Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • : Blog du Syndicat CGT Culture de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques, conservatoires, musées, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein de la CGT pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public rendu aux Parisiens.

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com


Recherche

Pages

5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 08:00

 

 

                                   La Présidente de "Paris Musées" n'aurait pas été mise dans la confidence 

                          article_176092012-ANNE-HIDALGO-EN-CHAT-A-20-MINUTES-1.jpg

                                                            "  Ah, je confirme ! J'ai pas eu de mail ! "

 

 

 

          Sa  présidente, Anne Hidalgo, n'aurait pas été mise dans la confidence ! 

Les Musées parisien vont quitter le giron de la Ville de Paris, le 1er janvier, pour être transféré dans un Etablissement Public baptisé « Paris Musées ». Cette nouvelle structure aura pour présidente Anne Hidalgo. La priorité de ce nouvel Etablissement Public n’est, semble-t-il, pas de valoriser les collections mais plutôt de s’attaquer aux acquis sociaux de ses agents. Bon, on a les ambitions qu’on peut !

Depuis plusieurs années déjà, la Direction des Affaires Culturelles cherchait à remettre en cause l'accord RTT des agents de surveillance, notamment les trois jours  "supplémentaires" qui leur étaient « généreusement » alloués dans le cadre de l'accord cadre signé en 2001. Rappelons qu'en plus d'avoir des horaires difficiles et des semaines interminables, les personnels travaillent tout les samedis et un dimanche sur deux.

Un accord qui n’a pas l’air de cadrer, c'est bien le mot, avec les objectifs du nouvel Etablissement Public. Ainsi dans certains musées, a la grande joie de la nouvelle administration, terriblement zélée pour l'occasion (aaahhhh !!! Si elle avait pu l'être autant pour nous livrer l'état des lieux que la CGT demande pourtant avec insistance depuis ...oh ,disons six ans!...), ces trois jours disparaissaient mystérieusement des congés des agents …. .  Nous ignorons toutefois si Madame Anne Hidalgo, Présidente du conseil d’administration de" Paris-Musées" et anciennement Inspectrice du Travail a été mise dans la confidence.


Alors, saisissant l’occasion d’une réunion entre les organisations syndicales, la direction de « Paris Musée » et la DRH de la Ville de Paris, notre syndicat est intervenu pour dénoncer cette grossière tentative de supression des maigres avantages sur le dos des agents les plus démunis. A la grande surprise de la nouvelle directrice de « Paris Musée", la DRH a… donné raison à la CGT. Les trois jours des agents de surveillance des musées parisiens sont donc (pour le moment) préservés. Pour célébrer ce grand moment de progrès social que nous promet cette nouvelle structure culturelle (Caviar et Champagne pour tout le monde lors des prochaines soirées privés ?) la CGT dédie ce petit poème « la complainte du fromager » à la nouvelle direction de « Paris Musées »

 

 

 

                                                   La Mairie de Paris encourage la production française 

                                    197855729

                                  "  Si avec ça, on arrive pas à donner un coup de canif dans les accords RTT " 

 

 

La complainte du fromager

patience et longueur de temps

font plus que force ni que rage

         on le sait, ça fait bien longtemps        .

que la DAC applique l'adage

et l'EPM en fait autant

qui étudie page par page

les droits de ses futurs agents

afin d'en grignoter des phrases

c'est ainsi, depuis qq temps

qu'on nous accuse d'être peu sages

de paresser, prend' du bon temps

en un mot, d’être sans courage

des rtt précisément

d'abuser comme des sauvages

ainsi unilatéral'ment,

il fut décidé sans ambage

que de trois jours expressément

on allait abolir l'usage

trois jours en moins? mais c'est dément !

comment avaler ce potage

plein de couleuvres assurément!

comment supporter ce carnage?

trois jours en moins? oui mes enfants !

sur vos congés! ce s'rait dommage

déjà qu'on nous prend de l'argent

quand on est malade ! oh j'enrage !

