun budget, mais du respect de chacun et du sens de la responsabilité que nous avons les uns envers les autres.

En conclusion, vous pouvez vous appuyer sur les membres des CHS et des CTP pour intervenir afin de régler ce genre de problème. Et, ce n’est pas parce que vous ne travaillez pas dans un pôle que vous ne pouvez pas suivre une formation liée à un (ou des) handicap/s ou que vous ne pouvez pas organiser une animation de sensibilisation ou ciblant ce type de public ou acquérir des documents les concernants.

Si c’était le cas, ce serait de la discrimination et nous pourrions saisir Le Défenseur des Droits (ex-Halde). Alors ne vous laissez pas faire et contactez nous

Pour défendre vos droits, adhérez à la CGT Cadres (qui accueille tous les personnels de la Direction des Affaires Culturelles et de “Paris-Musées” et accepte donc les personnes non-cadres aussi).

 

                                          Discrimination sur le handicap: La CGT saisira-t-elle la Halde ?

                   91c55e65801b328118fea91932f49fed

                                                               " Vaut mieux entendre ça, qu'être sourd ! "

 

* Les collectivités ont jusqu’à 2015 pour rendre tous les établissements publics accessibles à toute personne quelque soit son handicap. Après cette date, les contrevenants devront s’acquitter d’une amende.

 

 

 

Lire aussi

Accident de trajet: Pour rester dans les clous !

Santé au travail : Des syndicalistes sensibles aux ondes électromagnétiques.

Santé au travail : Le Burn-out, ça se mesure !

A la bibliothèque Forney, la sécurité ne fait pas toujours sens !

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article

commentaires

Bibliothécaire 16/04/2013 15:05

Et même pour les personnels qui travaillent dans un pôle sourd, il n’y a plus de formation LSF. Cela fait 2 ans que nous n’en avons plus !!!...

Ceux qui avaient un début de LSF sont en train de le perdre et ceux qui sont arrivés depuis ne le sont pas du tout. ….

Comment faire un accueil de qualité ? Et pourtant avec Qualiparis….