Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • : Blog du Syndicat CGT Culture de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques, conservatoires, musées, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein de la CGT pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public rendu aux Parisiens.

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com


Recherche

Pages

10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 09:14

 

                                                 epa 1

                                                 - " Qu'est ce qui lui prend à Chirac de s'attaquer aux syndicats ? "

                                                              - " Ah, mais non, c'est plus lui le Maire maintenant !  "

 

Censure : La Mairie de Paris tente d’intimider deux syndicats et lance des menaces contre des sites Internet  ! 

Le Syndicat UNSA-Attachés a mis en ligne le 17 avril 2012 sur son site Internet un article consacré à un problème d’harcèlement moral et sexuel à la Direction des affaires culturelles (DAC). Lire ici  Cet article a été en partie repris par le blog de la CGT. Lire ici

Suite à ces mises en ligne, la directrice de la DAC a adressé au Syndicat UNSA-Attachés une lettre de quatre pages l'accusant de tenir des « propos inconscients » et d’omettre « sciemment » le contexte de l’affaire. Le blog de la CGT est quant à lui menacé par la Mairie de Paris de poursuites judiciaires. 

D’autres sites Internet d’informations générales qui avaient repris l’article du Syndicat UNSA-Attachés ont également été menacés par la Mairie de Paris de poursuites judiciaires. Lire ici et ici 

Aucun droit de réponse formulé selon les conditions prévues par la loi n’est à ce jour parvenu aux syndicats UNSA-Attachés et CGT. 

Face à une situation gênante, la Mairie de Paris ne réagit donc aujourd’hui que par des menaces et un vocabulaire injurieux.

 

                                     censure 10     

                                                         - " Excuse moi François ! "

                  - " Franchement, t'aurais pu choisir un autre moment pour t'attaquer aux syndicats ! "

 

Les Syndicats UNSA-Attachés et CGT mettent fermement en garde le Maire de Paris et les Directrices et Directeurs de son administration contre toutes manœuvres visant à porter atteinte à la liberté d’expression et à la liberté syndicale. 

Les Syndicats UNSA-Attachés et CGT continueront d’informer en toute indépendance l’ensemble des agents municipaux des activités de l’Éxécutif parisien et des problèmes que ces actions peuvent poser dans un contexte de crise économique et sociale où les personnels sont particulièrement inquiets. 

Les Syndicats UNSA-Attachés et CGT sauront, le cas échéant, répliquer avec force aux intimidations de la Mairie de Paris par tout moyen de droit.

Paris, le 10 mai 1981 (euh, non c'est 2012 en fait ! ) .

Bon, attaquer les syndicats autour du 10 mai, ça la fout un peu mal ! Drôle de façon de fêter un anniversaire 

                                                          

                                          Delanoë (à gauche avec Jospin) et Mitterrand en 1981

                                     censure 4

                             - " Lionel, tu diras à ton copain qu'il me flingue l'anniversaire du 10 mai "

                                                      - " Bien, Monsieur le Président ! "

 

 

                                                        LOGO UNSA Attach-s[1]                            logo cadre 3

 

Lire aussi notre nouvelle rubrique: Abus de pouvoir


Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans Abus de pouvoir
commenter cet article
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 10:15

 

                                                epa 1-copie-1

                                - " Ah, je vois qu'à Paris, ils veulent aussi faire de la privatisation rampante ! "

  

Après avoir laissé la situation des musées se dégrader, le Maire de Paris propose sous prétexte de "modernisation», la dislocation du réseau des musées municipaux et la privatisation à terme de ses établissements.

Depuis le début de la mandature, la CGT dénonce :
- Le manque criant d'effectifs. Dans les musées, ça donne de nombreuses salles fermées au public, ce qui provoque le mécontentement des visiteurs .
- L’absence de système de sécurité sérieux,ce qui donne vol au Musée d’Art Moderne, chutes de pierres, inondations...
- Le manque de formation des personnels
- Le manque de transparence dans l'attribution des primes.
  (C'est vrai que là, ça frise l'anaphore !)

