Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • : Blog du Syndicat CGT Culture de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques, conservatoires, musées, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein de la CGT pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public rendu aux Parisiens.

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com


Recherche

Pages

19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 14:19

 

                                                   arnaque

                                                                    " Ah là, il est plus fort que nous ! "  

 

….Ceux ci se sont fait refourguer des sites qui tombent en ruine !

 

A malin, malin et demie. En obtenant hier un accord pour implanter de nouvelles antennes-relais sur des bâtiments appartenant à la Mairie de Paris, les opérateurs de téléphonie mobile Orange, SFR, Free et Bouygues Télécom pensaient avoir fait une bonne affaire. Las, « Le Parisien » dans son article « la ville ouvre ses toits aux antennes-relais »  nous révèle que parmi les bâtiments proposés figure notamment … le Musée Carnavalet (IVè)  dont le toit tombe en ruine (avec chutes de pierres abondantes et régulières).

 

                                     ruines-009-452

                                                 C'est vrai que c'est pas bien solide !

 

 

Le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris (XVIè) devrait logiquement lui aussi accueillir les antennes chères aux opérateurs mais le musée pourrait être lui aussi être une très mauvaise affaire car, après la chute d’une lourde porte coupe-feu blessant un employé, ce sont ses corniches qui s’effondrent depuis trois ans maintenant. 

 

Bref, les opérateurs se sont fait avoir comme des bleus par la Mairie de Paris, celle-ci leur refilant des toits qui pourraient s’avérer dangereux. Après les chutes de pierres, les chutes d’antennes ? Paris serait enfin « Ruine Numérique » !

 

                          accef814-1048-11e1-ad21-110a06cfeeb6

                            " Alors là Bertrand, Chapeau ! Tu les a roulés comme un chef ! "

 

 

La CGT des Affaires Culturelles est néanmoins surprise par cette information, car le Comité Hygiène et Sécurité (CHS) de la Direction des Affaires Culturelles (DAC) n’a pas été saisi.

 

Pourtant, l’implantation d’antennes–relais au sein même des musées parisiens pose des questions de santé au travail et l’impact des ondes electro-magnétiques sur la santé est désormais avéré.

 

D’ailleurs le Conseil de Paris avait émis un vœu pour réduire drastiquement la puissance d’émission des antennes et la Conférence de Citoyen réunie avec tambours et trompettes par la Mairie de Paris sur le même sujet avait entre autre recommandé "des lieux publics sans ondes" et de "privilégier dans les bâtiments publics (administration, bibliothèques, écoles, hôpitaux) ou l'utilisation filaire par rapport au wifi", lorsque cela est possible. » Lire ici

 

C’est pourquoi notre syndicat va mettre ce point à l’ordre du jour et demander au Président du CHS, l'adjoint à la Culture, Bruno Julliard, la présence de Mao Péninou, le négociateur municipal et René Dutrey, adjoint au Maire chargé de l’environnement qui devront apporter des éclaircissements.

 

Ah, une petite question : les musées municipaux transférés dans un Etablissement Public ne devaient ils pas trouver de nouveaux  financements pour continuer ? Ils en auront besoin pour assurer leur entretien. Avec l’aide des marchands de téléphone ?

 

 

                                         Bruno Julliard, le Président du CHS de la DAC

                                    6093685616 daf549988c

                                       "  Arrgh ! Encore un coup de la CGT, ça capte plus ! "

 

 

Lire aussi

Wifi dans les bibliothèques : Les personnes électrosensibles ont désormais des explications scientifiques

Le Musée d’Art Moderne victime d’un nouveau coup de sort !

 

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans santé au travail
commenter cet article
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 10:06

                    

                        MG 8822-690x460

                                                                  Bon alors, je mets le chèque à l'ordre de qui ?

 

La Ville de Paris sous la menace d’une amende de plus de deux millions d’euros !

La Mairie de Paris vient d’être condamnée par le tribunal des Prud’hommes pour abus de Contrats Aidés, ces emplois subventionnés par l’Etat ou la Région, à la suite de procédures initiées par la CGT. 

