Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Syndicat PACS-DAC de la Ville de Paris
  • : Blog du syndicat PACS de la Direction des Affaires Culturelles (DAC) de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques municipales, conservatoires d'arrondissement, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein du syndicat des personnels administratifs, de la culture et de service (PACS) pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com

 

 

 

Recherche

31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 16:51

 

                              hold up en 120 secondes,0

 

              Mauvaise surprise pour les personnels sur leur paye de janvier !

Une forme audacieuse de carambouille ?  En tout cas « Paris-Musées », la nouvelle structure qui abrite les musées parisiens depuis le 1er janvier, commence bien mal l’année.

L’année commence également très mal pour les personnels de la surveillance de « Paris-Musées ». Ces derniers ont eu la désagréable surprise, en découvrant leur fiche de paye de janvier, de constater qu’ils n’avaient été payé ni pour les dimanches travaillés, ni pour les heures supplémentaires effectuées au mois de décembre. Pas même une petite explication n'a été glissée dans l’enveloppe

Les musées parisiens sont pourtant ouverts chaque dimanche, et les agents sont obligés de venir y travailler au moins un week-end sur deux. Normal donc qu’ils réclament leur dû. Toute peine méritant salaire.

C’est également vrai pour les heures supplémentaires puisque les musées municipaux, à l’instar du Petit Palais, étendent les horaires en nocturne pour chaque exposition. Là aussi, les heures effectuées n’ont pas été payées. Un sacré hold-up sur la paye de janvier pour les agents !

 

                                       hold-up-extraordinaire-un

 

Pour toute explications, tenez vous bien, l’administration a répondu qu’elle était accaparée par le transfert administratif des musées parisiens vers le nouvel établissement public baptisé « Paris-Musées ». C’était bien la peine d’y mettre en place un Conseil d’Administration pléthorique et placer des énarques à sa tête. En tout cas là, c’est zéro à l’oral et à l’écrit !

On savait que l’objectif du changement de statut des musées de la Ville de Paris était « d’améliorer les performances financières », mais quand même ! En même temps il est vrai que « Paris-Musées » a dépensé beaucoup d’énergie (et d’argent) à organiser la galette de son inauguration (lire ici). Même si ces festivités ont été boudées par les agents… Ceci explique peut être cela !

Le Maire de Paris, Bertrand Delanoë, avait pourtant affirmé, la main sur le cœur, « que ce changement de statut ne se ferait pas au détriment des agents ». Ces engagements ne sont déjà plus respectés, quelques jours seulement après l’inauguration officielle de « Paris-Musées ». Bah, on n’est jamais trahi que par les siens.

En tout cas, pour la CGT, il n’est pas question que les agents ne reçoivent pas la juste rétribution de leur labeur.

Il serait quand même surprenant que les musées parisiens désormais présidés par Anne Hidalgo, une ancienne inspectrice du travail et dont le Conseil d’Administration est composé entre autre de Bruno Julliard, un ancien syndicaliste, ne respectent pas les règles élémentaires du droit du travail !

 

                                                                        " Paris-Musées" pris en flag !

                             echec au hold up,2

                                                      La CGT fait échec au hold-up de "Paris-Musées"

 

 

Lire aussi

Paris: Spectaculaire vol de cachemire au musée du Petit Palais !

De nombreux agents de la Mairie de Paris soudainement privés de Sécurité Sociale !

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 10:36

 

Paris-Musées le nouvel établisement public des musées de la Ville de Paris s'offre la galette pour célébrer sa naissance. Pour certains, la fève risque d’être toutefois un peu dure à avaler !  

Nous ne savons pas quelle sera la position des autres organisations syndicales, mais pour notre part, nous qui l'avont combattu dès le début et estimant toujours que cette structure encouragera une réorganisation du travail défavorable au personnel, nous n'assisterons pas à cette célébration (Lire ici).  

Pour ceux qui veulent s’y rendre (la publicité a été des plus discrète, notamment pour les agents de la surveillance) nous publions, en exclusivité, le carton d’invitation officiel !

 

Nouvelle image

 

 

Lire aussi:

« Paris Musée » déjà pris les mains dans la frangipane.

Des personnalités de la Mairie de Paris ont été épinglées !

Pot de départ d’une Directrice de la Mairie de Paris : Une ardoise aux frais de l’administration ?

Partager cet article

Repost0
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 09:54

                                            

                                                                         Paris-Musées offre la galette         galette-75                                          "Oui, oui, pour découper les musées c’est bien comme ça !"



               Mais pour certains la fève pourrait quand même être dure à avaler !

