Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • : Blog du Syndicat CGT Culture de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques, conservatoires, musées, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein de la CGT pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public rendu aux Parisiens.

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com


Recherche

Pages

3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 10:10

 

                                                crue 1

                                                         Santé au travail: Paris fait eau de toutes parts

 

                              Santé au travail: La Mairie de Paris perd sa note

Après avoir perdu son triple A démocratique en refusant d’organiser les élections professionnelles, la Ville de Paris vient de perdre aussi, et sans appel, son triple A financier.

Pourtant, pour plaire aux marchés financiers, notre Maire avait fait sienne la formule de Laurence Parisot ‘la Vie, la santé, l’amour sont précaires, pourquoi le travail ne le serait-il pas ?’. Exploiter 25% de non titulaires, redéployer les effectifs, budgets contraints, notre Maire n’en finissait pas d’envoyer des signes aux agences de notation ! Eh, ben c’est raté !  Voilà ce que c'est que de faire confiance à un thermomètre qui donne la fièvre.

 

                                                     santé

 

                                                      Dis moi qui tu fréquente ……

Même les amis de la Ville de Paris étaient triés sur le volet :  Connaissez-vous M. Joël Marias ? Ce Monsieur, Directeur des Services Généraux de la société Philips a licencié en mars 2010, 216 employés à Dreux juste pour optimiser ses coûts de production.  Malgré cela ou à cause de cela, il a  été l’invité spécial de la Ville de Paris à deux reprises, juste pour expliquer comment parquer les agents dans des Open Stress dans un éclairage tamisé. Cette personnalité haute en couleur vantait aussi les mérites de l’externalisation. Aussitôt dit, aussitôt fait :

 -  La Direction de l’Urbanisme externalise son Bureau de la Topographie.

 -  La Direction des Affaires Sociales Et Sanitaires ferme des centres de santé et le laboratoire Saint Marcel (c’est l’effet deux en un !).

 -  La Direction Informatique, quant à elle externalise les développements à des sociétés de service qui ruinent les parisiens. Il est vrai que quand on aime, on ne compte pas.


Mais externalisation et flexibilité n’ont pas suffit à convaincre Standard and Poor’s. Quelle ingratitude, vraiment. La CGT, soucieuse des finances publiques, propose que les Directeurs, sous Directeurs, et Secrétaires Général-aux, abandonnent leur prime départementale pour économiser entre 1 et 2 millions d’euros et redonner le moral à Standard and Poors.  

 

          open space 4              open space 5    

        Paris: Des "Open Space" avec éclairage tamisé .....            ..... Les mêmes, après externalisation !

    

 

                                       Et pendant de temps là, Hidalgo est condamnée ! 

Mais la municipalité parisienne traverse vraiment une mauvaise passe en ce moment, car après la condamnation de la Mairie de Paris et de Mme Hidalgo à 40 000 euros d’amendes pour infraction au droit du travail, voilà qu’elle  se retrouve dégradée dans un troisième domaine.

 

                                                     delanoe.jpg     

                                                   " On traverse vraiment une mauvaise passe en ce moment "      

                      

 

                                Exclusif : La Ville de Paris perd (aussi) son Triple A Social 

C’est  dans ce douloureux contexte, que la Mairie de Paris veut faire signer aux organisations syndicales un accord cadre sur la  Santé et Sécurité au Travail. Mais cet accord refuse d’inscrire dans le document, les propositions de la CGT :

1 - La reconnaissance de la précarité comme facteur de souffrance au travail. 

2 - La dégradation des conditions de travail qui conduisent au ‘burn out’, voire au suicide comme à l’APUR (celle là même qui a conduit aux plaintes de l’inspection du travail et la condamnation de la Mairie).

3 – Le lien entre effectifs et conditions de travail, le lien entre organisation du travail et souffrance au travail. Par contre, ‘l’accord’ individualise et psychiatrise la souffrance au travail, se dédouanant d’une organisation du travail toxique. 

4 – la suppression du CPAHD (la commission sur le harcèlement)  et son remplacement par un organisme fonctionnant avec la participation active des organisations syndicales. 

5 - Un plan de recrutement des médecins du travail. 

6 – la garantie de l’indépendance de la médecine préventive  

7 – Des mesures concrètes prises pour lutter contre la surmortalité des agents  dans les métiers à risque (éboueurs, égoutiers, etc….)

