Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • : Blog du Syndicat CGT Culture de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques, conservatoires, musées, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein de la CGT pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public rendu aux Parisiens.

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com


Recherche

Pages

28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 17:18

 

                                                             14 aout 1

 

          … Et dans ce cas les personnels n’auront à poser ni jour de congé, ni RTT !

Nous avons appris lors du dernier séminaire des chefs d'établissement que les bibliothèques seraient fermées d’office le mardi 14 août. Le Bureau des Bibliothèques exige des agents qu’ils posent ce jour sur leurs congés ou RTT. Ce cher  Bureau prend, malheureusement pour lui, son rêve pour des réalités (une foi de plus). Pourquoi? Car les personnels n’auront à poser ni jour de congé, ni RTT ce jour là, même en cas de fermeture pour au moins trois raisons.

Les jours de congés ou les jours RTT sont à la libre disposition des agents. On peut leur refuser de prendre des congés ou RTT pour raison de service, mais on ne peut pas les obliger à en poser. (ils peuvent même êtres perdus, s’ils ne sont pas pris à temps, ça s’est vu) 

Cette fermeture est à l’initiative de la seule administration et ne peut donc pas être imputée aux personnels. On ignore la raison profonde de cette fermeture, car la Mairie de Paris n’a guère l’habitude de donner des ponts (et là, c’est carrément le Viaduc de Tolbiac). Si elle décide de fermer les bibliothèques ce jour là, cela sera considéré comme un jour férié exceptionnel. L’administration accordant aux agents ce qu’on appelle vulgairement en sabir DRH, une ASA (Autorisation Spéciale d’Absence)

 

                                15 aout 4

                                 " Ah fichtre, le Bureau des bibs profite du viaduc pour me suivre ! "

                                      

Parce que la DAC fait (justement) le contraire dans les musées. Le Musée d’Art Moderne va fermer partiellement ou totalement ses portes pendant quelques jours cet été. Lors d’une réunion entre les syndicats et la Direction des Affaires Culturelles, celle-ci a réaffirmé que les agents n’étaient pas obligés de poser  de congés, ni  de RTT à l’occasion de ces travaux, et qu’en cas d’impossibilité d’employer les personnels ceux-ci se verraient accorder une ….Autorisation Spéciale d’Absence. Ca ne vous rappelle rien ?

Ce « cadeau » fait au MAM a été confirmé par la DRH, et le nouveau directeur. Cette proposition n’a pas semblé incongrue au Bureau des Bibliothèques présent en nombre lors de cette réunion puisque qu’il n’a pas moufté ! Il est possible toutefois qu’il ai été en plein choc thermique à force de mélanger les espaces chauds et espaces froids de la future canopée?  (lire ici)

 

                                      14 aout 2

                                Victime d'un choc thermique, le Bureau des bibs est déserté le 15 Août !


Bref, cher(e)s collègues ne vous laissez pas impressionner par les injonctions du Bureau des Bibliothèques, d’autant qu’il s’est bien gardé d’annoncer cette proposition par le biais d’une, toujours délicieuse, note de service. Bon il a quand même tenté le coup.

Inutile de poser des congés. Et puis après tout, ça pourrait être, pourquoi pas, le cadeau de bienvenue du nouveau directeur et du prochain (de la prochaine) adjoint(e) chargé(e) de la Culture en remplacement de Christophe Girard. (Lire ici) Allez, Champagne ! 

 


                                                                        Le Bureau des Bibs tente le coup !

                                    primes 1-copie-2

 

 

Lire aussi

Canopée : A Paris, la bibliothèque du futur soufflera le chaud et le froid !

Culture à la Ville de Paris : Christophe Girard s’en va et un nouveau directeur remplace Laurence Engel !

Travaux de la bibliothèque Goutte d’Or : Des personnels et des usagers « dé-gouttés »

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 09:17

                             

                                       gratuit- 3[1]

                                                        Valable aussi pour les musées de la Ville de Paris

                                               

.... Et ce n'est pas le transfert vers un Etablissement public qui y changera grand chose ! 

  En 2001 Paris a décidé de rendre gratuit l’accès à ses musées,  mais attention, uniquement les collections dites « permanentes ». Aujourd’hui, on peut affirmer que derrière cette idée généreuse se cache une escroquerie municipale. Ce n’est pas le transfert des musées municipaux vers un Etablissement Public qui y changera grand-chose, Voyons voir en détail...  

La gratuité des musées, sur le papier, ça a l’air très gentil. L’idée est d'ailleurs très populaire auprès du public. Le hic, ce sont….Les salles fermées à la visite même pour les visiteurs ayant loué un audio guide !

Tout au long de l'année, plusieurs fois par semaine, même le weekend, un quart à la moitié des salles des grands musées, le Petit Palais, Carnavalet, le Musée d’Art Moderne (MAM), est fermé au public. Mais attention, l’audio-guide se loue lui pour L’ensemble des collections, le louer quand les salles sont fermées est donc une escroquerie manifeste.  

 

                                                    gratuit 6  

                                                Salle fermée: Même avec un audio-guide, on ne passe pas !

 

Nous ne sommes pas les seuls à dénoncer cette triste situation. Le site de "La Tribune de l'Art" s’était également ému de la fermeture de ces salles l’an dernier (lire ici) . (et voir là pour le témoignage d'une conférencière).

Quelle pourrait bien être la cause de tout ça ???  Malheureusement une seule et unique réponse : Le manque d'effectif...  