Franchement on y croyait pas ! « Afin de bien commencer l’année et à l’occasion du démarrage de l’Etablissement Public Paris Musées, Anne Hidalgo, Danièle Pourtaud, Bruno Julliard, Adjoints au Maire de Paris, Membres du Conseil d’Administration et Delphine Lévy, Directrice Générale, sont heureux de vous convier à partager la galette des rois à l’occasion des vœux de Paris Musées ». C’est avec cette (délicate) attention que les syndicats ont été invités à célébrer le transfert des musées parisiens vers le nouvel établissement public (EPA)

Et oui, eux qui ont tant combattu l’EPA, les voilà invités à une galette, non seulement « pour inaugurer Paris Musées », mais aussi « afin de bien commencer l’année ». Houps ! La fève risque d’être est un peu dure à avaler ! Nous ne savons pas quelle sera la position des autres organisations syndicales, mais pour notre part, estimant toujours que cette structure encouragera une réorganisation du travail défavorable au personnel, moralement et par soucis de cohérence l’absence de la CGT à cette célébration s'impose.

Dans un courrier à la Directrice générale, nous regrettions cependant que les agents, eux, ne soient pas tous invités à cette cérémonie. Il nous a été répondu, fort courtoisement, que c’étaient le cas et que tout le monde était invité. Après enquête, il s’est avéré que c’était loin d’être le cas ! Quelques jours à peine après le début de son existence, voilà « Paris Musée » pris la main dans la frangipane, ça commence bien !

Bon, au cas où l’information aurait échappé encore à quelques uns et puisque tous les agents sont les bienvenus, la CGT rappelle le lieu et l’heure de ces festivités: Mardi 29 janvier à 17h45 au Musée du Petit Palais-Avenue Winston Churchill - (galerie sud), 75008 Paris.

Attention, peut être faudra-t-il fermer l’ensemble des musées avant 17 heures pour permettre à chacun de s’y rendre. On attends la note de service qui ira en ce sens. 

En attendant et pour pour bien commencer l’année nous dédions à tous les amoureux de la galette ce petit poème, « la complainte de la frangipane ». Il ne reste plus qu’à tomber sur la fève (sans l’avaler, bien sûr)

                                         483764                                                                                     " Hmmm, c'est bon ! "

                                          

                                                                         La complainte de la frangipane

   Les couleuvres, dit on, sont assez peu digestes

mais de petits futés ont l'art et la manière

de nous faire avaler les mets les plus austères

enrobés de beurre frais par quelque pâtissière

ainsi Paris musées, par un beau jour d'hiver

a cru bon d'inviter les syndicats pour faire

semblant de les aimer tout au moins pour leur plaire :

"peace and love les amis, détruisons les barrières

et grignotons ensemble, gros ou petits salaires

(c'est un peu démago, un tantinet pervers)

 

1977908 13847918-aines-20130121-c133c

                                              Paris Musées: Tous ensemble ! Ouai ! Ouais !  

 

 

nous sommes tous unis (c'est une grande première)

mangez donc la galette, si elle vous semble amère

c'est que quelques reptiles (là ça va nous déplaire)

s'y sont glissés, allons, ne faites pas les fiers !

vous êtes habitués vous et vos congénères

les couleuvres, c'est bon, (quelle idée singulière!)

vos estomacs sont forts, solides vos viscères...

(je ne vous permets pas ! ne soyez pas grossière)

 

e93178b6-5a77-11e2-922f-0c1a40f503f3-800x532

" Voyez nous sommes tous unis et c'est une grande première ! "

 

Mais…on a assez ri, soyons enfin sincères :

Nous, à la CGT voilà ce qu'on préfère

aux galettes, flamenkuches et autres bonbonnières,

nous on veut le respect, l'écoute, oui mes frères !

nous voulons mettre fin à ces contrats précaires

qui pour les travailleurs perpétuent la galère

des créations… de postes, postes de titulaires

des traitement décents pour stopper la misère

avec nous camarades, sortez de vos tanières !

oubliez la galette, soyez beaux, soyez fiers

et courageux surtout, oui  pour notre carrière

c'est à la CGT qu'il faut que l'on adhère

 

 

 Paris Musées: Ils sont venus, ils sont tous là (sauf la CGT) 

Film-Les-Rois-Mages

                                                  

  

Lire aussi

Départ de Laurence Engel: Champagne pour tout le monde !

Départ de Laurence Engel: Un grand moment de privilèges et de connivence au musée Carnavalet

 

Partager cet article

Repost0
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 15:49

 

                                    pulsion

                                                           " Je viens au secours de la Mairie de Paris "

 

      Faute d’électricité, la Mairie de Paris avance dans le noir pour sa réouverture ! 

