Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • : Blog du Syndicat CGT Culture de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques, conservatoires, musées, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein de la CGT pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public rendu aux Parisiens.

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com


Recherche

Pages

18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 08:14

 

                                              santé 1               

 

          Quand Bertrand choure l’idée de « démocratie participative » à Ségolène 


Il faut que l’on vous conte une petite historiette. Le Maire de Paris sintéresse depuis peu à la santé au travail de ses agents. Cest pour cette raison qu’il a voulu conclure un accord cadre sur ce sujet.


Comme les principales organisations syndicales qui ont participé à toutes les réunions et amendé systématiquement chacun des textes proposés ont refusé de signer son accord, il a chargé le directeur de la DRH dengager un « chat ». Cest la nouvelle mode quand on ne peut obtenir laval des organisations syndicales. On supprime les élections et on « chatte ». Il paraît que ça sappelle la démocratie participative.

 

 

                                          santé 2 

                                             "J'ai pas le souvenir de t'avoir donné l'autorisation"

 

Cette pseudo démocratie participative exclut juste 50 % des agents qui nont pas accès à Internet : éboueurs, égoutiers, fossoyeurs, auxiliaires de puériculture….  Tous ces agents dont l’espérance de vie est écourtée en raison de la pénibilité de leur travail sont exclus du « Chat ».  Voila qui en dit long sur lintérêt que la Mairie porte à ses personnels !

 

Sagissant du « chat », de nombreuses questions ont porté sur la souffrance au travail et sur lutilité du CPAHD. (Comité Prévention contre le Harcèlement et des Discriminations). La DRH prétend que le harcèlement moral nexiste pas, quil sagit juste de conflits entre les agents et leurs « managers ».  Ce sont ces gens là qui sont donc juge et partie qui vont siéger au CPAHD.  Ils vous expliqueront que si vous narrivez pas à faire plus avec moins, cest que vous avez besoin dun psychologue pour vous apprendre à supporter les réorganisations de service successives, sans aucun plan de formation adapté à vos besoins.

 

A ce jour, la Ville de Paris refuse de reconnaître les suicides. Pourtant cest la fonction publique territoriale qui affiche le plus fort taux de suicides. Mais comme le nuage de Tchernobyl qui sétait arrêté aux frontières de la France, la souffrance au travail et son cortège de suicides sont stoppés par la frontière du périphérique. Notre vie na pas de prix !

 

                                                                   santé 3

                                                                                  .... La vie n'a pas de prix

 

Le Directeur de lAPUR (Atelier de l’Urbanisme Parisien), n'a pas démissionné de son poste à cause du suicide d’un de ses agents, mais à cause de la condamnation de la Ville à 220.000 euros damende pour infraction au code du travail. 

La CGT na pas signé cet accord car ce n’est qu’un catalogue de bonnes intentions sans aucun moyen en face. La Ville va continuer à faire pression sur les agents pour les inciter à partir. Pour le recrutement de médecins du travail, ou au Bureau de Prévention des risques professionnels,  la Mairie de Paris  ne crée pas de poste mais fait simplement  du redéploiement. 

Par exemple, à la DSTI (les services informatiques) lensemble des techniciens supérieurs a reçu un mail pour les inviter à ne pas laisser passer la date de mutation. On pourrait citer dautres exemples de cette « barbarie douce* » utilisée contre les personnels municipaux.

 

La CGT revendique : 

·       Des effectifs titulaires en adéquation avec les missions demandées dans les services.

·       La déprécarisation des agents et larrêt de lembauche de non titulaires.

·       Des mesures concrètes pour lutter contre la surmortalité des travailleurs à risque.

·       La mise à lécart des agents harceleurs.

·       La reconnaissance du travail des personnels par des ratios à 100 %.

·       La transparence dans lattribution des primes

 

 

* Excellent livre de Jean Pierre Le Goff, dans toutes les bonnes librairies.

 

                                                                     santé 6

                                                 - "Tu vois Carla, je te l'avais dit, la CGT n'aime pas les chats"

                                              - " C'est pourtant les plus  gentils des animaux, je comprend pas"

 

 

Lire aussi

Exclusif : La Ville de Paris subit trois dégradations à la suite !