Une question nous taraude : Et si la gratuité des musées permettait à la Ville de Paris de se dédouaner de son obligation d'ouvrir toutes les salles ?  Bref d’éviter d’assurer le fonctionnement normal du patrimoine culturel parisien.   

 

                                                 gratuit 7

                                                          Salle fermée: On ne passe toujours pas !

 

C’est ainsi, les visiteurs qui viennent de Paris, de province ou du monde entier découvrent chaque jour soit la salle des impressionnistes fermée (Petit Palais)... Souvent celle consacrée à madame de Sévigné (Carnavalet)  ou encore celle de Tuck, (Petit Palais encore et un des principaux donateurs de ce musée )  le sont aussi.

De plus, quand une salle sur trois est ouverte, elle se transforme (littéralement) en hall de gare un jour d’affluence, occasionnant un surplus de travail aux agents de surveillance et un inconfort notoire aux visiteurs. Cet exercice ne devrait être normalement réservé qu’au Musée d’Orsay, installé dans les murs de l’ancienne gare du même nom. A notre connaissance cette configuration n’existe pas (encore ?) dans les musées municipaux parisiens.

 

                                                               gratuit 9

                                                  La Mairie de Paris confirme les informations de la CGT

 

De fait, un nombre sans cesse croissant de visiteurs venus pour visiter plusieurs salles se retrouve confiné dans une seule. D'ailleurs, ceux ci ne se privent pas pour exprimer leur mécontetement dans le livre d'or de chaque musée. Il arrive que certains musées devant  ces plaintes, suppriment carrément le dit livre d'or devenu soudainement cahier de doléances.  

Nous demandons à la Mairie de Paris d'être enfin à la hauteur de ses prétentions populaires en matière culturelle.  

Si les musées étaient payants, la Ville de Paris devrait recruter des agents de surveillance pour assumer ses obligations, car là, toutes les salles se devraient d'être ouvertes comme le sont les expositions temporaires payantes. Notons que pour ces dernières, la Mairie de Paris s’assure de l’effectif nécessaire, comme pour les soirées privées facturées très chéres à des partenaires commerciaux.  

 

                                                     gratuit 8

                                                       On ne passera pas, l'escroquerie est manifeste !

 

Nous ne sommes pas opposés à la gratuité, loin de là, par contre il faut s'en donner clairement les moyens ! Bon, il est vrai que la mise en place d’urne d’appel au don à l’entrée de chaque établissement est une première entorse à ce crédo (lire ici l'article de "Louvre Pour Tous" ). Et le transfert de tous les musée municipaux vers un Etablissement public pourrait peut être mettre fin à la gratuité, celui-ci devant trouver de nouvelles recettes de fonctionnement. En tout cas, on y parierait bien le prix d’un catalogue d’exposition.

Il n’est plus possible de continuer à bricoler et en même temps jouer les bons samaritains dans le domaine culturel...  

La conséquence de la gratuité a surtout pour prix le manque de respect de la Ville de Paris envers ses propres agents mais aussi envers le public ! Deux victimes pour le prix d’une exposition temporaire en somme.

 

                                                              Il vient de se faire refourguer un audio-guide !

                                                       gratuit 10

                                                                    " C'est une escroquerie manifeste ! "

 

 

Lire aussi notre rubrique: musées

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans musées
commenter cet article
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 10:01

 

                                                        canope 4  

 

        ... Mais, attention ce sera dans un environnement très, très métropolitain !

  A la Mairie de Paris il existe un service, le SPR (Service des Publics et du Réseau) dont on se demandait bien à quoi il pouvait servir malgré un effectif de plus en plus pléthorique. Maintenant on sait, car il vient (enfin) d’imaginer….  La bibliothèque du futur. Bon, celle-ci sera surtout une machine à exclure !  

Nos cerveaux municipaux vont faire de cette médiathèque installée sous le fameux toit à 300 millions d’euros (la « Canopée ») du Forum des Halles, un laboratoire d’expérimentations de cultures urbaines. Voici le délicieux descriptif de cette bibliothèque du futur. Et alors là, tenez vous bien.    

                                                                     canope 6  

« Cette bibliothèque doit articuler une dimension métropolitaine car située dans le forum des halles, par où transitent chaque jour plusieurs centaines de milliers de personnes » annoncent déjà nos laborantins. Et oui, « Forum des halles », plus « RER », plus « plusieurs centaines  de milliers de personnes » égalent « métropole ». Vous avez vu l’astuce ? Bon, si on était à la place de la bibliothèque du Louvre, située dans la Mairie de 1er arrondissement, dans le même quartier que le Forum, on commencerait à s’inquiéter, car elle est loin d’avoir un profil « métropolitain »                                    

« La bibliothèque vise à répondre aux demandes et usages d’un public de jeunes adultes (« Génération Y » ou « Digital natives ») avec une activité d’animation importante (actions culturelles mais aussi ateliers divers liés au numérique), une salle modulable selon les besoins et une animation de communauté sur Internet. » Ouarf ! Trop fort des « digital natives » ! Chacun sait que lorsqu’on n’a rien à dire mieux vaut le faire en anglais, sinon la vacuité du propos pourrait être démasquée.