La dégradation des conditions de travail peuvent pousser des agents au suicide : « Ils ne meurent pas tous, mais tous sont frappés » dit on. C’est pourquoi la CGT dégrade définitivement la note sociale de la Mairie de Paris et ne signera pas cette palinodie.

 

                                     Delanoe-2.jpg 

                                     "Je ne comprends pas pourquoi la CGT n'aime pas ma petite musique"

 

 

 

Lire notre rubrique : santé au travail

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans santé au travail
commenter cet article
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 08:15

 

                                                                  pajol[1]

 

Pas d’enthousiasme exagéré cependant, la bibliothèque des personnels reste quand même fermée !

 

La créativité de l’administration parisienne parait désormais hors d’atteinte. Souvenez vous, la Mairie de Paris avait fermé autoritairement la bibliothèque des personnels du Centre Administratif de Morland à la fin de l’année 2011.


Au mois de mai prochain, des livres reviennent à Morland, à l'endroit même (et, oui !) de l’ancienne bibliothèque. Houlà ! Pas de précipitation ! Cet espace ne sera pas ouvert au public. Il accueillera uniquement les personnels de la future médiathèque de la rue Pajol, qui est actuellement en phase de préfiguration, avant son ouverture programmée en 2013. Dans ces lieux seront stockés les documents de la médiathèque. Au même endroit l’équipe des bibliothécaires sera là pour constituer les collections et préparer l’ouverture dans les meilleures conditions.

 

      morland 4  girard 1

         Une nouvelle bibliothèque à Morland ?           "Pas d'emballement intempestif, les amis"

 

 

La CGT tenait à avertir les personnels du Centre Administratif qui, remarquant une activité soudaine, auraient pu croire à un miracle : Le retour de leur bibliothèque. Et non, faut pas rêver. L’administration avait pourtant suggéré que l’endroit soit dédié à la consultation de  journaux et magazines. Ils peuvent toujours attendre. Et quelle ironie. Un véritable tour de passe-passe, que n’auraient pas renié nos meilleurs magiciens.


Nous allons, au moins, éviter aux personnels de venir toquer de manière intempestive à la porte de leur ancien espace culturel. Nous veillons à maintenir la productivité de Centre Administratif. Non mais !

A ce compte là, La Mairie de Paris va remercier (chaudement) la CGT. Ah ! Au fait, est ce que l’administration a fait une note pour autoriser les personnels de Morland à s’éloigner de leur lieu de travail pour se rendre à la bibliothèque de Baudoyer, située à l'autre bout de l'arrondissement, comme l’avait préconisé, l’adjoint chargé de la Culture, Christophe Girard ? Cette note ne devrait guère tarder.

 

                                                        pajol 1[1]

                                                                     "Comme tour de pache-pache, je dis, pas mal"

 

Lire aussi:

Paris: La bibliothèque Château d’Eau bientôt à sec !

Morland: Dernières images d'une bibliothèque avant liquidation

Christophe Girard: "On ne vit pas dans le même monde" !

 

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 08:01

                                    

                                     oukaze 3                                  

                                                    " Paris doit faire le maximum !"

 

 

                          Assemblé générale , le vendredi 17 février à partir de 9h30

 

Le Sénat vient d’adopter le projet de loi sur les non titulaires dans la fonction publique. Cette loi sera effective dans peu de temps. Elle débouchera sur 40 à 50.000 titularisations et la transformation des CDD de 100.000 agents en CDI… sur 1 million de non titulaires !

 

Nous devons dès maintenant nous réunir afin de discuter comment faire appliquer au mieux cette loi. Nous attendons bien plus de la Ville de Paris que ce que nous propose le gouvernement Sarkozy. La Ville peut en effet :

 

ETitulariser les non titulaires qui répondent à des besoins

permanents quelque soit leur contrat  

ESécuriser la situation professionnelle de l’ensemble des non titulaires et lutter contre le temps partiel subi qui touche majoritairement des femmes en contrat précaire.

EArrêter de mettre au chômage des collègues qui peuvent prétendre à la titularisation. Nous l’avons déjà gagné concernant un de nos collègues. Les débats au sénat ont  rappelé l’obligation de respecter la circulaire du  21 novembre 2011 concernant le maintien en poste des non titulaires pouvant prétendre à la loi. Le ministre de la fonction publique vient à nouveau de s’engager à faire respecter cette circulaire.

