Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • : Blog du Syndicat CGT Culture de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques, conservatoires, musées, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein de la CGT pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public rendu aux Parisiens.

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com


Recherche

Pages

7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 12:07

 

                                                                        France soir 1

 

                                             " France-Soir" a un avenir, "France-Soir" doit vivre !

  La section CGT des affaires culturelles apporte son soutien aux personnels de "France Soir". 

Symbole d'une presse populaire de qualité, malgré une histoire mouvementée, la disparition de ce journal ne serait pas une bonne nouvelle pour le pluralisme. Nous vous encourageons à signer la pétition

 

 

                                                          france soir 3 


A chaque fois qu’un journal disparaît, c’est un pan de la démocratie qui tombe.

C’est pour cette raison que les salariés en appellent aux lecteurs, aux citoyens, aux partis politiques, aux parlementaires, aux candidats à l’élection présidentielle et aux personnalités des médias et de la culture pour soutenir l’action des salariés et pour garantir à France-Soir un avenir sur les supports tant papier que numérique.

Laisser agir M. Pugachev équivaudrait à la mort certaine de France-Soir à court terme.

En effet, depuis les années 1950-1960, le journal a connu un déclin qui s’est traduit par une baisse importante de son lectorat. Mais, en 2010, France-Soir s’est appuyé sur un regain de ses ventes, ouvrant de réelles perspectives de développement.

Malgré ces résultats encourageants, les choix stratégiques et éditoriaux imposés par le nouveau propriétaire, M. Pugachev, ont stoppé cette dynamique. Il n’en reste pas moins qu’un lectorat existe pour un quotidien national populaire d’information générale dès lors que son actionnaire ne confond pas un journal populaire avec un journal populiste.

Entouré de conseillers occultes, le milliardaire Alexander Pugachev tente d’imposer un modèle économique rejeté par l’ensemble des grands groupes de presse mondiaux : une diffusion du journal sur le seul support numérique, et ce gratuitement. Cette logique mortifère pour l’avenir du titre entraîne un plan social d’une rare violence en supprimant 89 postes.

Un autre avenir est possible. Les salariés de France-Soir réclament l’arrivée d’un nouvel actionnaire qui s’appuie sur une ligne éditoriale cohérente, sur des choix économiques fiables et sur celles et ceux qui œuvrent quotidiennement à faire de France-Soir un journal populaire de qualité.

Rejoignez nombreux le comité de soutien à France-Soir.

 

Soutenu par Info’Com-CGT, SGLCE/SNJ-CGT, Syndicat des correcteurs, SGJ-FO

 

 

                                                       france soir 2

 




Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans Informations
commenter cet article
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 07:39

  pour bien pigeonner les pigeons 1[1]

 

Bibliothèques : Le Maire de Paris ne prends pas les parisiens (et les personnels) que pour des pigeons !

Malgré l’annonce de l’ouverture de nouvelles médiathèques, il arrive (quand même) à supprimer des postes ! (Lire ici)

 

 

                   

                       Pour ne pas se faire pigeonner, adhérez à      logo cadre 3

 

 

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans Adhésion
commenter cet article
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 09:11

 

                                                                      sde 5

                                                                                Ceci n'est pas une boite !

 

                        Restructuration du SDE: Une simple histoire de boite !!!! 

On savait la Direction des Affaires Culturelles joueuse et créative mais à ce point !

 Lors d’une réunion récente sur le devenir du SDE (Service du Document et des Echanges des bibliothèques parisiennes) quelle n'a pas été notre surprise d’apprendre que le but final de cette démarche était de mettre à la verticale des boites qui étaient auparavant à l’horizontale !!! ( dixit le bureau des bibliothèques).

  Chaque boite representant en fait un service du SDE. Peut être une façon de « redresser la situation » !

   

                            sde 2                                          sde 4

                                  Le SDE avant restructuration                                                        Le SDE après

 

Cette décision est d’autant plus surprenante que la tendance « mode » de l’année est plutôt à la « transversalité ».