 

                                     canopée 2-copie-2

                                          " T'as vu, ils pensent enfin à nous à la Mairie de Paris "

                                              " Oui, et en plus ils se mettent à parler anglais"


 « La bibliothèque, de manière générale, offrira des collections d’actualité, avec un fort taux de renouvellement et selon une présentation favorisant la découverte et la lecture confortable et détendue. Elle inclura aussi un grand nombre de revues et de postes Internet et multimédia. » Continuent sur leur lancée nos concepteurs du futur. Ah les joies de la « découverte et de la lecture », mais attention hein, dans le « confort et la détente». Pour ne pas bousculer les Digital natives angoissés à l’idée d’entrer dans une bibliothèque et se retrouver face à des livres ? Pour éviter les mouvements de panique de cette génération connectée, on favorisera donc « les collections d’actualité »  mais qui auront « un fort taux de renouvellement ». Ainsi « la génération Y » ne sera pas  entourée de trop de références culturelles qui pourraient s’avérer trop poussiéreuses au moment de se connecter. Pour rassurer nos professeurs nimbus du SPR, un tel endroit ça existe déjà et ça ressemble à ça…


                                                    ... Un espace froid pour une lecture confortable et détendue....

                                                  canopee 2-copie-1

                                                   ... Des collections d'actualité avec un fort taux de renouvellement

 

Mais attention, maintenant on rentre dans le dur. « Compte tenu de son environnement la bibliothèque est fondée sur la cohabitation des publics et des espaces, « espaces froids » pour les publics en quête de silence  et « espaces chauds » plus conviviaux. » expertisent nos spécialistes soudainement transformés en professionnels de la cohabitation climatique.  

« Espace froid » ? Ne serait ce pas  une critique très codée mais néanmoins  virulente du SPR envers sa hiérarchie ? En effet, évoquer des « ’espaces froids» dans une bibliothèque c’est jeter  immanquablement une pierre dans le jardin du Bureau des Bibliothèques. Chacun se souvient de la fermeture de plusieurs établissements cet hiver à cause du manque de chauffage. On reconnaît  là l’esprit taquin de nos promoteurs numériques.

Mais « l’espace chaud » alors, qu’est ce que c’est ? Bon, comme ils disent que « compte tenu de son environnement », (mais lequel ?) il faut des « espaces plus conviviaux », nos fossoyeurs du 22ème siècle ont  « pensé » un endroit où on peut manger, où on peut boire, discuter et même, audace suprême, téléphoner ! Il était même question de baptiser cet espace « une agora », mais nos animateurs métropolitains ont préféré attendre. L’empilement des concepts risquait de tout faire s’écrouler. Pas de panique cependant, nous pouvons vous révéler que « les espaces chauds » existent déjà. Ils ressemblent à ça !


                                                                    Un espace chaud où peut boire et manger !

                                           canopée 7

                                               " Et attendez, on pourra même téléphoner ! "

 

Bon, le problème avec tout ça, c’est que toute une partie du public sera exclue de cette bibliothèque du futur. Tout le monde n’est pas forcément à la recherche de « document d’actualité » même avec « un fort taux de renouvellement ». La majorité des usagers n’est pas forcément disposée à rejoindre « une animation de communauté sur Internet ». Avec la bibliothèque du Louvre fermée, le lecteur qui ne se reconnaît pas dans ce concept creux de « génération Y » devra arpenter la cité en quête de livres.   

Il lui suffira alors de marcher beaucoup (ou d’enfourcher un Vélib ?) en remerciant nos bienfaiteurs municipaux soucieux de lui permettre de faire de l’exercice. La Mairie de Paris claironnait pourtant il y a quelques années « qu’elle aimait l’égalité ». Hummm !!!  Oui mais pour les moins de trente ans seulement ?

 


                                                                  La "canopée" exclue les plus de trente ans !

                                girard-copie-3

                                                                         " Et je peux même pas venir, moi ? "

 

Il est peut être  temps que la Mairie de Paris retrouve le sens commun et recadre ses futurologues, mais néanmois idéologue, de la culture incapables de prévoir des travaux à la bibliothèque Goutte d’Or obligeant celle-ci à fermer deux ans (putain, 2 ans !) s’attirant ainsi les foudres des usagers et du Maire du 18è (lire ici). Les mêmes qui prônent la fermeture des bibliothèques (Vaugirard, Château d’Eau, Isle St Louis, Morland, Louvre….)  qui ont le malheur d’attirer un public ni assez nomade ni connecté. Ben oui, un public normal quoi !  

Nous sommes résolument dans l’attente d’une personnalité qui fasse la promotion d’une lecture publique de qualité et de proximité pour tous les publics et pas seulement une prétendue clientèle aussi jeune et moderne soit elle.

Paris cessera t’il de souffler le chaud et le froid sur les bibliothèques parisiennes, alors qu’elles sont appréciées de tous, comme l’atteste la fréquentation et le nombre de prêts de documents ?

Les personnels et le public l’espèrent et rêvent à des bibliothèques dotées de budgets suffisants, équitablement réparties sur le territoire parisien.

 

                                               canopée 1

                                                  " Bertrand, il est temps de prendre en compte les gens normaux "

 

 

                                                                              

Lire aussi :Fermeture de la bibliothèque Goutte d'Or: La CGT dénonce l'incroyable incompétence de la Mairie de Paris !

Bibliothèques de la Ville de Paris : Christophe Girard dit enfin la vérité !

Pannes informatiques dans les bibliothèques : A Paris c’est « les rois du gag »

Paris: le Bureau des Bibliothèques ne connaît pas la crise (lui) !

