Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • : Blog du Syndicat CGT Culture de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques, conservatoires, musées, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein de la CGT pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public rendu aux Parisiens.

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com


Recherche

Pages

21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 08:41

 

              7267-15

 

                                           Toutefois le mystère demeure....

Elle s’appelait Poucette et était devenue la mascotte du musée Bourdelle (XIVe). Mais la petite chatte, portée disparue depuis deux semaines, a connu une fin tragique dans des circonstances troubles. Si troubles que la direction a tenu à « mettre fin aux regrettables rumeurs qui circulent dans le musée » dans une note de service des plus baroques diffusée à l’ensemble des personnels.

Le musée Bourdelle est donc en émoi et il y aurait même un climat des plus malsains si l’on en croit la note officielle qui dénonce « la diffusion de rumeurs blessantes sur une implication des membres du personnel dans cet événement malheureux ». C’est pourquoi la direction de Bourdelle a mené sa petite enquête pour faire des révélations.

L’odeur était tenace dans le bureau de l’action culturelle depuis plusieurs jours et les recherches de la direction l'ont conduit à trouver « le corps sans vie de la chatte derrière l’armoire ». Mais c’est là que le mystère apparait. Poucette aurait « fait une chute depuis le haut de l’armoire » et, blessée, se « serait coincé entre l’arrière de l’armoire et le mur ». Donc sans faire de bruit pendant plusieurs jours ? Hélas oui, si l’on en croit l’enquête administrative. Un scénario qui n’a, semble-t-il, pas convaincu tout le monde, d’où « les rumeurs blessantes sur l’implication des membres du personnels » sans doute.

Alors même si « Poucette a été enterrée dans le jardin central là où Bourdelle et sa famille avaient pour habitude d’enterrer leurs animaux familiers », le mystère demeure.  

 

      affiche-tardi-nestor-burma-20e-arr-dos

 

 

 

Lire aussi

Paris: La bibliothèque Parmentier infestée par les rats

Musée de la Vie Romantique: Adieu Paloma !

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans musées
commenter cet article
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 08:26

 

              les-politiques-en-visite-au 21-diaporama  

                                                                              - J'ai trouvé que ça !  

 

                                  C’est même gros comme une maison !

C’est une vieille lune à la Mairie de Paris que de vouloir faire des nocturnes permanentes dans les musées municipaux, mais là c’est c'est gros comme une maison (une maison remplie de gros sabots).

Petit un :On fait un sondage en vitesse auprès des visiteurs des musées parisiens pour savoir si ils veulent les voir ouvrir le soir ou la nuit (le dimanche c’est déjà fait), une petite partie est d’accord

Petit deux : On brandit le résultat bidonné sous le nez des organisations syndicales en invoquant « le principe d'adaptabilité » des services publics. Ben voyons ! Qu’est ce que l’on ne ferait pas pour arriver à ses fins.

Seulement voilà, iI est difficile de définir juridiquement ce fameux « principe d’adaptabilité » car à la différence du principe de continuité, l’obligation pour l’administration d’adapter ses prestations aux besoins des usagers n'est pas clairement définie et ce n’est en tout cas pas un simple sondage qui suffirait à le justifier.

De toutes façon, vu l’état actuel des musées municipaux parisiens avec ses nombreuses salles fermées) ce n’est pas « ouvrir plus » mais bien « ouvrir mieux » (lire ici)

 

                Les visiteurs s'indignent des nombreuses fermetures de salles dans les musées parisiens

                    paris-photo-2013-11-16-14 32 35

                                - Désolé on peut plus aller dans celle là, on manque toujours de personnels

                                                                                              - Ouch !

 

Et d’ailleurs, pour être sur le terrain, les militants de la CGT savent que les usagers, qui eux s'indignent de ces nombreuses fermetures de salles, n’ont par contre jamais réclamé l'extension des horaires ou la mise en place de nocturnes.

Depuis la création de l’établissement public Paris Musées il y a bientôt deux ans, la CGT n'a cessé de dénoncer la volonté de vouloir faire toujours plus avec de moins en moins de moyens.