 

                                       musee 6-copie-1

                                               - " Alors Bertrand, comme ça tu te débarrasse des musées ? "

                                                            - " Et oui, mon ami, faut vivre avec son temps "

                                                                 - " Arrêtes, tu reviens aux années 80, là ! "



On sait, pour l'avoir observé, et vivement dénoncé, ce que signifie la création d'un établissement public :
- Une course effrénée aux ressources propres, donc aux diktats des parraineurs.
- Une accélération de l'autonomie et de la concurrence entre musées
- Le recours accru à l'externalisation amenant un  moins disant budgétaire et social
- Des espaces muséographiques utilisés en location
- Des directions limogées
- Des équipes peu associées aux orientations stratégiques et aux programmations

- Une augmentation de la charge de travail dans les services assorties de réductions d'effectifs.

 

                                                     girard 1-copie-1

                                   " Privatiser les musées, Christophe ? Je ne pensais pas que tu irais jusque là ! "

                                     - " Ecoute Catherine, j'avais une furieuse envie de revenir aux années 80 ! "

 


Rattachés à un établissement public les musées et leurs équipes seront soumis à des règles bien connues
- Obsession des chiffres de fréquentation
- Logique comptable de la performance financière
- Politique commerciale offensive
- Règlements d'établissement "maison", etc...


Pour toutes ces raisons, la CGT considère que la création d'un établissement public est loin d'être la meilleure réponse au questionnement sur les problèmes des musées, sur l'élargissement de l'offre culturelle, sur celui du devenir des personnels et plus largement sur celui du service public culturel dû aux  parisiens.


Déclaration faite au Comité Technique Paritaire de la Ville de Paris

 

    

                                                           Patrick Le Lay et Francis Bouygues de TF1 (1987)

                                                        epa 2

                                          " Nous sommes prêts à donner des conseils à nos nouveaux amis ! "

 

 

Retrouvez notre rubrique musées  

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans musées
commenter cet article
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 10:19

                                         Delanoe 2

                                                                                  "J'espère que ça vous plait "  

                                                          

Madame (chut!) une émintente cadre dirigeante de la Mairie de Paris a envoyé une lettre de menace à la CGT pour la sommer de se taire sous peine de poursuites judiciaires pour avoir publié un texte jugé insolent. Des menaces identiques ont été envoyées au syndicat UNSA des attachés d'administration pour les mêmes raisons. Mieux ! La Mairie de Paris a essayé de faire taire plusieurs sites Internet qui ont eu l'outrecuidance de faire écho à l'evenement. Lire ici et aussi ici. Gasp !!  Pour saluer cet evenement, voici un petit poème dédié à tous les censeurs!

                                                     chirac sarko[1]

                                          -  "Alors Jacques, comme ça toi aussi tu t'en prends aux syndicats ? "

                                                              -  " Mais non, c'est plus moi le Maire maintenant "

 

Le peuple parisien est un peuple frondeur

Il est beau, généreux, c'est un peuple au grand cœur.

Qui fait vivre Paris ? Ce sont tous ses agents,

       Ceux qui se lèvent tôt, qui sifflent en travaillant.         

censure 3

L'avocat de la Mairie de Paris va engager des poursuites en sifflant !

 

Ceux dont on dit souvent : ces gens sont merveilleux !

Ils bossent sans arrêt, qu'ils soient jeunes ou bien vieux.

Ils doivent être épuisés à travailler comme ça ;

Heureusement pour eux, il y a les syndicats  

Je dis les syndicats, je pense CGT

Celui qui les défend, qui peut les informer

Mais qui n'apprécie pas, mais alors pas du tout

Qu'on tente de lui mettre des bâtons dans les roues

Les pressions, la censure, les menaces on n'aime pas !

ça nous rend tout bizarres, ça ne nous réjouit pas

Qu'on nous dise "attention" qu'on nous dise "gare à vous"

Ca nous fait des frissons ,ça nous met hors de nous

censure 2

Les censeurs. Caricature, 1835


Nous sommes des militants, on a des choses à dire.

Mais bon sang de bon sang ! On n'a plus l'droit d'écrire ?!!

Un comité d'censure à la Ville de Paris ?

Il nous manquait que ça, ah! on est bien loti !   

Liberté d'expression ! on ne renonce pas !

Oui, on vous dira tout, parce qu'on en a le droit !

                            censure 7                  

  " Tu vas voir si t'as le droit !"

