Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • : Blog du Syndicat CGT Culture de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques, conservatoires, musées, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein de la CGT pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public rendu aux Parisiens.

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com


Recherche

Pages

21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 08:46

 

                          Un-ticket-pour-l-espace reference

                                   Petit Palais : Une experience pleine de sensation

 

C'est vrai que c'était un rite étrange, mais pourquoi faire simple quand on pouvait faire compliqué, hein ?

Depuis fort longtemps, et malgré les protestations légitimes, réitérées, et cependant véhémentes de la CGT, la direction du musée du Petit Palais avait mis en place la distribution de tickets gratuits aux visiteurs qui, s'ils s'en amusaient parfois, souvent s'en agaçaient.

Il est vrai que, ceux ci, à peine arrivés, se voyaient bloqués à l'extérieur du musée, puis contraints de se diriger  vers les caisses, d'attendre parfois près d'une demi heure avant de s'emparer du précieux coupon, inutile mais prétendument indispensable à leur visite...compliquant ainsi la tâche des caissiers-souvent débordés par la vente des tickets d'expo- qui eux sont payants.

C’est pas tout car les agents de surveillance, pourtant bien en peine de justifier ce rite étrange, avaient, de leur côté, reçu la consigne de s'assurer auprès des visiteurs, à divers endroits du musée, que ceux ci « avaient bien leur ticket gratuit » allant jusqu'à leur intimer l'ordre de redescendre du premier étage au rez-de-chaussée afin de se le procurer... On ne rit pas.

Alors, désinvolture ou mépris ?  En tout cas, la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris avait prétendu, à l'époque, que ce ticket « servirait de souvenir » aux visiteurs... Un souvenir labélisé Mairie de Paris ?

Après les multiples interventions de notre délégué et un entretien avec le chef d'établissement (qui semblait d'ailleurs ignorer cette pratique), la décision a été prise de stoper cette pratique douteuse. Mais attention, trop d'audace tue l'audace !...Il s'agit pour l'instant d'un « essai ».

Espérons que l’essai va être transformé afin, de mettre un terme à ce drôle d usage, pour respecter enfin, et dans un même élan, à la fois  les visiteurs et les agents...

 

 

                                     Petit Palais: Plus besoin de ticket pour entrer gratuitement

                  114000822



  

 

Lire aussi

Fermeture de salle record pour les musées de la Ville de Paris en 2013  

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans musées
commenter cet article
16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 08:08

 

                                       509px-Bertrand Delanoë at Gay Pride 2005

                                                           -  Pas que sourd, un peu aveugle aussi

 

            L’unique pôle sourds du nord-est parisien menacé de fermeture     

Pour améliorer l’accueil du public en situation de handicap, la Ville de Paris pouvait (et devait) faire mieux, écrivions nous l’année dernière (lire ici). Hélas, la nouvelle politique municipale faite de réductions de poste (à l’aveugle ?) va avoir pour conséquence la fermeture de l’unique pôle sourds du nord est parisien.

Après la disparition des deux pôles sourds associés, (Buffon et L’Heure Joyeuse dans le Ve, qui furent pourtant les premiers à accueillir les enfants de l’INJS), c’est désormais le pôle sourds de la bibliothèque Fessart (XIXe) d'être dans le collimateur de l'administration, alors que le public du XIXe, voire de la région parisienne est au-rendez-vous.  

La raison ? La création d’un pôle sourds au sein de la future bibliothèque « Canopée » du Forum des Halles située dans le Ier arrondissement, mais surtout à plusieurs kilomètres de la bibliothèque Fessart. Ce n’est pas grave, visiblement pour la municipalité, si vous êtes sourd et fréquentiez celui du côté de Jourdain ou de Place des Fêtes vous n’aurez qu’à prendre le métro.

Bien que l’ouverture d’un pôle sourds à la Canopée soit une excellente chose, la disparition de celui de Fessart déséquilibrerait immanquablement la couverture du territoire parisien. Alors que Paris est la seule ville de France où des bibliothécaires sourds accueillent en LSF, sa suppression serait donc ressentie comme un retour en arrière malgré la création de celui de la Canopée. Le message envoyé à la communauté sourde serait, pour le moins, extrêmement négatif. 


