Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • : Blog du Syndicat CGT Culture de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques, conservatoires, musées, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein de la CGT pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public rendu aux Parisiens.

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com


Recherche

Pages

7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 16:08

 

                                         affiche-ensemble-nous-allons-vivre-une-tres-belle-histoire-

                                     Les syndicats, après des péripéties, s'aiment maintenant d'amour fou

 

 

                 Six syndicats se mettent ensemble. Des actions sont à prévoir !

Réduction d’effectif, baisse des budgets, réduction d’horaire... Le moral des bibliothécaires de la Ville de Paris est en berne et ça ne peut plus durer. 

Après la mobilisation du 20 décembre 2012, à l’occasion du séminaire des chefs d’établissement, séminaire au cour duquel ce sont succédées les mauvaises nouvelles (lire ici), les syndicats* se sont réunis après bien des péripéties. Ils ont convenu ensemble d’une prochaine Assemblée Générale, le mardi 26 février 2013, à partir de 10 heures, Salle Chaligny, 15 rue de Chaligny - Métro Reuilly Diderot - mais aussi d'action communes (avec pour commencer le boycott des amendes) pour cette année 2013

Les bibliothèques parisiennes ont souffert en 2012 et l’année 2013 s’annonce très mal. On ne compte plus les postes manquants (ou vacants), le budget des acquisitions est encore en baisse et certaines bibliothèques réduisent déjà leurs horaires faute de personnel (Marguerite Duras, Colette Vivier, Europe et même Clignancourt). D’autres ferment carrément leurs portes jusqu'à nouvel ordre (Isle Saint Louis) 

Pour le nouvel adjoint à la Culture, Bruno Julliard, l’année 2013 sera probablement moins paisible que 2012. Lui, l’ancien syndicaliste va devoir faire face à un mouvement social d'envergure. Vu le mécontentement du personnel municipal, celui-ci risque de s’inscrire dans la durée.

 

 

                         En 2013 cet ancien syndicaliste va devoir faire avec un mouvement social

              Vincent-Peillon-Bruno-Julliard.jpg

                                                  " Et oui mon Bruno, finie la belle vie !


 

 

* L’intersyndicale est composée de la CFDT, la CFTC, La CGT, le Supap, le syndicat des cadres UCP et l’UNSA.  (Force Ouvrière ne désire pas rejoindre le mouvement pour le moment).

                                                                                               

Lire aussi

Bibliothèques parisiennes: C'est officiel, le roi est nu !

Bibliothèques : Le Maire de Paris ne prends pas les parisiens (et les personnels) que pour des pigeons !

La CGT et la CFDT appellent au boycott des amendes dans les bibliothèques parisiennes.

Vacataires de la Mairie de Paris, c’est le moment de se montrer !

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 18:18

                                    

                                  L'actuel Maire du IVe avec une candidate à la Maire de Paris                                Capture-decran-2012-06-07-a-18.jpeg

                                          " Là c'est franchement un sale coup que me fait la Mairie centrale ! "


       Une bibliothèque disparait dans l'arrondissement cher à Christophe Girard

Ca sentait le sapin pour la petite bibliothèque jeunesse de l’Isle Saint Louis dans le IVe arrondissement de Paris écrivions nous avant les vacances de Noël. Celle-ci, faute de personnel, avait dû fermer ses portes pendant quinze jours ! Une première dans l'histoire des bibliothèques parisiennes.

Cette bibliothèque de quartier ne fonctionnait plus, il est vrai, qu’avec du personnel vacataire et afin que ces derniers puissent prendre leurs congés légaux avant le 31 décembre, la bibliothèque avait été contrainte de fermer ses portes pendant toutes les vacances scolaires.

Las, la réouverture prévue pourtant pour ce mardi 8 janvier, se fait toujours attendre comme ont pu le constater les usagers qui avaient la mauvaise idée de vouloir aller dans une bibliothèque, dans cet arrondissement pourtant cher à Christophe Girard

« En raison de problème d’effectif, et en l’attente (sic),la bibliothèque est actuellement fermée au public. Pendant la fermeture, vous pourrez rendre les documents que vous aviez empruntés à la bibliothèque Baudoyer située à la mairie du 4ème ». peut on lire sur l'affichette apposée sur la porte de la bibliothèque désormais abandonnée à son sort.

 

                                                               vitoux.jpg


Un message a même été envoyé aux bibliothécaires parisiens en leur donnant cette précision toujours utile:  « Merci de ne pas prendre de retours de documents mais de demander aux lecteurs d’aller à Baudoyer. Nous ne manquerons pas de vous informer de l’évolution de la situation ».