La Ville de Paris veut mettre fin à l'indépendance de la médecine du travail !

Accident de travail à Paris: Dexia, une troisième fois en faillite !

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans santé au travail
commenter cet article
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 15:19

 

                                                   primes 4-copie-1

 

Oyez bonnes gens, à vos fiches de paie ! Vous râliez ? Vous étiez énervés, frustrés, révoltés? La répartition pour certains d‘entre vous des reliquats IAT (dits prime de fin d’année) vous semblait aléatoire, injuste, obscure ?... 

 

Que nenni ! La CGT s’est renseignée, a insisté, ré- insisté et insisté encore… et a obtenu une réponse (au moins) pour le musée Carnavalet : On reversait plus à certains agents pour compenser les IAT perdues pour causes de maladies, entre autre. Dans le souci de justice qui caractérise cet établissement (ce dont nous ne doutons pas) on assiste ainsi à une sorte de transfert entre des personnels « nantis » et des « moins nantis ». Autrement dit, plus votre paie a été minable, plus votre prime de fin d’année devra être élevée…Vous ne comprenez pas ? Nous non plus. Vous doutez ? Hum, hum !

 

Mais l’exemple du musée Carnavalet n’est probablement qu’un cas isolé dans la générosité municipale, car à la Direction des Affaires Culturelles, cette année encore, la répartition du solde des IAT est classée « secret défense ». Cela fait bien l’affaire de nos gestionnaires qui n’ont pas à se pencher sur les nombreuses disparités qui persistent dans la distribution du fameux reliquat. Différences entre agents d’un même établissement, mais aussi entre les différents types établissements eux mêmes (musées, bibliothèques, conservatoires…)

 

                                                                primes 5

                                                               A la DAC, on adore ce genre de cinéma

 

Comment peut on accepter que certains collègues se voient gratifier de 1 euro pendant que d’autres en touchent… 300 ! La façon de servir, que l’administration persiste à faire entrer dans le calcul de la part variable, suffit elle à justifier un écart de 1à 300 ? Franchement même le patron de Total n’accepterait un tel écart ! (Chez lui c’est seulement  de 1 à 240)

 

                                                                  primes 8

                                                                             " Et oui, seulement"

 

On savait des institutions cultivant le grand secret mais jamais autant que la DAC au moment de la répartition des primes

 

Tant que la Ville de Paris considèrera que la revendication d‘un 13éme mois est injustifiée car, pour elle, les IAT calculées sur l’année sont un 13éme mois, nous n’avancerons pas.  Tant que la répartition de l’enveloppe des IAT restera à la discrétion du chef d’établissement nous n’avancerons pas  Tant que le solde IAT sera redistribué sur un critère de « manière de servir » nous n’avancerons pas.  Tant que nous serons confrontés la mauvaise foi et au déni, nous n’avancerons pas.  Et qui n’avance pas …….

 

C’est pourquoi la CGT, lors d’une rencontre avec Christophe Girard, a abordé cette anomalie source de conflit au travail. Il a volontiers reconnu que cette pratique ne pouvait continuer en l’état. La DAC devrait donc  nous proposer une solution prochainement.

 

                                                                primes 1-copie-1

                                               La DAC devrait nous proposer une solution prochainement

 

 

Lire aussi:

Archives départementales de Paris: C'est comme le "Port Salut", c'est marqué dessus !

Primes dans les bibliothèques de la Ville de Paris: Quelle déprime !

Primes dans les musées de la Ville de Paris: Quelle déprime !!

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans Primes
commenter cet article
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 09:18

 

                                                                      musees 1

                                           La prochaine exposition évenement des musées de la Vile de Paris

 

          " Je fais plus pour l'emploi que n'importe qui ! "   Bertrand Delanoë, octobre 2011  

Et pourtant les agents vacataires recrutés pour les expositions temporaires des musées dont certains sont au service de la Mairie de Paris depuis plusieurs années dans des conditions précaires (alternant 6 mois de travail et 6 mois de chômage et indemnisés par la Ville souvent très longtemps après la fin de leur contrat)...... ont tous été radiés des listes juste avant les fêtes de fin d’année ! 