                         photo

                              Pour les sourds, prendre la ligne 11 et descendre à Châtelet ou Rambuteau


Nous avions dénoncé cette aberration directement à Bruno Julliard, l’adjoint au maire en charge de la culture et celui-ci s’était bien évidemment rangé à nos arguments. « Il n’est pas question d’envoyer le public de la bibliothèque Fessart au Forum des Halles, c’est absurde »  nous avait-il d’ailleurs rassuré, nous promettant de régler ça directement avec son administration.

Il faut croire que l’administration a dû oublier son sonotone car elle n’a visiblement pas entendu les directives municipales. A moins qu’elle ne soit clairement entrée en opposition avec sa tutelle politique ? Où alors, serait-ce l’adjoint au maire lui même qui aurait changé d’avis ?

Car ce n’est pas seulement l’avenir du pôle sourds de la bibliothèque Fessard qui est menacé, l’établissement va subir une taille drastique dans ses effectifs avec une baisse  de 20 %. Une véritable saignée.!

Cette perspective laisse présager un avenir très difficile pour cette bibliothèque de quartier située entre la rue de Belleville et les Buttes Chaumont. Avec deux étages et deux bureaux d’accueil et de prêt, la gestion des plannings deviendrait vite très problématique et les nécessités de fermeture (partielles ou totales) se multiplieraient inévitablement. La qualité du service rendu aux usagers risque fort d’en pâtir.

 

          FIAC-2012--Bruno-Juliard20121021_Photo-Christophe-Noel-FMAC.JPG

                                - Ah ben zut, j'entends plus rien à ma propre politique

 

En tout cas, une chose est sûre. La création d’un pôle sourds au centre de la capitale ne peut se faire au détriment de celui du nord-est parisien !  Alors la bibliothèque pour tous ? Pas à Paris dans ce cas.

Notre syndicat va donc de nouveau solliciter Bruno Julliard (ainsi que le maire du XIXe) afin que l’administration abandonne définitivement cette décision absurde.

Malheureusement, d’’autres bibliothèques de quartier semblent être dans la ligne de mire de l’équipe municipale, puisque la direction des affaires culturelles convoque un à un les chefs d’établissement pour leur annoncer des suppressions de poste importantes issues de leurs calculs (lire ici).  

Dommage que ces perspectives de fermeture (ou de réduction d’horaire) ne soient pas clairement annoncé à l’occasion de cette campagne des municipales. Les parisiens ne sauront donc la vérité qu’une fois les élections passées.

Pour signer la pétition demandant le maintien d’un pôle sourds à la bibliothèques Fessart, cliquez là.

 

            528566-deputy-paris-mayor-hidalgo-and-deputy-for-culture-ju


 

Lire aussi

Formation à la langue des signes : la Direction des affaires culturelles de la Ville de Paris dans une logique discriminatoire.

Droit Individuel à la Formation (DIF): Quelques rappels !

Le handicap dans les bibliothèques : La Ville de Paris peut (et doit) mieux faire !

Pôle Sourds dans les bibliothèques parisiennes: Le jeux des 7 erreurs

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article
14 janvier 2014 2 14 /01 /janvier /2014 08:48

 

                                 310640

                                                        - Une démagogie grande comme ça !

 

Bruno Julliard soutient l’appel pour l’ouverture du dimanche et le soir alors que lui-même réduit les horaires des bibliothèques municipales parisiennes  

Les bibliothèques municipales ne sont pas au mieux : sous-effectif, mauvaise organisation du travail, politique documentaire remise en cause, conditions matérielles réduites… c’est par ces maux que les bibliothécaires décrivent leur quotidien sans être entendus par les élus et leur administration. 

C’est dans ce contexte qu’est lancé un appel d’intellectuels germanopratins* sous l’égide de Bibliothèques Sans Frontières, pour ouvrir les bibliothèques le dimanche, le soir (et même la nuit !). « Les horaires des bibliothèques en France sont insuffisants et inadaptés » clament des signataires qui voudraient même ouvrir « sept jours sur sept, 20 heures sur 24, voire 24 heures sur 24 » si l’on en croit leur manifeste.