 

 

La Mairie de Paris en route vers le progrès social117149 preview

 " Ah, je crois qu'on va êtres obligé de s'arrêter, on a perdu notre chemin ! "

 

 

ça n'est pas assez, maintenant ,

c'est nos rtt ! quel naufrage!

de nos droits -ah, mais jusqu'à quand -

va-t- on ordonner le saccage?!!...  

heureusement, et c'est plaisant

la CGT a fait blocage

car, tel un grand chevalier blanc,

elle  défend contre les outrages

tous les agents petits et grands

quel que soient leur grade ou leur âge

elle a dit "hé, ça n'est plus marrant !

arrêtez donc ces tripotages !

on a négocié y'a 13 ans

et ce serait du rabâchage

ou bien ce serait malséant

de remettre en cause ce comptage!

(la DRH en acquiescant

nous a rendu un bel hommage)

et donc, ces trois jours mes enfants,

vous en garderez donc l'usage

merci la CGT vraiment

on peut compter sur ton courage !

Adhérez donc, amis agents,

pour défendre votre fromage.

 

   affiche cgt 1912 reduisons les heures de travail

Une affiche de la première exposition programmée par "Paris Musées" ?

 

 

 

 

Lire ausi

Prix Nobel : Un musée parisien réinvente la théorie de la relativité ! 

Travailler à la Ville de Paris, c'est pas toujours facile ! 

Jour de carence : Bertrand Delanoë marche sur la tête !  

Vol de cachemire au musée du Petit Palais !

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans musées
commenter cet article
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 09:11

 

                                                       $(KGrHqF,!ksE+7KpF5EfBQZecw3d-Q~~60 35

                                                    Aux Catacombes, on a découvert un champignon tout frais !

 

Un mystérieux champignon permet la réouverture de plusieurs salles du Musée Carnavalet...... mais jusqu'à nouvel ordre !

Les catacombes de Paris sont, depuis le mois de septembre, frappées d’un mal mystérieux. C’est d’abord des chutes de crânes (!) qui ont entrainés mi-septembre une fermeture partielle des catafalques municipaux. En octobre, le système de ventilation tombant en panne, le grand cimetière souterrain parisien était cette fois fermé totalement au public, l’air y étant devenu irrespirable. La ventilation maintenant réparée, c’est la présence d'un mystérieux champignon qui empêche désormais la réouverture de l’ossuaire de la place Denfert Rochereau. « L’air n’est toujours pas d’assez bonne qualité » déclare l’adjointe au maire chargée du Patrimoine, Danielle Pourtaud, «  nous attendons le résultat des analyses ».

Aux visiteurs qui déplorent un manque d’information, le site d’information officiel des Catacombes n’apparaissant pas immédiatement dans les moteurs de recherche, Danielle Pourtaud, dans "Le Parisien" balance cette terrible réplique: « nous ne sommes pas responsable d’un problème de référencement sur Google ! " Mais alors, que fait donc l’adjoint au Maire chargé des nouvelles technologies ? (Euh, oui, il y en à un ).

Ce que certains ignorent peut être c’est que les Catacombes sont placées sous l’autorité du musée Carnavalet. Et les Catacombes fermées, c’est finalement une bonne nouvelle pour le musée, car depuis plusieurs semaines, avec le renfort des personnels chargés habituellement des visites des galeries remplies d’os et de crânes, de nombreuses salles … ont été réouvertes au musées Carnavalet . Et, oui, la fermeture de la moitié du musée n’était finalement qu’une question d’effectifs insuffisants. En plus, ces renforts innatendus vont permettre aux agents de pouvoir (enfin) poser des congés ! Vive les champignons de Paris !

Pour célébrer l’événement, la CGT dédie ce petit poème, "la complainte du champignon des Catacombes", à madame Danielle Pourtaud, pour sa parfaite connaissance des moteurs de recherche. Nous esperons toutefois que madame Anne Hidalgo, Présidente des Musées Parisiens et candidate désignée à l’investiture municipale, n'en prenne pas ombrage. Mais bon, elle a déja eu le sien. (lire ici)


                                                             Danielle Pourtaud, Adjointe chargée des Catacombes

                                     CIMG2558.JPG

                      Quoi des chutes de crânes ? Mais c'est même pas sur Google Map !                         

 

  La complainte du champignon des Catacombes  

Attendez attendez, pour prendre vos congés

c'est ce que l'on nous dit tout au long de l'année

invoquant le service et ses nécessités

le service public et sa continuité...