Et dire que  l’Etablissement Public des Musées (EPA) n’est même pas encore en place.

 

                                         précaire 7-copie-1

                                              A Paris, la signalisation est (enfin) efficace

                                   
Pas de cause financière à ces radiations puisque la Direction des Affaires Culturelles (DAC)  continue à embaucher de nouveaux vacataires. Plutôt une démarche appliquée ex-abrupto à l’encontre des syndicats et des personnels qu’ils représentent alors que des demandes de négociations sont réclamées depuis plus d’un an pour la contractualisation de ces vacataires avec l’ancienneté comme  critère possible.

Un avant goût du futur EPA qui a décidé de supprimer la présence des syndicats dans son futur Conseil d'Administration?

 

                                                     musees 2

                                                 Derniers préparatifs avant la grande exposition évenement

 

En ne renouvelant pas leurs contrats, on supprime en même temps toute éventualité d’embauche pérenne pour tous ces précaires. Chapeau l'artiste ! Par ailleurs, de plus en plus de nouveaux contrats proposés par la DAC n’ouvrent pas droit à indemnisation pour perte d’emploi ! Du grand art, vraiment !

 

"Je fais plus pour l'emploi que les autres villes dirigées par le parti socialiste, les communistes ou les Verts" avait pourtant déclaré Bertrand Delanoë en fin d'année dernière. Alors là, on a le souffle coupé, devant le manque d'air !.


Vacataires, contactez nous pour nous donner vos noms et votre ancienneté dans ce travail ! Il est urgent de faire remonter ces informations ! Venez nombreux à l'Assemblée Générale des non-titulaires du 17 fevrier à la bourse du travail.    (Pour voir l'adresse et l'ordre du jour, cliquez là)

 

                                                       delanoe 2-copie-1

                              - "Je t'assure, Nicolas, je fais plus pour l'emploi que n'importe qui"

                                                         - "Arrêtes tes conneries"

 

Lire aussi:

Les précaires de la Ville de Paris souhaitent une bonne année à Bertrand Delanoë !

Précaires de la Ville de Paris: Le parcours du combattant !

Loi sur les non-titulaires: Pour une application maximum à la Mairie de Paris

Musées de la Ville de Paris : EPA.... mais pas moins pire !

EPA: Les syndicats mis à l'écart des musées de la Ville de Paris !

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans précaires
commenter cet article
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 08:39

 

                                                                   maire 10

                                                         "Je suis très attaché à Chateau d'Eau et à Lancry"

 

                  .... Et ne souhaite pas récupérer les locaux au sein de la Mairie

Le Maire du 10ème, Rémi Féraud, par ailleurs, grand patron du PS parisien, a reçu une délégation de l’intersyndicale (CFDT, CGT, FO, Supap, UCP et Unsa) sur les menaces de fermeture des bibliothèques de son arrondissement.

Dès 2001, la mairie du 10ème a œuvré  pour la création d’une grande médiathèque, dans l’arrondissement. L’équipe actuelle se réjouit de l’ouverture de Saint Lazare mais est consciente de la nécessité de repenser l’offre culturelle de chaque établissement. Certes !

L’équipe municipale partage la vision de la richesse du fonds photo de Château d’Eau, fonds précieux pour la mairie, et qu’il serait dommage de disperser.  Le maire est également  très attaché à l’existence de la bibliothèque au sein de la mairie et ne souhaite pas récupérer ses locaux. Puisqu'il le dit.

 

                                                                       maire 10 1

                                                   "Je ne souhaite pas récupérer les locaux au sein de la Mairie"

 

D’autre part, il ressort du groupe de travail Saint Lazare/Château d’eau que la bibliothèque St Lazare n’a pas la place d’accueillir le fonds photo dans de bonnes conditions. Le seul lieu susceptible d’accueillir le fonds photo est l’espace d’exposition de Saint Lazare, qui par conséquent, disparaitrait. Ce ne serait pas très malin, en effet.