Car évidemment pour ces extensions horaires, aucun moyen supplémentaire n'est à ce jour envisagé, autre que « la base du volontariat » ce qui en soit ne veut rien dire quand on veut assurer la continuité du service public

Paris Musées aurait plutôt tout intérêt à descendre de son piédestal mégalomaniaque pour se pencher sur le sort des nombreux vacataires qui se sont plaint à la CGT des erreurs grossières dans la gestion de leur paie...

Dans les musées il faut ouvrir mieux avant d’ouvrir plus ! Si la direction de Paris-Musées maintien son projet en l’état, il se pourrait qu’ils n’ouvrent pas du tout comme dernièrment à Carnavalet. Anne Hidalgo, présidente du Conseil d’administration de l'établissement public, va-t-elle oser ?

 

                                                            Hang out avec Anne dans les musées ?

              hangout-anne-2111-b 0

                                                              

 

 

 

 

 

Lire aussi

Bibliothèques : Démagogie Sans Frontières  

Drame au musée Bourdelle : La directrice veut mettre fin aux rumeurs.

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans musées
commenter cet article
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 08:46

 

                          Un-ticket-pour-l-espace reference

                                   Petit Palais : Une experience pleine de sensation

 

C'est vrai que c'était un rite étrange, mais pourquoi faire simple quand on pouvait faire compliqué, hein ?

Depuis fort longtemps, et malgré les protestations légitimes, réitérées, et cependant véhémentes de la CGT, la direction du musée du Petit Palais avait mis en place la distribution de tickets gratuits aux visiteurs qui, s'ils s'en amusaient parfois, souvent s'en agaçaient.

Il est vrai que, ceux ci, à peine arrivés, se voyaient bloqués à l'extérieur du musée, puis contraints de se diriger  vers les caisses, d'attendre parfois près d'une demi heure avant de s'emparer du précieux coupon, inutile mais prétendument indispensable à leur visite...compliquant ainsi la tâche des caissiers-souvent débordés par la vente des tickets d'expo- qui eux sont payants.

C’est pas tout car les agents de surveillance, pourtant bien en peine de justifier ce rite étrange, avaient, de leur côté, reçu la consigne de s'assurer auprès des visiteurs, à divers endroits du musée, que ceux ci « avaient bien leur ticket gratuit » allant jusqu'à leur intimer l'ordre de redescendre du premier étage au rez-de-chaussée afin de se le procurer... On ne rit pas.

Alors, désinvolture ou mépris ?  En tout cas, la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris avait prétendu, à l'époque, que ce ticket « servirait de souvenir » aux visiteurs... Un souvenir labélisé Mairie de Paris ?

Après les multiples interventions de notre délégué et un entretien avec le chef d'établissement (qui semblait d'ailleurs ignorer cette pratique), la décision a été prise de stoper cette pratique douteuse. Mais attention, trop d'audace tue l'audace !...Il s'agit pour l'instant d'un « essai ».

Espérons que l’essai va être transformé afin, de mettre un terme à ce drôle d usage, pour respecter enfin, et dans un même élan, à la fois  les visiteurs et les agents...

 

 

                                     Petit Palais: Plus besoin de ticket pour entrer gratuitement

                  114000822



  

 

Lire aussi

Fermeture de salle record pour les musées de la Ville de Paris en 2013  

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans musées
commenter cet article
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 14:11

                       Carnavalet Ferme

                                                  Musée Carnavalet (IIIe). Photo Didier Rykner

 

  

                        La Mairie de Paris était pourtant fière comme Artaban !

 

« Fréquentation record pour les musées de la Ville de Paris en 2013 » : le communiqué de presse de la Mairie de Paris est rien moins que triomphant. « Plus de trois millions de visiteurs » renchérit la municipalité fière comme Artaban. Pour paraphraser Coluche, on pourrait même dire « fière comme un bar-tabac ».

 

L’excitation municipale a toutefois de quoi surprendre car le cap des trois millions de visiteurs avait déjà été franchi ….en 2008 et 2010 !

 

Par contre là où 2013 a été une année record pour les musées municipaux parisiens, c’est bien dans le nombre de fermeture de salle au public ! En effet, à cause d’un manque d’effectif permanent, tous les musées (Petit Palais, Musée d’Art Moderne..) ferment leurs salles quotidiennement et pas qu’un peu !