 

                                                       delanoe 1

                                                          - " François, j'en peux plus avec tout ces précaires "

                                                            -  "Si t'a besoin d'un coup de main, n'hésite pas"

 

                     Pour une application au maximum !  Nous avons des solutions !  Parlons-en…

  

                              Réunion - débat le vendredi 17 février 2012   Entre 9h 30- 11h 30

                             Bourse du Travail – 3 rue du Château d’Eau- Métro République -  Salle Pelloutier.

                              Ces 2 heures sont autorisées par l’administration sur votre temps de travail

 

 

Et aussi, Permanences : Lundi 12h15-13h50, vendredi 17h/18h. 19 rue du Renard. 6ème étage Métro Hôtel de ville. cgt-us-non-titulaires.syndicat@paris.fr ; 01 53 01 41 55. Participez à l’enquête ! en cliquant là

 

                                            collectif-non-titulaires.gif                     cgt 1

 

 

Voir aussi notre rubrique : précaires

 

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans précaires
commenter cet article
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 13:02

                                       

                                                      chateau deau 1

                                                                                  La mairie du 10ème

 

Les élus du 10ème adoptent  un vœu pour le maintien des bibliothèques Lancry et Château d’Eau.

 

Comme notre syndicat l’avait révélé au début du mois de janvier, la Ville de Paris aimerait fermer pour des raisons budgétaires les deux bibliothèques du 10ème, Lancry et Château d’Eau, en profitant de l’ouverture de la nouvelle médiathèque dite "Saint Lazare", vers la Gare de l’Est..  

Nous avions, comme convenu, contacté l’ensemble des élus du 10ème arrondissement. 

Alain Lhostis, au nom du groupe Communiste, a  donc présenté un vœu  au Conseil Municipal du 10è. Il a été adopté. Voici le texte dans son intégralité.

 

                                                 imagesCA10Q11W

                                                                                    Un voeu bien carré !!

                                                

Vœu présenté par Alain Lhostis et Marie Thérèse Eychart,  élu(s) communistes du 10e arrondissement relatif à l’ouverture future de la médiathèque « St Lazare »

Considérant que la future médiathèque St Lazare représentera dans deux ans un outil culturel exceptionnel diversifié à disposition des habitants du 10e.

Considérant qu’à ce titre il est question de réfléchir à une coopération entre cette médiathèque et les bibliothèques existantes, ce qui implique des mutualisations dont les contours et les conditions d’application doivent être étudiés et définis en toute transparence.

Considérant que cette évolution annoncée amène des inquiétudes émanant de différents syndicats, de personnels, d’usagers quand à l’avenir des bibliothèques Château d’eau et Lancry.

Sur proposition d’Alain Lhostis et de Marie-Thérèse Eychart, le conseil d’arrondissement du 10ème émet le vœu :

- Qu’une commission de réflexion sur l’offre des bibliothèques existantes   en liaison avec l’ouverture à venir de la médiathèque Saint Lazare, soit mise en place. Elle serait composée de toutes les parties concernées par cette coordination : conseillers d’arrondissement de chaque groupe du conseil,  représentants du personnel,  responsables des bibliothèques municipales de l’arrondissement,  représentants des conseils de quartier concernés.

 

                                           st lazare 1

                                                          L'ancien hôpital Saint Lazare

   

Par ailleurs une intersyndicale regroupant l'ensemble des syndicats de la Direction des Affaires Culturelles va se mettre en place prochainement pour la défense des deux bibliothèques menacées. 

De son côté, l’adjointe à la Culture du 10ème, recevra la CGT en réponse à nos courriers. Nous vous tiendrons informé de l’entretien.

 

                                                                        chateau d'eau 4

                                             "Les fermetures ne passeront pas comme une lettre à la poste"

 

 

 

Lire aussi: 

Menaces de fermetures des bibliothèques de la Ville Paris

Bibliothèques : « objectif ruine » !

Paris: La bibliothèque Château d’Eau bientôt à sec !

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 15:44

 

                                                      smic 1

 

Le Maire de Paris tenu de prendre en compte cette augmentation dès maintenant au risque d’une plainte au pénal !