  La CGT n’a pas de point de vue particulier sur l’empilage mais s’inquiète de ce que la DAC voudra mettre dans ces boites. Notre syndicat s’interroge plus sur le fond que sur la forme:   

- Quelles seront les activités de tous ces services, une fois la restructuration mise en œuvre.

- Le Service de reprographie a-t-il encore un avenir ?

- Le service bibliographique « jeunesse » pourra t il continuer à recevoir les collègues dans de bonne conditions alors que l’on note déjà une réduction du nombre de plages de consultation ?

- Nos collègues devront ils se rendre dans les librairies (avant début novembre toutefois) sur leur temps libre et personnel pour se faire une idée des nouveautés ?

- Le service catalogage va-t-il être réduis puisque on demande aux différentes commissions de faire leur propre catalogage ?  

- Que va devenir le service des commandes avec la mise en place du module «  acquisition » de V-Smart ?

 

Le Comité Technique Paritaire du 9 décembre devra apporter des réponses à ces interrogations

 

 

                                                                       sde 3

                                                                               Que trouvera t-on dans la boite?

 


 

 

Lire aussi :     Bibliothèques de la Ville Paris: Volumétrie ou déchetterie ?                

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 11:10

 

 

c-est pas toujours facile[1]

                                    Allégorie: La Mairie de Paris en pleine négociation sur les conditions de travail

 

 

 

 

 

                    Pour défendre vos conditions de travail, adhérez à   logo cadre 3

 

 

Lire aussi

Travailler à la Ville de Paris, c'est pas toujours facile ! (2)

 

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans Adhésion
commenter cet article
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 17:34

                                                                             

                                                                                 epa 1[1]

                                                                           " Un avion? Un oiseau ? Un EPA? "  


Avenir des musées parisiens : Un EPA en  avant, un EPA en arrière 

          La Ville de Paris a présenté aux syndicats la future architecture juridique qui doit s’appliquer aux musées de la Ville de Paris dans le cadre de l’EPA  (Etablissement Public Administratif)

Qu’est ce que c’est ? Une régie personnalisée ? Un EPCC ?... (C’est un oiseau, un avion ? Non, c’est Superman !)

En tout cas, hasard ou nécessité, le Maire n'a pas encore pris sa décision ...

Peut être fin décembre ? Pour une mise en place en janvier ?...

Il semble que Bertrand Delanoë attende le dernier moment

Le Maire de Paris fait de la rétention d'information, donc le maire méprise les organisation syndicales, donc le maire méprise les personnels. CQFD.

Dans le cas d'une mise en place d’une régie personnalisée, qui semble avoir sa préférence, il n'y aurait pas de représentant syndical au conseil d’administration, mais dans sa grande bonté, celui ci les autoriserait à assister aux réunions en auditeurs libres. On croit rêver !                                                                  

Il est vrai que ce sera ce  même conseil d'administration qui à l'ouverture de l’EPA, reverrait l'organisation du service public, en fonction des nécessités d'adaptation.

Ceci impliquera un changement des cycles de travail et une remise en cause  des modalités d'application de l'accord RTT.   Attendons-nous au pire.

 

                                                      epa 3[1]

                                              "C'est un grand pas en arrière pour les personnels"

                                                       

Quant à la médecine du travail, pourquoi pas, mais oui, Mesdames, Messieurs, la Mairie de Paris envisage très sérieusement d’en confier la gestion à une société privée. Externalisation, quand tu nous tiens !

Pourtant le dernier exemple en la matière (Déxia) se révèle un fiasco complet.La CGT ne manquera pas de vous informer des suites de l'aventure mais d'ores et déjà manifeste son opposition à ce qui n'est rien d'autre que la mort annoncée du service public culturel, de la dégradation de nos conditions de travail et de nos acquis.

L’EPA ? Ce sera un pas en arrière pour les personnels ! Et un immense pas en avant pour privatisation de la Culture. Une culture bling-bling ?