Une situation qui ne peut qu'inquiéter les usagers du IVe arrondissement, car la bibliothèque Baudoyer vient juste d'être victime de trois départs non remplacés. La dernière bibliothèque du IVe se retrouve, elle aussi, fragilisée. Pour mémoire, le Maire de l'arrondissement n'est autre que... l'ancien adjoint à la culture, Chistophe Girard

A moins que son ancienne administration de tutelle lui fasse le coup de la mule du Pape et s’appuie sur les fermetures de bibliothèques réalisées sous son magistère ? Il est vrai que Christophe Girard a souhaité fermer (deux fois) Vaugirard (XVe), a fait fermer Morland (IVe), a privé tout un quartier de lecture en ne mettant pas en place le comptoir de prêt promis après la fermeture de la bibliothèque La Fontaine (Ier), et avait dans ses cartons la fermeture de Château d’Eau (Xe), et là c’est un peu « l’arroseur arrosé ».


La CGT est persuadée que Christophe Girard, face à ce coup du sort, va défendre becs et ongles le maintien de sa bibliothèque et éviter que son arrondissement ne devienne un désert culturel.


 

                                        L'ancien adjoint à la Culture, l'arroseur arrosé ?

                                       16-032 D1A0160ChristopheGirardN-B resize diapo h

                                              " Zut ! Maintenant, je suis tout mouillé !! "

 

 

Lire aussi

Bibliothèques parisiennes : En 2013, il y aura du mouvement !

Bibliothèques parisiennes: C'est officiel, le roi est nu !

Etrange épidémie de lumbago dans les musées parisiens !

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 09:06

 

                                            Betrand Delanoë présente son budget pour les bibliothèques

                    9694beb4-b310-11dd-9e17-7d6e4ad50e6c

                                                          "  Chers amis, voici ce que vous aurez en 2013 !  "

 

La situation est grave (et désespérée) pour les bibliothèques si l’on en croit la Marie de Paris !

Les bibliothécaires parisiens étaient nombreux le 20 décembre 2012, plus de quatre-vingt, au moment d’entrer dans l’auditorium de Marguerite Duras en plein séminaire des chefs d’établissements afin de dénoncer le manque chronique de moyens et de manifester leur ras-le-bol.

Directement interpellé, le directeur des Affaires Culturelles, visiblement  mal à l’aise,  ne pu rétorquer que «le budget de la Ville est difficile à mettre en place », mais que les revendications de tous sont «connues». Pas encore reconnues, cependant... comme le remarqua perfidement un témoin.

Au final ce qui  ressort de ce séminaire, dont le but premier est pourtant de remotiver les troupes, c’est que la situation est encore pire qu’on l’imaginait !

Les clameurs des manifestants à peine éteinte, l’administration entre dans le vif du sujet et annonce des budgets d’acquisition …en baisse. Le budget 2013 est identique au  précédent, auquel viennent se greffer les trois nouvelles bibliothèques (Pajol, St Lazare et Canopée) diminuant d’autant l’acquisition de nouveautés pour les autres.    

 

                                srd livres

                       La solution pour renouveler les collections dans les bibliothèques parisiennes

    

Face à ce mauvais coup pour la politique culturelle municipale, la Direction des Affaires Culturelles (DAC) ne s’en sort qu’en usant et abusant d’éléments de langage fumeux: « au niveau des acquisitions, il semble qu’on puisse rester à peu près à niveau » est il balancé à l’assistance sans convaincre vraiment ! L’administration sort alors son ultime cartouche : « pour le budget la situation est toujours tendue, mais pas en baisse ». Bref, pour la Mairie de Paris, la situation est grave mais toujours pas désespérée !

Si l’administration rame avec cet argumentaire qui sent un peu le faisandé, c’est que l’astuce était la même l’année dernière, lorsque elle mélangeait sans vergogne budgets de fonctionnement et d’investissement afin de masquer ces baisses importantes. Une pratique qui a fait défaillir tous les amoureux de la comptabilité en finance publique !

Après le hors-d’œuvre « budgétaire », la DAC présente le plat de résistance : Les effectifs ! Plus fort que ce 20 décembre pluvieux, c’est carrément une douche froide qui s’est abattue en plein séminaire !

 

                                     Paris:  Un des participants du séminaire des chef d'établissements

                hollande-trempe.jpg

                                                           " Ah ça, la prochaine fois on m'y reprendra plus !  "

 

Première (très) mauvaise nouvelle : La Direction des Affaires Culturelles « n’a pas obtenu l’intégralité des postes nécessaires au fonctionnement des nouvelles bibliothèques St Lazare et de la Canopée ». Cela fait tout de même 12 postes manquants ! Auparavant la Mairie de Paris daignait au moins recruter pour l’ouverture de nouveau établissement. Même ça, la DAC ne l’obtient plus ! Très mauvais signe. Conséquence : L’administration réfléchit à « rééquilibrer les effectifs  sur le réseau ». Elle veut sans doute dire le déséquilibrer !