  De nombreux agents travaillant pour la Mairie de Paris sont payés au SMIC, notamment les milliers de non-titulaires (Contrats Aidés, vacataires, contractuels…) employés par la municipalité parisienne. La Ville de Paris doit obligatoirement tenir compte de la nouvelle augmentation du salaire minimum. Les Smicards municipaux vont lire attentivement leur (maigre) fiche de paye. En cas d’erreur, la CGT, ira porter plainte contre la Ville de Paris.

Après avoir augmenté de 2,1 % le 1er décembre, le Salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC) a de nouveau été réévalué ce 1er janvier 2012 de 0,3 %. Sur un mois, le salaire minimum brut est donc désormais de 1 398,37 euros.

                                                       Une augmentation de 0,3 %

Revalorisé automatiquement tous les 1er janvier en fonction de l'évolution annuelle du salaire horaire de base ouvrier (SHBO) et de l'évolution annuelle de l'indice des prix à la consommation des ouvriers (IPCO), le salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC) est désormais fixé à 9,22 euros bruts de l'heure.

Également réévalué lorsque l'indice des prix à la consommation (IPC) hors tabac est supérieur d'au moins 2 % à l'IPC datant de la réévaluation précédente, le SMIC avait déjà été revu à la hausse le 1er décembre 2011.

Sur un an le SMIC a ainsi évolué de 2,4 %. Sur une base de 35 heures de travail hebdomadaire, le SMIC mensuel brut est donc fixé à 1 398,37 euros.

D'après le décret publié au journal officiel du 23 décembre 2011 (Décret n° 2011-1926 du 22 décembre 2011 portant relèvement du salaire minimum de croissance) le minimum garanti est également augmenté à 3,44 euros.                                                     

                                                                L'article R3233-1 du code du travail s'applique

                                              smic 3

                                                     "J'm'en fout, j'ai de bons avocats ! "

 

                             1500 euros d'amende pour chaque salaire en dessous du SMIC

D'après l'article R3233-1 du Code du travail, tous les employeurs sont tenus de prendre en compte cette revalorisation.  Le cas contraire, ils encourent une amende de 1500 euros. Selon la loi, cette amende est "appliquée autant de fois qu'il y a de salariés rémunérés dans des conditions illégales".

En cas de récidive durant l'année suivant l'amende, la responsabilité pénale de l'employeur est engagée, il est de plus, soumis à une amende d'un montant supérieur.

Actuellement, près de 10 % des salariés français touchent le SMIC soit quelques 2,3 millions de personnes.

Si les agents payés au SMIC horaire ne sont pas payés au bon taux/salaire à la fin du mois, merci de revenir vers nous afin qu’on dépose des plaintes au pénal.

Contactez nous au 01 44 52 77 11

 

                                                 smic 2

                                                     Du sang neuf pour le Cabinet du Maire

 

 

N'oubliez pas : Assemblée générale contre la précarité le 17 février entre 9H30 et 11 h 30 à la Bourse du travail. Vous y avez le droit sur votre temps de travail. Venez nombreux.  

Et aussi, Permanences : Lundi 12h15-13h50, vendredi 17h/18h. 19 rue du Renard. 6ème étage Métro Hôtel de ville. cgt-us-non-titulaires.syndicat@paris.fr ; 01 53 01 41 55. Participez à l’enquête ! en cliquant là

 

Voir notre rubrique:  précaires

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans précaires
commenter cet article
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 09:15

 

                                                       pajol 1

                                                      La rue Pajol, où s'installera la médiathèque Vaclav-Havel

 

                              La CGT écrit aux syndicats* des Affaires Culturelles

 

Chers collègues syndicalistes,

 

Notre syndicat a alerté les personnels sur les menaces de fermeture des bibliothèques Château d’Eau et Lancry, toutes deux dans le 10ème, lorsque  la nouvelle médiathèque Saint Lazare ouvrira ses portes.

Ces possibles  fermetures ont d’ailleurs été confirmées par une note de l'administration.

 

D’autres bibliothèques sont clairement menacées : Flandre, Hergé, Benjamin Rabier dans le 19ème, voire Maurice Genevoix (18ème) à l’ouverture de Pajol-Vaclav Havel (voir le détail de cette bibliothèque)

                                                   

Par ailleurs, Vaugirard dans le 15ème, va fermer pour travaux en 2012. Celle ci rouvrira t-elle dans le contexte actuel ? On peut en douter.