L’équipe municipale du 10ème s’associe donc à la vigilance des personnels et des organisations syndicales pour le maintien des structures culturelles existantes dans l’arrondissement. Voilà qui est clair! Il est vrai qu'un voeu a été voté en ce sens au Conseil municipal de l'arrondissement, il y a quelques jours à peine. "J'adore quand un plan se déroule sans accroc" aurait dit justement le Colonel John "Hannibal" Smith en observateur avisé.

 

                                                     hidalgo.jpg

                                                                      " Bon, maintenant, faut trouver un plan B "

 

 

Lire aussi

Contre les projets de fermeture des bibliothèques à Paris

Menaces de fermetures des bibliothèques de la Ville Paris

Bibliothèques : « objectif ruine » !

Paris: La bibliothèque Château d’Eau bientôt à sec !

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 10:38

 

                                                   froid 4

 

Froid : Un grand frisson parcourt les bibliothèques, et la médiathèque Melville (13ème) est toujours privée d'eau chaude !

En raison des conditions climatiques, de nombreuses bibliothèques parisiennes ont fermé leurs portes totalement ou partiellement : La Bibliothèque des Littératures Policières (Bilipo, 5è), Saint Eloi (12è), Brassens (14e), Yourcenar (15è), Rostand, Brochand (17è), Clignancourt, Maurice Genevoix (18è) et Louise Michel (20è). Château d’Eau (10è) et Glacière, la bien nommée (13è),  se plaignent également des basses températures. Les musées parisiens sont aussi exposés au grand froid. Ces conditions climatiques peuvent également toucher les conservatoires ou les ateliers beaux arts. 

 

                                                                froid 2

Des mesures de prévention ont été rappelées à tous les établissements. Pour mémoire, ces mesures sont les suivantes :

- température de base (19°) : fonctionnement normal du lieu ;

- température comprise entre 18° et 14° : mise à disposition de chauffages d’appoint, autorisation du port du manteau personnel en l’absence de gilet ou de surveste fourni dans la dotation des agents (les bibliothécaires n'ont malheureusement droit qu'à un maigre badge en matière plastique), aménagement de l’organisation du travail (davantage de roulements, davantage de pauses, boissons chaudes) ;

- température inférieure à 14° : fermeture du lieu (le lieu peut être une salle).

 

De surcroit, à la médiathèque Jean Pierre Melville dans le 13ème arrondissement, le public est lui privé d'eau chaude. Le problème est que ça fait désormais la troisième année consécutive. De plus il semble que la suppression de cette eau chaude soit de la seule initiative de la Mairie de Paris, pour  "raison sanitaire" (!!?.  La CGT a alerté l'administration afin qu'elle règle ce (désormais récurent) problème.

 

                                                           melville

                                                             Melville privé d'eau chaude depuis trois ans !!

 

N’hésitez pas à contacter vos représentants CGT du Comité Hygiène et Sécurité de la Direction des Affaires Culturelles en cas de besoin : Agnès Dutrévis et Dominique Quénéhen

 

                                                                froid 3

 

Voir aussi notre rubrique: santé au travail

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans santé au travail
commenter cet article
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 09:42

 

                                                        IBM 4                                  

 

                   Le site internet de la Mairie de Paris victime d’un pirate informatique ?

 La CGT a été alertée par de nombreux collègues stupéfaits de découvrir que la page d’accueil des bibliothèques sur le site officiel de la Ville de Paris avait été ….modifiée* en douce !  La preuve ?  Cliquez là 

Et, oui,comme vous le voyez, cette page a été supprimée et une phrase clé de la nouvelle politique culturelle parisienne caviardée. Nous l’avons retrouvée**, la voici : « Le réseau des bibliothèques parisiennes comprends aussi onze petits établissements (de 100 à 380 m²), installés dans les mairies ou les écoles, témoins de l'ancien réseau, qui privilégient le service pour les adultes, avec des collections d'imprimés seulement. La plupart ont vocation à être remplacés par des équipements modernes » On comprend maintenant pourquoi la Mairie de Paris s’est empressée de retirer ce passage***. Ce qui prouve que les projets de suppressions des petites bibliothèques sont élaborés au plus haut niveau. Aujourd’hui ce sont les bibliothèques Château d’Eau et Lancry qui sont dans le viseur. Demain, à qui le tour ?  