 

Lire aussi

La complainte du censeur parisien (1)

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans Abus de pouvoir
commenter cet article
5 mai 2012 6 05 /05 /mai /2012 16:27

 

                                                                     censure 8 

 

Madame ****   une émintente cadre dirigeante de la Mairie de Paris a envoyé une lettre de menace à la CGT pour la sommer de se taire sous peine de poursuites judiciaires pour avoir publié un texte jugé insolent. Des menaces identiques ont été envoyées au syndicat UNSA des attachés d'administration pour les mêmes raisons. Mieux ! La Mairie de Paris a essayé de faire taire plusieurs sites Internet qui ont eu l'outrecuidance de faire écho à l'evenement. Lire ici et aussi ici. Gasp !! Pour saluer cet evenement, voici un petit poème dédié à tous les censeurs!

                                                              censure-5-1-.JPG 

                                                                                 " Promis, je le ferai plus ! "

 

Pauvres syndicalistes malheureux militants !

Si désintéressés, si courageux pourtant,

Soucieux de porter la parole des gens,

De tous les malheureux que jamais l'on entend.

Informer, diffuser, commenter, sobrement,

Tel est notre crédo assumé fièrement.

Qui s'en plaint ? les collègues ? qui râle? les agents?

Mais non ! ceux ci approuvent, et ceux là sont contents !

Qui tout à coup déclare : "tout ça est indécent" ?

Nous somme de nous taire en nous intimidant?

Exige la censure : "taisez vous mes enfants !"  

censure 5 

 " Tu vas te taire, oui ! "

 

Qui croit donc nous faire peur ? tout ça est inquiétant!

Un tantinet douteux et infantilisant...

Seule la vérité blesse , dit-on dans les romans. 

Et à la CGT, chez ses sympathisants

Chacun s'indignerait de propos menaçants

Que quiconque oserait proférer méchamment,

Ou même discrètement, ou bien perfidement.

censure-7.jpg  

Liberté de penser, toi que nous aimons tant,

Tu guideras nos plumes et nos voix très longtemps.

Liberté d'expression pour nous et nos enfants !

Liberté d'expression pour les petits et grands !

censure 4

" Euh! Surtout pour les grands ! "

 

 

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans Abus de pouvoir
commenter cet article
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 08:13

 

                                                              atget 5[1]                                                                  

                                               «  On a eu chaud, ma p’tite dame » 

 

 

Sinon, l’ouverture au public de l’exposition consacrée au photographe Eugène Atget aurait été reportée !!

 

A l’appel du syndicat CGT des Affaires Culturelles, l’ensemble des agents du PC de sécurité du musée Carnavalet (4e) était prêt à se mettre en grève lors de l’ouverture de l’exposition Atget pour réclamer de meilleures conditions de travail et salariales.

  

Rappelons qu’en l’absence d’agents de PC spécialement formés, le musée perd son habilitation à recevoir du public, car les conditions de sécurité, notamment incendie ne sont plus assurées. Les parisiens qui auraient voulu assister dès le premier jour à l’exposition consacrée au célèbre photographe du début du 20e siècle, Eugène Atget, auraient dû reporter leur visite. 

 

                                              atget 1[1]

                                          Exposition Atget: Paris essaye de trouver une issue


 

C’est dans le cadre de ce préavis de grève que La CGT des affaires Culturelles a été reçue par la Mairie de Paris il y a quelques jours. A l’issue de la réunion, l’administration parisienne a répondu favorablement à toutes les revendications des personnels et s’est engagée :                                                                    

-  À rétablir la prime de panier (prime repas) pour les agents.  

-  A garantir aux agents une équité de traitement.Tous les agents, sur la base du volontariat, pourrons participer aux soirées privées. Les présences durant les jours fériés seront équitablement réparties entre les agents, agents chefs et TSC (de catégorie B). Il a été constaté que ces jours là le taux d’encadrement était particulièrement et anormalement élevé !  (Prime oblige ?) 

 

                                                atget 2[1]

                                                   " N'oubliez pas la prime de panier "

 


-  A ne plus faire assurer le standard par les agents du PC (sauf cas très exceptionnels). 

-  A analyser les plannings des agents du PC de jour afin de savoir si, dans le cas où ils ont effectué des remplacements de nuit, des jours de récupération plutôt que des JRTT pourraient leur être accordés Il sera indiqué à l'établissement que dans l'avenir il n'y a pas de jours de RTT à poser dans cette situation. 

