Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • : Blog du Syndicat CGT Culture de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques, conservatoires, musées, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein de la CGT pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public rendu aux Parisiens.

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com


Recherche

Pages

16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 17:02

 

      3998be6870df62ebf7628f40f37452f3

                                                      - Malheureusement la situation l'exige

 

« Il sera utile de mettre en suspens certaines activités pendant cette période exceptionnelle pour privilégier la sécurité » a déclaré le directeur des affaires culturelles

La France après les massacres qui l'ont endeuillée, est placée en « alerte attentat » soit le plus haut niveau du plan Vigipirate. Les bâtiments publics qui dépendent de la mairie de Paris n’y échappent pas comme les équipements culturels qui accueillent du public, notamment les bibliothèques…. Seulement l’application de ces mesures n’est pas sans créer des difficultés (lire ici). C’est pourquoi le directeur des affaires culturelles, Noël Corbin, a convoqué en urgence les membres du Comité Hygiène-Sécurité et conditions de travail (CHS-CT).

Pour monsieur Corbin, qui reconnaît la difficulté des établissements à fonctionner normalement, la mise en place de Vigipirate n’est « que l'application stricte des directives du ministre de l'intérieur et du préfet ». « C’est vrai que les choses ne sont pas simples et qu'il y a une procédure exceptionnelle mais il y a aussi nécessité de la continuité du service public » a t-il poursuivi.

Il considère que les agents doivent être attentifs aux personnes qui rentrent dans les établissements même s'ils ne sont pas des agents de police « d'ailleurs, on ne le leur demande pas » a-t-il précisé. « Je veux seulement un peu plus de vigilance qui a pour but de dissuader et de rassurer » a-t-il indiqué. Et pour lui ce seront les bibliothécaire qui devront s'y coller car nous « ne pouvons pas avoir des agents de sécurité partout et d’ailleurs on en a pas les moyens » a t il reconnu.

C’est très bien tout ça, mais comment faire pour que le service public continue dans de bonnes conditions à la fois de qualité et de sécurité avec les sous-effectifs récurant qui touchent nos établissement depuis plusieurs années ? Car les bibliothécaires se retrouvent en première ligne. « il n'est pas question que les agents se démultiplient » a toutefois affirmé le directeur. « il est normal dans ce cadre que d'autres tâches soient mises en suspens  si nécessaire » a conclut monsieur Corbin.

Des tâches mises en suspends ? Mais lesquelles ? Ça le directeur ne l'a pas précisé mais il existe plusieurs pistes. Citons pêle-mêle, la suspension provisoire des inscriptions, la fermeture de certaines sections, la suspension des commandes auprès de la réserve centrale.... ? « les responsable d'établissements ont toute latitude pour organiser le service public » n'a pas manqué de rappeler Noël Corbin. Les bibliothèques devraient donc tourner au ralenti.

Autre piste que nous pouvons suggérer, même si ça ne représente qu'une partie des établissements, la suspension de Qualiparis pendant cette période de crise. En effet, ce machin cher à la ville est tout de même chronophage en terme de réunions et autres activités annexes qui se font au détriment du travail interne. Quoi même supprimer Qualiparis ? Et oui car comme le rappelle le directeur des affaires culturelles  « Il est normal de mettre en suspens certaine activités pendant cette période exceptionnelle ».

 

        WOS1210271321

                                                     - Non, pas QualiParis !

                                      - Malheureusement Bertrand, la situation l'exige

 


Lire aussi

Alerte attentats : les bibliothécaires interpellent la Mairie de Paris

Bruno Julliard trahi par la direction des affaires culturelles de la Ville de Paris

La Mairie de Paris s’est encore plantée pour son parc informatique

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article

commentaires