 

Mais attention, « les bibliothèques de l’Heure Joyeuse et de Château d’Eau, impactées par les ouvertures, seront « pleinement maintenues » essaye de se rassurer l’administration. Elle n’a toutefois pas précisé qu’elles seraient « maintenues pleinement »

 

La Mairie précise non sans humour « qu’il en serait de même pour l’Isle St Louis, selon des modalités qui restent à préciser ». Pour connaître ces modalités, réponse au prochain séminaire sans doute.

 

Arrive alors sur le tapis un autre des sujets qui fâchent : La centaine de postes vacants recensés dans le réseau des bibliothèques parisiennes. La Direction des Affaires Culturelles annonce piteusement  « que la DRH n’est pas en capacité de les pourvoir par des recrutements ni de titulaires et pas même de contractuels » c’est pourquoi elle précise aussitôt « que seules les situations d’urgence seront prioritaires ». Comme il semble désormais avéré que c’est tout le réseau qui soit « prioritaire » il est peu probable que les chefs d’établissements soient sortis requinqués et motivés de ce symposium.

 

Le directeur n’avait pourtant pas ménagé ses efforts en déclarant franco « je rappelle l’importance et la place primordiale de la lecture publique dans les politiques culturelles ». On ne sait pas qui lui a conseillé cette tirade, mais il n’avait pas dû vérifier par avance le contenu du séminaire.

 

 

                                                  Bruno Julliard, adjoint au maire chargé de la culture

                 201201314f276c0f84304-0-157628

                                                           Bibliothèques: C'est l'homme qui a dit non !

 

 

Si les bibliothèques parisiennes glissent inexorablement vers la paupérisation (certaines d’entre elles ont déjà réduit leurs horaires faute de personnel) cela n’a pas empêché toutefois un membre éminent du bureau des bibliothèques de vanter les mérites de QualiParis, ce nouveau machin inventé par la municipalité pour faire croire aux parisiens que les bibliothèques parisiennes sont « engagées dans un programme visant à améliorer en continu la qualité des services qui accueillent du public ». Ce trait d’humour fut le signe que l’administration voulait apporter un petit moment de détente à une assemblée qui en avait sûrement bien besoin après toutes ces péripéties.

 

La mobilisation du 21 décembre n’est que le commencement d’un mouvement parti pour durer, vu la situation catastrophique, probablement dans une intersyndicale la plus large possible. L’année 2013 s’annonce très conflictuelle pour Bertrand Delanoë, le Maire de Paris et en premier lieu Bruno Julliard, son adjoint à la culture. Dans les bibliothèques, le roi est nu désormais !

 

                                       Un syndicaliste (à gauche) et le Maire de Paris                                                      1640593 3 d8bc le-maire-de-paris-bertrand-delanoe-a-denonce         - " Dis moi Bernard, tu vas quand même pas m'envoyer une intersyndicale en 2013 ? "     

-  " Désolé cher Bertrand, mais là je crois que le roi est nu ! "

 

 

Lire aussi

Bibliothèque Isle St Louis: Liquidation totale avant fermeture !

Bibliothèques : Le Maire de Paris ne prends pas les parisiens (et les personnels) que pour des pigeons !

L’inspectrice des bibliothèques parisiennes ne renonce jamais !

Paris : La Bibliothèque du futur fait polémique !

En 2013, Le Maire de Paris se souhaite une très bonne année !

 

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 10:56

                   

                       2209569683_9d990cf52f.jpg  

                                           Ah, il n'y a plus de jeunesse à l'Isle St Louis

 

     La bibliothèque Isle Saint Louis sera fermée pendant toutes les fêtes de Noël !

Même si c’est de saison, ça sent le sapin pour la petite bibliothèque jeunesse de l’Isle Saint Louis dans le IVe arrondissement de Paris. Celle-ci, faute de personnels va fermer ses portes pendant 15 jours ! Une première dans l'histoire des bibliothèques parisiennes.