Bruno Julliard, adjoint au maire de Paris chargé de la Culture, applaudit des deux mains : « Paris doit rattraper son retard en matière de bibliothèques et s'adapter aux attentes et au rythme des habitants » déclare-t-il à l’AFP pendant que lui-même réduit les horaires d’ouverture des bibliothèques municipales parisiennes. C’est vraiment la démagogie sans frontières 

« J'y suis favorable » renchérit même la ministre de la culture, Aurélie Filipetti.  Nos élus pointent toutefois « la difficulté des négociations avec les personnels ». Et on pourrait ajouter : la difficulté des négociations avec les Ressources Humaines et les Finances puisqu’en cette période de contraintes budgétaires et de réduction du nombre de fonctionnaires, leur logique est plutôt aux économies !

Cet appel, a donc énervé, on la comprend, une grande partie de la profession, car avant d’applaudir à des propositions pour le moins démagogiques, nos élites politiques devraient plutôt assurer les budgets nécessaires (acquisition, moyens bureautiques, effectifs) pour permettre le fonctionnement correct au quotidien dans le respect des personnels et des usagers. 

Alors avant d’ouvrir le dimanche ou en soirée, les bibliothèques doivent d’abord pouvoir fonctionner normalement tout les jours de la semaine, c'est pourquoi, nous soutenons le texte intitulé: « Bibliothèque, avant d'ouvrir plus, ouvrons mieux » déjà signé par des bibliothécaires et des usagers et que vous pouvez lire ici dans son intégralité.


                    ouvrir_mieux.png

 

 

* Le plus drôle (ou le plus triste) dans cette histoire est que les signataires (voir la liste dans la rubrique commentaire).... ne sont même pas inscrits en bibliothèques ! Il suffit pourtant d'avoir une carte (et en plus elle est gratuite). « Les horaires d’ouverture des bibliothèques interdisent nombre d’entre nous d’y accéder » clament nos germanopratins. On comprend maintenant pourquoi, ils ne peuvent y acceder, c'est parce qu'ils n’y mettent jamais les pieds. Elles sont pourtant ouvertes jusqu’à 19 heures toute la semaine et même le samedi !

 



Lire aussi

Bibliothèque Fessard (XIXe) : La Mairie de Paris sourde au handicap ?

Pôle Sourds dans les bibliothèques parisiennes: Le jeux des 7 erreurs

Pour ne rien laisser passer, syndiquez vous.....

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 08:06

 

                  Storm-Thorgerson-Ethnix-008 

 

                              Seul un tiers des agents sont domiciliés à Paris

Et, oui, seulement un tiers des agents de la ville de Paris habite dans la capitale. Les autres habitent en banlieue. Enfin quand on dit banlieue, on ne parle pas vraiment de la porte à côté car un autre tiers habite en grande couronne, voire en dehors de l’Ile de France ! Des chiffres on ne peut plus officiel car ils viennent tout droit du bilan social publié par la Mairie de Paris (bilan 2012)

On comprend mieux pourquoi l’exécutif municipal ne prends guère en compte les préoccupations des personnels, car il ne risquent pas d’influer sur les élections. Vous avez dit cynique ?

Il faut savoir que derrière ces chiffres de nombreux agents de la Ville de Paris habitent dans des logements exigus, entassés avec leurs enfants, certains dans des logements insalubres.

Depuis un moment maintenant il y a même des agents de la Ville de Paris qui dorment à l’hôtel, voire dans leur voiture ou un squat.

Evidemment les services sociaux n’arrivent plus à répondre face à l’afflux des demandes des personnels municipaux

Peut-on parler d’échec pour cette mandature dont les amis politiques détiennent tous les pouvoirs ?


                3993

                                    Logement: Les agents de la Ville chassés de la cité

                       

De plus la catégorie sociale des personnels qui travaillent à la Ville de Paris est un véritable handicap pour pouvoir se loger puisque 70% d’agents sont en catégorie C

Résultat : 70% d’agents à qui on supprime les primes en cas d’arrêt de maladie, ce qui ne facilite pas le paiement du loyer. 70% d’agents mal payes, méprisés. 70% d’agents pour lesquels il faut revaloriser les salaires tout de suite !!  

