Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • : Blog du Syndicat CGT Culture de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques, conservatoires, musées, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein de la CGT pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public rendu aux Parisiens.

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com


Recherche

Pages

9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 08:59

 

                                        crumb 2

                                                              " Arrgh, la Ville est en plein manque ! "

 

Déclaration liminaire de la CGT au Comité Hygiène et Sécurité « spécial musées »


La vérité ne sort plus de la bouche des enfants mais des artistes. Et qui plus est, d’artistes exposés dans les musées de la Ville de Paris. 

 

Robert Crumb, dans un entretient donné au journal « les inrockuptibles » s’interroge sans langue de bois sur la raison profonde de l’exposition qui lui est consacrée au Musée d'Art Moderne.  «  J’ai posé, précise t il, quelques questions au directeur du musée d’art moderne, Patrice Hergott, parce que je n’étais pas bien sûr de la raison pour laquelle j’étais là. En gros, c’est parce qu’ils ont besoin de faire venir du monde. Sinon, ils n’ont pas de financement. Et, donc, ils ont fait mon expo pour attirer les foules ! Fabrice Hergott m’a dit qu’en général le public ne s’intéressait pas à l’art contemporain ».

 

En quelques lignes, Robert Crumb dépeint la situation  que la CGT dénonce depuis des années et  qu’elle craint de voir s’accentuer dès la mise en place effective de l’Etablissement Public des musées: La culture bradée à la finance, la rentabilité comme seul objectif, une politique commerciale offensive, une obsession des chiffres de fréquentation. 

 

                                                  crumb 3

 

Mais recentrons cette intervention sur l’objet même de ce CHS exceptionnel. Un bilan SST (Santé et Sécurité au Travail)  dans les musées municipaux. Pour la CGT ce bilan se résume en un mot : le manque.

Oui, madame la présidente notre syndicat l’affirme : la direction des affaires culturelles est en manque …

  

- Manque de budgets : certaines formations ne sont pas mises en place faute de moyen  

- Manque de recrutements et de personnels : il manque toujours un maillon dans la chaine santé sécurité à la Direction des Affaires Culturelles et ce malgré l’impulsion qui devait être donnée par l’accord cadre santé, sécurité au travail  

 

- Manque de cohérence et de fiabilité des informations par exemple le nombre d’equivalents temps pleins diffère selon qu’il est issu d’une application informatique ou d’une autre   

- Manque de clarté : les réponses apportées par l’administration sont souvent floues et renvoies les représentants des personnels à des calendriers incertains  

 

                                                       crumb 1

                                                                  " Ah! Je suis toujours en manque "

 

- Manque d’investissement des chefs d’établissements dans les problèmes de santé au travail : en 2010, 62% des chefs d’établissements des bibliothèques ont suivi les réunions proposées par la Mission Hygiène et Sécurité sur l’animation du réseau de prévention. Seuls 38% des responsables des musées étaient présents

 

- Manque d’autonomie : Beaucoup trop de dossiers attendent le feu vert de l’administration centrale pour être déclinés à la DAC alors que les problèmes sont identifiés depuis longtemps 

 

- Manque de respect des représentants des personnels : les questions diverses sont de moins en moins traitées dans le cadre de la réunion plénière. Le ou la présidente ne considère pas devoir offrir plus d’une matinée à la tenue de cette instance et ce quel que soit le nombre de points à débattre et leur importance.

- Manque de suivi : A peine évoqués les dossiers sont refermés. Quelques informations partielles concédées par la DAC et au suivant…  Quel droit de suite ?   

Nous pourrions continuer cette anaphore encore des lignes, car les manques ne  manquent pas

 

                                                    girard-4-copie-1.jpg

                                             " Ah tu vois François, les petits de la CGT t'ont piqué ton anaphore ! "

 

Nous préférons stopper là  et évoquer au fil de cette réunion les quelques évolutions positives que nous l’ésperons les responsables du futur EPA, continuerons à faire vivre.  

 

                                                                 GIRARD-5.jpg

                                                                " Puisque c'est comme ça, je m'en vais ! "

 

 

 

Lire notre rubrique: santé au travail  

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans santé au travail
commenter cet article
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 08:58

 

                                                    nuit blanche

                                                                     " Est ce que je peux venir moi aussi ? "

 

Pour fêter les 10 ans de "Nuit blanche", la Mairie de Paris lance un nouveau comité des fêtes. Celui ci propose une grande "danse de l'art contemporain" et c'est pas triste. Lire ici

 
Pour saluer cet événement hautement artistique (et néanmoins burlesque), la CGT propose de mettre en musique à sa façon cette noble initiative. (Vous pouvez voir les détails savoureux de la proposition municipale dans le commentaire).