Une dizaine d’agents ont saisi les Prud’hommes obtenant ainsi la requalification de leur contrat en CDI, assortie de 2 000 euros de dommage et intérêt. Pour ceux dont le contrat avait déjà pris fin, la Ville de Paris a été condamnée à leur verser de 12 000 à 15 000 euros pour indemnité de rupture.

D’autres dossiers sont en attente de jugement et cela pourrait coûter cher à la municipalité dirigée par Bertrand Delanoë. « Si les 200 cas litigieux réclament leur dû aux Prud’hommes, cela pourrait coûter entre 400 000 euros et 2,5 millions aux finances municipales selon que les contrats sont arrivés ou non à terme ».

Ces condamnations résultent d’un recours toujours trop massif à des emplois précaires.

La CGT réclame depuis deux ans au Maire de Paris, Bertrand Delanoë, la mise en place d’un plan de titularisation et le respect du code du travail.

Dans le cas contraire, la CGT continuera à aller devant la justice pour la défense des droits des agents et leur maintien en emploi.

 

                                              239597-bertrand-delanoe-presque-incognito-aux-637x0-3

                                                                            Ah non, pas de ça avec moi !

 

 

Lire aussi

Contrats aidés : La Mairie de Paris sur le banc des accusés !

Mairie de Paris: Quand les Délinquants jouent au shériff !

Paris : Une nouvelle génération de précaires * lance l’appel du 22 mars ** !

Augmentation du SMIC horaire à 9,22 euros brut depuis le 1er janvier 2012

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans précaires
commenter cet article
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 14:06

 

                      media_xl_3848541.jpg

                                                 Alors, toi aussi t'as des problèmes avec la justice ?

 

En essayant d’extorquer des écrits aux agents en fin de contrat, elle risque sept ans d’emprisonnement !

 

La Ville de Paris emploie actuellement 1700 contrats aidés. Ce dispositif devait permettre à des personnes au RSA de se réinsérer dans l’emploi : L’état paye la moitié du salaire du contrat aidé ainsi que les charges sociales.

 

En contrepartie, l’employeur, en l’occurrence la Ville de Paris, a une obligation de formation des agents : 80 heures prévues par les articles D6324-1 et D6324-1-1 du Code du travail. Cette obligation légale est loin d’être toujours respectée.

 

Cet été la municipalité parisienne a eu le toupet de convoquer les contrats aidés, qui n’ont pas suivi la formation qu’on ne leur a pas proposé  et dont le contrat arrive à échéance pour leur extorquer un écrit dans lequel l’agent indique qu’il n’a pas souhaité suivre de formation. Pour mieux les foutre à la porte ? Hummm ! Ce serait pervers, n’est ce pas ?

 

Or l’article 312-1 du code pénal précise que l'extorsion est le fait d'obtenir par violence, menace de violences ou contrainte soit une signature, un engagement ou une renonciation, soit (…..). L'extorsion est punie de sept ans d'emprisonnement et de 100000 euros d'amende. La CGT a immédiatement informé Madame Errecart, élue en charge des personnels, pour lui demander d’exiger la fin de ces manœuvres délictueuses. On ne voudrait pas qu’elle se retrouve sur le banc des prévenus !

 

 

                                      Marie Thérese Errecart sur le banc des prévevus ?

                   dominique_rizet_et_christophe_hondelatte_reference.jpg

                                      - " Alors Dominique que s'est il passé ensuite ? "

                        - " Eh bien Christophe, elle s'est retrouvée sur le banc des prévenus "

 

 

Mieux (ou pire), lorsqu’un contrat aidé (ou tout autre agent non titulaire, contractuel, vacataire) arrive en fin de contrat, il doit attendre 4 mois avant de toucher son indemnisation chômage, alors que le délai de carence légal (durée maximale à laquelle on doit percevoir les indemnités chômage) est de 75 jours. Lire ici 

 

La CGT a pourtant demandé le 15 juin au DRH de la Mairie de Paris, Monsieur Thierry Le Goff,  d'embaucher temporairement (de vrais CDD pour le coup) des gens au bureau des pensions pour donner un coup de bourre pour réduire de manière drastique le délai d'indemnisation (comme ça a été fait après la fusion Pole Emploi/Assedic). Réponse de l'administration: " Bah oui mais on n'a pas la place pour les accueillir ! ".  On savait que Paris manquait de foncier, mais à ce point !