 

                                     disparus 5

                                            - " Pourquoi tu l'a enlevé cette petite phrase ?"

                                          - " J'en ai eu besoin pour mon petit livre rouge ! "    

                                       

Que le pouvoir politique assume ses choix (certes néfastes), plutôt que d’annoncer une offre modernisée de la lecture publique et d’essayer ensuite de fermer en douce des petits établissements de proximité. Les bibliothèques à Paris c’est vraiment « objectif ruine ». Au fait, quels sont les onze petits établissements menacés ? Auront ils droit aux fameux « projets d’établissements » si chers au bureau des bibliothèques ?

En tout cas la Direction des Affaires Culturelles avait voulu dissimuler ses turpitudes, mais là c’est raté (encore une fois). Il ne faudrait pas nous prendre pour des canards sauvages. N’hésitez pas à nous signaler ce genre de manœuvres, notre syndicat se chargera de les révéler au grand jour.


                                                 disparus 3

                                                       "...Pourtant, y en a qu'on essayé ! " 

 

 *  La page supprimée est là 

**  La page d'origine, avec la (petite) phrase, et que la Mairie de Paris croyait cacher est là

*** La nouvelle page des bibliothèques, mais sans la (petite) phrase est là.  Ah! Les petits cachotiers !

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 09:15

 

                                                budget 1

                                                                                           "Couic !"  

 

Culture : Enorme baisse budgétaire, cette année, dans de nombreuses bibliothèques parisiennes.  

 

La nouvelle vient de tomber ! Et elle est douloureuse. De nombreuses bibliothèques parisiennes sont frappées cette année de plein fouet par une importante restriction budgétaire, avec des baisses allant parfois jusqu’à ….moins 60% !   Presque tous les arrondissements sont touchés. La bibliothèque Rostand dans le 17ème subit une baisse de 30%, Place des fêtes dans le 19ème de 25% et Isle St Louis dans le 4ème de ….35% ! Et bien d’autres encore*. Pour la bibliothèque des personnels de Morland, bien entendu, le problème est réglé.  


Les budgets de Compact disc sont particulièrement atteints notamment ceux des bibliothèques Vandamme dans le 14ème (- 25%) ou Malraux dans le 6ème (- 40%). La bibliothèque Amélie dans le 7ème,  subit, elle,  une baisse de ….60%. La Ville de Paris veut, peut être, anticiper (un peu trop) la fin du CD.

 

                                                                 budget 6

                                                                            "Où est passé la cassette ?"

 

Avec la hausse annoncée de la TVA sur les livres d'abord, passant de 5,5% à 7,5% puis sur tous les biens de consommation de 19,6% à 21,6%°, c’est une offre amoindrie en 2012 qui sera proposée à de nombreux  parisiens par rapport à l’année dernière.   Cette nouvelle répartition budgétaire, issue de savants calculs de l’administration, aura pour conséquence une chute historique des nouvelles acquisitions pour plus d’une vingtaine de bibliothèques parisiennes.  


Il est probable que ce budget 2012 soit précurseur pour les années à venir. Fin 2011, nous avions déjà révélé l’annulation des budgets de décembre liée à de sombres imbroglio administratifs. On avait simplement inventé « une année de 11 mois »  

On comprend mieux maintenant les menaces qui pèsent sur les petites bibliothèques et notamment celles du 10ème arrondissement (Château d’Eau et Lancry) qui sont actuellement sous les feux de l’actualité....budgétaire.

 

                                                        budget 3

                                                                              Culture:   Le budget 2013 ?

   

*Quelques chiffres, en euros.    

Aimé Césaire (14è) : Budget 2011, 58 000/ 2012 : 45 000.(baisse 20%).    

Amélie (7è) : 2011 (CD), 13 000/ 2012, 5 000, (baisse 60%).    Malraux (6è) : 2011 (CD), 30 000/ 2012, 18 000 (- 40%) .  