 

                                                             nuit blanche 7-copie-1 

                                                                             " Nous allons bien rigoler ! "

 

Nous allons bien rigoler,la fanfare va démarrer

avec les za-zas ,avec les gents-gents avec les agents ,

on va tous aller danser ,oui mais on ira à pieds ,

on n'a pas d'adar ,on n'a pas d'gent-gent,on n'a pas d'argent

mais si on n'est mal payés ,on peut quand même rigoler

avec la Mai-Mai avec la ri-rie on s'paye du bon temps

vous trouvez ça démago?...z'avez l'esprit mal placé !


nuit blanche 9-copie-1 

"  Z'avez  l'esprit mal placé "


il faut oublier votre pauvreté et tous vos tourments !

les précaires sans logements qui sont tous désargentés

n'ont rien à bouffer ,mais payent pas d' loyer ,donc ils sont contents

les titulaires vieillissants ,viendront nous accompagner

dans leurs beaux fau-fau dans leurs beaux fauteuils ,leurs fauteuils roulants

vous parlez de NBI ,d'heures sup ,de primes de panier 


  nuit blanche 6-copie-1

" C'est vraiment méchant ! "

 

c'est vraiment méchant ,c'est désobligeant ,c'est inconvenant !

car ce qui est important c'est de savoir pardonner

à Delano-no à de la hé-hé! à Delanoé !

et si vous vous obstinez ,à pense qu'décidément,

c'est un peu malsain ,qu'on est méprisés et manipulés

qu'on ferait mieux de lutter que c'est plus intelligent

il faut adhérer à la CGG ,à la GGT ,à la CGT


Et pour s'éclater en musique à la ronde de nuit de "Paris à l'infini (la danse)", La CGT vous propose une surprise.... cliquez là

 

                                                                  nuit blanche 3-copie-1

                                                                              " Ah,  Paris à l'infini et au delà ! "

 

Lire aussi:  Culture : La Mairie de Paris lance un comité des fêtes pour ses personnels !

 

 

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans Grèves - manifestations
commenter cet article
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 16:23

                                  

                                       dac 6[1]

                                                                   " houlà, ça valse à Paris dans la Culture ! "  

 

                  Ca valse à la Direction des Affaires Culturelles de la Mairie de Paris !

 

Conséquence inattendue de la victoire de François Hollande à l’élection présidentielle, à la Direction des Affaires Culturelles désormais « le changement, c’est maintenant ».

 

Dès le lendemain de la victoire socialiste, la Directrice des Affaires Culturelles, Laurence Engel, s’est empressée de rejoindre le ministère de la Culture et de devenir Chef de cabinet de la nouvelle ministre, Aurélie Filipetti. Ce départ, quoique préparé de longue date, fut si rapide que les personnels de la DAC n’ont appris la nouvelle que 5 jours plus tard ! Au grand dam de certains !

 

Autre conséquence : l’entrée au Gouvernement de Dominique Bertinoti, Maire du IVè oblige désormais Christophe Girard à la remplacer dans son fauteuil (il est le seul à pouvoir y siéger, sauf à provoquer des élections partielles dans l’arrondissement, ce qui aurait été une première historique). «  C'est désormais tranché. Christophe Girard, adjoint au maire de Paris chargé de la culture, quittera ses fonctions pour s'asseoir dans le fauteuil de maire du IVe arrondissement. » annonce « Le Parisien ». On ne connaît pas encore le nom de son ou de sa remplaçante. Certain mettrait toutefois une petite pièce sur Danielle Pourtaud, actuelle adjointe chargée du patrimoine et qui préside parfois les instances paritaires de la Direction des Affaires Culturelles.

 

                                                Delanoe 2

                                                   " Chauffe Marcel !  Ca va bientôt valser à la culture "

 

Pour le poste de directeur des affaires culturelles, par contre, on connaît le nouvel élu. Il s’appelle François Brouat et il vient tout droit du ……cabinet de Bertrand Delanoë. La filière doit être d’excellence puisque déjà la précédente directrice venait elle aussi du cabinet de Delanoë et que Delphine Levy, propulsée à la direction du futur Etablissement Public des Musées vient …..du cabinet du Maire !

 

Au vu de ces nominations, la CGT constate qu’aux affaires culturelles de la Ville de Paris , « le changement est plutôt dans la continuité » pour paraphraser le slogan de campagne de Giscard en 1981 (et oui, déjà !)