Après une année riche en péripéties de toutes sortes (chute de crânes, panne de ventilation….) les Catacombes de la Ville de Paris sont fermées depuis une semaine et se retrouve dans le noir pour cause de panne électrique. La réouverture prévue pour mercredi dernier, puis repoussée à demain samedi, aura lieu, au mieux…le jeudi 24 janvier. Faute d’électricité, la Mairie de Paris avance donc dans le noir pour sa réouverture ! 

La Mairie de Paris  parle d’un « incident sur le système électrique » et si la cause était ailleurs ? Emettons une hypothèse. 

On le sait bien, aux catacombes, il n'y a pas que des lumières. Mais depuis maintenant quinze jours il n'y a plus de lumière du tout ! Peut être que la mairie de Paris, dans sa vision d'économie de bouts de chandelles, ne paye probablement plus ses factures, puisque désormais  ... fiat lux plus, mais alors plus du tout. 

 

                               1952.jpg


Plus de 300.00 personnes, dont la majorité paye tout de même l'entrée 8 €, ne voient plus désormais que la vie en noir plutôt qu'en rose. Pour ce prix là, les hagues (murailles d'ossements) s'écroulent, sans supplément, juste avant que le renouvellement forcé de l'air ne lâche à son tour...et maintenant, l'obscurité, le noir,  ou comme disent les politiquement correct, l’absence de lumière de couleur... 

Pourtant les Catacombes de Paris ont été transférées depuis le 1er janvier, comme tous les musées de la Ville de Paris, dans un établissement public, baptisé « Paris Musées » dans le but de rentrer (enfin) dans la modernité et en améliorer la gestion selon la municipalité, mais surtout les rendre (enfin) attractifs pour en accroitre les recettes. Ben, visiblement c’est raté. 

Allons, cessons de médire, et espérons que la municipalité, après avoir fourni des lampes dignes de ce nom, renouvelables quand il y en a besoin (concept inconnu de l'administration) paye enfin ses factures, surveille l'entretien, agisse enfin en bon père de famille...  Et alors aux Catacombes…Fiat Lux?

 

                                      Bertand Delanoë en train de présenter la Nuit Blancheviewmultimediadocument

                               " En 2013, ce sera la nuit toute l'année aux catacombes, promis ! "

 

 


Lire aussi

De Profundis: En 2013 les musées parisiens partent les pieds devant !

Les catacombes de Paris fermées jusqu’à nouvel ordre !

« Paris Musée » déjà pris les mains dans la frangipane.

Partager cet article

Repost0
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 09:43

 

                       courbette-borloo.jpg

                                                                                  " Voyez, c'est pas difficile ! "

 

 

                     Mépris ou provocation ?...les deux mon (secrétaire) général ! 

Depuis plusieurs années les agents des musées parisiens se plaignent du manque de transparence dans l'attribution des primes, notamment celle dite "de fin d'année" (le reliquat d'IAT). Depuis plusieurs années l'administration nous répond que le chef d'établissement a le droit de "récompenser les agents méritants" et nous n’avons que le devoir de l'accepter. 

Ainsi, les patrons des musées parisiens auraient les droits, nous n'aurions que les devoirs...Il nous reste un droit cependant, celui  de faire grève. Dans ce cas, l’administration a le devoir de nous recevoir... Et il n'est pas exclu que les personnels choisissent d’exercer ce droit-une façon ludique d'inaugurer Paris-Musées (le nouvel Etablissement Public des Musées), n’est il pas ? 

"Agents méritants" ! Dans cette formulation même se manifeste le peu d'intérêt porté aux personnels, cette approche infantilisante et maladroite du management, cette dénégation, ce mépris enfin de la parole syndicale, c’est à dire des agents que nous représentons... car attribuer des primes à la tête du client, puisque c'est cela dont il s'agit a pour triple conséquence:

- De décourager les agents de s'impliquer dans une démarche syndicale ou dans une démarche tout court de prise de parole ou de contestation

- Plus grave, encourager la compétition entre les personnels, attiser les jalousies, provoquer la méfiance, les tentatives de délation...

- Et, à terme, de les dissuader d'accomplir dignement leurs missions de service public...

 

                          9782507050504

                              L'établissement Paris Musée se dirige vigoureusement vers 2013

 

Cette démarche s'inscrit dans l'ambiance d'hystérie collective qui accompagne la perspective imminente de l'Etabissement Public des Musées et qui curieusement consiste essentiellement à s'attaquer aux malheureux agents de surveillance: Qui voit la paille dans l'œil de son subordonné mais pas la poutre dans le sien ?

Et, of course, des attaques discrètes mais récurrentes contre le droit syndical...nous avons récemment assisté à la convocation par un secrétaire général d'une déléguée syndicale, dénoncée par un collègue parce qu'elle avait eu l'audace d'afficher une note de la DRH... Véridique, on était les acteurs directs ! 