Cette fermeture a été annoncée officiellement aux personnels des autres bibliothèque parisiennes par la voix de la bibliothèque Baudoyer située dans le même arrondissement. « Chers collègues, pour votre information, la bibliothèque Isle Saint-Louis sera fermée pendant les congés scolaires de fin d’année du jeudi 20 décembre à 18h30 au samedi 5 janvier inclus. Les usagers pourront rendre leurs documents à la bibliothèque Baudoyer ou dans la boîte à livre de la bibliothèque Baudoyer située dans l’accueil de la mairie du IVe. Si cela ne leur est pas possible, ils peuvent les garder jusqu’au 12 janvier 2013 »

 

                                                      Une vue de l'intérieur de la bibliothèque Isle Saint Louis                       2011-06-23_09-50-27-2581.png

                                              Regardez bien cette image, c'est la dernière fois que vous la voyez ! 

 

 

Nous annoncions ici même que cette bibliothèque de quartier ne fonctionnait plus qu’avec des personnels vacataires et afin que ces derniers puissent prendre leurs congés légaux avant le 31 décembre, la bibliothèque Isle Saint-Louis sera donc fermée pendant toute les vacances solaires, période où toutes les sections jeunesse élargissent, au contraire, leurs horaires d'ouverture. Paradoxal, non ?

Franchement, on ne peut qu’être très pessimiste sur la réouverture de cette bibliothèque, d’autant que la Mairie de Paris vient de supprimer trois postes pour l’ensemble des bibliothèques parisiennes. Or trois postes c’est justement le nombre dont est pourvu la bibliothèque jeunesse de l’Isle St Louis. Le compte est bon !

Enfin, pas tout à fait car sa voisine, la bibliothèque Baudoyer va subir dans les jours qui viennent trois départs non remplacés. La dernière bibliothèque du IVe se retrouve, elle aussi, fragilisée. Pour mémoire le Maire de l'arrondissement n'est autre que... l'ancien adjoint à la culture, Chistophe Girard !

La CGT est persuadée que Christophe Girard, face à ce coup du sort, va défendre becs et ongles le maintien de ses bibliothèques et éviter au IVème arrondissement de devenir un désert culturel. Il peut compter sur toute notre sympathie.

 

                               Christophe Girard arrivera-il à éviter un désert culturel dans le IVe arrondissement ?                       eGdzZ3U0MTI-_o_plv-12-mariage-pluvieux-feat-christophe-gira.jpg                                                                                "  A l'aide les amis ! "

  

Lire aussi

Christophe Girard, maire du 4éme, victime d’acharnement dans son propre arrondissement !

Bibliothèques parisiennes : Tous ensemble chez Marguerite Duras le 20 décembre !

Bibliothèques : Le Maire de Paris ne prends pas les parisiens (et les personnels) que pour des pigeons !

 

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 09:56

 

                                               20 décembre 2012: Dernière manif avant la fin du monde*

                             DOISNEAU-2493-Marguerite-DURAS-au-Petit-Saint-Benoit-PARIS-

                                                                  Venez nombreux, je vous paye un coup !

 

Cinq syndicats appellent les personnels à un rassemblement, dès 9 heures, devant la médiathèque Marguerite-Duras pour exprimer leur ras-le-bol !

Le 20 décembre 2012 se tiendra, à la médiathèque Marguerite-Duras (XXe), le séminaire des chefs d'établissements du réseau des bibliothèques de la ville de Paris.

Afin de dénoncer le manque chronique de moyens et de manifester notre ras-le-bol devant la multiplication et la persistance des postes non pourvus qui compliquent voire empêchent un fonctionnement normal des équipes et des établissements, nous convions les personnels à un rassemblement sur le parvis de la Médiathèque Marguerite-Duras le 20 décembre au matin à 9 heures. 

Une action qui se situe dans la continuité de l'appel au boycott des amendes lancé la semaine dernière pour dénoncer l'état du réseau des bibliothèques parisiennes.

Après la CFDT et la CGT, et selon les souhaits des agents, la CFTC, l’UCP et l’UNSA ont, à leur tour, répondu présent. Force Ouvrière et le Supap-FSU, invités par notre syndicat à rejoindre l'intersyndicale, n'ont (pour le moment) pas encore donné de réponse. (voir notre courrier dans la rubrique "commentaire")

C'est riches et forts de cette union que les syndicats appellent les personnels des bibliothèques parisiennes à se mobiliser en masse sur le parvis de la médiathèque Marguerite-Duras, 115 rue de Bagnolet dans le 20ème arrondissement, où doit se tenir le séminaire des chefs d'établissement. 

Ce séminaire sera pour nous le moyen d'interpeller, sur ce problème précis, notre nouveau directeur des affaires culturelles, M. François Brouat, ainsi que M. Francis Pilon, Sous directeur de l'éducation artistique et des pratiques culturelles, sans oublier Mme Villedieu, nouvelle chef de bureau des bibliothèques et de la lecture. Bien entendu, même si il ne sera pas présent, nous aurons une pensée pour notre nouvel adjoint à la Culture, Bruno Julliard. 