 

Bon, il parait que la Ville de Paris, est soucieuse de l’égalité femme/homme. Or, la plupart de ces emplois précaires, sont des femmes, bien souvent seules avec des enfants à charge. Mais que fait notre féministe première adjointe, Anne Hidalgo ? Il est vrai que dans une récente interview dans le magazine « Elle », la candidate à la succession de Bertrand Delanoë s’est elle même qualifiée du terme de « rebelle » ! Si, si.

 

                             hidalgo-delanoe1

                                           " Toi une rebelle ? Pemière nouvelle ! "

 

 

La CGT demande à la Ville de Paris de jouer son rôle citoyen d’employeur solidaire et de cesser de jeter à la rue les agents qui servent les Parisiens depuis plusieurs années.

 

La CGT revendique :

- La titularisation de tous les contrats aidés sur des besoins permanents. La Cgt a déjà gagné des requalifications de contrats aux prud’hommes.

- L’embauche de fonctionnaires en nombre suffisant au bureau de l’indemnisation chômage

- Une attestation délivrée par l’assistante sociale de l’administration parisienne pour informer les bailleurs et les créanciers des agents du retard de paiement imputable à la Ville de Paris : les agents ne doivent ni être expulsés, ni interdits bancaires.  

- Un vrai plan de résorption de l’emploi précaire

 

                                    Impossible-20pas-20francais.jpg

                                              Allez, impossible n’est pas CGT !

 

Lire aussi

La Mairie de Paris condamnée aux Prud’hommes pour emploi abusif ! 

"Génération Précaire": La CGT interpelle la Mairie de Paris 

Les musées de la Ville de Paris liquident leurs vacataires !!! 

Précaires de la Ville de Paris: Le parcours du combattant !

 

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans précaires
commenter cet article
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 09:05

 

                             remplacement.jpg

                                                                     Bon, les titulaires vous sortez  !!

 

 

L’adjoint à la Culture, restera t-il fidèle à ses convictions de jeunesse ?

 

On savait la Direction des Affaires Culturelles férue de sports et compétitrice assidue du tournoi annuel de football inter-direction, voilà que désormais elle choisit plutôt  de « sélectionner » des remplaçants, vacataires ou contractuels, en lieu et place de personnels titulaires pour faire fonctionner les sections d’une bibliothèque si ce n’est une bibliothèque entière !

 

Elle avait déjà mis en marche ce processus lors de l’ouverture des bibliothèques le dimanche, puisque ce jour là elles fonctionnent avec 50% de personnels étudiants. A la bibliothèque François-Truffaut ce chiffre atteint même 60%.

 

Il y a quelques semaines la section jeunesse de la bibliothèque Buffon n’a ouvert qu’avec deux vacataires. Mais la Mairie de Paris fait plus loin et plus fort encore !! Dès la fin du mois de septembre la bibliothèque jeunesse de l’Isle St Louis fonctionnera avec 75% de contractuels non formés sous l’autorité d’une ….AASM, agent de catégorie C !! Elle peut légitimement réclamer la prime réservée à l’encadrement ! Sinon en cas d’absence, Isle St Louis sera une bibliothèque 100% vacataires. Un célèbre industriel avait rêvé d’une entreprise sans usines , la Direction des Affaires Culturelles a réalisé une bibliothèque sans titulaires !!

 

                                 1317718745 8

                                                 Il n'y a plus beaucoup de titulaires dan ton équipe, Bertrand !

 

 

Oh, l’administration pourra toujours rétorquer que cette bibliothèque est placée sous l’autorité de la bibliothèque Baudoyer, mais il y a semble t-il plus d’un étage de distance !! 