 

Pire, durant la période des fêtes, le musée Carnavalet n’avait que deux salles « visitables ». Quand au Musée Cognacq-Jay, c’est bien simple, pour palier le manque de personnel, il ferme souvent à l’heure du déjeuner ! Déjà en 2011 un article de « La Tribune de l’Art » dénonçait la situation (lire ici).

   

Et dire que si « Paris-Musées » se penchait enfin sur l’état des effectifs, des salaires et des conditions de travail, il pourrait facilement faire péter les records et filer allégrement vers les trois millions et demie, voire les quatre millions de visiteurs. Peut être pour le communiqué de l’année prochaine ?

 

Peu probable, vu l’état des relations sociales dans les musées de la Ville de Paris comme l’a si bien illustré le mouvement à Carnavalet il y a tout juste quelques semaines (lire ici).

 

   

 

                                 Fréquentation des Musées: La Ville de Paris fière, va fêter ça au Bar-tabac

           bertrand-delanoe-maire-de-paris-et-anne-hidalgo-ve-copie-1.jpg

                                                  - Alors Patron, on est obligé de rester debout ?

                                            -  Ben désolé, mais moi aussi mes salles sont fermées !

 

 

 

 

 

Lire aussi

« Suite à un mouvement social le musée est temporairement fermé »

Le 5 décembre, les personnels de Carnavalet disent non !

Dans les musées parisiens, avec LVMH y a à boire et à manger !

Au musée du Petit Palais de la Ville de Paris, la sécurité des œuvres est-elle toujours assurée ?

Le Musée du Petit Palais met fin aux tickets gratuits !

 

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans musées
commenter cet article
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 17:38

 

                            homepage opensign

 

                                                         Paris-Musées: Business as usual !

 

 

 

 

 

Lire aussi

Fermeture de salle record pour les musées de la Ville de Paris en 2013

Dans les musées parisiens, avec LVMH y a à boire et à manger !

Au musée du Petit Palais de la Ville de Paris, la sécurité des œuvres est-elle toujours assurée ?

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans musées
commenter cet article
30 décembre 2013 1 30 /12 /décembre /2013 15:40

 

              19120075-r 640 600-b 1 D6D6D6-f jpg-q x-xxyxx

 

       Un petit pas pour la fiche de paie, un grand pas pour les actions futures !

Lors de la réunion précédant la grève de décembre au musée Carnavalet, La CGT avait réclamé avec force, une fois de plus, l'équité dans la répartition de la "prime de fin d'année".

Delphine Lévy, la directrice de Paris-Musées l’avait promis. Et pour une fois, les chefs d'établissement et autres secrétaires généraux des musées municipaux parisiens, ont suivi. Résultat : de 20 ou 30 euros, la prime est passée à 150 euros  pour tous.

Alors merci qui ??? (On peut dire pour cette fois, merci la CGT) ! Merci à vous aussi, dont la mobilisation a permis cette belle avancée, car il ne s'agit pas seulement d'argent mais de respect.

Cependant un doute plane.....Alors un peu de calcul pour faire pétiller nos neurones. Mais si, il nous en reste en cette fin d’année ! Voici un petit problème de mathématique simple à résoudre. Alors, à  vos calculettes : 

 

                                   publicite-op-2.JPG

 

Considérant qu’au musée Carnavalet cinquante personnes environ ont donc reçu 150 euros, soit en tout 7500 euros

Considérant que les années précédentes elles recevaient en moyenne 30 euros, soit en tout 1500 euros... Vous nous suivez ?...

Considérant que chaque année, la cagnotte est à peu près la même, vous devez résoudre le problème suivant : Où sont passés les 6000 euros de différence ? Qui en a bénéficié ? Depuis combien d'années ? Sans compter que ces pratiques s'étendaient à tous les musées*...

Alors que chacun de nos hauts responsables perçoit des primes de plusieurs dizaines de milliers d’euros, cinquante agents se partagent chichement 7500 euros.

L’heure est au redressement dans la justice nous dit-ont ? Surtout à Paris ? Pourtant, qui s'est soucié jusqu'à présent de cette étrange conception de la justice et de l'égalité de traitement entre les fonctionnaires des musées parisiens ?


 

                       Egalité de traitement: Anne Hidalgo, la présidente de Paris-Musées s'intérroge

           Anne-Hidalgo

                                                  Mais où est passée la différence ?