 

A moins que pour respecter les dernières volontés politiques de Christophe Girard qui avait déclaré récemment «que le maintien de ces structures culturelles est trop coûteux au regard de leur fréquentation et des services offerts » (Lire ici), la nouvelle direction se débarrasse du CentQuatre, de la Gaité Lyrique et d’autres structures « trop couteuses au regard de leur fréquentation » pour favoriser le service public quotidien (bibliothèques, musées, conservatoires, Ateliers Beaux arts, …) ! Un vrai changement quoi !

 

                                           DAC 4[1]

                                                               " Attention le Cenquatre, ça va valser ! "

 

 

Lire aussi

Bibliothèques de la Ville de Paris : Christophe Girard dit enfin la vérité !

Travaux de la bibliothèque Goutte d’Or : Des personnels et des usagers « dé-gouttés »

Muséopolis : Un très mauvais film produit par la Mairie de Paris

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans Informations
commenter cet article
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 11:11

                                                   goutte d'or 6

 La Bibliothèque Goutte d'Or (Paris 18ème)

 

 

Ian Brossat, Conseiller de Paris du 18ème, écrit à Christophe Girard, Adjoint chargé de la Culture, pour connaître le futur de la bibliothèque Goutte d’Or.  

 

La bibliothèque de la Goutte d’Or, inaugurée il y à peine plus de 10 ans et rénovée en 2003 est fermée depuis près d’un an pour ….rénovation ! Encore plus incroyable, la réouverture n'est pas programmée avant l'année prochaine car les travaux...n'ont même pas encore commencés ! Voir à ce sujet l’article de "Paris Culture Sociale" (lire ici), de « ActuaLitté » (lire ici) ou de « Action Barbes ». (Lire là).   


A la suite de notre communiqué envoyé la semaine dernière (lire ici), Monsieur Iann Brossat, élu du 18ème arrondissement et Président du Groupe Communiste-Front de Gauche au Conseil de Paris a écrit à l’adjoint au maire chargé de la Culture, Monsieur Christophe Girard.   

 

                              goutte d'or 1-copie-1                                

"Franchement deux ans, c'est long !"

    

Monsieur le Maire, J’aimerais attirer votre attention sur la situation des usagers et des personnels de la bibliothèque de la Goutte d’Or, sise 2, rue de Fleury, dans le 18ème arrondissement de Paris. 

Fermée pour travaux depuis près d’un an, il était initialement prévu que cette bibliothèque rouvre ses portes début 2013. Malheureusement, il apparaît aujourd’hui que cette réouverture ne puisse plus se faire dans les délais prévus. 

 

Alerté par les personnels, il semblerait que les travaux n’aient pas encore débuté et, plus préoccupant, que les entrepreneurs chargés de la rénovation ne soient toujours pas désignés. Cette bibliothèque, construite tout récemment et déjà rénovée en 2003, ne me paraît pourtant pas nécessiter de si gros travaux de « remise aux normes ».

 

                                          goutte d'or 2-copie-1

                                  " Quelles solutions pour une réouverture rapide de Goutte d’Or ? "

 

  

Cette fermeture, si elle devait par trop se prolonger, est un événement particulièrement dommageable. Réaffectés loin d’un public qu’ils connaissent et apprécient, et d’une vie de quartier qu’ils animent quotidiennement, cet éloignement est difficilement vécu par les agents. Dans un contexte de suppression massive des services publics dans les quartiers populaires, les habitants sont, quant à eux, privés de leur bibliothèque. 

    

Monsieur le Maire, je vous sais attaché aux services qui sont offerts par les bibliothèques de la Ville, bibliothèques dont le savoir-faire et le professionnalisme des personnels est unanimement reconnu. Ces espaces contribuent à animer un des tous premiers réseaux de lecture publique dans le monde et constituent un des plus belles richesses culturelles de notre capitale. Cette richesse est d’autant plus importante pour un quartier populaire comme celui de la Goutte d’Or, où la bibliothèque favorise, plus qu’ailleurs, un accès démocratique à la culture.  

 

                                                     goutte d'or 3-copie-1

                                           " Deux ans ? Alors là, c'est la Goutte d'Or qui fait déborder le vase !! "

 

 

En tant qu’élu du 18ème arrondissement, je me sens personnellement concerné par le futur de la bibliothèque de la Goutte d’Or et de ses milliers de lecteurs. Aussi me serait-il agréable que vous puissiez rapidement envisager, avec les associations de quartier, le public et les personnels, les solutions pour permettre une réouverture rapide de cet équipement public.  