 

De plus ce renfort de contractuel n’est prévu que trois mois. En janvier 2013, la bibliothèque Isle St Louis ne sera pas en mesure d’ouvrir ses portes.

 

A moins que cela ne soit une manière de couler la petite bibliothèque de l’Isle Saint Louis ? Ce serait un sale coup pour le Maire du IVème qui n’est autre que ….Christophe Girard, lui qui s’était engagé pour son maintien ! Son ancienne administration est décidément sans pitié. Lire ici 

 

 

                                                             5ep41ww.jpg

                                                                     Arrrg ! Ils ne m'auront rien épargné !

 

 

Nous ne doutons pas que le nouvel adjoint à la Culture, Bruno Julliard, l’ancien leader étudiant à la pointe du combat contre le CPE (Contrat Nouvel Embauche) sera fidèle à ses convictions de jeunesse pour rappeler à l’ordre son administration de tutelle et faire fonctionner les bibliothèques parisiennes avec du personnel titulaire.

 

La CGT ne manquera pas de le lui rappeler lors de sa prochaine rencontre, dans quelques jours.

 

 

                                      Bruno Julliard et Bernard Thibault contre le CPE

                                 francemar30aweb5so.jpg

                           Gaffe, Bernard ! Il y a mes idéaux de jeunesse qui essayent de passer !

 

 

Lire aussi

Christophe Girard, maire du 4éme, victime d’acharnement dans son propre arrondissement !

 

 

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 19:31

 

                                danger-musee

 

              Un drame évité de justesse ! La CGT réclame une commission d’enquête

  Le Musée d’Art moderne (XVIè) avait défrayé la chronique lors du spectaculaire vol de cinq tableaux de maitre d’une valeur de 100 millions d’euros. Voici qu’un nouvel épisode vient entacher la sécurité du prestigieux bâtiment où un drame a été évité d’extrême justesse 

Dans la journée du 11 septembre une lourde porte coupe-feu pesant plusieurs centaines de kilos est tombée sur un agent qui faisait une ronde. Cette porte avait pourtant fait l’objet de nombreux signalements et son état défectueux était connu de tous. 

Bien que les pompiers soient intervenus très rapidement, cet accident à conduit l’agent à l’hôpital où il a été opéré rapidement. Heureusement, ses jours ne sont pas en danger . 

Les mesures de sécurité des personnels et des œuvres auraient été prises selon la Mairie de Paris qui se rassure comme elle peut.

 

                                    la-chute-de-la-maison-usher

                                          Y a pas que la maison Usher qui chute  !

 

La CGT des Affaires Culturelles demande l’ouverture immédiate d’une enquête dans le cadre du Comité Hygiène et Sécurité (CHS) de la Direction des Affaires Culturelles, instance compétente dans les musées pour quelques semaines encore. 

Notre syndicat  déplore malgré ses demandes répétées que cette commission mobilisable à tout moment n’a jamais été constituée, la Mairie de Paris ayant toujours pris soin de la refuser. Le drame de la nuit dernière l’exige pourtant. 

La CGT vient de saisir en ce sens, Bruno Julliard, nouvel adjoint à la Culture et président du CHS.   

Le musée d’Art Moderne n’est pas un cas isolé. Dernièrement, le musée Carnavalet avait été victime de faits similaires (Chute de pierre, porte qui s’effondre en plein jour sur la banque d’accueil,..)  

On ne peut que constater le délabrement d’une partie des musées parisiens. Leur transfert dès le 1er janvier prochain  dans le cadre d’un Etablissement Public auquel la CGT s’est toujours opposée, est déjà source d’inquiétude


                                                 Bruno Julliard, nouveau président du CHS de la DAC

                   Bruno-Julliard

                                             " Ca y est, les emmerdes commencent ! "

 

 


Lire aussi

Le musée Carnavalet victime d'un délit de fuite !

 

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans musées
commenter cet article
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 09:12

 

                                                          roman3

                                                    Avant pour décoller une étiquette, fallait pas mégoter !