                                                                

                                                                       delanoe 1

                                                                             "Mais un grand pas pour moi" 

 

 

Sur le même sujet: MUSEES EN DANGER !

 

Et aussi pour tout savoir sur les musées parisiens : musées

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans musées
commenter cet article
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 08:21

 

                   adp001[1]

                                            Les Archives Départementales: C'est pourtant marqué dessus !

 

                         Primes: Les archives de Paris ne sont plus départementales !

Stupeurs et tremblements ! La majorité des agents des Archives Départementales de Paris (situées Porte des Lilas dans le 19ème)  ne touchent pas ……la prime départementale !  

Cette prime, crée en 1991, est pourtant accordée de manière très généreuse à certains hauts fonctionnaires de la Mairie de Paris comme l’a révélé la Cour des Comptes l’année dernière et dont la répartition est disponible sur le site « Miroir Social ».  

A Paris, la Secrétaire Générale touche 40.000 euros. Le Secrétaire Générale adjoint a droit à 32.000 euros (il n’est qu’adjoint). De nombreux directeurs se partagent des primes départementales de 22.398 euros à 27. 391 euros.  

Aux archives, les Bibliothécaires Adjoints Spécialisées (BAS), les Assistants de Bibliothèques, les Adjoints Administratifs des Bibliothèques (AAB) et les Adjoints d’accueil (AASM) perçoivent…zéro euro ! Si des agents à Paris doivent percevoir ces primes départementales, ce sont pourtant  bien ceux là ! A cet égard, les Archives de Paris n’ont plus rien de départementales. Pourtant, les Archives Départementales, c’est comme la réclame d’un célèbre fromage : « C’est marqué dessus ».

 

                                                        port salut 1

                                                    Comme aux archives, c'est marqué dessus

 

La CGT, alertée par les personnels, demande à la Mairie de Paris que ceux-ci reçoivent cette prime, pour’ la moins légitime, comme la touchent les personnels des archives des autres départements de France.  

La CGT propose dans un premier temps que la Secrétaire Générale, son adjoint ou les nombreux directeurs  partagent dès maintenant la moitié de leur prime avec les personnels des Archives qui redeviendraientt pour le coup immédiatement départementales.  

Bertrand Delanoë, que la CGT sait sensible à l’équité sociale,  ne peut qu’appliquer sans délai cette juste mesure

                                                                archives.jpg

                                                                    " Effectivement, c'est bien marqué dessus"

 

 

 

 

Pour le détail des primes départementales, lire ici

 

Sur le même sujet: Primes dans les bibliothèques de la Ville de Paris: Quelle déprime !

                             Primes dans les musées de la Ville de Paris: Quelle déprime !!

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans Primes
commenter cet article
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 08:58

 

                                                                             précaire 2

                                                                             La nouvelle Place de l'Hôtel de Ville

 

       Les précaires de la Mairie de Paris donnent rendez vous à Bertrand Delanoë !

  Le collectif-CGT des non titulaires de la Ville de Paris appelle à un rassemblement devant l’Hôtel de Ville (4ème) le  mardi 29 novembre. Il demande à Bertrand Delanoë d’appliquer dans son intégralité le protocole d’accord signé par le gouvernement et les partenaires sociaux  au mois de mars de cette année et que Paris doit maintenant mettre en œuvre.  

La Mairie de Paris emploi un effectif considérable d’environ 23 400 agents non titulaires. Elle n’a proposé aux organisations syndicales qu’une vision restrictive de la loi. La municipalité s’apprête à maintenir dans la précarité plus de 95% de ses non titulaires. Elle exclut de son dispositif les agents ayant un statut de vacataire et surtout elle refuse de prendre en compte les plus précaires que sont les personnes en « contrats aidés » pourtant largement subventionnés par l’Etat.  

C’est donc une véritable «Génération Précaire » qui se met en place à la Ville de Paris.  