Dans un contexte de flambée des loyers, le logement est devenu l’une des préoccupations majeures des personnels.  Dans la mesure où la Ville de Paris ne cotise pas aux 1% patronal, la CGT demande la création d’une véritable commission d’attribution du logement social associant les organisations syndicales à la part qui revient de droit aux personnels.

 L’accès pour tous à un logement décent est au cœur des revendications de la CGT.  


                608257 0203022348842 web tete

                                Va-t-elle oser la mixité sociale pour les personnels municipaux ?                     

 

 

 

 

Lire aussi

Forte hausse du temps de travail pour les cadres (à la Mairie de Paris comme ailleurs)

La Mairie de Paris publie un « guide des bonnes pratiques » !

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans Revendications
commenter cet article
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 08:05

 

      coca-cola26.jpg

 

Pour lutter contre le présentéisme c’est pas encore la soif d’aujourd’hui du côté de l’Hôtel de Ville

Alors que seize grandes firmes privées (Coca-cola, Axa, carrefour…) viennent de signer une charte initiée par le ministère des droits des femmes qui permet aux salariés de mieux concilier vie professionnelle et vie privée, la ville de Paris peine encore à reconnaître que le « présentéisme » (mail le week-end, réunions après 18 heures..) nuit gravement à la santé et que le surinvestissement est un frein sérieux à l’efficacité.

Depuis de nombreux mois, la CGT qui dénonce le surtravail des agents toutes catégories confondues, demande à la ville de Paris de prendre en compte le présentéisme au même titre que l’absentéisme dans ses indicateurs des risques Psycho-sociaux.

Depuis de nombreux mois la réponse est la même : La Ville de Paris ne sait pas évaluer cette nouvelle donne. Conséquence : Dans de nombreux services, on continue à considérer qu’être encore à son poste à 19 heures est un signe de forte implication dans ses missions et qu’ouvrir ses courriels professionnels le week-end démontre une véritable motivation dans le travail.

La CGT s’étonne que la ville de Paris qui a voulu  dès 2002 un bureau des temps pour aider les services municipaux à s’adapter aux rythmes de la vie personnelle, familiale et professionnelle des parisiennes et des parisiens ignore autant les rythmes de vie de ses propres agents.


                Présentéisme: La Mairie de Paris a tout prévu pour ceux qui restent après 19 heures

                      oa8z00br1tuy3i.jpg

 

Notre syndicat rappelle enfin aux élus que cette réflexion sur l’articulation des temps est propice à l’émergence d’une réelle égalité professionnelle tant vantée dans leurs discours. Egalité hommes-femmes qui ne peut pas laisser indifférentes les prétendantes au trône municipal.

La CGT est favorable à la mise en place rapide à Paris de cette charte puisqu’il s’agit de promouvoir une culture managériale plus souple et plus respectueuse de la vie privée de tous les agents. Elle défend les grands axes qui y sont développés

Exemplarité des managers. Respect de l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle. Optimisation des réunions. Bon usage des e-mails.

Enfin, la CGT défendra la prise en compte de cette charte dans toutes les directions où une réflexion sur les risques psycho-sociaux est en cours. 

Pour connaître l’intégrale de la charte « 15 engagements pour l’équilibre des temps de vie », cliquez là.


 

                    Présentéisme: Paris est toujours moins disante que Coca-Cola

                  Imagedelanoe 2

                         -  Ah, je crois qu'on m'a encore refilé de la piquette !!

 

 


Lire aussi

Forte hausse du temps de travail pour les cadres (à la Mairie de Paris comme ailleurs)

La Mairie de Paris publie un « guide des bonnes pratiques » !

Santé au travail : Le Burn-out, ça se mesure !

Bibliothèques : Démagogie Sans Frontières

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans santé au travail
commenter cet article
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 14:11

                       Carnavalet Ferme

                                                  Musée Carnavalet (IIIe). Photo Didier Rykner

 

  

                        La Mairie de Paris était pourtant fière comme Artaban !