 

Je vous prie de croire, Monsieur le Maire, en l’expression de mes sentiments les meilleurs

 

                                                             goutte d'or 4-copie-1

                                                     " Humm, c'est vrai que deux ans, c'est un peu long ! "

 

 

Lire notre rubrique: bibliothèques

 

 

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 10:21

 

                                                                    goutte d'or 1

 

Mais que se passe t-il à la bibliothèque Goutte d’Or ? Celle-ci est fermée depuis un an et n’est pas prête à ouvrir avant le milieu de l’année prochaine ! Pire, les travaux n’ont même pas encore commencé. Il faut reconnaître qu’au bureau des bibliothèques ça flotte carrément. : « Les travaux ont commencés » affirme t-on à la Direction des Affaires Culturelles prise en flagrant délit de mensonges. « Faux ! » répond pour sa part le cabinet d’architecte Palatre et Leclère car "les travaux n’ont toujours pas commencés ». Pire, la SLA (section des travaux de la Mairie) déclare de son côté « que les entreprises ne sont toujours pas désignées » d'après un article du site "ActuaLitté" (lire ici). Bref ça ne flotte plus, ça coule ! Et les personnels et les usagers sont « dé-gouttés » par cette situation comme décrit si poétiquement le site spécialisé dans l’univers du livre. 

Mais qu’est ce qui justifie une si longue fermeture de la bibliothèque Goutte d’Or ? Alors là, tenez vous bien : une remise aux normes (!) pour rendre la bibliothèque plus conviviale (sic) et … avec des postes multimédias ! Bon d’abord des postes informatiques (et multimédias) il y en avait à Goutte d’Or, comme dans toutes les bibliothèques parisiennes, mais rendre une bibliothèque construite en 1999 et rénovée en 2003, plus conviviale, alors là c’est trop fort !!! (Lire ici). C’est limite la goutte d’or qui fait déborder le vase de l’incompétence.

 

                              goutte d'or 4

                              -  " Bon là, on va mettre des ordinateurs, ce sera plus convivial ! "

                             - " Ouais, mais deux ans pour ça, faut quand même pas pousser ! "

 

La CGT partageant l’incompréhension des personnels et des usagers a pris contact avec plusieurs associations de ce quartier du 18ème arrondissement. Ensemble nous allons interpeller les élus et le cabinet de Christophe Girard, l’adjoint à la culture (à l’heure où nous écrivons ces lignes) pour leur demander quelles solutions ils comptent mettre en œuvre pour stopper cette gabegie. La mise en place d’un comptoir de prêt dans un premier temps n’aurait rien de superflu. Le bureau des bibliothèques avec ses effectifs pléthoriques ne devrait pas tarder à proposer une solution pour ce lieu culturel si important à la vie du quartier. 

On sait que la fermeture concomitante de plusieurs établissements à l’immense  avantage pour la Mairie de Paris de palier le manque d’effectifs dans les bibliothèques. Mais nos craintes ne sont que des vues de l’esprit  puisque l’on a appris que les bibliothèques parisiennes, très performantes, et qui constituent un des plus gros réseaux de lecture publique au monde allaient de nouveaux être la priorité de la Ville de Paris (lire ici) d’après les dernières déclarations de l’adjoint chargé de la Culture..

La CGT sera toujours aux côtés des personnels pour la défense des bibliothèques. 

Pour prendre contact, demander conseil, donner des informations ou adhérer : agnes.dutrevis@paris.fr, ida.cohen@paris.fr, bertrand.pieri@paris.fr. Téléphone: 01 44 52 77 11.

 

                                         goutte d'or

                                              Le Bureau des Bibliothèques en plein effort !

 

 

 

Lire notre rubrique: bibliothèques

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 16:58

 

                                djs 2

                                                                                      " Hello Paris ! "

 

Delanoë boit la tasse et pour la fin de son deuxième règne il s’offre : Une grève des éboueurs, une grève des égoutiers, une grève de la maîtrise, une grève des piscines ! Paris avait loupé les Jeux Olympiques pour 2012, sur le front social en revanche elle en tête au nombre de médaille.

 

                                                    djs 6

                                                        " Argh ! Ils m'en font voir de toutes les couleurs ! "

 

Depuis le 22 mai, la Ville de Paris tente de faire croire que les maîtres-nageurs des piscines (EAPS) sont en guerre contre certains professeurs de la Ville de Paris pour donner des cours de natation. 

 

La réalité est toute autre : Les maitres-nageurs comme les professeurs dénoncent leur ras le bol de la politique d’austérité budgétaire mise en œuvre par cette municipalité. 