 

 

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 10:34

                                    

                                                 free 5 

 

« Devenez bénévoles pour les 24h de Vélib' ! La Mairie de Paris célébrera les 5 ans de Vélib’ autour d’un événement gratuit et solidaire les 23 et 24 juin prochains, participez au succès de cet événement en devenant bénévole. » Ce message incroyable est parvenu sur l’ensemble des messageries des agents municipaux parisiens.  

Après avoir été sollicité (à maintes reprises) à participer à la désormais célèbre « Parade de nuit blanches » (lire ici), le personnel de la Ville de Paris doit désormais célébrer sans retenue, et bénévolement, les 5 ans de Vélib, pendant 24 heures qui plus est !

Voilà qui est intéressant ! On peut juste se demander si «  pour « participer au succès de cet événement » on n’est pas en train de friser le délit d’abus de bien social au service de la promotion exclusive de l’idéologie municipale. A cette opération commerciale, la Mairie de Paris ne peut s’empêcher d’ajouter le terme de « solidaire », manière de se donner bonne conscience, comme toujours. Solidaire pour la société Decaux ?  

Car désormais plus un jour ne se passe sans que Bertrand Delanoë propose à son personnel d’œuvrer au rayonnement mondial de Paris, en dansant, pédalant, pianotant, dessinant car un bon fonctionnaire de la ville se doit de participer, mais attention dans un esprit des plus purs, en étant « bénévole »: Si tout ça n’était finalement que le dernier symptôme d’une dérive apparue ces dernières années ?   En tout cas il y en a au moins un qui est " vachement content " !   Voir ici

 

                                      free 8

                                               "  Allez hop! Tous aux 5 ans de Vélib' "

 

Delanoë, il veut du « free » parce que qu’il n’a pas bien compris. L’objectif  ultime de la Ville de Paris est d’inventer une nouvelle forme d’employé : L’agent « free » qui en anglais signifie aussi bien « gratuit » que « libre»  

Pour animer ce grand terrain de jeux qu’est devenu Paris, en plus d’être « gratuit » car bénévole, l’agent municipal se doit d’être « libre » et affranchi des syndicats ou des corps intermédiaires devenus trop encombrants pour nos bienfaiteurs municipaux.  

Libre et investi, il doit participer aux « chats » en discutant sur internet avec quelques directeurs ou membres de la DRH triés sur le volet. Oh, bien sûr les questions sont soigneusement filtrées, faudrait pas gâcher l’ambiance ! Et puis ça permet d’évincer les représentants des personnels. On le sait bien, les syndicalistes ne sont que d’infâmes râleurs qui osent contester la munificence de la municipalité.  

Après avoir fini de « chater », notre agent doit se dépêcher de contribuer à un questionnaire pour savoir si les personnels sont satisfaits de leur sort. La Mairie de Paris effrayée par les affirmations de tous les syndicats (oui tous, pas seulement la CGT) a décidé de les contourner pour obtenir en direct les remerciements de ses employés aux bienfaits de leur employeur. Pas de chance ceux-ci ont massivement boudé cette quinzaine commerciale, malgré la mobilisation des directions pour les faire participer. Les ingrats ! C’est vrai quoi, cette opération baptisée affectueusement « Paris et moi » n’a couté que la modique somme de 150 00 euros (un millions d’anciens francs). Chez Ipsos, l’heureux prestataire, on peut vouloir la « liberté », on semble avoir oublié la  « gratuité » ! Faut pas pousser, non plus. Lire ici 

                                       free-6-copie-1.jpg

                                             " Et d'ailleurs je remercie beaucoup Paris  pour sa générosité ! "

 

La Mairie de Paris veut fabriquer un agent municipal qui soit « corporate ». Celui qui s’identifie à toutes les belles réalisations municipales et développe ainsi un esprit d’entreprise. Sauf que, léger détail, l’esprit d’entreprise est bien sur incompatible avec l’esprit du lucre. La satisfaction ne peut être que personnelle et favoriser la réalisation du « Moi »!  

Mais ne nous moquons pas trop car la municipalité tient peut être là le moyen de réduite le déficit budgétaire de la France et redonner à Paris son triple A. : Elle va bientôt lancer des recrutements pour….. des postes de fonctionnaires volontaires bénévoles   !!!  Avec un oral sur les compétences festives du candidat, attention c’est quand même sérieux le volontariat ! Et là c’est vraiment « free, j’ai pas tous compris »


                                                                                Festivus municipalus                                         

                                   free 7

                                                     Il a réussi l'entretien d'embauche

 

« Je me donne comme objectif de redonner un caractère festif à Paris » déclarait en 2001 Christophe Girard. L’objectif est il en passe d’être atteint ?  

Pour ne pas qu’on lui reproche ne serait ce qu’un début de mauvais esprit, la CGT a décidé de s’investir dans ce nouveaux concept festif de liberté gratuite et propose à la DRH  d’organiser une grande tombola pour les passages aux choix et les promotions, C’est simple, il faut juste s’inscrire (sur internet, of course) et dans la joie et la bonne humeur attendre les résultats de cette roue de la fortune qui sera installée comme il se doit sur le parvis de l’Hôtel de Ville. C’est-y pas Free-Free ça !

 

                          free 2-copie-1

                                       " On vous attends sur le parvis de l'Hôtel de Ville" 

 

Ah !  Un agent nous signale qu’une grande tombola sur les passages aux choix et les promotions ça existe déjà, ça s’appelle une CAP (Commission Administrative Paritaire). On se disait aussi que le très faible taux de promotions devait bien cacher quelque chose Ah zut, la Mairie de Paris nous a déjà piqué l’idée.                                     