Venez nombreuse et nombreux exprimer votre ras-le-bol !  

 

                                  

                            Le 20 décembre, les syndicats aurons une pensée pour Bruno Julliard.

                     4e374c08d22a4b6ff3e343c76c1809b74b78724e

                                                        " Bonté divine !  Moi qui croyais me faire oublier !  "

                                                    

 

* La fin du monde étant annoncée pour le lendemain, 21 décembre et selon des sources bien informées, seul le petit village de Bugarach dans l'Aude échappera à l'apocalypse.

 

Lire aussi

Les bibliothécaires parisiens se donnent rendez vous, le 20 décembre à 9 heures, chez Marguerite Duras !

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 09:47

 

                            Marguerite-Duras_GI-56576703_0.jpg

                                  " Bon, je vois qu'il y a déjà beaucoup de monde ce matin, devant chez moi ! "

 

                         La CGT soutient l’appel au rassemblement lancé par la CFDT !

Le 20 décembre 2012 se tiendra, à la médiathèque Marguerite-Duras (XXe), le séminaire des chefs d'établissements du réseau des bibliothèques de la ville de Paris.

Afin de dénoncer le manque chronique de moyens et de manifester notre ras le bol devant la multiplication et la persistance des postes non pourvus qui compliquent voire empêchent un fonctionnement normal des équipes et des établissements, nous convions les personnels à un rassemblement sur le parvis de la Médiathèque Marguerite-Duras le 20 décembre au matin à 9H00.

Une action qui se situe dans la continuité de l'appel au boycott des amendes lancé la semaine dernière pour dénoncer l'état du réseau des bibliothèques parisiennes

Pour tout savoir sur le manque de moyens, cliquez là

Pour tout savoir sur le boycott des amendes, cliquez là

 

 

                           18639.jpg

                                                                                 Rendez vous à 9 heures !

 

Lire aussi

La CGT et la CFDT appellent au boycott des amendes dans les bibliothèques parisiennes.

L’inspectrice des bibliothèques parisiennes ne renonce jamais !

Bibliothèques : Le Maire de Paris ne prends pas les parisiens (et les personnels) que pour des pigeons !

Concours dans les bibliothèques de la Ville de Paris

Bibliothèques: Les personnels sont en plein doute !

Bibliothèques parisiennes : Tous ensemble chez Marguerite Duras le 20 décembre !

La bibliothèque Isle Saint Louis sera fermée pendant toutes les fêtes de Noël !

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 09:00

                                                           ghostbusters-library.jpg

 

Les bibliothécaires décrivent « leur profond malaise » dans une lettre ouverte aux élus et leur administration !

Encadrement pléthorique, sous effectif, organisation du travail, action culturelle, politique documentaire… Quand les bibliothécaires décrivent leur quotidien, dans une lettre ouverte, aux élus et à leur administration, ce n’est pas triste !

 « Depuis longtemps, trop longtemps, le personnel de la bibliothèque ressent un profond malaise et il nous semble indispensable de vous l’exprimer ». Voilà comment débute cette lettre « résultat de la réflexion et de l’expression du personnel » en introduction de ce long argumentaire des bibliothécaires municipaux.

« Nous sommes encore nombreux à avoir connu la bibliothèque fonctionnant avec un effectif très réduit. Aujourd’hui l’encadrement est très important, trop important peut-être pour certains d’entre nous, ou en tous cas mal adapté à ce que nous en attendons » poursuivent ceux qui assurent le service public au quotidien

« Les agents vivent mal la multiplication des hiérarchies verticales et transversales et pensent qu’elles communiquent mal entre elles (…) un fossé s’est clairement creusé entre les cadres et le reste du personnel et il semble chaque jour se creuser un peu plus » concluent-ils à propos d’un management clairement défectueux

Quant à l’organisation du travail, ce n’est guère mieux, à en croire les témoignages des personnels « Quant à notre charge de travail, les collègues se voient sans cesse confier de nouvelles missions, de nouvelles responsabilités. Ils sont toujours sollicités sur de nouvelles compétences se surajoutant à leurs missions déjà nombreuses. Les contraintes augmentent : présence hors planning pour des animations, responsabilités nouvelles. Les tâches se multiplient sans qu’il y ait de concertation, sans formation, sans jamais de reconnaissance ou compensation financière : refus de verser la NBI accueil, valeur du point d’indice bloqué, primes minimales… et sans même d’inscription sur le profil de postes. Nous nous interrogeons aussi sur la répartition des tâches. ».

                                                          les-hommes-du-president-bo-derek

                                                                       Les bibliothécaires sont en plein doute !