 

Pourtant dans le socle des compétences à acquérir en primaire il y a : savoir lire, savoir écrire et savoir nager. 

 

                                                     djs 5

                                                               " Attention ! Moi le mercredi, j'ai piscine ! "

 

Les maitres-nageurs sont un rouage indispensable du ‘savoir nager’. Sans eux au bord du bassin, pas de cours de natation car eux seuls  ont le diplôme conférant le titre de maître nageur sauveteur et véritables spécialistes de l’enseignement des activités de la natation. A ce titre ils revendiquent la totalité de la natation scolaire. 

  

Alors que dans d’autres collectivités territoriales ils participent au Conseil de classe et émettent un avis sur le suivi pédagogique des enfants, à la Ville de Paris, les EAPS aquatiques sont priés de faire le ménage en arrivant et de se cantonner à la surveillance des baigneurs.                                         

 

La politique ambitieuse de l’éducation Nationale, exige des intervenants à la hauteur des défis à relever.  

A l’heure où la Ville de Paris veut faire signer un accord sénior qui prévoit ‘le vieillir en bonne santé’, savoir nager permet à chacun d’atteindre cet objectif.  

 

Pour vieillir en bonne santé, il faut acquérir, dès son plus jeune âge une bonne hygiène de vie.  

Chaque parisien a droit à un enseignement sportif de qualité. Les EAPS aquatiques leur offrent leur savoir faire. 

 

                                                   djs 7 

                                                            "Pour vieillir en bonne santé, je vais nager ! "

 

 

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans Grèves - manifestations
commenter cet article
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 09:03

 

                                                                        film 5

 

            .... Et la CGT vous révèle en exclusivité les prochaines fermetures ! 

Souvenons nous : Au mois de janvier dernier nous avions écrit que le projet de la Mairie de Paris pour les bibliothèques parisiennes était un véritable « objectif ruine »  (Lire ici) Or, nous venons de faire une découverte stupéfiante que   nous sommes désormais en mesure de vous révéler. 

L’adjoint à la Culture, Christophe Girard (du moins au moment où nous écrivons ces lignes) a reçu le syndicat des cadres-UCP le 12 avril dernier dans le cadre des rencontres avec l’ensemble des organisations syndicales. A la question de l’avenir des petites bibliothèques l’élu a rétorqué : « Ce n’est pas la position de la municipalité pour qui le maintien de ces petites structures est trop coûteux au regard de leur fréquentation et des services offerts par les médiathèques. ». Voilà qui est dit !!

 

                                           film 3


Après une minutieuse enquête la CGT est en mesure de vous dévoiler les fermetures de ces « structures culturelles trop coûteuses au regard de leur fréquentation » dixit l’adjoint au maire. Et là attention c’est du brutal !

En tout bien, tout honneur…« Le Cent Quatre » est clairement visé par les déclarations municipales, le coût de 140 millions d’euros et sa faible fréquentation étant une condamnation sans appel

Vient ensuite « La Gaité Lyrique ».  Avec les 85 millions déjà dépensés, son avenir est maintenant des plus précaires si l’on en croit l’élu

Avec « Les trois baudets », c’est déjà 10 millions d’euros qui ont été dégagés. Un rapport fait état de l’absence de public et du caractère déficitaire de la structure, bref il ne passera pas l’hiver selon la Mairie de Paris

N’oublions pas « Le Louxor », cinéma abandonné depuis 20 ans, qui a déjà couté 40 millions et dont le peu de spectateurs attendus pourraient contraindre la municipalité  à renoncer à sa réouverture.

Et pour finir en beauté « Le théâtre du Rond Point des Champs Elysées » (50 millions d’euros depuis 10 ans). Un audit réalisé par la Ville de Paris a pointé la faible fréquentation. Il va de facto obliger monsieur Girard à couper le robinet ! La culture est trop coûteuse ? Ce n’est pas nous qui l’avons dit !

 

                                    girard-copie-2  

                     " Le maintien de ces structure est trop côuteux au vu de leur fréquentation "

                                            

Les déclarations de l’adjoint à la Culture sont en revanche une bonne nouvelle pour les petites bibliothèques (et les autres) qui, elles, connaissent un vrai succès, jamais démenti, aussi bien en termes de fréquentation que de prêt de document. Pour preuve le nombre de transactions fait même sauter le système informatique dixit la Mairie de Paris.