Pour célébrer l’événement des 5 ans de Vélib, la CGT vous propose bénévolement cette petite pause musicale en cliquant là  

   

 

                                          morland 3

                                    -  " Tu crois pouvoir donner un caractére festif à Paris ? "

                                                  - " En tout cas, c'est mon objectif ! "

 

Lire aussi:

Vélib': La Complainte du bénévole municipal !

Culture : La Mairie de Paris lance un comité des fêtes pour ses personnels !

La complainte de la ronde de "Paris à l'infini (la danse)" pour la Nuit Blanche

Sondages : Grosse panique à la Mairie de Paris !

                  

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans Informations
commenter cet article
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 13:50

 

                                                      goutte d'or 5-copie-1

                                            La Mairie de Paris essaye de contacter (en vain) des entreprises

                                                            pour les travaux de la bibliothèque Goutte d'Or ! 

  

 

La bibliothèque Goutte d'Or (18ème) va rester probablement fermée près de deux ans. Une fermeture anormalement longue pour un établissement récent et déjà rénové.

 

La responsabilité de la Mairie de Paris est clairement engagée, d'autant que nous venons d'apprendre que les entreprises contactées "ne sont pas intéressées par le contrat de rénovation" de la bibliothèque Goutte d'Or. lire ici.

 

Bref, c’est la Goutte d’Or qui fait déborder le vase de l’incompétence municipale parisienne !

 

Des élus ont écrit au Maire de Paris. (lire ici) et des associations de riverains interpellent la Mairie de 18ème (lire là). Celle-ci  reste muette pour le moment

 

Devant cette incompétence manifeste, la CGT des affaires culturelles demande à la Ville de Paris  de prendre les mesures nécessaires pour une réouverture rapide de cette bibliothèque si précieuse pour ce quartier.

 

La CGT a inscrit officiellement la question du devenir de ce site au  prochain Comité Technique Paritaire (CTP) de la Direction des Affaires Culturelles (DAC) en espérant que celle-ci  annonce enfin un calendrier de réouverture.    

 

                                                                               Un résultat édifiant !

                                                                goutte d'or 2-copie-2 

                                              La goutte qui fait déborder le vase de l'incompétence municipale !

 

Lire aussi:

Travaux de la bibliothèque Goutte d’Or : Des personnels et des usagers « dé-gouttés »

Bibliothèque Goutte d’Or : Un élu du 18ème s’étonne de la durée des travaux !

 

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 09:32

 

                                                              nuit-blanche-1-copie-2.jpg

                                                                                        " Ca, c'est Paris !! "


... Elle organise une "ronde de nuit" pour palier l’échec de la prochaine "Nuit blanche».

  On croyait avoir tout vu, mais non. La Mairie de Paris exhorte ses agents à « participer à la parade de la prochaine nuit blanche » ! Elle les pousse à s’enrôler en envoyant de nombreuses alertes sur les messageries internes.

Mais de quoi s’agit-il ? Le samedi 6 octobre prochain des milliers d’agents municipaux sont « invités » à une danse collective « de quelques minutes » qui sera exécutée plusieurs fois entre 19h et minuit : Gasp ! Elle aura pour nom  « Paris à l’infini (la danse) » On vous jure, ce n’est pas une blague.

La Ville de Paris, jamais prise en défaut dans le politiquement correct, précise même que cela se fera « sans distinction de grade, d’âge, de sexe ou d’ancienneté ( !). »  "Tous les agents sans exception sont conviés » !!!  Elle ne précise rien pour les autres. Ils peuvent toujours contacter le nouveau comité des fêtes pour en savoir plus

Mais bon, cependant «aucune compétence particulière n’est exigée ». On ne vous demandera simplement « que de l’endurance et de l’enthousiasme « (sic). Véridique.

 

                                                            nuit blanche 7

                                                                           De l'endurance et de enthousiasme !


Attention, tout cette comédie se fera gracieusement. Il n’y a que les artistes pour être payé très cher durant la Nuit blanche », « les agents participeront à cette parade sur la base du volontariat bénévole » la naissance d’un nouveau concept.

Pour réussir cette prestation, la municipalité fournira même un costume.  « Une tenue simple et colorée » précise notre nouveau comité des fêtes parisien. Et pour que  cette « ronde » soit une complète réussite cinq répétitions sont prévues de juin à octobre, et, oui, « La présence de l’agent à toutes les répétitions est essentielle à la réussite du projet » décrète le comité des fêtes, angoissé devant l’ampleur de la tâche.

Mais nos amuseurs municipaux rassurent aussitôt les agents qui se porteraient volontaires : « les répétitions pouvant avoir lieu sur votre temps de travail, une fois votre hiérarchie prévenue, l’absence sera comptabilisée comme du temps de travail »

 

                                                          nuit blanche 1-copie-1

                                                                               Une tenue simple et colorée !


Là, on tombe de notre chaise (aïe !!) car la Mairie de Paris n’arrête pas de claironner qu’il est grand temps de s’attaquer à l’absence au travail, faisant une délicieuse distinction entre absences incompressibles (congé maternité notamment) et  absences évitables (en gros tout le reste). La municipalité n’hésitant pas prôner l’éradication des maladies, accidents et autres à des partenaires sociaux interloqués. D’où la surprise de la CGT devant cet encouragement à s’absenter de son travail.