 

Enfin, la future bibliothèque de la canopée au Forum des Halles laisse peu d’espoir à la bibliothèque Louvre (1er) et même peut-être à Baudoyer (4ème).

 

Comme nous l’avons annoncé publiquement aux personnels, nous contactons tous les syndicats de la Direction des Affaires Culturelles pour connaitre leur position sur ce sujet (Le Supap a déjà fait connaitre son hostilité aux projets municipaux par voix de tract).

 

Nous attendons leurs réponses** pour voir si, ensemble, des convergences sont possibles.

 

Paris, le 13 janvier 2012

 

* CFDT, CFTC, FO,Supap,UCP et UNSA

 

                                                    girard 2

                         - " Monsieur Girard, pour Europe 1, quelle est votre politique pour les bibliothèques ?"

                                                - " Ha,ha! Je crois qu'vous faites fausse route, mon ami !"

 

 

 ** Force Ouvrière donne son accord pour se réunir et agir ensemble contre ces projets.


 

 

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 10:33

 

                                                 delanoe 3 

                                                                                      "Merci, les amis"          

 

 Les vœux du maire pour 2012 :800 titularisations en 4 ans, sur 20 000 non titulaires !

Le maire de Paris a fait sienne la formule de Laurence Parisot « la vie, la santé, l’amour sont précaires, pour quoi le travail échapperait il à cette règle ? »

Ainsi, à la Ville de Paris, le nombre de non titulaires est effrayant : près de 20 000, en vacations, contrats aidés, CDD, cdi… ! Au lieu d’augmenter les effectifs d’emplois statutaires, la Ville choisit d’augmenter la précarité des collègues.

Pour garder son AAA, la Ville est prête à exploiter les contrats précaires.

Pour éviter de titulariser les agents qui rentreraient dans la nouvelle loi, la Ville ne renouvelle pas des contrats.

Pour minimiser la portée des titularisations, la Ville exclue 90 %  d’entre nous !

                                              

De notre coté, nous avons d’autres vœux pour 2012 : que cette année, permette de réduire la précarité des emplois, des vies de milliers d’agents de la ville de Paris. Que 2012 permettent de développer des services publics avec davantage d’emplois titulaires.

 

Pour le collectif non titulaire de la CGT Ville de Paris, la bataille avec vous doit continuer !

 

Nos vœux : l’ouverture urgente des négociations sur :

 

Une loi de titularisation, élargie à l’ensemble des personnels précaires, seule à même d’apporter des réponses statutaires et collectives et de répondre à des besoins permanents du service public,

• Dans l’immédiat, l’arrêt des mises au chômage des collègues et l’arrêt du recrutement de non-titulaires

• Le développement et la création d’emplois publics,

• Le renforcement des droits sociaux des non-titulaires (dont la subrogation aux 3 jours de carence), la reconnaissance de leurs qualifications,

• Pour ceux et celles qui ne pourraient pas être titularisés (en particulier les collègues non européens) : un déroulement de carrière aligné sur celui des titulaires : A travail égal, salaire égal !

 

                                                                 

                                                     delanoe 1

                                                                 - " François, t'a vu ce qu'ils me demande ?"

                                                             -  "Ouais, c'est  affreux, ils manquent pas d'air !! "

 

 

Faisons-nous entendre par notre employeur !

Rejoignez le collectif des non titulaires

Et deux rendez vous 

 *      Premier rassemblement 2012 contre la précarité des emplois dans la fonction publique : Mercredi 18 janvier entre 13h et 14 h place de la Bourse.

*       Assemblée générale contre la précarité le 17 février entre 9H30 et 11 h 30 à la Bourse du travail. Vous y avez le droit sur votre temps de travail.

 

Permanences : Lundi 12h15-13h50, vendredi 17h/18h. 19 rue du Renard. 6ème étage Métro Hôtel de ville. cgt-us-non-titulaires.syndicat@paris.fr ; 01 53 01 41 55. Participez à l’enquête ! en cliquant là

 

                                                                               collectif-non-titulaires.gif

 

Voir aussi la rubrique: précaires

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans précaires
commenter cet article
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 08:43

 

                                                                 herg- 1[1]


Hergé, Flandre, Rabier : après Château d’eau et Lancry à qui le tour ?