(lorsqu'à Carnavalet, nous sommes affectés)

aujourd'hui tout va bien, vous allez rigoler,

ça cloche aux catacombes, il fallait les fermer,

(y'a des microbes bizarres, des champignons mouillés)

 

sauv ito

Une solution pour traiter le mystérieux champignon des Catacombes 


du coup tous les agents on les a repliés...

et à Carnavalet sont venus travailler...

ô joie! pour une fois on ouvre le musée

et - presque- tous les jours dans sa totalité

on a même le droit de partir en congé

de manger le midi, d'aller boire un café ...

enfin ! de temps en temps on est en RTT !

les visiteurs jubilent, ils sont émerveillés,

"oui c'est la première fois, jamais c'est arrivé,

qu'on visite ce site dans son intégralité ! "

 

DSR4613 preview

" Tout de même, visiter un musée dans son intégralité, ça fait bizarre ! "


Ah elle serait bien aise, Madame de Sévigné !

(qui dans sa tombe souvent ,a du se retourner

voyant Carnavalet triste et abandonné...)

le problème, mes amis, et là, faut m'écouter :

pour ouvrir un musée, un autre il faut fermer ?

ouvrons en un sur deux et puis le tour est joué ?...

oui mais, dans ce cas là, il faut s'organiser :

le MAM est accessible, Victor Hugo fermé ?

Cognac jay est visible mais pour quelle durée ?...

(déja parfois il ferme à l'heure du déjeuner...)


Danielle Pourtaut et Bertrand Delanoë avec un conférencier

carnavalet-2355.jpg

" Bon regardez le bien, c'est la dernière fois que vous le voyez ! "


la maison de Balzac pas assez fréquentée ?...

qu'importe, on la verra deux trois jours dans l'année...

tandis que Galliéra, c'est en fin de journée

que quelques visiteurs on pourra accepter

car au Petit Palais toute la matinée

les agents du premier seront tous affectés

alors que le second-c'est bon ? Vous me suivez ? 

ouvrira à 15h, lorsque l'autre est fermé...

c'est un peu tandancieux, c'est un peu compliqué

mais voilà à la Ville, veulent économiser...


Culture: La Ville veut économiser !

21931_1355201886662_1429914400_30993783_2901648_n.jpg

- " Et si on installait plutôt des ballons dans les musées, Christophe ? "

- " Bah, au MAM, c'est déjà fait ! "


car faut être moderne et savoir accepter

des salaires minables et la mobilité

le manque de dialogue, la flexibilité

Mais nous on dit pas ça, oui nous, la CGT

on dit: tous les agents il faut les bien traiter

les payer décemment, et puis les respecter

faut créer des emplois, oui, il faut embaucher

pas seulement pour nous, mais pour les usagers

ils ont des droits aussi, sachons les écouter

la culture pour tous, c'est une bonne idée,

la culture tout le temps, la culture en entier,

le demi patrimoine et les demi musées

c'est pas vraiment le top a dit la CGT


Bruno Julliard, l'adjoint à la Culture ne sait plus où donner de la tête

  FIAC-2012--Bruno-Juliard20121021_Photo-Christophe-Noel-FMAC.JPG

- " C'est quand même mieux depuis qu'ils ont rouvert toute ces salles, non ? "

-  " Ah, oui, j'en avais marre de me casser le nez avec ce casque sur la tête ! "

 

 

Lire aussi

Les Muses parisiens, à peine privatisés, veulent s’attaquer aux acquis sociaux !

Bientôt vers la fin des « Journées du Patrimoine » à Paris ?

Dans les musées parisiens, on nettoie de fond en comble.

Justice : Délit d’entrave au Musée Cognacq Jay (Paris IVe) !

Pipicasso entre au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris !

Gratuité : Vaste escroquerie dans les musées de la Ville de Paris !


Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans musées
commenter cet article
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 10:39

 

                                                   Le musée Cognac-Jay exhibe fièrement son Groupe de Un !                                              207951-bertrand-delanoe-et-danielle-637x0-3

                                                      "  Ah oui, y a pas de doute, c'est bien un Groupe de Un ! "

 

                        Le Musée Cognacq-Jay vient d’inventer....... les Groupes de Un !

Après avoir marqué l’actualité en faisant appel à un artiste pour une œuvre intitulée « le redressement dans la justice », le désormais célèbre musée Cognacq-Jay (IVe) vient d’éprouver une nouvelle forme du droit des agents: "l'entretien individuel d'information syndicale." devenu " les Groupes de Un".