« Les agents peuvent même s’inscrire le jour de la présentation du projet au Théâtre du Châtelet », conclut magnanime la Mairie, soucieuse de l’éducation artistique de son personnel. « Paris à l’infini (la danse) »  ce concept révolutionnaire sera clarifié par Julie Desprairie, dont on apprend qu’elle est la fameuse présidente de ce nouveau Comité des Fêtes.

 

                                                               nuit blanche 11

                                                         Pour Nuit Blanche, on pourra aussi amener son Solex !


La Mairie de Paris ferait mieux de consacrer son énergie à assurer correctement ses missions de service public et offrir des bonnes conditions de travail à ses agents au lieu de tomber dans un délire festif, dont cette ronde de nuit n’est que le dernier symptôme.

Franchement, qu’est ce qu’il ne faut pas faire pour que Nuit Blanche ne vire pas au bide intégral ! D'ailleurs dans un élan charitable, nous proposons une comptine et une jnouvelle chanson pour saluer l'événement. (lire ici)

 

                                                         nuit blanche 14 


La Mairie de Paris dispose pourtant d’un formidable outil culturel: Bibliothèques, musées, conservatoires, ateliers beaux arts. Même si tous souffrent d’un manque cruel de moyens depuis un trop long moment. Concentrons notre énergie à l’amélioration au service public plutôt qu’à ces happenings inutiles 

Quitte à donner dans l’artistique, la CGT suggère à notre employeur de plutôt faire valser les promotions, danser les avancements ou paso-dobler les augmentations de salaire  ce qui au vu de la situation de ces agents (logements, transports) ne serait pas inutile qui pousse un certain nombre d’entre eux à quitter la Ville de Paris dès que l’occasion se présente.

 

                                          nuit blanche 10

                                           " Tous à Nuit Blanche, sinon je lâche ce micro ! "

 


Lire aussi La complainte de la ronde de "Paris à l'infini (la danse)"

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans Grèves - manifestations
commenter cet article
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 10:00

 

                                                             du 4

 

La Mairie de Paris va bientôt inaugurer de nouveaux bâtiments, Avenue de France dans le 13ème, sur une parcelle dénommée T8, pour y accueillir (?) les Directions de la Voirie et de l’Urbanisme auparavant logées dans le Centre Morland (4è). A la vue du projet, c’est une prison d’un nouveau genre que propose Bertrand Delanoë à ses agents. Il parle même « d’architecture innovante ». Regardez ce chef d’œuvre !

 

 

                                100 5050-1-[1]

                                    Le T8 :  Une prison modèle dont on ne s'échappe pas !

 

         

Comme on peut le constater l’immeuble est entouré de barreaux interdisant l'ouverture des fenêtres ! Pour empêcher tout risque d’évasion sans doute. 

Un gros problème toutefois : cette prison certes moderne ne sera pas écologique (mais alors pas du tout), ce nouvel immeuble risque de ne pas obternir la certification « Qualiparis » ! Et là, ça la fout plutôt mal.

 

                                                Fa-ade rue fort ensoleillement-1-[1]

                                        " Hé le service compta ! Vous êtes appelés au parloir "

 

  

Bureau fait ton office !!  Grâce au génie parisien, avec cet espace de bureaux enfermés derrière des barreaux, les employés n’auront d’autre possibilité que d’allumer la lumière toute la journée…. été comme hiver ! EdF se prépare déjà à rouvrir ses centrales (à charbon?) pour permettre l’approvisionnement électrique de la Capitale.

 

Autre conséquence de ces désormais fameux barreaux, les fenêtres ne s’ouvrent pas (elles sont mêmes condamnées). Pour palier ce très léger inconvénient, la Ville de Paris prévoit une climatisation permanente et obligatoire. EdF se frotte les mains et prévoit une seconde centrale !

 

                                          du 3

                                     - " Ca y est, ils allument la lumière, vas y, envoie la sauce ! "

                                          - " Ah les cons, ils viennent aussi d'allumer la clim' "

 

              

Compte tenu des dispositions envisagées (résille, climatisation et éclairage artificiel permanent, fenêtres non ouvrantes), le Plan climat adopté par le Conseil de Paris et opposable aux constructeurs dans la Capitale ne sera pas respecté. Gênant pour un bâtiment abritant une Administration parisienne (sic) et revendiqué par celle-ci comme « en adéquation avec l’image que souhaite donner à voir la Ville de Paris » !!!  Et oui, Paris, capitale du réchauffement climatique, il fallait y penser !

 

Bon, si le soleil risque de taper fort sur le T8, les locaux sociaux eux vont briller mais par leur absence (alors que la Mairie les a déclarés…prioritaires ! Un ange passe). Ni infirmerie, ni locaux syndicaux, alors qu’ils existaient dans le précédent service et une cantine bien plus petite qu’à Morland. Un formidable progrès.                                   

 

La Ville de Paris  rappelée à l’ordre par la cour des comptes de surface ?  Et, oui certains cadres de la Direction du Permis de Construire (des spécialistes) ont effectué quelques calculs de leur propre chef *, et qu’ont t-il découvert ? Il manque entre 20 et 25% de surface pour accueillir le personnel dans des conditions correctes. En principe, la Mairie de Paris ne va pas installer des « Open stress ». Anne Hidalgo a dit qu’elle était contre !. Maline, elle évoque tout de même des « cloisons de moindre hauteur ». A moins que la prison modèle T8 qui peut aussi être comparée (de loin) à un nid, ne soit en fait une batterie de poulets "spécial agents municipaux"? Aïe, tous les accords annoncés à grand coup de clairon piétinés en un instant.