Batignolles (17è) : 2011, 51 000/  2012, 42 000 (-20%) .  Delbo (3è) : 2011, 45 000/ 2012, 38 000  (- 15%).  

Flandre (19è) : 2011, 94 000 /2012, 83 000 (-10%).  Courcelles (8è) : 2011, 28 000/ 2012, 22 000 (-20%).   

Couronnes (20ème) : 2011, 68 000/ 2012, 60 000 (-12%).   Diderot (12è) : 2011, 20 000/ 2012, 17 000 (-15%).  

Rostand (17è) : 2011, 176 000/ 2012, 131 000  (-30%) .  Europe (8è) : 2011, 28 000/ 2012, 18 000 (-35%).  

Picpus (12è) : 2011, 193 000/ 2012, 174 000 (-20%).  Hergé (19è) : 2011, 57 000/ 2012, 48 000 (-15%).     

Isle saint Louis (4è) : 2011, 18 000/ 2012, 11 000 (-35%) .   Italie (13è) : 2011, 88 000/ 2012, 73 000 (-15%).  

Duras (15è) : 2011, 272 000/ 2012, 232 000 (-15%) .  Parmentier (11è) : 2011, 179 000/ 2012, 157 000 (-15%).   

Place des Fêtes (19è) : 2011, 54 000/ 2012, 39 000 (-25%).  Saint Eloi (12è) : 2011, 77 000/ 2012, 61 000 (-20%).  

Vandamme (14è) : CD 2011, 18 000/ 2012, 12 000 (-30%).  Vaugirard (15è) : 2011, 73 000/ 2012, 57 000 (-25%).

Et bien d'autres encore ....

 

                                                           budget 5

                                                                                  " Normal, c'est la crise !"

 

 

Lire aussi:

Incroyable: Les livres sont de retour à Morland !

Paris: La bibliothèque Château d’Eau bientôt à sec !

Bibliothèques : « objectif ruine » !

Bibliothèques : La Mairie de Paris invente une année de onze mois !

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 10:16
 

                                                             musee

                                                                                     "Je m'en doutais"

 

La décision du Maire de Paris, Bertrand Delanoë d’intégrer les musées municipaux au sein d’un établissement public administratif (EPA) avait pour but, parait-il, d’en améliorer la gestion financière et administrative.

Pour la CGT, cet objectif ambitieux doit aller beaucoup plus loin et le transfert vers une nouvelle structure doit être l’occasion, au moins, de dresser un bilan et d’améliorer fortement les conditions de travail et de rémunérations des personnels.Pour le moment, sur ces questions, on oscille entre le «tout pareil » et le « pas moins pire ». Avec ça, on est bien avancé !

 

                                          musee 7

                                                       "Avec ça, on est bien avancé "

 

La CGT, qui prend le Maire de Paris au mot  souhaite que, celui ci s’engage publiquement à :

1) Organiser en 2013 des élections du personnel afin de doter l’EPA d’instances paritaires spécifiques avec un  Comité technique (CT) et un  Comité d’Hygiène et de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) plus favorable à l’expression des représentants des personnels

 2) Exclure l’externalisation ou la privatisation sous toutes ses formes

3) Privilégier l’emploi de fonctionnaires de la ville de Paris en limitant le recours à des personnels précaires, contractuels ou chargés de mission

4) Reconnaître la détérioration des conditions de travail des agents des musées face à une augmentation des comportements inappropriés, discourtois et agressifs des usagers en octroyant une prime-NBI à tous les personnels ayant affaire au public

5) Protéger les vacataires en les affiliant au système général de l’assurance chômage (eux qui actuellement, doivent attendre jusqu’à sept mois pour être indemnisés !)

6) Favoriser l’embauche par voix de concours plutôt que de jouer sur les redéploiements et la mutualisation pour pallier le manque chronique d’agents.

7) Ne pas modifier les cycles de travail qui entraineraient une dégradation sévère des conditions de vie d’agents habitant pour la plupart d’entre eux en grande banlieue

8) Organiser enfin  un véritable réseau « santé, sécurité au travail » solide et performant en finançant des postes d’animateurs de prévention indépendants.