 

Notre syndicat avait alerté les personnels sur les dangers des produits utilisés pour nettoyer les livres et en décoller les étiquettes.

La CGT poursuivant sa quête d’un décolle étiquette utilisable sans contre-indication pour la santé du personnel des bibliothèques est heureuse de vous annoncer aujourd’hui l’existence d’un produit dédié plutôt au cuir mais parfait pour les surfaces plastiques de nos livres et nos fameuses étiquettes. Ce produit conseillé par plusieurs collègues est Sorélia- Nett’ Orange !  Lire ici

Les collègues qui ont pu le tester sont satisfaits du résultat et de son odeur d’orange très agréable. Sans compter sa qualité biodégradable qui les a séduits.

Elaboré à partir d’écorces d’orange et d’huiles essentielles ce détachant fait partie de la gamme de produits d’entretien écologiques crée par Marc Duval, fondateur du laboratoire Bio-Sorelia. 


                                                   affiche-nett-orange

                                                     Sorélia et l’Etiquette s’en va !

 

Navigateur depuis 35 ans, il a toujours porté une attention particulière à la préservation de l'environnement. Pour cela il utilise encore des produits non polluants lors de ses navigations.

Alors, pour une fois que l’on met la main sur un produit efficace, pas trop mauvais pour la santé et bon pour l’environnement, ne boudons pas notre plaisir.  

La CGT évoquera ce produit lors du prochain Comité Hygiène et Sécurité de la Direction des Affaires Culturelles en présence des médecins du travail.

Pour éviter tout malentendu, nous tenons à préciser que notre syndicat n’a aucun contact ni commercial, ni amical avec le fabriquant.  Le respect de la charte de déontologie de la Ville de Paris par la CGT est donc total !

Pour toute question sur la santé au travail à la Direction des Affaires Culturelles: Agnès Dutrevis (bibliothèque administrative de l'Hôtel de Ville)

 

                           franc-ais.jpg

                                         " Ce nouveau décolle étiquette, quel bonheur ! "


Lire aussi:

Décolle Etiquette : Des produits chimiques dans les bibliothèques parisiennes !

Lire aussi notre rubrique: santé au travail

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans santé au travail
commenter cet article
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 09:44

 

                                                          Bertrand Delanoë et Valérie Bedague-Hamilius

                        viewmultimediadocument

                            " J'espère qu'elle va bientôt finir parce que je commence à avoir une petite faim, moi ! "

 

 

« L’accès du plus grand nombre à la restauration collective est pour l’administration un sujet d’attention prioritaire ». Véronique Bedague-Hamilius, Secrétaire Générale de la Ville de Paris. Journal « Mission Capitale », été 2012.


Surprise ! A sa lecture, le bulletin de communication de la Mairie de Paris envoyé aux personnels, le bien nommé « Paris Capitale », nous est littéralement tombé des mains. Il faut dire que les déclarations de la secrétaire générale de la Ville de Paris, le plus haut poste dans la haute fonction publique parisienne, ont de quoi surprendre plus d’un agent municipal. Celle-ci affirme sans faillir que l’accès des personnels à « la restauration collective » est pour elle « un sujet d’attention prioritaire ». Le genre de phrase qui nous met en appétit.


                                         Bertrand-Delanoe-ils-sont-au-top-ces-chocolats portrait w67

                                     " Humm ! Ces petits fours, c'est pas du secondaire ! "

 

A y regarder de plus près, on se demande cependant si la Mairie de Paris n’essaye pas de nous refourguer le plat du jour de la veille, au lieu du menu affiché à l’entrée de l’Hôtel de Ville, car pour un « sujet de d’attention prioritaire » les cantines municipales sont dans un piteux état et l’année qui vient va être dévastatrice pour la gastronomie municipale. Goutez vous-même.