 

                                            du 7

                                  - " Bon, vous me mettrez des barreaux et vous m'enlevez aussi 25% ! "

                                                     - " A votre service, monsieur le Maire ! "

 

  …. La Ville de Paris  en plein plan social ? Mais peut être que la Mairie, en pleine planification administrative, a t elle prévu de diminuer les effectifs de 25 % d’ici 2014, ce qui permettrait de caser tout le monde dans des conditions tout juste correctes. Une vraie RGPP (le nom pour supprimer des fonctionnaires) à la sauce parisienne.

 

Mais pourquoi déménager des milliers d’agents du Centre Morland (encore très fonctionnel) vers ce T8 de l’avenue de France, me direz vous ? Bonne question. Il se murmure que la Mairie de Paris pour palier l’échec du nouveaux quartier –Seine Rive Gauche- se voit dans l’obligation de bâtir. Et  que bâtir sinon des locaux publics ! Il se murmure également très fort que la Ville pourrait dans le même temps réaliser une opération immobilière (très) juteuse : La transformation du Centre Morland en hôtel de luxe. Il est vrai que son emplacement fait rêver plus d’un investisseur, à l'instar de la "Samaritaine". Delanoë a-t-il reçu une offre de LVMH ?

 

La CGT demande à la Mairie de Paris de revoir sa copie et de (re)mettre en place : Des fenêtres qui s’ouvrent, des stores extérieurs, des bureaux qui respectent les normes (et sans open space,Svp), des locaux sociaux et un effectif comparable à celui qui était en activité au Centre Morland. Elle doit s'attaquer aussi à ces inutiles barreaux et à cette climatisation permanente.

                        

                                            delanoe 2 

                                                                         " Attendez ! Là, ça fait beaucoup ! "

                                                  

 

* Les calculs s’appuient sur la norme X35-102 datant de 1998 qui prévoit entre autres 9,78 m2 pour un agent et 22,08 m2 pour deux agents….

 

                                            

 

                                                           du 2

                                                " Pour QualiParis c'est raté, mais pour l'electricité on peut s'arranger "

 

 

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans santé au travail
commenter cet article
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 09:00

 

                                                                       free 2

 

Pour fêter les 10 ans de Nuit Blanche et les 5 ans de Vélib', la Mairie de Paris propose à tous ses agents (petits, grands, gros, maigres) de participer bénévolement à la prochaine fiesta. On va se déguiser et danser !  Les répétitions se feront sur les heures de service. (Lire ici).  Elle est pas belle la vie ? Voici donc la complainte du bénévole pour ne pas oublier les paroles.

 

                                                    free 3-copie-1 

                                                                                  " Je compte sur vous ! "    

 

nous ne ferons pas de bénévolat

on n'a pas le temps et on ne veut pas

que cyclomachin paie ses employés

un peu de respect pour ses salariés !

ils sont mal traités et pas bien payés

le pain de la bouche ,faut pas leur ôter

les associations faut les respecter

je dirais même mieux ,il faut les aider

 

free 1

Le badminton aussi, il faut les aider !

 

pour trouver des sous ,on sait où chercher

dans les coffres-forts, chez les pdg

peuvent faire un effort ! sont plein à craquer

ils roulent sur l'or ,nous on est fauchés

nous ne ferons pas de bénévolat

on n'a pas le temps et on ne veut pas

on n'est pas des fous ,on n'est pas tarés

 

free 2-copie-2

Volontaires, mais seulement dans le métro


la démagogie on l'a dénoncée

mille fois déja ,c'est pas compliqué :

travailler gratis ,c'est déconseillé ,

c'est même interdit dit la CGT !

donc on n'ira pas ,oui c'est décidé

on reste chez nous devant la télé

et n'insistez pas !on va s'énerver

si on continue de nous provoquer

nous ne ferons pas de bénévolat

on n'a pas le temps et on ne veut pas

 

  free 4-copie-1

"  Dans ce ce cas je vais m'y coller moi même ! "

 

  

Pour fêter les 5 ans de Vélib', la CGT en tout bénévolat vous offre cette plage musicale en cliquant là   

 

Lire aussi Pour participer sans entrave, Paris invente un bénévolat très, très municipal !

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans Amis de la poésie - bonsoir !
commenter cet article
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 08:59

 

                                        crumb 2

                                                              " Arrgh, la Ville est en plein manque ! "

 

Déclaration liminaire de la CGT au Comité Hygiène et Sécurité « spécial musées »


La vérité ne sort plus de la bouche des enfants mais des artistes. Et qui plus est, d’artistes exposés dans les musées de la Ville de Paris. 

 

Robert Crumb, dans un entretient donné au journal « les inrockuptibles » s’interroge sans langue de bois sur la raison profonde de l’exposition qui lui est consacrée au Musée d'Art Moderne.  «  J’ai posé, précise t il, quelques questions au directeur du musée d’art moderne, Patrice Hergott, parce que je n’étais pas bien sûr de la raison pour laquelle j’étais là. En gros, c’est parce qu’ils ont besoin de faire venir du monde. Sinon, ils n’ont pas de financement. Et, donc, ils ont fait mon expo pour attirer les foules ! Fabrice Hergott m’a dit qu’en général le public ne s’intéressait pas à l’art contemporain ».

