Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • : Blog du Syndicat CGT Culture de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques, conservatoires, musées, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein de la CGT pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public rendu aux Parisiens.

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com


Recherche

Pages

13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 13:46

 

      tubes.jpg

                                                                    - Allez voir un bibliothécaire !

 

Les bibliothécaires passent leur temps à régler les problèmes pendant que les lecteurs deviennent dingues !

La Ville de Paris en était fière ! « Le passage à une version supérieure de VSmart (le logiciel qui permet d'effectuer toutes les opérations dans les bibliothèques parisiennes, NdR) apportera des améliorations fonctionnelles » se gargarisait la municipalité. Les établissements avaient bien été fermés du 5 au 9 août pour tout mettre en place, mais voilà, il semble qu’aucun test n’ait été réalisé avec les automates de prêt et de retour avant de rouvrir les bibliothèques (il y en a pourtant 71 sur le réseau…).

Les bugs détectés par les bibliothécaires sont en tout cas nombreux et les messages qui s’affichent sur les automates sont souvent édifiants. Quelques exemples :

Si un usager cumule deux problèmes, même bénins, (une amende et un retard) l’automate affiche un message qui n’a rien à voir : Echéance d’abonnement dépassée (avec la date du jour). Après vérification l’échéance d’abonnement n’est pourtant pas dépassée.

Sur une carte qui cumule une petite amende, des grands retards et une réservation en attente, le message à l’automate est le suivant : Réservation prête pour cet usager, encore à payer le xx/xx/2014, amende xxx euros. Puis le message s’efface et le lecteur est renvoyé vers la page d’accueil. Impossibilité d’accéder au prêt ou au compte alors que le message n’indique rien de bloquant. Du gâteau pour les personnels qui doivent se dépatouiller.

 

       brazil-film-review-03

 

Quand une carte cumule deux problèmes bloquants s’affiche aussi le message suivant : carte inconnue ou carte bloquée. L’usager vient voir affolé les bibliothécaires en leur indiquant la première partie du message : carte inconnue. Visiblement il n’y a pas que la carte qui est inconnue.

Pour une personne dont la carte est périmée, le passage à l’automate affiche... une fenêtre vide ! Elle est ensuite renvoyée vers la page d’accueil sans explication. Tout retard sur la carte d’un usager empêche la lecture de la carte sur l’automate, une fenêtre vide s’affiche. Oui, du vide.

Par ailleurs, mais c'est un détail, les automates sont beaucoup plus lents. La lecture des puces se fait mal. Soit elles ne sont pas lues du tout et un message s’affiche : Aller voir un bibliothécaire (heureusement qu’il y en a encore). Soit la désactivation de l’antivol ne s’est faite que partiellement (une puce sur deux ou deux puces sur trois) et le document sonne aux portiques. C’est la magie de la RFID.

 

                             Automates dans les bibliothèques parisiennes: Les lecteurs sont désemparés

                             batman-nycc

                               - Allons voir un bibliothécaire (heureusement qu’il y en a encore) !

                                                                        

Enfin last (but not least) les réservations restent en statut en attente de retrait sur la carte des usagers même quand ils ont enregistré leurs documents sur la carte, de plus, ça bloque le quota de réservations du lecteur. Pas de doute à la Ville de Paris on a toujours un temps d’avance.

Signalons que l’administration parisiennes a laissé la bride (une fois de plus) a des fournisseurs qui n’ont aucune honte à encourager les bibliothécaires à équiper davantage les documents avec des puces plus grosses ou des boosters pour que les documents soient détectés au portique alors que les mêmes ont vendus les puces rondes qui ne fonctionnent pas !

Ce qui est sûr en revanche c’est que vu le déficit budgétaire de la mairie de Paris (on parle d’un trou de 400 millions d’euros) ces méthodes de ventes scandaleuse devraient êtres dénoncé sans coup férir par la nouvelle maire de Paris mais surtout par son premier adjoint, Bruno Julliard, par ailleurs en charge de la Culture. Pendant ce temps là les bibliothécaires passent leur temps à régler les problèmes et les lecteurs deviennent dingues !

 

                                    Paris:  Un trou dans le budget plus un logiciel qui dérègle les automates

               14.02-Bruno-Julliard-930620.jpg

                                                       - C'est vrai que ça commence à être dur à avaler !

 

 

Lire aussi

Ouvrir les bibliothèques le dimanche à Paris : avec quels moyens mais surtout pour quoi faire ? 

Une usagère lance une pétition contre les fermetures des sections discothèques à Paris

 

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article

commentaires