 

 

 

* Si l'on prends en compte l'ensemble des musées, c'est une différence d'au moins cinquante mille euros qui était retirée des poches des agents. Au profit de qui ?

 

Lire aussi

Dans les musées parisiens, avec LVMH y a à boire et à manger !

               

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans musées
commenter cet article
10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 08:43

 

         widget1 les catacombes de paris

 

Les agents réclament parka et chaussures de travail à la direction de Paris-Musées  

Ce n’est certes pas une surprise, mais il fait plutôt froid au fond des catacombes de Paris. Un lieu guère accueillant pour les agents qui y descendent quotidiennement. Ces derniers exigent de le faire dans des conditions à peu près supportables

Les agents qui travaillent aux Catacombes réclament donc des parkas pour se protéger du froid et des chaussures adaptées pour parcourir en sécurité les galeries plutôt étroites. La demande a été relayée par notre syndicat au cours d’un Comité d’Hygiène et de Sécurité de Paris-Musée, l’établissement public gestionnaire, mais les fournitures se font attendre.

Ce n’est pas tout. Les agents réclament également une revalorisation de leur prime d’insalubrité. Normal quand on sait que celle-ci n’a pas bougé depuis le passage du Franc à l’Euro. Les Catacombes sont pourtant un des lieux les plus rentables pour la Ville de Paris (8 euros la visite pour des collections pourtant rarement renouvelées). La revalorisation de cette prime est d’autant plus nécessaire que les rats ne logent pas seulement dans les entrailles de la capitale mais aussi dans la salle qui fait office de réfectoire !

 

       ag05 861963 1 px 640 

                                          -   Bon alors, Monsieur le Maire, le réfectoire c'est par là

                                            - Ah tant mieux, car vu le froid, j'ai envie d'un repas chaud !

 

Enfin, la situation du personnel vacataire n’est guère meilleure, c’est le moins que l’on puisse dire, car payé avec retard…. voire grand retard. Là aussi notre syndicat a demandé à Paris-Musées et à la Ville de Paris d’y remédier immédiatement

Le célèbre ossuaire de la place Denfert (XIVe) propriété de la Ville de Paris est géré depuis le début de l’année par l’établissement public Paris-Musées. Force est de constater que cela n’est guère mieux que du temps où cette tutelle était exercée par la Direction des Affaires Culturelles. On attendait mieux d’une structure présidée par Anne Hidalgo.

En tout cas, si rien n’est fait, les personnels des Catacombes suivront l’exemple de leurs collègues du musée Carnavalet (lire ici)  

 

          -JamieF-DE- Catacombs-1-

                                              - Brrr, qu'est ce qui fait froid ici, passe moi ton parka

                                      -  Tu sais bien que Paris-Musées nous en a toujours pas donné

                                  - Brrr, on attendait mieux d’une structure présidée par Anne Hidalgo.

 

 

Lire aussi

Le musée Carnavalet sera fermé le 5 décembre pour cause de grève

Le 5 décembre, les personnels de Carnavalet disent non !

 

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans musées
commenter cet article
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 11:27

 

        640PX-~1

 

Il est vrai que la quasi-totalité des personnels de surveillance du musée Carnavalet étaient en grève malgré les sbires dépêchés au milieu de la nuit ! 

« Suite à un mouvement social le musée est temporairement fermé – Due to a strike the muséum is temporarily closed », c’est par cette affichette que les visiteurs du monde entier ont donc appris que le musée Carnavalet essuyait un mouvement social d’envergure ce 5 décembre (lire ici). 

Lors d’une réunion organisée par la CGT en novembre, les agents nous avaient fait part de leurs frustrations, mais aussi de leur détermination, et à l'issue d'un débat riche et vivant, la grève avait été rapidement votée. Malgré les forces de dissuasion déployées ça et là depuis quelques jours... la quasi totalité des personnels de surveillance était donc en grève hier.                                      

Paris-Musées affolé dépêche ses sbires au milieu de la nuit !  Alors que Paris Musées ne manque pas de nous répéter lors de chaque réunion que « qu’un poste de sécurité n'est pas obligatoire » elle avait quand même, et dans l'urgence, dépêché deux sbires zelés pour casser la grève et tenter de remplacer les agents grévistes du PC de sécurité de Carnavalet. Enfin quand on dit dans l’urgence, c'est même au pied levé puisque le responsable de la sureté de Paris-Musées s’est pointé vers minuit, sans même avoir eu le temps de se reposer le pauvre. Le chef de la sécurité de Carnavalet a quand à lui été tiré du lit dès potron-minet, un effort vain qui n'évitera pas la grève ni malheureusement sa mise au placard (lire ici). 