La cantine "Jean Bart" dans le 6ème a été fermée en d’urgence au printemps pour raison d’hygiène défectueuse après une inspection matinale (le repas du midi déjà préparé a néanmoins été servi avant la fermeture administrative dès l’après midi). Le site de l’ASPP plein d’humour suggère toutefois d’aller au « restaurant le plus proche » qui se trouve situé ….à l’Hôtel de Ville (six stations de métro ou 30 minutes à pied pour les sportifs).

La cantine Auteuil (16è) sacrifiée aux intérêts de la Fédération Française de tennis va bientôt fermer ses portes pour laisser place à l’extension de Rolland Garros dans les Serres d’Auteuil. Jeu, set et match !

La Cantine des Célestins, métro Pont Marie a été fermée cette année ! 

 

                                       Imagedelanoe 2

                                                               " Allez, on va boire un coup pour fêter ça ! "

 

La cantine Morland, située dans le Centre Administratif, fermera logiquement ses portes, dès le transfert des agents vers l’avenue de France (13è). Le Centre Morland suscite de grands appétits immobiliers et serait, parait-il  transformé en hôtel de luxe comme l'ancienne "Samaritaine".

La cantine Schœlcher (14è) du côté de Denfert Rochereau va fermer ses portes en juin 2013, suite, là aussi, à la vente de l’immeuble. C’est tout un pan du territoire parisien qui n’est plus desservi et qui touche entre autres les bibliothèques Plaisance, Malraux et Brassens, les musée Zadkine et Bourdelle.

La Cantine Louvre (1er) est menacée de fermeture en 2014, les locaux loués par la Ville seraient rendus à leur propriétaire. Les agents pourront toujours aller à la cafétéria qui ouvrira dans la future bibliothèque du Forum des Halles.

 Résultat, sur les 13 cantines municipales situées intra muros, six vont fermer ou sont déjà fermées ! Bon appétit !

 

                     bertrand-delanoe-en-pleine-degustation_2095_w460.jpg

                              " Moi, avec toutes ces fermetures, j'ai comme un petit creux ! "

 

On voit là le calcul financier de la Mairie de Paris qui refuse de distribuer des Tickets restaurants aux personnels au prétexte qu’ils peuvent se rendre dans les cantines d’entreprise. Mais en les fermant, la Ville fait une bonne affaire. Pour elle, c’est fromage et dessert !

Il est vrai que la dernière fois que la restauration  a été un sujet d’attention prioritaire pour la municipalité, ce fut le jour où elle a envoyé les CRS déloger le piquet de grève des agents de l’ASPP. A cet instant, c’est plutôt la matraque qui semblait prioritaire. Au final, le mouvement de grève a duré 15 jours, un record qui a dû peser sur l’estomac de Bertrand Delanoë. C’est pourquoi les cantines sont devenues depuis un sujet secondaire, le temps pour lui de digérer sans doute. Lire ici

La CGT demande l’ouverture de nouvelles cantines pour permettre aux personnels de prendre leur repas dans des conditions satisfaisantes.

L’allocation de tickets Restaurants aux agents qui travaillent le samedi, le dimanche et en horaires atypiques ou si ce n’est pas possible juridiquement l’attribution d’une prime de panier.

Pour des cantines gastronomiques toute l'année, je rejoins la CGT !

 

                               4448

                                " C'est vrai qu'à Paris, j'ai fait un carton avec ma chanson ! "

 

 

Pour écouter la chanson " Y a plus de frites à la cantine" , cliquez là

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans Informations
commenter cet article
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 18:23

 

                          arroseur-arrose-1895-01-g

 

  La Mairie de Paris veut fermer sa bibliothèque ! L’histoire de l'arroseur arrosé ?

 

Christophe Girard, l’ancien adjoint à Culture, devenu Maire du IVème arrondissement de Paris traverse décidément une mauvaise passe !

 

Après avoir perdu son portefeuille d’adjoint, et s’être fait souffler la présidence des musées parisiens par Anne Hidalgo, voici qu’il voit fondre sur lui la menace de fermeture d’une bibliothèque …en plein dans son arrondissement !