Sur la politique culturelle municipale, là les bibliothécaires n’y vont pas de main morte. « Jusqu’à présent, pas de véritable politique documentaire qui donnerait une base à nos acquisitions, à nos actions culturelles. Notre politique est-elle d’abord de « vitrine » au détriment d’une véritable réflexion de fond sur notre activité ? Vous semblez maintenant vouloir mettre une politique en œuvre à travers des groupes de travail mais où allons-nous prendre le temps de nous y consacrer ? »

Mais attention, c’est aussi la « pseudo concertation » de la Mairie qui est mise en cause : « les collègues ayant participé aux groupes de travail sur les horaires se sont sentis floués. Nombre d’entre nous ne souhaiterons pas renouveler cette expérience désagréable ou, pour le moins, s’y rendrons, méfiants ». Méfiant ? On le serait à moins !

Les bibliothécaires ont si peu confiance en leur employeur municipal qu’ils se doivent de préciser  que « cette lettre peut vous apparaître comme un document "fabriqué "par les délégués syndicaux. Ce n’est pas le cas. Elle est, nous pouvons vous l’assurer, l’expression du malaise profond d’une bonne partie du personnel. Bien sûr, chacun d’entre nous n’a pas exprimé tout ce qui se trouve dans ce courrier mais nous avons cherché à restituer le plus honnêtement possible notre ressenti profond. Vous ne pouvez pas ne pas avoir perçu le malaise qui règne » Un véritable malaise qui n’est pas sans rappeler à ce qui passe…. à Paris, n’est ce pas ?

Et, oui, cette lettre qui exprime ce malaise général aurait pu être envoyée au Maire de Paris et à ses adjoints successifs en charge de la Culture. Elle émane, cette fois, des collègues de province dans une lettre adressée… au président de la Communauté Urbaine de Rennes Métropole, Daniel Delaveau. Toutefois le Maire de Paris, Bertrand Delanoë et son adjoint à la Culture, Bruno Julliard peuvent en prendre bonne note, car ils pourraient recevoir la même. Nous allons d’ailleurs de ce pas leur envoyer une copie.

 

                 Metro Paris - Ligne 12 - Station Rennes (2)

                                Rennes-Paris: Le malaise des bibliothécaires est en pleine correspondance

      

Les bibliothèques municipales rennaises, au nombre de onze, plus une importante médiathèque centrale « Champs Libres » qui dépend de la communauté urbaine, ont connu un conflit social qui avait atteint son paroxysme au mois de septembre dernier

Ce conflit qui durait depuis plusieurs mois opposait les syndicats à la Mairie de Rennes qui souhaitait à tout prix modifier les horaires d'ouverture de ses bibliothèques municipales. La Mairie de Rennes s’appuyait sur une étude de son « bureau des temps » pour justifier sa décision.  « Il y a eu deux ans de discussions, de concertation, de négociations et de concessions. Dans ces conditions,  il n'y aura pas de reprise des discussions » avait  d’ailleurs déclaré droit dans ses bottes, le porte parole « Rennes Métropole » la structure présidée par le Maire Socialiste de Rennes, Daniel Delaveau. Une méthode qui nous rappelle, malheureusement, aussi quelque chose à Paris. 


Pour lire la lettre ouverte des bibliothécaires de la Ville de Rennes, cliquez là

 


 

                             Le Maire de Rennes en compagnie d'un haut personnage de l'Etat      image 73285631

                         " Avec un tel bilan, mon petit Daniel, tu vas pouvoir bientôt monter à Paris ! "

                                               - " J'ai juste fait de mon mieux, Président ! "

 

 

Lire aussi

Les bibliothécaires se donnent rendez vous, le 20 décembre chez Marguerite Duras !

Bibliothèques : Le Maire de Paris ne prends pas les parisiens (et les personnels) que pour des pigeons !

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 15:52

 

                                              girard-copie-4

                                                             " Houla ! Il fait à peine 14 degrés mes amis ! "

 

                                                          Brrrrrr. Bis, repetita !

La bibliothèque Clignancourt, située à proximité de la Mairie du XVIIIeme dans le quartier Jules Joffrin, a fermé ses portes aujourd’hui en raison des basses températures et surtout …d’un chauffage défectueux !  

Une température qui tourne aux alentours de 14°, c’est vrai que c’est plutôt froid et avec une porte d’entrée automatique qui se ferme et se rouvre sans arrêt, guère possible de réchauffer l’atmosphère. 

Déjà mardi dernier, pour les mêmes raisons, la bibliothèque avait dû fermer pour ne rouvrir qu’en début d’après midi. Le système de chauffage n’aura finalement tenu à peine plus de 48 heures. 