Les fermetures du Centquatre, La gaité Lyrique, etc…. qui ont coutés plus de 325 millions sur la mandature (oui, vous avez bien lu) pourrait permettre une redistribution budgétaire conséquente aux bibliothèques. Elles bénéficieraient  alors d’un budget d'acquisition à la hausse, de recrutements normaux. Les problèmes de santé et de sécurités trouveraient enfin des solutions. Plus de problèmes de température dans les bâtiments. Une prime départementale serait attribuée à tous les agents. Peut être même un système informatique performant? Luxe suprême: le Bureau des bibliothèques pourrait même continuer à bénéficier d’effectifs pléthoriques.

Nous remercions donc Monsieur Girard, de la nouvelle orientation qu’il vient de donner à la politique culturelle à Paris.

 

                                           girard 1-copie-2

                                  " Je lève mon verre à cette nouvelle orientation culturelle ! "

 

 

Lire aussi

Dernière minute ! Les commandes directes de Compact Disc sont suspendues dans les bibliothèques parisiennes !

Pannes informatiques dans les bibliothèques : A Paris c’est « les rois du gag »

Paris: le Bureau des Bibliothèques ne connaît pas la crise (lui) !

Bibliothèques : Ma petite entreprise connaît la crise

Bibliothèques : « objectif ruine » !


Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 16:14

 

                                       delanoe 2-copie-1

                                                 - " Dis moi Nicolas, qu'est ce que tu deviens maintenant ? "

                                       - " Ben j'suis précaire,  et je compte sur toi pour trouvez une solution ! "

 

Le 6 mai a vu l’élection d’un nouveau Président de la République.  Sa Victoire, il la doit à l’union des forces de progrès de ce pays, notamment au soutien du mouvement social qui revendique la déprécarisation de l’ensemble des agents de la Fonction Publique soit la titularisation d’un million d’agents.

La Mairie de Paris compte 20% de non titulaires de toute nature : vacataires, contrats aidés, contractuels. La CGT revendique un vaste plan de titularisation de ces agents et de nouveaux droits collectifs pour ceux et celles qui ne pourraient pas l’être comme par exemple, les collègues « étrangers non communautaires ».

Ce nouveau gouvernement compte un Ministère des Droits des  Femmes voulu par notre Président. Or, ce sont les femmes qui sont le plus durement touchées par la Précarité à la Ville de Paris aussi. Ce sont les femmes qui souffrent quotidiennement de la peur de se retrouver au chômage, avec l’impact que nous connaissons aussi sur les enfants, quand elles ont en famille. Ce projet de dé précarisation doit donc tenir compte des inégalités femmes – hommes et doit permettre de les réduire. Ce qui signifie un engagement réel de la part de la Mairie de Paris.

 

                                                  delanoe-copie-1

                                                    - " Mais qu'est ce qu'il t'a pris de créer un ministère pareil ? "

                                                                      

Pour la titularisation, il ne saurait être question de créer des postes. Ces agents sont déjà payés. Leur salaire leur est versé mensuellement. Il s’agit donc d’une écriture comptable différente que vos services sont en capacité de réaliser.

Madame la Présidente, la CGT sait que vous ne sauriez tolérer cette situation plus longtemps. Vous pouvez donner l’ordre de faciliter la titularisation du plus grande nombre de précaires de la Ville de Paris, y compris, en reconnaissant les besoins permanents auxquels nombre d’entre eux  répondent, mais aussi en utilisant, au côté de cette nouvelle loi et décret, tous les autres outils que le statut et droit du travail offre pour dé précariser, requalifier…


                                                                     La Présidente du CSAP: Maité Errecart

                                            oukaze 2

                                          " Je ne saurais tolérer cette situation plus longtemps ! "

 

Par ailleurs, il faut en finir avec la politique de redéploiement qui cautionne l’abandon de certaines missions de services publics au secteur privé.  A ce jour par exemple, les DSP multiplient le recrutement de salariés non titulaires. La CGT s’oppose et ne cautionnera nullement la multiplication des statuts que compte mettre en place le Maire de Paris au sein de mêmes établissements.

Nous demandons à ce que chaque agent soit traité sans aucune forme de discrimination, c’est-à-dire : travail égal/salaire égal/déroulement de carrière égale.

Tout cela passe par une titularisation massive, et non pas du cas par cas et de la titularisation au rabais comme il est encore proposé : Vous avez évoquez 1000 titularisations sur 20 000 non titulaires !

Aujourd’hui, la donne est nouvelle. Vous avez les pouvoirs d’améliorer les textes et les moyens de les mettre en œuvre. Vous pouvez intégrer pour Paris, des amendements qui améliorent le périmètre des ayants droits et le nombre de titularisation, déposés par la CGT balayés auparavant par le gouvernement Sarkozy.