 

Face à cette soudaine générosité municipale et à la grande satisfaction des personnels, La CGT des Affaires Culturelles a levé le préavis de grève !

 

                                                    atget 3[1]

                                                    « Ohhh ! Regardez ! L’administration lâche du lest !

 

 

Lire aussi

Musées de la Ville de Paris : EPA.... mais pas moins pire !

Fait divers: Agression d'une syndicaliste à l'Hôtel de Lamoignon !

EPA: Les syndicats mis à l'écart des musées de la Ville de Paris !

Le musée Carnavalet victime d'un délit de fuite !

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans musées
commenter cet article
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 12:06

 

                                                      1er mai 1 

 

             Mardi 1er mai 2012 à 15 heures: Manifestation du premier mai à Paris

Trajet/Parcours : Départ 15h de Denfert, en direction de Bastille.

Denfert-Rochereau, Av. Denfert-Rochereau, Bd St Michel, Bd St Germain, Pont de Sully, Bd Henri IV, Bastille.
(Prolongement jusqu'à Nation envisagé en cas de très grosse affluence)

Ordre des cortèges:
Solidaires, UNSA, FSU, CGT, CFDT puis les associations et partis politiques.

Banderole et carré de tête:   « Pour la solidarité internationale et le progrès social »

 

                                                  1 mai 2

                                                Départ à 15 heures de Denfert-Rochereau

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans Grèves - manifestations
commenter cet article
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 09:09

 

                                           dac 1

                                                   La DAC n'a jamais été si rapide !


     

La Direction des Affaires Culturelles (DAC) a convoqué un Comité Technique Paritaire (CTP) pour avaliser le transfert des musées parisiens vers une nouvelle structure, un Etablissement Public (EP). L’administration a diffusé un compte rendu de cette réunion, qui s’est pourtant finie vers 19 heures, dès potron-minet le lendemain sur toutes les messageries internes !!!  Cette promptitude de la Direction des Affaires Culturelles est pourtant inhabituelle, puisque dans une affaire de harcèlement sexuel dénoncée par le syndicat UNSA, la Directrice, Laurence Engel, fait trainer les choses depuis….. neuf mois ! ( Voir ici les détails de cette affaire qui embarrasse très fortement la Mairie de Paris ! )  

 

Là où la Mairie de Paris fait fort dans cette communication c’est qu’elle claironne  « Le CTP s’est prononcé sur le transfert des 891 emplois de la DAC qui viendront rejoindre au 1er janvier 2013 l’établissement public des musées. ». Le CTP s’est « prononcé » certes, mais avec l’opposition unanime de tout les syndicats. Ce que notre chère administration avait oublié de préciser. La CGT s’est également opposé, avec FO et l’UNSA au démantèlement du service communication des affaires culturelles qui laisse l’ensemble des agents dans l’incertitude.

 

                                                                   la-situation-est-grave-mais-pas-desesperee-a02[1]

                                                                                         Ben en fait, si !

 

Ce que la Direction des Affaires culturelles a oublié d’indiquer c’est qu’une des premières mesures qu’elle a annoncé dans cette réunion est de veiller à ce que certaines personnes dans le futur Etablissement des musées parisiens puissent toucher la fameuse « prime départementale ». Sachant que ni les personnels de la surveillance, ni ceux de la conservation ne la perçoivent (soit 90% de l’effectif total !) c’est la future direction qui va empocher le pactole (de 27 000 à 40 000 euros par tête de pipe !).  

 

                            epa[1]

                                    «  A nous la Prime départementale !  »  

   

Ce qui n’est pas retranscrit non plus dans le compte rendu ce sont les déclarations de la future direction. A la question sur l’avenir des agents, celle-ci a répondu dans un anglicisme qui a rendu l’assemblée hilare que cela se ferait step by step (« pas à pas »  pour ceux qui ne maitrisent pas le grand breton). Mouais, Pour la CGT, cette « démarche » risque fort de ressembler au « Ministère des marches stupides » des célèbres Monthy Python. Voir ici ce qu’est le step by step. 