Selon une prédiction maya, la fin du monde est prévue pour la fin de l’année 2012. A croire que cette prédiction a décidé de se réaliser en frappant d’abord les bibliothèques parisiennes car le mois dernier, la Médiathèque des Halles avait, elle, dû fermer ses portes un samedi, jour de forte affluence, victime d’un méchant dégât des eaux. Inondation causée par le chantier pharaonique du Forum des Halles (Lire ici). Quelques semaines auparavant c’était la Médiathèque Marguerite-Yourcenar (XVè) qui avait dû fermer pour cause de panne électrique (Lire là). 

En tout cas si le télescopage n’était probablement pas prévu, l’ironie de la situation ne devrait échapper à personne car la fermeture de Clignancourt, outre un mauvais état général du réseau des bibliothèques parisiennes, survient dans un contexte de restriction budgétaire et notamment de suppression de poste. Devant cette situation de plus en plus insupportable, des syndicats ont lancé un appel au boycott des amendes dans les bibliothèques. (Lire ici) 

Boycott dont la réussite semble désormais être appuyée par une météo décidément pas très favorable à la Mairie de Paris. Brrrrr !

 

 

                                             les-heros-n-ont-pas-froid-aux-oreilles-4317_L.jpg.gif

                                               " Bon, nous on ira quand même à Clignancourt ! "

 

 

Lire aussi

La CGT et la CFDT appellent au boycott des amendes dans les bibliothèques parisiennes.

L’inspectrice des bibliothèques parisiennes ne renonce jamais !

Les bibliothèques parisiennes étranglées par l’austérité budgétaire !

 

 

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 09:41

                                                                                                                                 delanoe432

                                                       "  Et hop ! Rien dans les poches, rien dans les mains  "                      

 

Malgré l’annonce de l’ouverture de nouvelles médiathèques, il arrive (quand même) à supprimer des postes !

Bertrand Delanoë va présenter dans quelques jours son nouveau budget aux élus parisiens. Un budget subtilement intitulé « créations, suppressions et transformation d’emploi dans les services municipaux ».

« Douze emplois sont créés dans le secteur culturel pour les nouveaux équipements que sont les médiathèques Forum des Halles (Ier) et Saint Lazare (Xe) » annonce fièrement le Maire de Paris. 

Mais attention, pas d’emballement intempestif, car en regardant de plus près cette proposition de budget municipal on découvre dans un chapitre bien caché, une ligne budgétaire…qui annonce 15 redéploiements.

Redéploiement Kesako ? C’est le transfert de postes existants vers de nouvelles structures. Comme on n’a pas supprimé de bibliothèques municipales (pas encore?), en bon français cela équivaut à 15 suppressions de postes. Le réseau exsangue, à tel point que certaines bibliothèques sont désormais contraintes de réduire leurs horaires d’ouverture, appréciera l’effort municipal.

Mais si vous avez bien suivi les déclarations de notre roi du bonneteau, celui-ci annonçait 12 créations de postes et demandait simultanément 15 redéploiements, le solde est donc de 3 postes nets en moins dans les bibliothèques parisiennes malgré l’ouverture prochaine de nouvelles structures.

La CGT avait déjà alerté l’exécutif de la nécessité absolue d’arrêter de supprimer des effectifs, les bibliothèques étant à bout de souffle. Car aux douze postes de Vaugirard (XVe) supprimés en 2008 et jamais recrées, il faut ajouter, à minima, une cinquantaine de postes vacants qui ont été recensés dans une partie du réseau, sans oublier les congés « longue maladie » ou les congés « maternité » non remplacés qui affectent le fonctionnement des établissements.

Mais attention, comme au Bonneteau, il y des complices qu’on surnomme les « barons » (ceux qui font semblant de gagner la première fois, pour encourager les « pigeons » à miser et se faire plumer). Mais qui tient le rôle du baron dans cette partie?

 

                                Genios-de-la-Pintura---El-Bosco-ieronymus-Bosch[2]

                                                         "  Et oui, ça fait bien trois postes en moins ! "

 

Les bibliothèques municipales de la Ville de Paris sont à un tournant. On sait désormais que la Mairie songe très fortement à remettre en cause l’avenir des petites bibliothèques de quartier.  Le Directeur des Affaires Culturelles avait démenti que celles-ci seraient « vieillottes et pas adaptées ». Au vu des suppressions d’effectifs, on n’est plus obligé de le croire. (Lire ici)