Paris a une situation spécifique et vous pouvez aussi améliorer la situation de milliers de non titulaires. C’est le moment du changement.

Déclaration faite par la CGT lors du CSAP (Conseil Supérieur des Administration Parisiennes)

 

                                                           collectif-non-titulaires.gif

 

 

Merci à "Génération Précaire" de nous permettre d'utiliser leur nom. Voir leur site en cliquant là

 

Lire notre rubrique: précaires

 

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans précaires
commenter cet article
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 09:01

 

                                                                         metropolis 8

 

                            Muséopolis... Un film dont vous ne sortirez pas indemne !

Sur une idée originale de: Bertrand Delanoë. Scénario et dialogue: Delphine Lévy. Producteur: Christophe Girard

 

                                                            Terreur sur les musées !! ....

                                                           metropolis 14

 

La nuit tombe sur les musées parisiens ... ...Mais, dans les ténèbres qui s'avance à pas de loup? Silencieux rapide et sanguinaire, qui étrangle les syndicats? Qui attise diaboliquement les rivalités entre établissements? Qui introduit perfidement l'argent corrupteur au sein des musées? Qui tente de  brader la culture à la finance? Qui pousse lâchement les agents vers l'enfer de la rentabilité? C'est...

. 

                     metropolis 11

                                                                ......  Muséopolis   

Bientôt sur vos écrans : Des espaces muséographiques loués à des entreprises; Des directions limogées; Des équipes peu associées aux orientations stratégiques et aux programmations; Une augmentation de la charge de travail et une réduction probable des effectifs; Des instances sous dimensionnées avec une sous représentation des musées secondaires; Une politique de l’emploi musée par musée..


                                               metroplis

                                                      "Quoi !!! Une logique financière !!! ?

 

Car, malgré des ambitions affichées, des projets d’expositions pharaoniques, et probablement l’extension des horaires d’ouverture au public, l’établissement public n’envisage pas de recrutement, ni dans l’immédiat, ni dans le futur…


                                        metropolis 7

                                         " Reculez, rentrez chez vous ! Il n'y aura pas de recrutement !! "

 

 

Des conditions de travail passablement dégradées : Qui nous dit que la gestion des personnels de surveillance ne sera pas confiée à des entreprises privées à des intérimaires? Qui nous dit que les contractuels seront reconduits? Et les vacataires « repris » par l’EPM (Etablissement Public des Musées)? Qui dit surtout que les personnels excédés accepterons l'abandon du service public?


                                                   metropolis 4

                                                          Les agents lobotomisés par l'EPM

 

Quel sera le pouvoir des chefs d’établissement? Ils seront à l’évidence soumis à une obligation de résultats. Pour satisfaire les parisiens, les usagers? Non ! Pour l’argent deus ex machina de l’EPM. Car Les musées et leurs équipes seront bientôt soumis à l’obsession des chiffres de fréquentation, la logique comptable de la performance financière, la politique commerciale offensive et le règlement d’établissement « maison »


                                                         metropolis 3

                                                              " Regarde chérie, ils sont en train de brader la culture !!  "

 


De plus, les syndicats n’auront pas leur mot à dire lors des réunions du conseil d’administration, tout juste pourront ils y assister en « experts », traduire : observateurs sans possibilité d’infléchir quelque décision que ce soit.


                                         metropolis 9

                                                   - « N’insistez pas on reste entre nous"

            - " Oui, et les organisations syndicales n'auront pas droit à la parole au conseil d'administration."

 

                                               

Et désormais les musées fermerons beaucoup plus tard au détriment des conditions de vie des personnels et pour le plus grand bonheur d'urbains pressés mais néanmoins mobiles !


                                            metropolis 10

                                       " Arrrgh! Me voilà maintenant prisonier des horaires tardifs !!! "

 

 


                                        carnavalet 5

                                                   - " Hummmm! Ca sent le nanard tout ça !!"

                                                    - " Vu la gueule du scénario, je le crains ! "

 

 

 

Et toujours sur vos écrans...

Musées : La Mairie de Paris lance un partenariat avec « SOS Amitié » en 2013 !

Les musées de la Ville de Paris liquident leurs vacataires !!!

EPA: Les syndicats mis à l'écart des musées de la Ville de Paris !

Musées de la Ville de Paris : EPA.... mais pas moins pire !

 


Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans musées
commenter cet article
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 08:32

 

                                                           dsti 6

                                                                          " Cest ponctuel, on vous dit ! "

 

Les bibliothèques remportent le festival de panne. « C’était ponctuel » qu’ils disaient pourtant à la Mairie de Paris. 