 

                                          delanoe 2-copie-1

                              - "Tu vois, Nicolas, me prendre au mot comme ça, c'est pas correct"

                                                      - "Ouais, tu devrais te méfier d'eux !"

                                          

Seules ces réalisations seront en accord avec les déclarations doucereuses de l’administration et la lettre de cadrage du premier magistrat de la capitale qui s’engageait à une amélioration du sort des personnels.

 

                                 Donc, EPA…..mais peux mieux faire assurément

 

                                          musee 6

                                                  - " Franchement, Il peut vraiment mieux faire "

                                                                     - "assurément"

 

 

Pour tout savoir sur l'EPA des musées

EPA: Les syndicats mis à l'écart des musées de la Ville de Paris !

Le musée Carnavalet victime d'un délit de fuite !

Musée de la Ville Paris: Un avion? Un oiseau? Non, un (E)PA en arrière !


Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans musées
commenter cet article
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 10:10

 

                                                crue 1

                                                         Santé au travail: Paris fait eau de toutes parts

 

                              Santé au travail: La Mairie de Paris perd sa note

Après avoir perdu son triple A démocratique en refusant d’organiser les élections professionnelles, la Ville de Paris vient de perdre aussi, et sans appel, son triple A financier.

Pourtant, pour plaire aux marchés financiers, notre Maire avait fait sienne la formule de Laurence Parisot ‘la Vie, la santé, l’amour sont précaires, pourquoi le travail ne le serait-il pas ?’. Exploiter 25% de non titulaires, redéployer les effectifs, budgets contraints, notre Maire n’en finissait pas d’envoyer des signes aux agences de notation ! Eh, ben c’est raté !  Voilà ce que c'est que de faire confiance à un thermomètre qui donne la fièvre.

 

                                                     santé

 

                                                      Dis moi qui tu fréquente ……

Même les amis de la Ville de Paris étaient triés sur le volet :  Connaissez-vous M. Joël Marias ? Ce Monsieur, Directeur des Services Généraux de la société Philips a licencié en mars 2010, 216 employés à Dreux juste pour optimiser ses coûts de production.  Malgré cela ou à cause de cela, il a  été l’invité spécial de la Ville de Paris à deux reprises, juste pour expliquer comment parquer les agents dans des Open Stress dans un éclairage tamisé. Cette personnalité haute en couleur vantait aussi les mérites de l’externalisation. Aussitôt dit, aussitôt fait :

 -  La Direction de l’Urbanisme externalise son Bureau de la Topographie.

 -  La Direction des Affaires Sociales Et Sanitaires ferme des centres de santé et le laboratoire Saint Marcel (c’est l’effet deux en un !).

 -  La Direction Informatique, quant à elle externalise les développements à des sociétés de service qui ruinent les parisiens. Il est vrai que quand on aime, on ne compte pas.


Mais externalisation et flexibilité n’ont pas suffit à convaincre Standard and Poor’s. Quelle ingratitude, vraiment. La CGT, soucieuse des finances publiques, propose que les Directeurs, sous Directeurs, et Secrétaires Général-aux, abandonnent leur prime départementale pour économiser entre 1 et 2 millions d’euros et redonner le moral à Standard and Poors.  

 

          open space 4              open space 5    

        Paris: Des "Open Space" avec éclairage tamisé .....            ..... Les mêmes, après externalisation !

    

 

                                       Et pendant de temps là, Hidalgo est condamnée ! 

Mais la municipalité parisienne traverse vraiment une mauvaise passe en ce moment, car après la condamnation de la Mairie de Paris et de Mme Hidalgo à 40 000 euros d’amendes pour infraction au droit du travail, voilà qu’elle  se retrouve dégradée dans un troisième domaine.

 

                                                     delanoe.jpg     

                                                   " On traverse vraiment une mauvaise passe en ce moment "      

                      

 

                                Exclusif : La Ville de Paris perd (aussi) son Triple A Social 

C’est  dans ce douloureux contexte, que la Mairie de Paris veut faire signer aux organisations syndicales un accord cadre sur la  Santé et Sécurité au Travail. Mais cet accord refuse d’inscrire dans le document, les propositions de la CGT :

1 - La reconnaissance de la précarité comme facteur de souffrance au travail. 