 

                                                      dac 5

 

Bon, puisque la Mairie de Paris s’est bien gardée de préciser les implications qu’entrainera le transfert des musées municipaux, la CGT se fait un déplaisir malheureusement de le rappeler :

- L'appel au mécénat des entreprises privées puisque celles ci pourront désormais le déduire de leurs impôts 

- La mutualisation des besoins entre les musées signifie rien de moins que la polyvalence pour les agents puisque aucun recrutement n'est envisagé.

  

Bien qu’il soit de notoriété publique avec les nombreuses fermetures de salles que les musées parisiens sont en sous effectif criant nous devons nous attendre à  une extension des horaires d'ouverture au public vers le soir (voire le très tardif).  

Pire, la flexibilité des emplois est à craindre, les dirigeants de l’EPM imposeront probablement les méthodes de management du privé, avec moult chargés de mission amis. Autant dire que le souci de la rentabilité se substituera à celui des missions de service public, comme désormais France Télécom ou La Poste en sont les tristes exemples.  

Quand aux annonces municipales qui maintiennent les garanties statutaires des agents, l’histoire nous apprends toujours (mais alors toujours) qu’un changement de statut en amène un autre (Le Louvre, Versailles, Orsay, Grand Palais) et son cortège de privatisation (dans la surveillance notamment).  

 

                                                    dac 4

                                  La privatisation des musées parisiens est en marche (step by step)

                                  

   

Lire aussi

Musées : La Mairie de Paris lance un partenariat avec « SOS Amitié » en 2013 !

Musées de la Ville de Paris : EPA.... mais pas moins pire !

EPA: Les syndicats mis à l'écart des musées de la Ville de Paris !

Fait divers: Agression d'une syndicaliste à l'Hôtel de Lamoignon !

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans musées
commenter cet article
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 09:23

 

                                          devoir 1

                                                                                         " Fini de rigoler ! "

 

La Mairie de Paris veut imposer un guide déontologique qui condenserait les droits et devoirs des fonctionnaires. Bon, surtout  les devoirs...

C’est tous les devoirs, rien que les devoirs que la Collectivité parisienne veut compiler pour ses agents, y compris pour les vacataires et les contrats aidés qui pour une fois sont inclus dans le périmètre. Tous les devoirs qui s’imposent aux agents sont explicitement énumérés, notamment l’interdiction de recevoir des cadeaux d’un montant supérieur à 30 euros. Attention aux invitations à déjeuner!

La CGT vous invite également à la prudence : critiquer son employeur sur les réseaux sociaux pourrait tirer à conséquence. Toutefois, ce guide visiblement incomplet ne mentionne  pas l’interdiction de travailler sous l’autorité de son conjoint ou d’un parent. Pourtant ce type d’affectation est susceptible de générer des conflits d’intérêt. Et ça s’est déjà vu ! La Ville de Paris devrait formaliser clairement cet interdit pour couper court aux "rumeurs" qui circulent librement dans certaines Directions.


                                         devoir 7

                                                                " Répétez après moi "

 

La CGT juge donc opportun de vous rappeler les droits qui vous sont accordés puisque la Collectivité parisienne menace les agents qui ne respectent pas leurs obligations de sanctions disciplinaires, voire pénales. 

1) Les libertés individuelles : La liberté d’opinion. Le régime de droit commun est issu du préambule de la Constitution de 1946 qui indique que « Nul ne peut être lésé, dans son travail ou son emploi, en raison de ses opinions ou de ses croyances ». Le droit au recours juridictionnel : le fonctionnaire, lorsqu’il estime qu’une mesure prise à son égard est illégale, peut s’adresser au juge administratif pour demander l’annulation de la mesure

2)  Les libertés collectives, le droit syndical : Il recouvre la liberté de constituer un syndicat, d’y adhérer et d’y exercer des mandats.  Le droit de grève : le régime de droit commun est que l’agent en grève ne peut être sanctionné.

                                                     devoir 9

                                                                       " Tu vois Carla, avec moi ça rigole pas  ! "


3) Le droit à la protection. La protection juridique vis-à-vis des administrés. Lorsqu’un fonctionnaire fait l’objet de poursuites devant les juridictions civile ou pénale pour faute de service: La collectivité doit protéger les agents contre les menaces, violences, voies de fait, injures, diffamations ou outrages dont ils pourraient être victimes à l’occasion de leurs fonctions. La protection juridique vis-à-vis de l’administration qui comporte deux volets : Le droit à la communication du dossier administratif sur simple demande écrite. La protection contre le harcèlement sexuel et moral prévu par la loi du 13 juillet 1983.