                                             Paris-Musées affolé dépêche ses sbires au milieu de la nuit

           1 g7c2h

                                 -  Quel métier, nous faire lever au milieu de la nuit pour un effort aussi vain !


Il faut dire qu’il n’y avait aucune raison de lever le préavis de grève, car reçues en audience par Paris Musées, nous avions ont remarqué l'absence de la secrétaire générale de Carnavelet. Habituellement prompte à guetter les agissements des représentants du personnel afin de débusquer une maladresse ou un écart qu'elle se ferait un plaisir de dénoncer illico aux autorités pseudo compétentes, elle n'avait pas daigné se déranger...

Seul était présent l'ancien directeur du musée, déjà sur le départ car à quelque jours de partir en retraite. Le malheureux n'avait pas grand chose à dire, hormis rappeler que sa porte était toujours restée ouverte afin d'être à l'écoute de chacun (traduisons: afin que des agents puissent, dans la tièdeur douillette de son vaste bureau, pratiquer allègrement la délation, sous couvert de maintenir l'ordre moral de l'établissement - démagogie quand tu nous tiens !) 

Cette grève donc a été importante car le personnel a affirmé avec force son droit à la dignité et au respect. Pour évident que cela paraisse, ces deux principes, fers de lance du bon fonctionnement du service public n'était pas, et depuis longtemps, à l'ordre du jour dans la gestion des agents dans les musées municipaux parisiens. C'est donc un mouvement social hautement symbolique à laquelle nous avons assisté, et qui marque un grand pas dans le dialogue social. 

Pour autant, la CGT, toujours plus haut toujours plus loin, ne souhaite pas s'arrêter en si bon chemin...Et le mouvement pourrait bien s'étendre si Paris Musées s'obstine à refuser le débat sur l'attribution d'une prime de panier, ou sur celui des primes de dimanche...



                       Le 5 décembre, même Mona Lisa était solidaire des grévistes de Carnavalet

            Joconde

                                       - Et pour un résultat qui n'était pas vain !

 

 

Lire aussi

Viande froide aux catacombes de Paris.

Le musée Carnavalet sera fermé le 5 décembre pour cause de grève

Le 5 décembre, les personnels de Carnavalet disent non !

 

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans musées
commenter cet article
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 08:44

 

                   640PX-~1

 

Encadrement défaillant, maltraitance institutionnelle, primes… les personnels de Carnavalet interpellent Anne Hidalgo, la présidente de Paris-Musées 

Le musée Carnavalet (Paris IIIe) sera fermé au public le jeudi 5 décembre pour cause de grève à l'appel de tous les syndicats*.

Les relations sociales étaient souvent difficiles dans les musées parisiens, mais depuis la création en début d’année de l’établissement public Paris-Musées,  celles-ci sont devenues catastrophiques, en particulier au musée Carnavalet.

Pourtant les personnels ont alerté à plusieurs reprises la présidente de Paris-Musées, Anne hidalgo sur les dégradations des conditions de travail à Carnavalet, en vain pour le moment.

 

                     hangout-anne-2111-b 0

                                                                        Publicité mensongère ?

 

Outre le sous effectif chronique, c’est surtout de maltraitance institutionelle dont il est désormais question dans cet établissement situé dans le quartier du Marais.

Symptôme de cette maltraitance, un encadrement défaillant incapable de respecter les personnels. Car si les agents de surveillance sont les plus maltraités, c’est pourtant bien l'ensemble des services du musée Carnavalet qui se plaint: des conservateurs à l'encadrement intermédiaire, du service d'action culturelle jusqu'aux personnels ouvriers, rien ne va plus...