Face à ces propositions la CGT défends une autre alternative en proposant un plan d’intégration qui ne laisse  personne au bord de la route en ces temps de crise et doit mettre fin aux discriminations entres les agents parisiens.  

Paris doit montrer l’exemple : C’est pourquoi le collectif CGT des non titulaires  appelle à manifester devant l’Hôtel de Ville de Paris à 11h le mardi 29 novembre avec pour mot d’ordre « Titularisation et droit pour tous ».  

Rendez vous avant la manifestation à 10 h, devant la Bourse du Travail, Rue du Chateau d'Eau: Métro République 

Bertrand Delanoë dont les positions pour un vrai progrès social sont désormais célèbres ne peut que venir à la rencontre de ses agents le 29 novembre.

 

                                                   delanoe 1

                                                   "Je vous donne rendez vous le 29 novembre"

 

 

 

   *    Rendez vous aussi avant la manifestation: à 10 h, devant la Bourse du Travail, Rue du Chateau d'Eau


                                                                    collectif-non-titulaires.gif

 

 

Sur le même sujet : Les précaires de la Mairie de Paris se mobilisent en novembre.


                              Assemblée Générale des non titulaires de la Direction des Affaires Culturelles

                            

                                                   

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans précaires
commenter cet article
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 08:22

 

 

   dexia 2


 

Accident de travail :  « A Paris avec Dexia, c’est vraiment la faillite ! »


La banque franco-belge « Dexia », célèbre pour avoir été sauvée (deux fois !) de la faillite par le gouvernement, est chargée depuis peu de la gestion des accidents de travail de la Municipalité Parisienne. Nous constatons, hélas, que cette gestion calamiteuse n’est pas meilleure que sa gestion financière et que là aussi nous frôlons la faillite !

 

- Pas de triptyque disponible dans les établissements (on espère une prochaine livraison en Janvier aux UGD!),

- Des nombreux pharmaciens et médecins qui refusent de les prendre en compte (trop lourds à gérer),

- Des remboursements qui n’arrivent pas.

- Des soins qui tardent à être pris en charge…

 

Si la Ville de Paris avait voulu diminuer le nombre des accidents de service, elle ne pouvait trouver meilleur complice !!!

 

 

                                                       dexia 3

                                                       Un costume trop grand à porter pour Dexia

 

 

Entre la tentation de contester les accidents de service, les lenteurs de gestions des dossiers, il ne fait pas bon être victime d’accidents à la Ville de Paris.

 

La CGT demande au Maire de Paris de protéger ses agents comme son rôle d’employeur l’y oblige et de revenir à une gestion (enfin) normale des dossiers

 

                                   En cas d'urgence: Appelez le Cabinet du Maire

 

Pour les agents qui travaillent de nuit, le week-end end, ou qui travaillent seuls, la CGT rappelle qu’un accident de service doit être déclaré le jour même sous peine de nécessiter un témoignage direct pour être reconnu et que dans ce cas là ils peuvent pallier l’absence de supérieur hiérarchique en contactant la permanence du cabinet du maire au : 01 42 76 76 76.

 

N’hésitez pas, elle est là pour ça, et reçoit une belle prime d’astreinte en conséquence.

 

                                                            delanoe-fatigue-3.jpg

                                                        " J'espère qu'ils vont pas venir me déranger"

 

Accident de trajet, produits chimique, …. Consulter notre rubrique « santé au travail » sur : santé au travail  

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans santé au travail
commenter cet article
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 13:34

 

                                                                  banniere-site-daccgt-950-flowers.gif 

 

                    Les bibliothécaires subissent la rigueur budgétaire avant l'heure !

 

Pour faire de subtiles économies d'argent, la Direction des Affaires Culturelles (DAC) de la Ville de Paris a prise une décision de dernière minute concernant les reliquats budgétaires des bibliothèques, en supprimant toute les commandes du mois de décembre. La Mairie de Paris vient donc d’inventer une année 2011 qui ne compte que onze mois.