4) Le droit à rémunération et les droits sociaux. Le droit à rémunération en vertu de l’article 20 de la loi du 13 juillet 1983*, « tout fonctionnaire a droit, après service fait, à une rémunération. Les droits sociaux : congés annuels, congés maladie, maternité, formation professionnelle et syndicale.                                 

*La loi n°83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires détermine dans son chapitre II les garanties qui leurs sont accordées.

                                            devoirs 4

                                               " N'écoutez pas la CGT et tenez vous à carreaux "

 

Lire aussi

Risques psychosociaux à la Mairie de Paris : La CGT interpelle Bertrand Delanoë !

Social : La Mairie de Paris dépense un million d’anciens francs pour tout savoir sur ses employés.

Contre le harcèlement moral à la Mairie de Paris, comment prévenir?

Santé au travail : Un accord historique à la Ville de Paris. (Ou pas !)

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans Informations
commenter cet article
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 14:33

 

                                                     dsti

 

Les bibliothèques de la Ville de Paris encore victimes de pannes informatiques ! Vu leurs fréquences ça commence à ressembler à un gag ! On peut même dire dans ce cas de figure que l’on est en plein comique de répétition.  

Pour preuve, le message envoyé ce mardi 17 avril : « Les ralentissements observés sur v-smart (le logiciel des bibliothèques de prêts) sont pris en charge par la DSTI (les services informatiques). Nous espérons une intervention rapide de leur part. Néanmoins, vous pouvez passer en prêt secouru si vous l’estimez nécessaire. »

Cette panne signifie pour le programme que les usagers ne peuvent pas s’inscrire, ni consulter les catalogues. Cela signifie aussi que les documents rendus sont stockés jusqu'à remise en route du système.

 

                                                      dsti 4-copie-1

                                                       " Ah le gag, ils me font encore passer en prêt secouru ! "

 

 

Déjà samedi dernier, le 14 avril, les bibliothécaires parisiens avaient reçu ce message : « Plusieurs bibliothèques nous ont signalé de grands ralentissements allant jusqu’à des pertes de connexions momentanées. La DSTI est prévenue et a lancé une analyse des interruptions. » Pourtant, malgré tous les efforts de la Mairie de Paris, ce running gag n’a guère fait rire les bibliothécaires parisiens. Ils doivent certainement manquer d’humour. Il est vrai que le samedi est un jour généralement assez chargé. 

 

Et deux jours avant, c’était la bibliothèque Parmentier dans le 11ème, une des plus importantes du réseau parisien, qui fut victime d’une « panne de réseau » comme en témoigne le message envoyé alors: « La bibliothèque Parmentier nous a chargé de vous informer du fait qu’elle subit actuellement, ce jeudi 12 avril, une panne affectant à la fois le réseau professionnel et le réseau public. Merci d’en informer le public le cas échéant.»  Bref niveau informatique dans  les bibliothèques, la Mairie de Paris va mériter le label « roi du gag » !

 

                                                                  dsti 3

                                                                       " Faites enregistrer vos livres, SVP "

 

 

La CGT demande à Bertrand Delanoë de prendre les mesures immédiates qui respectent à la fois les personnels qui ne peuvent plus travailler dans ces conditions et les usagers qui se plaignent régulièrement. Sans oublier les collègues du SIB (service informatiques des bibliothèques) qui sont constamment sur la brèche. 

 

                                                        dsti 2-1

                                                  " Je comprends pas, d'après le directeur tout va bien pourtant ! "

 

 

Le Directeur des Services Informatiques (DSTI) avait affirmé au magazine « ActuaLittté » que les pannes étaient parfois dues « aux bibliothécaires qui utilisaient des notices trop longues » (sic !). Il avait aussi asséné que le système informatique et le logiciel « étaient parfaitement opérationnels ». La CGT l’avait pris au mot et demandé que dans ce cas sa prime départementale, pouvant atteindre 32 mille euros (gasp !!!) soit reversée aux bibliothécaires. La cagnotte commence à se remplir. Pas de crainte cependant, il lui restera  encore sa prime de résultat. Pour combien de temps ?