Nous pensions que les agents des musées, comme tout les autres, avaient droit à une heure d'information syndicale mensuelle (comme le précise de nombreuses notes de service). Le musée Cognacq-Jay a fait autrement en décrétant, unilatéralement, que vingt minutes (voire un quart d'heure) suffiraient largement à chaque agent pour être informé sur :

Les élections dans le futur Etablissement Public (prévues au début de l’année prochaine).

Les modalités d'application de l'accord RTT.

Le reclassement, la notation, la discipline.

Les non titulaires, les heures sup, les horaires, les soirées !

Le handicap, les recrutements, le droit au temps partiel, la gestion des conflits individuels ...

Bref des questions dont ne doivent -surtout- pas se mêler les syndicats. Quinze petites minutes (douche comprise?) pour expliquer tout ça, Qui dit mieux ? Mais attention un par un et chacun son tour. Comme dirais Jacques Brel : Au suivant !

 

                                                       Au musée Cognacq-Jay, c'est chacun son tour

                                  02_SPA-78-X-3249.jpg

                                                     -  " Quoi, vous avez  pu tout faire en 20 minutes ? "

                                        - Eh, oui, mon bonhomme c'est comme ça avec le Groupe de Un ! "

 

A moins que ... ...la CGT aurait-elle mal compter ? Voyons voir. Trois agents bénéficiant de vingt minutes font une heure pour trois agents et une heure pour trois agents n'égalent pas une heure par agent n'est ce pas? Trois heures pour trois agents équivalent bien à trois fois vingt minutes par agent ?... (Qui ne sont évidemment pas réductibles au tiers d'une heure...même en invoquant, avec une parfaite mauvaise foi, la théorie ensteinienne de la relativité...)

 

                                                        20 +20+20 =60 : 3 =20..= Groupe de 1.

                                   albert-einstein1.jpg

                                                      " Franchement, celle là je l'aurais pas trouvé ! "

 

Une partie du personnel de cet établissement -hou! Les vilains grognons- a préféré ne pas se rendre à la réunion dans ces conditions. Celle-ci fut cependant maintenue pour ne pénaliser personne malgré ces étranges contraintes... D'autres sont venus, un par un, mais frustrés, stressés, pressés par le temps tel le lapin d'Alice...                                                     

Cela dit, nous avons pu constater, et non, sans une certaine jubilation, que des panneaux syndicaux, réclamés à corps et à cris par la CGT et FO ont été enfin installés dans le vestiaire du personnel (remercions l’artiste cité plus haut) mais ne rêvons pas : un pour deux syndicats : ce n'est qu'un début, continuons le...

Bon, nous vous tiendrons régulièrement informé sur ce site des péripéties du Musée Cognac-Jay. Celui-ci le mérite amplement.

 

                      Christophe Girard ancien candidat à la présidence des musées parisiens

                  4510471-6767219.jpg

                             "   En tout cas Anne, depuis que tu m'as piqué ma place on s'embête pas ! "

 

 

 

 

Lire aussi

Dans les musées parisiens, on nettoie de fond en comble.

Justice : Délit d’entrave au Musée Cognacq Jay (Paris IVe) !

Travailler à la Ville de Paris, c'est pas toujours facile !

  

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans musées
commenter cet article
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 09:37

 

                            S182

 

                         La direction du Musée d’Art Moderne fait les poubelles !

Au musée d’Art Moderne de la Ville de Paris ça rigole plus ! Depuis l’épisode de l’exposition « Pipicasso » ou celui de la chute de porte anti-incendie, la direction a décidé de serrer la vis comme on pu le constater des représentants de Force Ouvrière et de la CGT. 

Et, oui, si l’on en croit un des panneaux officiels à destination du personnel, on a la fibre artistique au Musée d’Art Moderne. Normal quand on travaille dans un des temples de l’art parisien.

 

                                              photo 4 -3-

                                                         Un tableau de consignes hygiène et sécurité

 

Mais tout de même aller jusqu’à prendre des photos, jusqu’où va le sacrifice ? Voyons en détail de plus près

 

                                  photo 3 -2-

                                       Une exposition temporaire signée de l'artiste SGA

 

En plus d’être fine observatrice la direction du MAM est pleine d’à propos, car c’est vrai « devant un tel comportement que dire » ? En effet installer une toute petite poubelle dans une salle de repos réservée aux 91 vacataires employés actuellement par le musée pour les trois expositions temporaires de fin d’année et constater qu’elle déborde, il ne faut pas avoir fait les Beaux Arts pour ça. 