 

En quelques lignes, Robert Crumb dépeint la situation  que la CGT dénonce depuis des années et  qu’elle craint de voir s’accentuer dès la mise en place effective de l’Etablissement Public des musées: La culture bradée à la finance, la rentabilité comme seul objectif, une politique commerciale offensive, une obsession des chiffres de fréquentation. 

 

                                                  crumb 3

 

Mais recentrons cette intervention sur l’objet même de ce CHS exceptionnel. Un bilan SST (Santé et Sécurité au Travail)  dans les musées municipaux. Pour la CGT ce bilan se résume en un mot : le manque.

Oui, madame la présidente notre syndicat l’affirme : la direction des affaires culturelles est en manque …

  

- Manque de budgets : certaines formations ne sont pas mises en place faute de moyen  

- Manque de recrutements et de personnels : il manque toujours un maillon dans la chaine santé sécurité à la Direction des Affaires Culturelles et ce malgré l’impulsion qui devait être donnée par l’accord cadre santé, sécurité au travail  

 

- Manque de cohérence et de fiabilité des informations par exemple le nombre d’equivalents temps pleins diffère selon qu’il est issu d’une application informatique ou d’une autre   

- Manque de clarté : les réponses apportées par l’administration sont souvent floues et renvoies les représentants des personnels à des calendriers incertains  

 

                                                       crumb 1

                                                                  " Ah! Je suis toujours en manque "

 

- Manque d’investissement des chefs d’établissements dans les problèmes de santé au travail : en 2010, 62% des chefs d’établissements des bibliothèques ont suivi les réunions proposées par la Mission Hygiène et Sécurité sur l’animation du réseau de prévention. Seuls 38% des responsables des musées étaient présents

 

- Manque d’autonomie : Beaucoup trop de dossiers attendent le feu vert de l’administration centrale pour être déclinés à la DAC alors que les problèmes sont identifiés depuis longtemps 

 

- Manque de respect des représentants des personnels : les questions diverses sont de moins en moins traitées dans le cadre de la réunion plénière. Le ou la présidente ne considère pas devoir offrir plus d’une matinée à la tenue de cette instance et ce quel que soit le nombre de points à débattre et leur importance.

- Manque de suivi : A peine évoqués les dossiers sont refermés. Quelques informations partielles concédées par la DAC et au suivant…  Quel droit de suite ?   

Nous pourrions continuer cette anaphore encore des lignes, car les manques ne  manquent pas

 

                                                    girard-4-copie-1.jpg

                                             " Ah tu vois François, les petits de la CGT t'ont piqué ton anaphore ! "

 

Nous préférons stopper là  et évoquer au fil de cette réunion les quelques évolutions positives que nous l’ésperons les responsables du futur EPA, continuerons à faire vivre.  

 

                                                                 GIRARD-5.jpg

                                                                " Puisque c'est comme ça, je m'en vais ! "

 

 

 

Lire notre rubrique: santé au travail  

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans santé au travail
commenter cet article
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 08:58

 

                                                    nuit blanche

                                                                     " Est ce que je peux venir moi aussi ? "

 

Pour fêter les 10 ans de "Nuit blanche", la Mairie de Paris lance un nouveau comité des fêtes. Celui ci propose une grande "danse de l'art contemporain" et c'est pas triste. Lire ici

 
Pour saluer cet événement hautement artistique (et néanmoins burlesque), la CGT propose de mettre en musique à sa façon cette noble initiative. (Vous pouvez voir les détails savoureux de la proposition municipale dans le commentaire).

 

                                                             nuit blanche 7-copie-1 

                                                                             " Nous allons bien rigoler ! "

 

Nous allons bien rigoler,la fanfare va démarrer

avec les za-zas ,avec les gents-gents avec les agents ,

on va tous aller danser ,oui mais on ira à pieds ,

on n'a pas d'adar ,on n'a pas d'gent-gent,on n'a pas d'argent

mais si on n'est mal payés ,on peut quand même rigoler

avec la Mai-Mai avec la ri-rie on s'paye du bon temps

vous trouvez ça démago?...z'avez l'esprit mal placé !


nuit blanche 9-copie-1 

"  Z'avez  l'esprit mal placé "


il faut oublier votre pauvreté et tous vos tourments !

les précaires sans logements qui sont tous désargentés

n'ont rien à bouffer ,mais payent pas d' loyer ,donc ils sont contents

les titulaires vieillissants ,viendront nous accompagner

dans leurs beaux fau-fau dans leurs beaux fauteuils ,leurs fauteuils roulants

vous parlez de NBI ,d'heures sup ,de primes de panier 


  nuit blanche 6-copie-1

" C'est vraiment méchant ! "

 

c'est vraiment méchant ,c'est désobligeant ,c'est inconvenant !

car ce qui est important c'est de savoir pardonner

à Delano-no à de la hé-hé! à Delanoé !

et si vous vous obstinez ,à pense qu'décidément,

c'est un peu malsain ,qu'on est méprisés et manipulés

qu'on ferait mieux de lutter que c'est plus intelligent

il faut adhérer à la CGG ,à la GGT ,à la CGT


Et pour s'éclater en musique à la ronde de nuit de "Paris à l'infini (la danse)", La CGT vous propose une surprise.... cliquez là

 

                                                                  nuit blanche 3-copie-1

                                                                              " Ah,  Paris à l'infini et au delà ! "

 

Lire aussi:  Culture : La Mairie de Paris lance un comité des fêtes pour ses personnels !

 

 

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans Grèves - manifestations
commenter cet article