 

                                          capello

                                     " Merci directeur, je rajoute 32 000 euros dans le nourrain "

 

    

Lire aussi

Bibliothèques de la Ville de Paris: « Je ne suis pas responsable des pannes » affirme le directeur des services informatiques !

Les bibliothèques patrimoniales de la Ville de Paris, victimes elles aussi de problèmes informatiques

Défaillances informatiques dans les bibliothèques de la Ville de Paris

 

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 09:04

 

                                              dsti 3-1

                                                               " Hein que ce n'est pas de notre faute ? "

 

                        ….Seuls les bibliothécaires et les usagers en seraient la cause  

Rebondissement dans l’affaire des pannes informatiques des bibliothèques parisiennes. Le directeur des services informatiques de la Mairie de Paris (DSTI) s’est fendu d’une réponse au magazine « ActuaLitté » après les révélations des pannes touchant en même temps le fonctionnement des logiciels, V.Smart pour les bibliothèques de prêt, et  Portfolio pour les bibliothèques patrimoniales. Cette réponse très tardive (il a du probablement être victime d’une panne de réseau) est néanmoins des plus édifiante (lire ici).

                                                      dsti 1-1

                                                   " Bon, Internet remarche, je vais pouvoir faire une réponse "

 

« Les prêts augmentent considérablement » affirme-t-il dans un bel élan, ce que les bibliothécaires subodoraient déjà, « mais grâce au ciel,  non, grâce à nous, la DSTI (…) répond largement à la demande » n’hésite t-il pas à déclarer !!! Les pannes n’existent tout simplement pas pour V.Smart, d’après le spécialiste informatique.

Pour Portfolio, « le cas est exceptionnel » et la faute en incombe aux bibliothécaires « qui feraient des notices trop longues » dixit notre Steve Jobs municipal. C'est vrai quoi, ce sont ces sacrées notices qui sont trop longues !

Quant aux pannes du réseau Internet et des postes multimédia, là notre Bill Gates parisien fait fort, c’est tout simplement la faute aux « usagers qui …..Téléchargent ! » Il fallait y penser. Tout juste reconnaît il que certaines zones sont sujettes à des débits assez faibles » en citant pour seul exemple le seizième arrondissement. Quoi ? Une armée de geek se rendant en masse à la bibliothèque Musset où à celle de Trocadéro pour télécharger illégalement  met en péril le réseau informatique parisien ? Mais que fait la DSTI.

                                           dsti 1-2

                                                               L'arme du crime

 

Un espoir toutefois. Le patron de l’informatique parisienne nous fait une promesse qu’on n’attendait plus, l’installation de la fibre optique en 2013, une technologie qui existe depuis plusieurs années maintenant. Restera plus qu’à être raccordé. Bon là pas de calendrier, faudrait pas que tout d’un coup Paris devienne « Ville numérique ».

Finalement, à en croire le patron de la DSTI, les problèmes informatiques dans les bibliothèques sont désormais un vieux souvenir. En cas de nouvelles pannes devra t-il lui aussi être privé de sa (célèbre) prime départementale ? La cagnotte pourrait commencer à devenir intéressante.

                                          dsti 4

                                                   -  " Je vois pas la fibre optique là "

                                            - " Normal, tu dois sûrement être dans le 16ème "

 

Dernière minute : La Mairie de Paris a envoyé cette alerte aujourd’hui

« La bibliothèque Parmentier nous a chargés de vous informer du fait qu’ils subissent actuellement, ce jeudi 12 avril, une panne affectant à la fois le réseau professionnel et le réseau public. Merci d’en informer le public le cas échéant. »

Pour information, la bibliothèque Parmentier (11è) est la plus importante du réseau parisien au nombre de prêts/m2. A notre connaissance, celle-ci n’est pas située dans le 16è arrondissement de Paris. Le directeur des services informatiques de la Mairie de Paris va probablement être obligé de rendre sa prime de résultat. 

 

                                                             blackout 1

                                                                        Bibliothèques: C'est le "blackout" !

    

Lire aussi

Les bibliothèques patrimoniales de la Ville de Paris, victimes elles aussi de problèmes informatiques

Défaillances informatiques dans les bibliothèques de la Ville de Paris

Paris: le Bureau des Bibliothèques ne connaît pas la crise (lui) !

Primes: A Paris, de l'embrouille, pas d'écoute !

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article