Si on ajoute que le service de ménage a été privatisé par la Mairie de Paris et que le contrat ne permet pas de déployer les moyens humains nécessaires à une prestation  de qualité, on reste interloqué qu’un des responsables ait encore le temps de prendre des photos ! 

Tout le mode conviendra qu’il serait bon prendre le temps de mettre des poubelles plus grandes, plutôt que de le perdre à afficher des photos qui n’ont pas de sens, n’est ce pas ? 

Sinon devant un tel comportement que dire ?

 


                                                        Au MAM on prend les affaires de ménage au sérieux

                                         publicite-menage.jpg

                          " Plus un vacataire met du coeur à l'ouvrage, plus aimable il devient "

 

 

Lire aussi

Justice : Délit d’entrave au Musée Cognacq Jay (Paris IVe) !

Pipicasso entre au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris !

Musées parisiens : Ils sont tous à la recherche du tableau perdu !

Gratuité : Vaste escroquerie dans les musées de la Ville de Paris !


Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans musées
commenter cet article
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 08:19

            

               PS Hollande Hidalgo Delanoe-Anne-Hidalgo-600x360
                                        " Humm,  cette oeuvre est superbe, vous féliciterez l'artiste de ma part !  "

     

Pour faire respecter le droit du travail, la présidente des musées parisiens fait appel à un artiste pour une œuvre intitulé le redressement dans la justice !

Pour Anne Hidalgo, nouvelle Présidente des Musées de la Ville de Paris, les temps sont durs ! Après les péripéties du Musée d’Art Moderne (MAM), c’est maintenant, rien moins qu’un délit d’entrave au libre exercice de l’activité syndicale auquel elle va être confronté.

Depuis plusieurs mois les syndicats CGT et Force Ouvrière ont alerté l’administration des musées parisiens sur l’absence de panneaux syndicaux au Musée Cognacq Jay situé non loin  pourtant du siège de la Direction des Affaires culturelles. Devant le manque de volonté évidente de la Ville de Paris qui argue du manque de place, aux grands maux les grands remedes, il a été décidé de faire appel à un artiste contemporain.

D’abord l’artiste a constaté de visu que la place ne manquait pas au musée Cognac Jay pour pouvoir accrocher quelques panneaux, comme on peut en juger ici. 

                                             photo[1]                                                                  Ceci n'est pas un panneau syndical

Et, oui, l’écrin est superbe. N’écoutant que son courage, l’artiste répondant à une commande municipale a donc produit cette œuvre, qui pour être monumentale, s’insère merveilleusement dans l’espace. En hommage à la nouvelle Présidente des musées parisiens, Anne Hidalgo, il a intitulé sa performance «  ceci n’est pas un panneaux syndical » en sept volets (comme autant de syndicats présents dans les musées). Plus qu’un tryptique, un septique ! L’ancienne inspectrice du travail ne peut qu’apprécier le résultat comme on peut le voir là.

                                                                  photo 4[1]

                                       Voilà sept oeuvres qui symbolisent le redressement dans la justice !

Maintenant la démonstration faite que la place est disponible, il ne reste plus à l’administration qu’à installer de vrais panneaux avant le 31 décembre.

Dans le cas contraire, il pourrait y avoir condamnation pour délit d’entrave. Il y a urgence, car dès le 1er janvier les musées parisiens basculent officiellement dans le nouvel Etablissement Public baptisé pompeusement « Paris Musée » et doivent organiser dans la foulée des elections professionnelles.

Et là en matière d’infraction on friserait carrément le flagrant délit !                          

 

                                                                     Anne hidalgo ici en visite à la FIAC anne hidalgo fiac                                                       " Non, je ne tomberais pas dans le flagrant délit ! "

 

Lire aussi

Musées parisiens : A la recherche du tableau perdu !

Dans les musées parisiens, on nettoie de fond en comble.