Les bibliothèques de prêts ont connu une nouvelle coupure informatique samedi dernier. Comme le samedi précédent. Et comme samedi prochain ?   Malgré les plaintes des bibliothécaires, la Mairie de Paris fait état d’un simple « incident ponctuel » comme le relate « Le Parisien » dans un article savoureux (lire ici).  

Après que le directeur des services informatiques ait accusé usagers et  bibliothécaires « d’avoir un mauvais usage », ces pannes récurrentes sont donc désormais qualifiées de « ponctuelles » par un porte parole du Maire de Paris. Les usagers et les collègues apprécieront.

 

                                                              dsti 5

                                                                        " On apprécie vraiment, merci ! "

 

 

 Dans les bibliothèques patrimoniales, ça ne va guère mieux. « La DSTI va devoir procéder à une coupure totale des services Portfolio afin de remédier aux dysfonctionnements. » a t-il été annoncé la semaine dernière à nos collègues des bibliothèques spécialisées.  


« Le catalogue reste au cœur du métier des bibliothèques, et si le prêt peut être secouru, le travail sur les notices, sur les acquisitions… ne l'est pas, les inscriptions de lecteurs sont impossibles…c'est véritablement gênant, et ces dysfonctionnements à répétition sont lassants ". Protestent les personnels de l’Historique, de Forney, de l’Ex-l’administrative et autres. 


« Portfolio est présentement trèèèèès ralenti (voire, il dysfonctionne…) » rajoute un autre.  « Nous confirmons : cela dysfonctionne (avec des messages tels que « erreur dans la recherche », ou écran gris selon les cas…) conclue un troisième et comme l’illustre cette capture d’écran. 

 

                                               portfolio

                                                                         " Vous faites erreur ! "

 

 

Bref, A Paris on ne fait pas mieux qu’à…. Périgueux qui connaît les mêmes mésaventures (et les mêmes réponses d’une administration et d’un personnel politique visiblement dépassé) comme le révèle le journal Sud Ouest. 


Et si ces pannes « ponctuelles » n’étaient que le résultat d’un véritable sabotage de la part de l’administration parisienne ? La CGT dénonce depuis plusieurs années les réductions continuelles d’effectifs dans la plupart des directions au détriment du service public. Et le dégraissage continuel des effectifs de la DSTI a pour résultat un système informatique complètement défaillant.


Et dire que Paris a la prétention de devenir « Ville numérique ». La CGT demande au Maire de Paris (Bertrand Delanoë au moment où nous écrivons ces lignes)  de réaffecter les postes supprimés dans les services informatiques (mais aussi de renforcer les collègues de la DAC basés Rue Saint Maur qui ne peuvent plus palier l’incompétence municipale)   

 

                                                   dsti 4

                                                      " C'est pas possible, on va bien finir par y arriver ! "


   

La Mairie de Paris assène que nous sommes en crise et que nous devrions « être bien content d’avoir un emploi ». Formule reprise par une célèbre adjointe la semaine dernière en CTP central.  


Si le Maire veut faire des économies, il peut contacter la CGT qui lui dira où en faire. Par exemple le Cent Quatre, c’est 8 millions de subventions annuelles, (soit le double du budget d’acquisition de toutes les bibliothèques) ou l’installation d’un simple toit au Forum des Halles (surnommé poétiquement« canopée »)  qui coûte, pour le moment près de …300 millions d’euros ! Sans commentaire.  

Il y a, si besoin,de la marge possible du côté des primes départementales touchées par les directeurs et directrices (de 22 398 à 40 milles euros tout de même)

   

La CGT va demander une audience à la DAC et à la DSTI pour que celles-ci nous présentent un plan informatique pour les semaines qui viennent  et qui permettent aussi bien d’assurer de bonnes conditions de travail pour les personnels qu’un un service correct aux parisiens  

 

Pour que Paris  devienne « Ville Numérique » (enfin au moins pour les bibliothèques) je rejoins la CGT.

 

                                     dsti 4-copie-1

                                     " Paris, Ville numérique ? Alors je rejoins la CGT ! "

   

 

Lire aussi

Pannes informatiques dans les bibliothèques : A Paris c’est « les rois du gag »

Bibliothèques de la Ville de Paris: « Je ne suis pas responsable des pannes » affirme le directeur des services informatiques !

Les bibliothèques patrimoniales de la Ville de Paris, victimes elles aussi de problèmes informatiques

Défaillances informatiques dans les bibliothèques de la Ville de Paris

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article