Il ne fait pas bon, en ces temps troublés, de dénoncer les abus à des fins privées de pouvoirs reçus en délégation public ! Est ce cela qu'on veut nous faire payer ? Pourtant, pour le coup, nous en avons bel et bien le devoir !

Tant va la cruche à l’eau, qu’à la fin elle s'énerve...

Ne comptez pas sur nous pour toucher la prime de courbettes !

                                                       20101004PHOWWW00256

                                     - "Alors, ces primes de courbettes, mépris ou provocations ?

                                                            - " Les deux mon général ! "

 

Partager cet article

Repost0
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 10:13

                                 

                                 garde-chasse        

                                Pas de doute, Cognacq-Jay s'est doté d'un éminent Garde-Chasse !       

 

   Et pour le garde-chasse de Cognacq-Jay, la trêve des confiseurs est rompue ...

Nous vous avions promis de vous tenir régulièrement informé des péripéties du Musée Cognacq-Jay car celui-ci le mérite amplement. Après avoir exposé l’œuvre contemporaine, représentant des panneaux syndicaux, « le redressement dans la justice » (lire ici) et inventé le concept « des groupe de un » (lire là), voilà que ce cher musée s'est doté d'une chasse gardée. Et toute bonne chasse gardée se doit de compter un éminent Garde-Chasse, n'est ce pas ?

Les syndicats FO et CGT avaient eu une fort mauvaise idée en cette fin de matinée du vendredi 14 décembre 2012... Cette idée, à l'origine légitime aussi bien qu'innocente, était la suivante : contempler les nouveaux panneaux syndicaux du musée Cognacq- Jay promis depuis belle lurette. Mais que Nenni !

Non seulement, les représentants syndicaux eurent la désagréable surprise de constater que ceux ci étaient… toujours au nombre de quatre pour les sept syndicats présents dans les musées parisiens, mais en plus l'accueil que leur fit le Garde Chasse de Cognacq-Jay fut pour le moins discourtois, voire grossier. Bref ! la trève des confiseurs est carrément rompue. Pour saluer « l’art de vivre à la française »  du nouveau garde-chasse du musée Cognacq-Jay, nous dédions ce petit poème à son plus digne représentant. Le musée Cognacq-Jay pourrait d'ailleurs bientôt se substituer au musée de la chasse situé à deux pas !

 

                                             Elle est très déçue par les mauvaises manières du garde-chasse

                                                       savoirvivre

                                                        " Je ne comprends pas, pourtant je lui ai tout appris ! "

 

La complainte du Garde-Chasse de Cognacq-Jay

vous n'avez pas le droit d'entrer dans ce musée !

personne n'a prévenu , il faut vous en aller...

je ne dis pas bonjour car je suis énervé

vous affichez des trucs rien que pour m'embêter !

partez, oui partez vite ou j'appelle les pompiers !

-non, je n'ai pas dit ça, c'est juste pour rigoler-

(...pourtant maître de moi ,il me faudrait rester

mais la DAC, en ce sens ,ne m'a jamais formé...)

et sans un au revoir , les talons j'ai tourné.

j'aime pas les syndicats, j'peux pas les supporter!

déja quand j'en vois un je suis traumatisé !

et ces deux là ma foi, c'est pas mes préférés !

  

Mais attention les syndicats FO et CGT, l'un et l'autre obstinés et certain de leur bon droit jurèrent de revenir, sous bonne escorte s'il le faut (on n'est jamais trop prudents) afin d'afficher ce qu'ils auraient à afficher, transmettre les informations quils jugeraient bon de transmettre aux personnels,pour que ceux ci, en cette période de Noël, ne soient pas les dindons de la farce... . A moins que  farcir le dindon ne soit le thème de la prochaine exposition du musée Cognacq-Jay ?

 

                                                          Bientôt une nouvelle expo au musée Cognacq-Jay ?

                                          cb53dabf

                                                        " Et attention, toujours tenir d'une main bien ferme ! "

 

 

Lire aussi

Prix Nobel : Un musée parisien réinvente la théorie de la relativité !

Justice : Délit d’entrave au Musée Cognacq Jay (Paris IVe) !

 

Partager cet article

Repost0
10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 09:43

                                                                                               5444947799 11dc50982e

                              - " Alors Bertrand, comme ça, on met cinq mois à payer les agents après un tournage ?

                                    - " Ah, mais comme tu le sais Charlotte, notre radinerie, c'est pas du cinéma ! "


                                                    Et, là c’est pas du cinéma !

La Mairie de Paris aime le cinéma. C’est pourquoi elle a loué le musée de Petit Palais le 9 juillet dernier à Valérie Lemercier pour le tournage de son prochain film: « 100% cachemire ». Oui, mais voilà derrière ce tournage ce cache une sacrée arnaque !