On n’est pas obligé, non plus, de croire Bruno Julliard, l’adjoint à Culture qui avait déclaré « qu’il n’était pas question de fermer les établissements culturels de proximité ». Avec tous ces postes redéployés comment va-t-il faire ? D'ailleurs, si il y a des postes à supprimer, c'est plutôt du côté du Bureau des Bibliothèques (Lire ici et ). C'est pourquoi, devant cette situation de plus en plus insupportable, nous soutenons l'appel au boycott des amendes dans les bibliothèques (re)lancé la semaine dernière par la CFDT ! (Lire ici) 

                                                               Bruno Julliard avec Valérie Pécresse                 8023.jpg

               " J'ai comme l'impression Bruno, que t'es en train de te mettre les syndicats à dos ! "

 

Pourtant ces restrictions budgétaires dans le domaine culturel ne devraient pas avoir lieu d’être car de l’argent il y en a, et pas que dans les poches du Patronat. Il y en a aussi dans les caisses… de l’Etat !

Comme le révèle un rapport de la Cour des Comptes, le loyer du Grand Palais situé sur un terrain qui appartient à la Ville n’a pas été encaissé par la Mairie de Paris depuis…1994. Montant des impayés : près de 9 millions d’euros. Oups !

On attend rapidement un geste fort du Maire de Paris. Il ne lui reste plus qu’à réclamer les impayés au Gouvernement (facile… normalement ce sont des amis). Avec tous ces millions, ça en ferait des sous pour le budget culturel municipal (Ateliers Beaux Arts, Conservatoires, Bibliothèques, musées.), non ?

Ah une dernière pour la route : Dans l’exposé des motifs, Bertrand Delanoë ose affirmer sans pouffer que ce budget « vise à réaliser les engagements pris auprès des parisiens tout en améliorant les conditions de travail des agents »  Il prend vraiment les Parisiens pour des pigeons (mais pas que !).

 

                                            Prennent-ils les parisiens (et les personnels) pour des pigeons ?                 accef814-1048-11e1-ad21-110a06cfeeb6

                                                                            "  Ah, oui, mais pas que !   "

 

Lire aussi

Bibliothèque: Delanoë pigeonne les parisiens !

La CGT et la CFDT appellent au boycott des amendes dans les bibliothèques parisiennes.

Les bibliothèques parisiennes étranglées par l’austérité budgétaire ! 

La Ville de Paris envisage la fermeture de ses petites bibliothèques !  

Paris : La bibliothèque Clignancourt fermée pour cause de grand froid !

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 08:19

 

                             fonds-hands.jpg

                                                                       "  Hmmm, il va pas rester lourd ! " 

 

            La situation sociale dans les bibliothèques de la Ville de Paris est tendue !

Sous effectif chronique, nombre important de postes vacants, tentative de mise à la retraite d’office: le quotidien des bibliothèques parisiennes devient préoccupant.

A tel point que plusieurs établissements ont été contraints de réduire leurs horaires d’ouverture au public.

Et pourtant l’activité des bibliothèques de la Ville de Paris ne cesse de croître, les actions et les partenariats se multiplient, avec une bureaucratie de plus en plus intrusive.

L’ouverture de nouvelles médiathèques sont programmées : Vaclav Havel- Pajol (XVIIIe) au printemps 2013, Saint Lazare (Xe) en 2014 et Canopée-Forum des Halles en 2015. Malgré ces nouveaux équipements les bibliothèques municipales voient encore trois postes supprimés au budget 2015.

Pour protester contre cette situation intenable qui concerne des personnels qui finissent souvent le soir à 19h et travaillent tous les samedis (et pour certains d’entre eux le dimanche), les syndicats CGT et CFDT appellent au boycott des encaissements des amendes de pénalité de retard et à l’effacement des anciennes dettes des usagers, permettant ainsi le déblocage des cartes.

Cette mesure est d’autant plus facile à mettre en œuvre que la perception des amendes n’est pas légale actuellement, chaque agent percepteur devant être nommé officiellement par le Maire de Paris, via un arrêté municipal qui n’a jamais été présenté au Conseil de Paris.

C’est donc pour interpeller le Maire de Paris, Bertrand Delanoë et son adjoint à la Culture, Bruno Julliard que nos deux syndicats lancent cette action, qui bien que difficile à chiffrer pourrait toutefois atteindre plusieurs  centaines de millier d’euros sur une année.  

 

                                       Bibliothèques: La CFDT et la CGT interpellent l'adjoint à la Culture

                           630px-Bernard Thibault 2006-03-07 n1

                                 Bruno Julliard est maintenant cerné par les syndicats !

 


Lire aussi

Bibliothèques : Le Maire de Paris ne prends pas les parisiens (et les personnels) que pour des pigeons !

Les bibliothèques parisiennes étranglées par l’austérité budgétaire ! 

 

 

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans bibliothèques
commenter cet article