Et bien sûr nos rubriques musées et  Abus de pouvoir

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans musées
commenter cet article
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 14:17

                               

                                     Des artistes honorent une commande du musée d'Art Moderne

                         20120823_the-who-whos-next_33-copie-1.jpg

                                                                          " Et, hop! Voilà le travail ! "

 

Un agent du musée glisse sur une flaque d’urine : cinq jours d’arrêt de travail !

 

Le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris (MAM), dans un souci de création artistique a décidé de faire appel à de nouveaux artistes. Il leurs a commandée une « performance » artistique : Uriner jour et nuit sur la porte de l’issue de secours du musée, avenue de New York. Une des conséquences de cette « performance » est que l’artistique mixture s’écoule sous la dite porte et s’engouffre à l’intérieur du temple de l’art moderne parisien. C’est Pipicasso qui s’expose au musée !

 

Mais il y a quelques jours, patatras ! Un agent vérifiant la fermeture des issues de secours après le départ des derniers visiteurs … glisse sur la flaque d’urine et se blesse gravement. Il est vrai que celle-ci bien qu’artistique n’évite pas « l’aquaplaning ».  Résultat de cet accident de travail inédit : cinq jours d’arrêt de travail minimum !

 

Petit problème. Depuis plus d’un an, les agents signalent régulièrement l’intrusion de ce liquide dans le musée sans que la direction ne fasse rien pour y remédier. Elle aurait pourtant dû se méfier, car le Musée d’Art Moderne est victime d’une véritable malédiction.

 

 

                                     Ceci n'est plus une oeuvre du Musée d'Art Moderne ! 

                          Urinoir

                             Au MAM, depuis sa disparition, ça va de mal en pipi (bon, facile!)

 

 

Souvenons-nous : le mois dernier un agent a été hospitalisé (et arrêté) après avoir reçu une porte anti-incendie de plusieurs centaines de kilos sur la tête. Depuis une enquête du Comité Hygiène et Sécurité a été ouverte (lire ici).

 

On serait eux, on craindrait maintenant pour la sécurité des œuvres.

 

Selon nos informations, cette flaque d’urine n’était pas signalée lors du spectaculaire vol de tableau (d’une valeur de 100 millions d’euros) que le musée a subi en 2010. Car pour sûr, si le malfaiteur avait emprunté cette issue de secours, il aurait immanquablement été arrêté par cette alarme anti-intrusion d’un nouveau genre.

 

                      492509 les-experts-de-la-police-scientifique-enquetent-apre

                                                       Le service d'hygiène mène les recherches au MAM !

 

Lire aussi

Le Musée d’Art Moderne victime d’un nouveau coup de sort !

Départ de Laurence Engel: Champagne pour tout le monde !

Muséopolis : Un très mauvais film produit par la Mairie de Paris

Le musée Carnavalet victime d'un délit de fuite !

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans musées
commenter cet article
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 19:31

 

                                danger-musee

 

              Un drame évité de justesse ! La CGT réclame une commission d’enquête

  Le Musée d’Art moderne (XVIè) avait défrayé la chronique lors du spectaculaire vol de cinq tableaux de maitre d’une valeur de 100 millions d’euros. Voici qu’un nouvel épisode vient entacher la sécurité du prestigieux bâtiment où un drame a été évité d’extrême justesse 

Dans la journée du 11 septembre une lourde porte coupe-feu pesant plusieurs centaines de kilos est tombée sur un agent qui faisait une ronde. Cette porte avait pourtant fait l’objet de nombreux signalements et son état défectueux était connu de tous. 

Bien que les pompiers soient intervenus très rapidement, cet accident à conduit l’agent à l’hôpital où il a été opéré rapidement. Heureusement, ses jours ne sont pas en danger . 

Les mesures de sécurité des personnels et des œuvres auraient été prises selon la Mairie de Paris qui se rassure comme elle peut.

 

                                    la-chute-de-la-maison-usher

                                          Y a pas que la maison Usher qui chute  !

 

La CGT des Affaires Culturelles demande l’ouverture immédiate d’une enquête dans le cadre du Comité Hygiène et Sécurité (CHS) de la Direction des Affaires Culturelles, instance compétente dans les musées pour quelques semaines encore. 

Notre syndicat  déplore malgré ses demandes répétées que cette commission mobilisable à tout moment n’a jamais été constituée, la Mairie de Paris ayant toujours pris soin de la refuser. Le drame de la nuit dernière l’exige pourtant. 