La CGT l’avait révélée : La Mairie de Paris confirme bien son intention de fermer les deux bibliothèques du 10ème arrondissement,  Château d’eau et Lancry à l’occasion de la prochaine ouverture de la médiathèque dite « Saint-Lazare » vers la Gare de l'Est, utilisant le doux vocable « d’évolution nécessaire des établissements » et sur ceux non moins soyeux de « démarche culturelle » et « valorisation des collections ».

Mais ça ne va peut être pas s’arrêter là ! La médiathèque Pajol-Vaclav Havel ouvrira bientôt à la lisière des 18ème et 19ème arrondissements. Pour la CGT, toujours en alerte, les mêmes causes pourraient avoir les mêmes effets. La future médiathèque sera en effet édifiée rue Pajol, rue qui donne dans la rue du Département qui n’est autre que celle de …..La bibliothèque Hergé ! Celle-ci connaitra-t-elle également un sort funeste ?  Hum ! Hum ! Pas bon tout ça.

Le sort des  bibliothèques Flandre et Benjamin Rabier, situées elles aussi dans le 19ème arrondissement, n’est guère assuré si l’on en croit la nouvelle politique du Maire de Paris. En matière de lecture publique à Paris ce n’est plus « objectif lune », mais « objectif ruine » !

                                                        herg- 3[1]

                                                         Un grand quotidien l'avait prévu


La CGT se mobilisera pour éviter cette éradication de la diffusion culturelle au côté des personnels et alertera les élus et l’opinion pour éviter la fermeture de services culturels de proximité qui doivent continuer à vivre pour le plus grand plaisir des usagers.

La CGT va contacter les autres organisations syndicales  pour connaitre leur position et s’organiser collectivement. Après la CGT, le Supap a fait connaître son hostilité aux projets municipaux. Nous vous informerons des réponses de la CFDT, CFTC, FO, UNSA et UCP.

En attendant notre syndicat, toujours bien informé, peut vous livrer dès maintenant la réponse de l’administration. A lire sans modération jusqu’à la fin.

hergé 4             hergé 5

                  Un vestige du vieux Paris                                                          Een overblijfsel van het oude Parijs


Bonjour, 

Vous avez été destinataires d’un message de la CGT sur la situation des bibliothèques Hergé, Flandre (nouvellement Levy Strauss) et Benjamin Rabier, qui mérite commentaire. 

La création de la médiathèque Pajol (future Vaclav Havel) va modifier l’offre de lecture publique dans le nord-est parisien et avoir un impact sur les établissements les plus proches : la bibliothèque Hergé, Levis Strauss, etc…. Dans ces conditions, il convient d’engager une réflexion sur l’évolution nécessaire de ces établissements, notamment sur leurs collections et leur démarche culturelle.  

A ce titre, une interrogation sur les activités de la bibliothèque Hergé et en particulier sur le travail d’animation autour de ces collections, si important pour l’arrondissement, participe de cette réflexion dans la mesure où ils pourraient éventuellement être valorisés auprès du public dans les futurs espaces de la médiathèque Pajol-Vaclav Havel.  

Dans le même esprit,  il est nécessaire de mener une réflexion sur les bibliothèques Flandres et Benjamin Rabier, puisque l’administration aura besoin de poste budgétaire de personnels et de crédits d’acquisition  pour valoriser  l’offre  de la médiathèque Vaclav-Havel qui sera proposée au public.  

C’est pourquoi vont  êtres constitués de faux groupes de travail réunissant des membres de chaque bibliothèque concernée et des membres de l’équipe de préfiguration de Pajol, sous la direction exclusive du bureau des bibliothèques et de la lecture.. Les réflexions de l’administration seront présentées aux élus concernés, et notamment au maire du XIXe arrondissement, afin que l’activité de ces trois établissements soit arrêtée. (Oups !!! Lapsus)

C’est bien sûr en toute transparence que ces réflexions sont engagées. 

Bien cordialement

La Sous direction de l’éradication de la diffusion culturelle et la promotion du happening en bibliothèque.