Pour tourner au Petit Palais, il est nécessaire, pour des raisons de sécurité, que des agents de surveillance soient présents. Le tournage ayant lieu un lundi, jour de fermeture du musée, la Mairie de Paris a mis à disposition de la production une quinzaine d’agents jusqu’à 21 heures

Bien sûr, les personnels ont accepté de venir non pas pour la gloire du septième art mais simplement par ce qu’ils sont payés en heures supplémentaires. Coût total en salaire pour la Mairie de Paris qui se rembourse auprès de la production : trois mille euros.

                                                                    20027700-r 450 x-f jpg-q x-xxyxx             " Humm, 3 000 euros de réduction pour un 100% cachemire, c'est variment une bonne affaire ! "

 

Léger problème toutefois. Cinq mois après cette journée, les agents n’ont toujours par perçu leur dû. D’après nos informations, l’administration du Petit Palais a pourtant fait les choses dans les règles, mais ça coince inexplicablement. On savait la Mairie de Paris désireuse de faire des économies, mais tout de même !

Pareille mésaventure était arrivée, il y a six ans pour une soirée privée organisée par le magazine « Fémina ». Il avait fallu que la CGT intervienne auprès de l’adjoint à la culture de l’époque, Christophe Girard, pour que ce dernier outré, fasse débloquer la situation. Il semble en falloir passer de nouveau par cette voie puisque nous avons écrit à son successeur, Bruno Julliard, pour régler une fois de plus, ce même type de problème. Espérons que les agents vont être entendus avant les fêtes de noël

Bon en attendant, les agents du musée auront au moins participé, à leur manière, à un monument du cinéma français. Si l’on en croit le site spécialisé Cineuropa, le scénario écrit par Valérie Lemercier sera centré sur «Aleksandra et Cyrille qui forment un couple de Parisiens très chanceux, très en vue, et très tendance. Dans ce foyer 100% cachemire et sans enfant, va faire irruption Alekseï, un petit garçon russe de sept ans. Mais très vite, Aleksandra réalise que ce nouvel arrivant qu’ils ont adopté ne correspond pas à ce qu'elle avait espéré...»

On confirme l’écriture du scénario, pour les agents du Petit Palais, le tournage « ne correspond pas à ce qu'ils avaient espérés...»  

 

 

                                         Photo prise sur le tournage de 100% cachemire                   

                        cachemire1

               « Il est comme les agents du Petit Palais, ça ne correspond pas à ce qu'il avait espéré...» 

 

 

Lire aussi

Travailler à la Ville de Paris, c'est pas toujours facile ! (2)

Moody's: Les musées parisiens, à peine privatisés, veulent s’attaquer aux acquis sociaux !

Les catacombes de Paris fermées jusqu’à nouvel ordre !

Bibliothèques: Les personnels sont en plein doute !

Les bibliothécaires se donnent rendez vous, le 20 décembre chez Marguerite Duras !

Paris: Le musée Cognac-Jay se dote d'une chasse gardée !

 

 

Partager cet article

Repost0
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 08:00

 

 

                                   La Présidente de "Paris Musées" n'aurait pas été mise dans la confidence 

                          article_176092012-ANNE-HIDALGO-EN-CHAT-A-20-MINUTES-1.jpg

                                                            "  Ah, je confirme ! J'ai pas eu de mail ! "

 

 

 

          Sa  présidente, Anne Hidalgo, n'aurait pas été mise dans la confidence ! 

Les Musées parisien vont quitter le giron de la Ville de Paris, le 1er janvier, pour être transféré dans un Etablissement Public baptisé « Paris Musées ». Cette nouvelle structure aura pour présidente Anne Hidalgo. La priorité de ce nouvel Etablissement Public n’est, semble-t-il, pas de valoriser les collections mais plutôt de s’attaquer aux acquis sociaux de ses agents. Bon, on a les ambitions qu’on peut !

Depuis plusieurs années déjà, la Direction des Affaires Culturelles cherchait à remettre en cause l'accord RTT des agents de surveillance, notamment les trois jours  "supplémentaires" qui leur étaient « généreusement » alloués dans le cadre de l'accord cadre signé en 2001. Rappelons qu'en plus d'avoir des horaires difficiles et des semaines interminables, les personnels travaillent tout les samedis et un dimanche sur deux.

Un accord qui n’a pas l’air de cadrer, c'est bien le mot, avec les objectifs du nouvel Etablissement Public. Ainsi dans certains musées, a la grande joie de la nouvelle administration, terriblement zélée pour l'occasion (aaahhhh !!! Si elle avait pu l'être autant pour nous livrer l'état des lieux que la CGT demande pourtant avec insistance depuis ...oh ,disons six ans!...), ces trois jours disparaissaient mystérieusement des congés des agents …. .  Nous ignorons toutefois si Madame Anne Hidalgo, Présidente du conseil d’administration de" Paris-Musées" et anciennement Inspectrice du Travail a été mise dans la confidence.