 

« Fréquentation record pour les musées de la Ville de Paris en 2013 » : le communiqué de presse de la Mairie de Paris est rien moins que triomphant. « Plus de trois millions de visiteurs » renchérit la municipalité fière comme Artaban. Pour paraphraser Coluche, on pourrait même dire « fière comme un bar-tabac ».

 

L’excitation municipale a toutefois de quoi surprendre car le cap des trois millions de visiteurs avait déjà été franchi ….en 2008 et 2010 !

 

Par contre là où 2013 a été une année record pour les musées municipaux parisiens, c’est bien dans le nombre de fermeture de salle au public ! En effet, à cause d’un manque d’effectif permanent, tous les musées (Petit Palais, Musée d’Art Moderne..) ferment leurs salles quotidiennement et pas qu’un peu !

 

Pire, durant la période des fêtes, le musée Carnavalet n’avait que deux salles « visitables ». Quand au Musée Cognacq-Jay, c’est bien simple, pour palier le manque de personnel, il ferme souvent à l’heure du déjeuner ! Déjà en 2011 un article de « La Tribune de l’Art » dénonçait la situation (lire ici).

   

Et dire que si « Paris-Musées » se penchait enfin sur l’état des effectifs, des salaires et des conditions de travail, il pourrait facilement faire péter les records et filer allégrement vers les trois millions et demie, voire les quatre millions de visiteurs. Peut être pour le communiqué de l’année prochaine ?

 

Peu probable, vu l’état des relations sociales dans les musées de la Ville de Paris comme l’a si bien illustré le mouvement à Carnavalet il y a tout juste quelques semaines (lire ici).

 

   

 

                                 Fréquentation des Musées: La Ville de Paris fière, va fêter ça au Bar-tabac

           bertrand-delanoe-maire-de-paris-et-anne-hidalgo-ve-copie-1.jpg

                                                  - Alors Patron, on est obligé de rester debout ?

                                            -  Ben désolé, mais moi aussi mes salles sont fermées !

 

 

 

 

 

Lire aussi

« Suite à un mouvement social le musée est temporairement fermé »

Le 5 décembre, les personnels de Carnavalet disent non !

Dans les musées parisiens, avec LVMH y a à boire et à manger !

Au musée du Petit Palais de la Ville de Paris, la sécurité des œuvres est-elle toujours assurée ?

Le Musée du Petit Palais met fin aux tickets gratuits !

 

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans musées
commenter cet article
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 17:38

 

                            homepage opensign

 

                                                         Paris-Musées: Business as usual !

 

 

 

 

 

Lire aussi

Fermeture de salle record pour les musées de la Ville de Paris en 2013

Dans les musées parisiens, avec LVMH y a à boire et à manger !

Au musée du Petit Palais de la Ville de Paris, la sécurité des œuvres est-elle toujours assurée ?

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans musées
commenter cet article
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 08:48

 

                           Les 13 et 14 janvier à Bercy,  le Maire fait ses adieux aux personnels

                 452478

                                                                             Bercy public aimé !

 

La majorité des agents de la Ville de Paris ne pourra pas dire Bercy une dernière fois à Bertrand Delanoë !

A Paris, la tradition est de plus en plus mise à mal à quelques semaines de la fin de la mandature. Pour rompre avec les années Chirac (et Tibéri) qui présentaient alors leurs vœux aux personnels dans les salons trop étroits de l’Hôtel de Ville, Bertrand Delanoë a décidé de délocaliser cette cérémonie dans l’immense arène qu’est le Palais Omnisport de Bercy, voeux suivis d'un sepctacle (cette année, Stars 80). Enfin, ça c’était avant

Echaudée en 2009, par les sifflets des personnels mécontents (lire ici), la Municipalité filtre désormais l’accès aux vœux du Maire prévus pour le lundi 13 et le mardi 14 janvier

Seulement 24.000 places sont disponibles alors que la Ville de Paris peut compter jusqu’à 60.000 agents en incluant les vacataires. Le Maire de Paris veut-il diviser ses effectifs par trois ?  A la veille des élections municipales, la CGT demande des précisions sur ce sujet.  