 

Nous apprenons en effet que la bibliothèque jeunesse de l’Isle Saint Louis est dans une situation des plus préoccupantes. Dès la fin du mois de septembre, elle ne pourra fonctionner qu’avec l’aide d’une contractuelle à 35 h et deux autres à 25h, ce qui ne fait pas beaucoup. Le seul titulaire étant personnel de catégorie C, difficile pour celui-ci d’assurer un rôle d’encadrement. Mieux ce dispositif n’est prévu que jusqu’à la fin de l’année. En 2013 cette petite bibliothèque ne pourra plus ouvrir ses portes. Certes, l’administration parisienne peut avancer le dépeuplement de L’Isle St Louis, mais faire ça à Christophe Girard qui s’était engagé mordicus pour son maintien, c’est vache !

 

 

                                  2011-06-23 09-50-22-1015

                                                       Il y a pourtant des connexions Wifi à lsle St Louis !

 

 

A moins que son ancienne administration de tutelle lui fasse le coup de la mule du Pape et s’appuie sur les fermetures de bibliothèques réalisées sous son magistère ? Il est vrai que Christophe Girard a souhaité fermer (deux fois) Vaugirard (XVè), a fait fermer Morland (IVè), a privé tout un quartier de lecture en ne mettant pas en place le comptoir de prêt promis après la fermeture de la bibliothèque La Fontaine (Ier), et avait dans ses cartons la fermeture de Château d’Eau (Xè), et là c’est un peu « l’arroseur arrosé ».

 

La CGT est persuadée que Christophe Girard, face à ce coup du sort, va se défendre becs et ongles pour le maintien de sa bibliothèque et éviter au IVème arrondissement de devenir un désert culturel. Il peut compter sur toute notre sympathie.

 

 

                                                                          L'arroseur arrosé ?

                                          16-032 D1A0160ChristopheGirardN-B resize diapo h

                                                               Zut ! Maintenant, je suis tout mouillé !!

 

 

 

Lire aussi

Culture : Christophe Girard rentre par la fenêtre (après avoir pris la porte) !

Quand la CGT rencontre Christophe Girard c’est ….

Incroyable: Les livres sont de retour à Morland !

Bibliothèques : « objectif ruine » !

Paris: La bibliothèque Château d’Eau bientôt à sec !

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article
4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 09:55

 

                                   polution-electromagnetique 0

 

                            L’intolérance électromagnétique enfin élucidée ?

 En 2007, un certain nombre de bibliothécaires parisiens se plaignaient de maux de têtes, nausées… après l’installation massive de bornes Wifi dans leur établissement. Cet épisode avait abouti à un bras de fer entre la Mairie de Paris et les syndicats donnant lieu notamment à l’organisation d’une Conférence de Citoyens sur la prolifération des ondes électromagnétiques à Paris.

Vos représentants syndicaux, aujourd’hui à la CGT, ont à l’époque bataillé au Comité Hygiène et Sécurité, dans les médias puis organisé des colloques à l’Assemblée Nationale et au Sénat, avec l’aide de l’association Robin des Toits et des scientifiques internationaux en pointe sur la question pour que l’administration parisienne reconnaisse la souffrance de nos collègues contraints de nous appeler à l’aide. 

Depuis la puissance des bornes wifi a été fortement diminué, certaines situées dans les sections jeunesse ont même été supprimées et la question de l’impact des nouvelles technologies sur l’environnement et la santé a été inscrit dans l’accord Santé et Sécurité au travail à l’initiative de la CGT. Les collègues ont vu leur souffrance reconnue par l’administration, et plusieurs ont été affectés dans des services où l’environnement était plus compatible.

 

                    onera1-620x303

 

Cinq ans après, des progrès ont été réalisé sur le plan scientifique et l’intolérance électromagnétique est enfin élucidée de manière clinique, c’est en tout cas ce qui ressort d’un article publié dans une revue canadienne que vous pouvez lire en cliquant là. 