 

                                               girard

                                        - "Flandre, Hergé, Rabier, Lancry, on s'y retrouve plus avec tout ces noms"

                                                 - " On va essayer d'en supprimer pour régler le problème"

                                                                   -  " Ah! Là c'est brillant, Christophe ! "

                         

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 08:43

 

                                                           medecine 2  


                                               Santé au travail : Mon corps n'est pas une bagnole ! 

Il existe à la Mairie de Paris deux médecines : La médecine statutaire (rue Lobau-4è) et la médecine du travail dite médecine préventive (rue CharlesMoureu-13è).

La médecine statutaire est la médecine de contrôle, au service de l’employeur. C’est la médecine statutaire qui organise la visite médicale d’embauche et vérifie l’aptitude au poste (article 10 du décret n°87-602 du 30 juillet 1987).

La médecine préventive est au service des personnels. Elle protège la santé des salariés par une démarche tout à la fois préventive et curative. Elle permet à chacun de travailler, quel que soit son état de santé. La médecine préventive n’est pas une médecine de sélection.

"Eviter toute altération de la santé du fait du travail" est une obligation de votre employeur.

La cour de cassation considère que les visites de médecine du travail visent à protéger la santé des personnels et entrent dans le champ de l’obligation de sécurité et de résultats des employeurs.

La directive européenne n°89/391 du 10 juin 1989 concernant la mise en œuvre de mesures visant à promouvoir l’amélioration de la sécurité et de la santé des travailleurs consacre la volonté de trouver un équilibre entre le droit à la santé et le droit au travail.

Lorsqu’il apparaît que le poste ou les conditions de travail peuvent avoir des conséquences néfastes sur la santé des agents, le médecin du travail est habilité à proposer des mesures préventives et des aménagements de poste car c’est le poste qui doit s’adapter aux capacités physiques et non l’inverse. Notre corps n'est pas une bagnole, et la médecine préventive n'est pas constituée de vendeurs d'occasion !

 

                                              medcine travail 1

                                                profil type du médecin selon la Ville de Paris

 

Le médecin du travail a un statut de salarié protégé. Il bénéficie d’une protection particulière contre les licenciements

Théoriquement, le médecin du travail n’a de comptes à rendre à personne. Sa seule préoccupation est l’état de santé des agents. Dans la pratique, son statut précaire de contractuel pour trois ans, permet à l’administration et à la DRH d’exercer sur lui des pressions fortes contraires à la déontologie, pour atténuer la portée de ses recommandations à l’employeur. Il est fréquent de ne pas renouveler le contrat de travail pour des médecins “trop indépendants” et trop attachés à défendre la santé des salariés

La DRH plus préoccupée par la performance et la rentabilité des agents que par leur état de santé, veut placer les médecins du travail sous l’autorité d’un médecin totalement soumis aux ordres de la DRH. Si cette pratique était mise en oeuvre, c’en serait fini de l’indépendance de la médecine préventive, qui verrait dicter sa pratique par l’Administration de la DRH.

La CGT s’oppose à la mise sous tutelle de la médecine préventive. La seule préoccupation des médecins doit rester l’état de santé des salariés et pas la vision comptable du Maire de Paris qui veut garder son triple A, même si ses personnels doivent perdre leur vie à la gagner.

 

                                           delanoe

                                         "Comment ça, on n'a pas la même vision comptable !"

 

                                         Non au démentellement de la médecine préventive

L’obligation de partager des bureaux sans point d’eau pour se laver les mains, sans le matériel indispensable, sans pouvoir respecter la confidentialité des entretiens médicaux, etc… n’incite pas les médecins du travail à venir travailler à la Mairie de Paris.

Pour mieux externaliser la médecine préventive, la Ville de Paris organise la pénurie.

La CGT revendique :

Des médecins du travail en nombre réglementaire : au minimum 30 médecins du travail pour les 60 000 agents de la Mairie de Paris. (Ils sont actuellement .....19)

Des recrutements de Secrétaires Médico-Sociaux pour décharger les infirmières du travail administratif

Une NBI (prime) de 200 euros pour les infirmières du travail

Des locaux décents et de surface suffisante et accessibles même aux handicapés, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui

Le respect du secret médical

La gestion éthique des dossiers médicaux informatisée.

 

 

                  Pour défendre ma santé au travail ! Je me syndique à la C.G.T.