Alors, saisissant l’occasion d’une réunion entre les organisations syndicales, la direction de « Paris Musée » et la DRH de la Ville de Paris, notre syndicat est intervenu pour dénoncer cette grossière tentative de supression des maigres avantages sur le dos des agents les plus démunis. A la grande surprise de la nouvelle directrice de « Paris Musée", la DRH a… donné raison à la CGT. Les trois jours des agents de surveillance des musées parisiens sont donc (pour le moment) préservés. Pour célébrer ce grand moment de progrès social que nous promet cette nouvelle structure culturelle (Caviar et Champagne pour tout le monde lors des prochaines soirées privés ?) la CGT dédie ce petit poème « la complainte du fromager » à la nouvelle direction de « Paris Musées »

 

 

 

                                                   La Mairie de Paris encourage la production française 

                                    197855729

                                  "  Si avec ça, on arrive pas à donner un coup de canif dans les accords RTT " 

 

 

La complainte du fromager

patience et longueur de temps

font plus que force ni que rage

         on le sait, ça fait bien longtemps        .

que la DAC applique l'adage

et l'EPM en fait autant

qui étudie page par page

les droits de ses futurs agents

afin d'en grignoter des phrases

c'est ainsi, depuis qq temps

qu'on nous accuse d'être peu sages

de paresser, prend' du bon temps

en un mot, d’être sans courage

des rtt précisément

d'abuser comme des sauvages

ainsi unilatéral'ment,

il fut décidé sans ambage

que de trois jours expressément

on allait abolir l'usage

trois jours en moins? mais c'est dément !

comment avaler ce potage

plein de couleuvres assurément!

comment supporter ce carnage?

trois jours en moins? oui mes enfants !

sur vos congés! ce s'rait dommage

déjà qu'on nous prend de l'argent

quand on est malade ! oh j'enrage !

 

 

La Mairie de Paris en route vers le progrès social117149 preview

 " Ah, je crois qu'on va êtres obligé de s'arrêter, on a perdu notre chemin ! "

 

 

ça n'est pas assez, maintenant ,

c'est nos rtt ! quel naufrage!

de nos droits -ah, mais jusqu'à quand -

va-t- on ordonner le saccage?!!...  

heureusement, et c'est plaisant

la CGT a fait blocage

car, tel un grand chevalier blanc,

elle  défend contre les outrages

tous les agents petits et grands

quel que soient leur grade ou leur âge

elle a dit "hé, ça n'est plus marrant !

arrêtez donc ces tripotages !

on a négocié y'a 13 ans

et ce serait du rabâchage

ou bien ce serait malséant

de remettre en cause ce comptage!

(la DRH en acquiescant

nous a rendu un bel hommage)

et donc, ces trois jours mes enfants,

vous en garderez donc l'usage

merci la CGT vraiment

on peut compter sur ton courage !

Adhérez donc, amis agents,

pour défendre votre fromage.

 

   affiche cgt 1912 reduisons les heures de travail

Une affiche de la première exposition programmée par "Paris Musées" ?

 

 

 

 

Lire ausi

Prix Nobel : Un musée parisien réinvente la théorie de la relativité ! 

Travailler à la Ville de Paris, c'est pas toujours facile ! 

Jour de carence : Bertrand Delanoë marche sur la tête !  

Vol de cachemire au musée du Petit Palais !

Partager cet article

Repost0
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 09:11

 

                                                       $(KGrHqF,!ksE+7KpF5EfBQZecw3d-Q~~60 35

                                                    Aux Catacombes, on a découvert un champignon tout frais !

 

Un mystérieux champignon permet la réouverture de plusieurs salles du Musée Carnavalet...... mais jusqu'à nouvel ordre !

Les catacombes de Paris sont, depuis le mois de septembre, frappées d’un mal mystérieux. C’est d’abord des chutes de crânes (!) qui ont entrainés mi-septembre une fermeture partielle des catafalques municipaux. En octobre, le système de ventilation tombant en panne, le grand cimetière souterrain parisien était cette fois fermé totalement au public, l’air y étant devenu irrespirable. La ventilation maintenant réparée, c’est la présence d'un mystérieux champignon qui empêche désormais la réouverture de l’ossuaire de la place Denfert Rochereau. « L’air n’est toujours pas d’assez bonne qualité » déclare l’adjointe au maire chargée du Patrimoine, Danielle Pourtaud, «  nous attendons le résultat des analyses ».