2 - La dégradation des conditions de travail qui conduisent au ‘burn out’, voire au suicide comme à l’APUR (celle là même qui a conduit aux plaintes de l’inspection du travail et la condamnation de la Mairie).

3 – Le lien entre effectifs et conditions de travail, le lien entre organisation du travail et souffrance au travail. Par contre, ‘l’accord’ individualise et psychiatrise la souffrance au travail, se dédouanant d’une organisation du travail toxique. 

4 – la suppression du CPAHD (la commission sur le harcèlement)  et son remplacement par un organisme fonctionnant avec la participation active des organisations syndicales. 

5 - Un plan de recrutement des médecins du travail. 

6 – la garantie de l’indépendance de la médecine préventive  

7 – Des mesures concrètes prises pour lutter contre la surmortalité des agents  dans les métiers à risque (éboueurs, égoutiers, etc….)

La dégradation des conditions de travail peuvent pousser des agents au suicide : « Ils ne meurent pas tous, mais tous sont frappés » dit on. C’est pourquoi la CGT dégrade définitivement la note sociale de la Mairie de Paris et ne signera pas cette palinodie.

 

                                     Delanoe-2.jpg 

                                     "Je ne comprends pas pourquoi la CGT n'aime pas ma petite musique"

 

 

 

Lire notre rubrique : santé au travail

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans santé au travail
commenter cet article
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 08:15

 

                                                                  pajol[1]

 

Pas d’enthousiasme exagéré cependant, la bibliothèque des personnels reste quand même fermée !

 

La créativité de l’administration parisienne parait désormais hors d’atteinte. Souvenez vous, la Mairie de Paris avait fermé autoritairement la bibliothèque des personnels du Centre Administratif de Morland à la fin de l’année 2011.


Au mois de mai prochain, des livres reviennent à Morland, à l'endroit même (et, oui !) de l’ancienne bibliothèque. Houlà ! Pas de précipitation ! Cet espace ne sera pas ouvert au public. Il accueillera uniquement les personnels de la future médiathèque de la rue Pajol, qui est actuellement en phase de préfiguration, avant son ouverture programmée en 2013. Dans ces lieux seront stockés les documents de la médiathèque. Au même endroit l’équipe des bibliothécaires sera là pour constituer les collections et préparer l’ouverture dans les meilleures conditions.

 

      morland 4  girard 1

         Une nouvelle bibliothèque à Morland ?           "Pas d'emballement intempestif, les amis"

 

 

La CGT tenait à avertir les personnels du Centre Administratif qui, remarquant une activité soudaine, auraient pu croire à un miracle : Le retour de leur bibliothèque. Et non, faut pas rêver. L’administration avait pourtant suggéré que l’endroit soit dédié à la consultation de  journaux et magazines. Ils peuvent toujours attendre. Et quelle ironie. Un véritable tour de passe-passe, que n’auraient pas renié nos meilleurs magiciens.


Nous allons, au moins, éviter aux personnels de venir toquer de manière intempestive à la porte de leur ancien espace culturel. Nous veillons à maintenir la productivité de Centre Administratif. Non mais !

A ce compte là, La Mairie de Paris va remercier (chaudement) la CGT. Ah ! Au fait, est ce que l’administration a fait une note pour autoriser les personnels de Morland à s’éloigner de leur lieu de travail pour se rendre à la bibliothèque de Baudoyer, située à l'autre bout de l'arrondissement, comme l’avait préconisé, l’adjoint chargé de la Culture, Christophe Girard ? Cette note ne devrait guère tarder.

 

                                                        pajol 1[1]

                                                                     "Comme tour de pache-pache, je dis, pas mal"

 

Lire aussi:

Paris: La bibliothèque Château d’Eau bientôt à sec !

Morland: Dernières images d'une bibliothèque avant liquidation

Christophe Girard: "On ne vit pas dans le même monde" !

 

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article