                             

                                                    cgt 1

 

  

Sur le même sujet

Accident de travail à Paris: Dexia, une troisième fois en faillite !

Santé au travail: Burn Out, mode d'emploi

Décolle étiquette: C'était donc vrai !

Des "dames pipi" étaient cachées à la médecine du travail de la Ville de Paris !

Accident de trajet : Ne sortez pas sans lui !

 

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans santé au travail
commenter cet article
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 09:31

 

                                                             chateau d'eau 3

                                                                Bibliothèque Chateau d'Eau, Paris 10ème

 

Après Morland, Vaugirard et La Fontaine, les bibliothèques Château d’Eau et  Lancry sont dans la ligne de mire du Maire de Paris !

 

La Ville de Paris annonce l’ouverture prochaine de deux nouvelles médiathèques, dont celle de Saint-Lazare à l’emplacement de l’ancien hôpital du même nom dans le 10ème arrondissement.

 

Mais….Damnation ! La dernière trouvaille de la Ville de Paris est de transférer l’ensemble du  fonds «photo» de la bibliothèque Château d’Eau vers la future médiathèque Saint-Lazare qui n’a pourtant rien demandé ! 

 

  La bibliothèque Château d’Eau, installée depuis 1896 dans la mairie du 10ème, va ainsi se retrouver fragilisée, le fonds «photo» constitué de plus de 3 000 ouvrages  étant une partie très  importante de cette bibliothèque appréciée et reconnue par les professionnels et les amateurs de pellicule


                                                          440px-Prison saint-lazare 1912

                                                                L'ancien hôpital de Saint-Lazare, Paris 10ème

 

 Pour la Mairie de Paris, cette opération est un billard à multiples bandes : On construit une nouvelle médiathèque, on vide de sa substance une  bibliothèque située dans le même arrondissement. Ainsi affaiblie, celle-ci est contrainte à fermer. On récupère des postes et on économise des budgets. Cerise sur le gâteau, le Maire du 10ème récupère des locaux : bingo !


                                                                  saint lazare

                                                                    "Alors là, je vous tire mon chapeau, les gars!"

 

 Parions que la bibliothèque Lancry (également dans le 10ème), dont l’histoire est intimement liée à celle de Château d’Eau, ne se sente guère rassurée par cette perspective. Il est vrai que la suppression de sa section discothèque est déjà dans les tuyaux de l’administration.

 

 Ce scénario ressemble étrangement  à la mésaventure essuyée par la désormais célèbre bibliothèque Vaugirard (15ème) qui il y a quatre ans a dû subir deux (oui,deux!) tentatives de fermeture !

 

  Après la fermeture de la Bibliothèque du personnel de Morland (4ème), de celle de La Fontaine (1er) dont le comptoir de prêt n’a jamais été crée en dépit de la promesse solennelle de Christophe Girard, la menace pèsera aussi sur la bibliothèque du Louvre (1er).

 

 Quel est le devenir de certaines petites bibliothèques comme Isle St Louis (4è), Drouot (9ème), Musset  (16è) ou Mortier (20è) classées en queue de peloton pour leur nombre de prêts, dont l’existence ne correspond plus à l’idée que se font nos élites d’un accès à la culture de proximité ?

 

 Les bibliothèques sont en plein brouillard : Explosion des postes vacants, baisse des budgets d’acquisition et ajoutons à cela une incohérente filière statutaire source de conflit. Bref ! Ca ne va plus.


                                                                      logo-bib-05.jpg

                                                        Les bibliothèques parisiennes sont en plein brouillard

 

 La CGT demande au Maire de Paris de renoncer à cette politique de «petites économies» qui consiste à sacrifier des petits établissements pour ne promouvoir que des projets de prestige. Bling! Bling!

 

 Pour mémoire, la contribution de la Mairie de Paris à la rénovation d’une structure qui ne lui appartiendra plus (Les Halles) dépasse le ……Milliard d’euros !

 

 La CGT des Affaires Culturelles se mobilisera contre la menace de fermeture de la bibliothèque Château d’Eau et contacte dès maintenant  élus et usagers du 10ème arrondissement pour les alerter.


                                                         girard 1

                                                           "Humm! Vous êtes dans la ligne de mire,j'crois bien !"                                    

 

 

 

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article