Mieux, nous venons d’apprendre que les personnels des musées ne pourront pas aller au spectacle car étant de repos ces jours là (ils travaillent le dimanche, il est vrai). En effet, ceux qui voulaient se rendre aux vœux sur leur jour de congé sont désormais privés de la demi-journée de récupération à laquelle ils avaient droit. Une mesure décidée par le nouvel établissement public Paris-Musées. On attendait pourtant mieux d’une structure présidée par Anne Hidalgo.

 

                      Anne-Hidalgo

                           Pour les musées, c'est vrai que socialement je suis obligée de me contortionner

 

La CGT demande que les personnels puissent acclamer (une dernière fois) notre édile municipal sur leur temps de travail…. A moins que pour éviter toute mauvaise surprise, il ne faille faire de la place à un public dévoué qui applaudirait à tout rompre ?

Possible si l’on en croit le rapport de la cour des comptes qui pointe la pléthore de chargé de mission et autres hauts fonctionnaires payés 12.000 euros par mois par la Ville de Paris.

Dans le même temps, le point d’indice est gelé, les promotions distribuées au compte goutte, les primes attribuées à la tête du client…Les privilèges s’accumulent, les injustices aussi. Bref, à la Ville de Paris, la Fracture sociale s’agrandit 

Rappelons que l’ensemble des organisations syndicales de la Ville a voté contre le budget qui lui était présenté au dernier Comité Technique central. Elles ont toutes refusé les suppressions de postes programmées par la municipalité.

Les proches du Maire de Paris auraient peur parait-il que Bercy résonne de nouveau de sifflets pour cette fin de mandature ? Vu le contexte, on les comprend

 

                                                       Bercy résonnera-t-il de sifflets les 13 et 14 janvier ?

                      document

                                              - Heureusement, y en a encore quelques uns qui m'aiment ici

 

 

Lire aussi

Pour une année 2014 résolument tournée vers l'avant

 

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans voeux
commenter cet article
3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 17:43

 

                                               437664483

 

                                Peu importe, les travaux ont déjà commencé…. 

L’année 2014 commence sur les chapeaux de roues à la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris (BHVP). Sauf que dans ce bâtiment prestigieux situé dans le quartier du marais, les roues patinent sérieusement. Surtout pour la sécurité du public et du personnel. 

Ainsi la direction a été prise (encore une fois) la main dans le sac. Désormais, avant de débuter les moindres travaux, il faut s’assurer que les lieux ne soient pas pollués par de l’amiante. Mais ça c’est ailleurs qu’à la bibliothèque historique 

La guigne dès l’an neuf.  Seulement voilà, ce vendredi 3 janvier un technicien s’est pointé pour faire des prélèvements amiante dans tout le bâtiment. Problème : les travaux ont démarré il y a ….plusieurs semaines à la grande surprise du spécialiste. 

Pire, l’agent en charge de ces prélèvements n’a même pas été accueilli par la personne responsable du suivi du dossier. Le personnel présent n’était évidemment pas au courant du programme.

Inutile de préciser que faire des travaux en même temps que des prélèvements amiante est une hérésie coupable et une faute sanitaire grave.

La CGT avait demandé que les membres du Comité d’Hygiène et Sécurité de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris soient tenus régulièrement informés.de l’avancé de ce chantier Cette demande avait été très mal perçue par l’administration. On comprend désormais pourquoi.

La CGT demande la suspension des travaux jusqu’à la communication du résultat des prélèvements. 

 

                                         Amiante: La Bibliothèque Historique prends des mesures énergiques

                                     385px-Portail Bhvp

                     " En raison de problèmes indépendants de notre volonté la bibliothèque restera fermée "

 

 

Lire aussi

Les archives photo de « France-Soir » sont toujours oubliées dans les cartons de la Bibliothèque Historique.

Bibliothèque Fessard (XIXe) : La Mairie de Paris sourde au handicap

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans santé au travail
commenter cet article
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 14:43

 

        1186999090 f   

 

              logo_us.gif des Affaires Culturelles vous présente ses meilleurs voeux

 

 

 

 

 

Pour une année 2013 vraiment infatigable !

Bonne année 2012 

Pour ne rien laisser passer, syndiquez vous.....

Pour une année 2015 pleine d'amour et de tendresse

 

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans voeux
commenter cet article