Aux visiteurs qui déplorent un manque d’information, le site d’information officiel des Catacombes n’apparaissant pas immédiatement dans les moteurs de recherche, Danielle Pourtaud, dans "Le Parisien" balance cette terrible réplique: « nous ne sommes pas responsable d’un problème de référencement sur Google ! " Mais alors, que fait donc l’adjoint au Maire chargé des nouvelles technologies ? (Euh, oui, il y en à un ).

Ce que certains ignorent peut être c’est que les Catacombes sont placées sous l’autorité du musée Carnavalet. Et les Catacombes fermées, c’est finalement une bonne nouvelle pour le musée, car depuis plusieurs semaines, avec le renfort des personnels chargés habituellement des visites des galeries remplies d’os et de crânes, de nombreuses salles … ont été réouvertes au musées Carnavalet . Et, oui, la fermeture de la moitié du musée n’était finalement qu’une question d’effectifs insuffisants. En plus, ces renforts innatendus vont permettre aux agents de pouvoir (enfin) poser des congés ! Vive les champignons de Paris !

Pour célébrer l’événement, la CGT dédie ce petit poème, "la complainte du champignon des Catacombes", à madame Danielle Pourtaud, pour sa parfaite connaissance des moteurs de recherche. Nous esperons toutefois que madame Anne Hidalgo, Présidente des Musées Parisiens et candidate désignée à l’investiture municipale, n'en prenne pas ombrage. Mais bon, elle a déja eu le sien. (lire ici)


                                                             Danielle Pourtaud, Adjointe chargée des Catacombes

                                     CIMG2558.JPG

                      Quoi des chutes de crânes ? Mais c'est même pas sur Google Map !                         

 

  La complainte du champignon des Catacombes  

Attendez attendez, pour prendre vos congés

c'est ce que l'on nous dit tout au long de l'année

invoquant le service et ses nécessités

le service public et sa continuité...

(lorsqu'à Carnavalet, nous sommes affectés)

aujourd'hui tout va bien, vous allez rigoler,

ça cloche aux catacombes, il fallait les fermer,

(y'a des microbes bizarres, des champignons mouillés)

 

sauv ito

Une solution pour traiter le mystérieux champignon des Catacombes 


du coup tous les agents on les a repliés...

et à Carnavalet sont venus travailler...

ô joie! pour une fois on ouvre le musée

et - presque- tous les jours dans sa totalité

on a même le droit de partir en congé

de manger le midi, d'aller boire un café ...

enfin ! de temps en temps on est en RTT !

les visiteurs jubilent, ils sont émerveillés,

"oui c'est la première fois, jamais c'est arrivé,

qu'on visite ce site dans son intégralité ! "

 

DSR4613 preview

" Tout de même, visiter un musée dans son intégralité, ça fait bizarre ! "


Ah elle serait bien aise, Madame de Sévigné !

(qui dans sa tombe souvent ,a du se retourner

voyant Carnavalet triste et abandonné...)

le problème, mes amis, et là, faut m'écouter :

pour ouvrir un musée, un autre il faut fermer ?

ouvrons en un sur deux et puis le tour est joué ?...

oui mais, dans ce cas là, il faut s'organiser :

le MAM est accessible, Victor Hugo fermé ?

Cognac jay est visible mais pour quelle durée ?...

(déja parfois il ferme à l'heure du déjeuner...)


Danielle Pourtaut et Bertrand Delanoë avec un conférencier

carnavalet-2355.jpg

" Bon regardez le bien, c'est la dernière fois que vous le voyez ! "


la maison de Balzac pas assez fréquentée ?...

qu'importe, on la verra deux trois jours dans l'année...

tandis que Galliéra, c'est en fin de journée

que quelques visiteurs on pourra accepter

car au Petit Palais toute la matinée

les agents du premier seront tous affectés

alors que le second-c'est bon ? Vous me suivez ? 

ouvrira à 15h, lorsque l'autre est fermé...

c'est un peu tandancieux, c'est un peu compliqué

mais voilà à la Ville, veulent économiser...


Culture: La Ville veut économiser !

21931_1355201886662_1429914400_30993783_2901648_n.jpg

- " Et si on installait plutôt des ballons dans les musées, Christophe ? "

- " Bah, au MAM, c'est déjà fait ! "


car faut être moderne et savoir accepter

des salaires minables et la mobilité

le manque de dialogue, la flexibilité

Mais nous on dit pas ça, oui nous, la CGT

on dit: tous les agents il faut les bien traiter

les payer décemment, et puis les respecter

faut créer des emplois, oui, il faut embaucher

pas seulement pour nous, mais pour les usagers

ils ont des droits aussi, sachons les écouter

la culture pour tous, c'est une bonne idée,

la culture tout le temps, la culture en entier,

le demi patrimoine et les demi musées

c'est pas vraiment le top a dit la CGT


Bruno Julliard, l'adjoint à la Culture ne sait plus où donner de la tête

  FIAC-2012--Bruno-Juliard20121021_Photo-Christophe-Noel-FMAC.JPG

- " C'est quand même mieux depuis qu'ils ont rouvert toute ces salles, non ? "

-  " Ah, oui, j'en avais marre de me casser le nez avec ce casque sur la tête ! "

 

 

Lire aussi

Les Muses parisiens, à peine privatisés, veulent s’attaquer aux acquis sociaux !