Bien entendu, pour ceux qui développent des Intolérances aux champs électromagnétiques le chemin sera probablement encore long. Ils sont certes minoritaires mais méritent toute notre attention dans le cadre de la santé au travail. Nous continuons d’ailleurs à apporter notre expertise dans divers CHS, comme nous l'avons fait dans le passé à la demande des représentants du personnels (Géodis, RATP ou bien BnF) Lire ici 

Sur ce sujet comme beaucoup d’autres la CGT restera un lanceur d’alerte et à votre écoute pour défendre vos conditions de travail 

Pour tout contact sur la santé au travail: Agnès Dutrévis, membre du Comité Hygiène et Sécurité de la Direction des Affaires Culturelles 

Lire aussi sur notre site notre rubrique : santé au travail


 

                                Bill Gates, patron de Microsoft avec Bertrand Delanoë

                   art6.jpg

                 - " Tu vois Bill, si c'est pas bon pour la santé, c'est au moins bon pour les affaires ! "

                                               - " Oh, yes Bertrand, tope là ! "

 

Lire aussi

CHS de la BnF: La CGT de la Ville de Paris y était !

Wifi: les syndicats de la BnF sont sur la même longueur d'onde !


Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans santé au travail
commenter cet article
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 15:29

                                   

                                        P142

 

                                            ....... Et le clavier anémié !!

 

 

La saga continue! On se souvient des pannes informatiques à répétition rencontrées tout au long de l'année par les bibliothèques parisiennes, toutes catégories confondues (bibliothèques de prêt et spécialisées). Mais promis, juré ! La Ville de Paris nous avait expliqué dans une note des plus alambiquées que ces facheuses situations étaient désormais derrière nous (lire ici).  

 

Pas d'emballements intempestifs cependant, car un nouveau message de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris nous est parvenu pour nous annoncer (de nouveau) l'indisponibillité des services informatiques des bibliothèques spécialisées (Bibliothèque de l'Hôtel de Ville, Forney, Historique, Bibliothèques des Littératures Policières,...).  

 

Voici donc, les délicieuses explications de nos geek municipaux.

 

                                    Nerd-ou-Geek.jpg

                                 -   Quoi? Les ordinateurs de la Mairie de Paris sont encores en panne ?

                                                                 -   Geek ! Qu'est ce qu'on va faire ?

  

« Les services techniques sont contraints de lancer une opération de reconstitution totale d’un fichier d’indexation de PortFolio.

 

Ce fichier présente une anomalie sur son volume et entraîne des perturbations dans les traitements de nuit et en particulier lors de la sauvegarde quotidienne des fichiers. En effet, actuellement, la sauvegarde dépasse les temps prévus, empêchant ainsi des travaux programmés régulièrement de se lancer.   

Lundi prochain le 3 septembre 2012 nous mettons en œuvre l’opération. Les services seront fermés toute la journée.

 

Par conséquent, vous ne pourrez pas utiliser PortFolio. Les OPAC et les postes Chercheurs seront indisponibles ainsi que le catalogue et les services en ligne sur internet.    Nous vous remercions de bien vouloir en informer vos usagers à l’avance. »  

 

On le fera, promis !

 

Dernière minute !  Le samedi 1er septembre, nous apprenons qu'au moins deux bibliothèques, François Villon (Xè) et Benjamin-Rabier (XIXè),  sont victimes d'une panne totale ! Les logiciels de prêt, de retour et d'inscription sont indisponibles. Quand à l'accès Internet, il est devenu impossible. Geeek !

 

 

                                            pub vintage ordinateur 28

                                          Désormais il faut prévenir les usagers très très en avance !

 

 

Lire aussi

Pannes informatiques dans les bibliothèques parisiennes : La Mairie tente de s’expliquer !

Portfilio, V.smart : C’est toujours les réseaux de la colère dans les bibliothèques parisiennes! Pannes informatiques dans les bibliothèques : A Paris c’est « les rois du gag »

Bibliothèques de la Ville de Paris: « Je ne suis pas responsable des pannes » affirme le directeur des services informatiques !

Les bibliothèques patrimoniales de la Ville de Paris, victimes elles aussi de problèmes informatiques

 

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article