« La politique menée par l’Etablisement Public et notamment par le Musée Carnavalet est toxique envers les agents ce qui génère des absences au travail » dénoncent les syndicats qui estiment qu’Anne Hidalgo « a les moyens d’y mettre un terme » non seulement en tant qu’ancienne Inspectrice du travail mais surtout en tant qu’actuelle présidente de Paris-Musées.

Mais en plus des risques psycho-sociaux particulièrement à l’œuvre dans les musées municipaux parisiens, les personnels pointent aussi la détérioration de leur pouvoir d’achat, en baisse depuis plusieurs années. 

Ces agents, qui travaillent quasiment tout les samedis et un dimanche sur deux, veulent une revalorisation des primes du dimanche, de la prime de panier (ils n’ont pas accès à la cantine d’entreprise) et à la rémunération liée aux soirées organisées par les musées parisiens pour quelques privilégiés (lire ici).

Pour Anne Hidalgo y a plus qu’à oser s’intéresser enfin au bien-être au travail pour ses agents. 

 

             Anne Hidalgo va t-elle oser s'attaquer au mauvais fonctionnement des musées parisiens ?

       WOS1212081312

                                                              Et je vais commencer par Carnavalet 

 

 

* CFDT, CFTC, FO, FSU, UNSA et (bien sûr) CGT  


Lire aussi

Paris-Musées: La complainte de la cavalière des petites écuries

Le 5 décembre, les personnels de Carnavalet disent non !

Viande froide aux catacombes de Paris.

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans musées
commenter cet article
28 novembre 2013 4 28 /11 /novembre /2013 08:27

 

             non-referendum-europe


                     Grève au musée Carnavalet à l’appel de tous les syndicats

Depuis sa création en début d’année, l’établissement public Paris Musées voudrait faire plus avec moins. Mais au musée Carnavalet, rien ne va plus... Et le 5 décembre à l’appel de l’intersyndicale* les personnels disent…

Non !  La souffrance au travail n'est pas le fruit d'individus fragiles, le stress collectif des équipes surgit quand Paris Musées fixe des objectifs et évalue des résultats dans la méconnaissance du travail réel, des situations concrètes qui exigent chaque jour une adaptation aux contraintes et aux urgences dont la hiérarchie n'a pas la moindre idée !

Non !  Les Agents de surveillance ne veulent plus être traités comme des enfants, harcelés, espionnés, fliqués, intimidés, ridiculisés, eux qui reçoivent dans des conditions pénibles des milliers de visiteurs par jour...


                        Bruno Julliard, membre du Conseil d'Administration de Paris-Musées

              201201314f276c0f84304-0-157628

                             Je soutiens les personnels de Carnavalet qui comme moi disent non


Non !  Les agents du PC de sécurité ne sont pas corvéables à merci ! Ils réclament la reconnaissance de la spécificité de leurs missions et des contraintes qu'elles entrainent.

Non !  Les ouvriers ne sont pas, eux non plus, de simples larbins corvéables à merci, dévalorisés, sous employés et méprisés.

Non !  L'encadrement intermédiaire, agents chefs et TSC, ne sont pas des punching-balls, ni des surhommes ou surfemmes à qui on demande tout et son contraire. Manager des équipes en sous-effectif récurrent est déjà assez difficile et ils ont le droit de travailler dans de bonnes conditions sans subir les états d'âme et les remarques acerbes d'une hiérarchie méprisante...

Non !  Conservateur n'est pas un « vieux métier », et les nouvelles professions des musées, ambitieuses et parfois volontaristes n'ont pas à  se substituer à ceux qui ont pour mission de conserver, d’étudier, d’enrichir et de transmettre les collections dont ils ont la charge, ni de les supplanter...

Le 5 decembre les personnels de Carnavalet vont dire non ( et le musée sera fermé).


                     Paris: Une personnalité politique apporte son soutien au personnel de Carnavalet

             501669-bertrand-delanoe

                                   -  Chers amis de Carnavalet, il faut aussi dire stop !

 

 


* CFDT, CFTC, CGT, FO, FSU, UNSA soit la totalité des syndicats élus au Comité Technique, Comité Hygiène et Sécurité et Conseil d’Administration de Paris-Musées

 

 

 

Lire aussi

Le musée Carnavalet sera fermé le 5 décembre pour cause de grève

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans musées
commenter cet article