 

Alors que ces reliquats servaient les années précédentes aux bibliothécaires à aller en librairie pour choisir directement un certain nombre d'ouvrages qui ne pouvaient être achetés  que l'année suivante, la Ville de Paris  a choisi de supprimer cette possibilité, du jour au lendemain, sans prévenir ni les acquéreurs, ni les chefs d'établissement.

 

Non seulement cela ruine tout le travail préparatoire des agents qui ont planifié cette dépense, mais cela ampute également une partie non négligeable du budget de fin d'année. Et bien entendu, les lecteurs n'auront ces livres que fin février 2012 dans le meilleur des cas. Et l'argent prévu initialement à cette dépense est... "perdu" ! Il n’y a plus de petites économies

 

Visiblement, la réorganisation en 2011 du service des  achats à la Mairie de Paris a engorgé dangereusement les services comptabilité des différentes directions. Pour autant, est-ce une raison pour empêcher les bibliothécaires de dépenser l'argent qui leur est confié par le pouvoir politique pour la lecture publique ?

 

La CGT demande au Maire de Paris, Bertrand Delanoë, et à son adjoint à la culture, Christophe Girard,  le rétablissement immédiat de cet argent pour maintenir un service de lecture publique de qualité

 

A moins que ce soit une subtile façon de se préparer à la rigueur budgétaire de 2012 et à la hausse attendue de la TVA sur les livres ?

 

 

              précaire 5                     girard-1.jpg

                                      " Malin, non ? "                                                                        " Oui plutôt "

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 09:34

 

                                                                   primes 4                                                                                                                                                                   

                                       Bibliothèques: La complainte du chasseur de primes

Elles sont pas dans nos poches, on peut vous l’assurer

Ni dans celles du voisin, oui on a vérifié,

Dans les bibliothèques, derrière les rayonnages,

                                                   Et dans les discothèques et à tous les étages,


                                                 On a cherché partout mais on n’a rien trouvé…

                                                    

                                                bonneteau[1]

                                                           " Où sont passé les IAT* ? "

 

Où sont passées nos primes, où sont nos IAT*?

On est pourtant polis, on est pourtant sympas,

Des vrais professionnels, tout l’monde vous le dira,

On fait du bon boulot, on est tout le temps là,


              les-poches-vides              

           "Pas là, en tout cas"           

 

Où est passé le fric ? Celui que l’on nous doit ?

La prime de fin d’année, qui nous en a privé ?

Noyés dans nos bouquins, on se prend à rêver,

Rêver à une prime, pour nous récompenser…

 

A qui sont donc donnés  les sous des parisiens ?

Les sous de leurs impôts seraient pour les copains ?!

Oh ce n’est pas joli, c’est même désagréable,

De donner aux amis l’argent des contribuables !

 

Ça commence à suffire, ça commence à bien faire,

Car  ça fait bien longtemps que l’on se laisse faire

Avec la CGT on va se réveiller

Le maire dira enfin où il les a cachées,

Qui les prend ? Qui les garde ? Nos primes de fin d’année… 

 

Le bonneteau c'est plaisant mais les tours de passe passe 

  Ca va bien cinq minutes et après on s'en lasse...

 On veut pas de hasard, on veut l'égalité

200 euros pour tous, sinon ça va saigner..

 

Donnez nous cet argent, on l’a bien mérité !

Rendez nous notre bien, sinon ça va chauffer !

 

 

chirac sarko-1-[1]

"T'as eu combien en IAT*, toi?"

 

Dans le cadre d'un préavis de grève sur la question de la répartition des primes, la CGT devra être reçue par la Directrice des Affaires Culturelles.

Pour finir sur une bonne note, la CGT vous offre une surprise en cliquant sur

 

*IAT: Nom de la primes versée aux agents de catégorie C (et de certaine catégorie B) de la Ville Paris

 

 

Lire aussi:    Primes dans les musées de la Ville de Paris: Quelle déprime !!

 

 

 

 

                                                                              

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans Primes
commenter cet article