Bientôt vers la fin des « Journées du Patrimoine » à Paris ?

Dans les musées parisiens, on nettoie de fond en comble.

Justice : Délit d’entrave au Musée Cognacq Jay (Paris IVe) !

Pipicasso entre au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris !

Gratuité : Vaste escroquerie dans les musées de la Ville de Paris !


Partager cet article

Repost0
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 10:39

 

                                                   Le musée Cognac-Jay exhibe fièrement son Groupe de Un !                                              207951-bertrand-delanoe-et-danielle-637x0-3

                                                      "  Ah oui, y a pas de doute, c'est bien un Groupe de Un ! "

 

                        Le Musée Cognacq-Jay vient d’inventer....... les Groupes de Un !

Après avoir marqué l’actualité en faisant appel à un artiste pour une œuvre intitulée « le redressement dans la justice », le désormais célèbre musée Cognacq-Jay (IVe) vient d’éprouver une nouvelle forme du droit des agents: "l'entretien individuel d'information syndicale." devenu " les Groupes de Un".

Nous pensions que les agents des musées, comme tout les autres, avaient droit à une heure d'information syndicale mensuelle (comme le précise de nombreuses notes de service). Le musée Cognacq-Jay a fait autrement en décrétant, unilatéralement, que vingt minutes (voire un quart d'heure) suffiraient largement à chaque agent pour être informé sur :

Les élections dans le futur Etablissement Public (prévues au début de l’année prochaine).

Les modalités d'application de l'accord RTT.

Le reclassement, la notation, la discipline.

Les non titulaires, les heures sup, les horaires, les soirées !

Le handicap, les recrutements, le droit au temps partiel, la gestion des conflits individuels ...

Bref des questions dont ne doivent -surtout- pas se mêler les syndicats. Quinze petites minutes (douche comprise?) pour expliquer tout ça, Qui dit mieux ? Mais attention un par un et chacun son tour. Comme dirais Jacques Brel : Au suivant !

 

                                                       Au musée Cognacq-Jay, c'est chacun son tour

                                  02_SPA-78-X-3249.jpg

                                                     -  " Quoi, vous avez  pu tout faire en 20 minutes ? "

                                        - Eh, oui, mon bonhomme c'est comme ça avec le Groupe de Un ! "

 

A moins que ... ...la CGT aurait-elle mal compter ? Voyons voir. Trois agents bénéficiant de vingt minutes font une heure pour trois agents et une heure pour trois agents n'égalent pas une heure par agent n'est ce pas? Trois heures pour trois agents équivalent bien à trois fois vingt minutes par agent ?... (Qui ne sont évidemment pas réductibles au tiers d'une heure...même en invoquant, avec une parfaite mauvaise foi, la théorie ensteinienne de la relativité...)

 

                                                        20 +20+20 =60 : 3 =20..= Groupe de 1.

                                   albert-einstein1.jpg

                                                      " Franchement, celle là je l'aurais pas trouvé ! "

 

Une partie du personnel de cet établissement -hou! Les vilains grognons- a préféré ne pas se rendre à la réunion dans ces conditions. Celle-ci fut cependant maintenue pour ne pénaliser personne malgré ces étranges contraintes... D'autres sont venus, un par un, mais frustrés, stressés, pressés par le temps tel le lapin d'Alice...                                                     

Cela dit, nous avons pu constater, et non, sans une certaine jubilation, que des panneaux syndicaux, réclamés à corps et à cris par la CGT et FO ont été enfin installés dans le vestiaire du personnel (remercions l’artiste cité plus haut) mais ne rêvons pas : un pour deux syndicats : ce n'est qu'un début, continuons le...

Bon, nous vous tiendrons régulièrement informé sur ce site des péripéties du Musée Cognac-Jay. Celui-ci le mérite amplement.

 

                      Christophe Girard ancien candidat à la présidence des musées parisiens

                  4510471-6767219.jpg

                             "   En tout cas Anne, depuis que tu m'as piqué ma place on s'embête pas ! "

 

 

 

 

Lire aussi

Dans les musées parisiens, on nettoie de fond en comble.

Justice : Délit d’entrave au Musée Cognacq Jay (Paris IVe) !

Travailler à la Ville de Paris, c'est pas toujours facile !

  

Partager cet article

Repost0