La CGT vient de saisir en ce sens, Bruno Julliard, nouvel adjoint à la Culture et président du CHS.   

Le musée d’Art Moderne n’est pas un cas isolé. Dernièrement, le musée Carnavalet avait été victime de faits similaires (Chute de pierre, porte qui s’effondre en plein jour sur la banque d’accueil,..)  

On ne peut que constater le délabrement d’une partie des musées parisiens. Leur transfert dès le 1er janvier prochain  dans le cadre d’un Etablissement Public auquel la CGT s’est toujours opposée, est déjà source d’inquiétude


                                                 Bruno Julliard, nouveau président du CHS de la DAC

                   Bruno-Julliard

                                             " Ca y est, les emmerdes commencent ! "

 

 


Lire aussi

Le musée Carnavalet victime d'un délit de fuite !

 

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans musées
commenter cet article
13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 16:15

 

                                          JF-de-TROY-le-dejeuner-de-chasse-Louvre-1737

 

Des salles fermées au public et du personnel réquisitionné pour organiser une fastueuse réception au Musée Carnavalet !  

Nous avions récemment dénoncé les conditions d’organisation du « pot de départ » de l’ancienne directrice des Affaires Culturelles, Laurence Engel (lire ici).  Et bien, nous n'avons pas été déçus du résultat ! Ce « cocktail » organisé le jeudi 5 juillet au musée Carnavalet a en effet été un grand moment de privilèges, de connivence, d’utilisation à des fins privées des moyens de la Ville de Paris et de confiscation de l’espace public !

Pour commencer deux des plus importantes salles du musée Carnavalet ont été fermées au public dès le milieu de l’après midi pour permettre l’installation du buffet garni de Champagne, petits fours et autres douceurs raffinées. Bien entendu, il a fallu mobiliser une demi douzaine d’agents sur leur temps de travail pour vider les salles de leurs œuvres ! En plus de priver le public d’une partie de sa visite, la Mairie de Paris a  su pour une fois, trouver les effectifs nécessaires.                                     

Pour assurer l’intendance, outre le traiteur, c’est près d’une dizaine d’agents du musée qui a été rappelé pour assurer la surveillance et l’accueil des convives. Ces agents ont été payés en heures supplémentaires. La Mairie de Paris aura surement du mal à justifier ces heures, mais elle a su en tout cas trouver le budget nécessaire. C’est si rare que ça mérite d’être signalé.

 

                                engel 3

                                                     "La salle est prête votre Majesté ! "

 

Dès que les agapes ont commencé, les invités triés sur le volet sont arrivés (rappelons que les personnels n’étaient pas conviés) : Parmi eux, des directeurs, des sous-directeurs, des conservateurs, quelques hauts fonctionnaires de la Ville de Paris, des cadres de la direction des Affaires Culturelles et …..Quelques syndicalistes dont certains n’ont de cesse de condamner l’organisation de soirées privées dans les musées municipaux. Le flot de champagne a dû noyer leur dénonciation du système de privatisations lié à la mise en place de l’EPA.

Il est possible toutefois de considérer que les revendications syndicales d’obtention de tickets restaurants et autre prime panier aient été partiellement entendues, puisqu'à ce cocktail, boisson et nourriture était en abondance.

Il faudra néanmoins attendre 2013 maintenant pour demander des compléments gustatifs dans les musées sous forme de ces mêmes tickets, car le budget est désormais épuisé après l’organisation de cette petite sauterie.

Christophe Girard, ancien adjoint à la Culture et Danielle Pourtaux, adjointe chargée du patrimoine ont ensuite fait un petit speech assez bref toutefois et ne se sont guère attardés. 


                               christophe-girard.14-1.jpg

                                              " Allez, je ne m'attarde surtout pas ! "

 

Dans la foulée une syndicaliste a tenté de faire la bise à la directrice, sans succès. Elle fut prestement repoussée par Mme Engel, celle-ci voulant lui éviter le ridicule de la situation.

Dans cette ambiance survoltée, l’ex directrice s’est vu offrir en remerciement de ses bons et loyaux services, un collier et un tableau, entre autres. Nous pouvons révéler qu’il ne s’agissait pas du «  pigeon au petit pois »  de Picasso volé au Musée d’Art Moderne il y a deux ans. Il n’aurait tout de même pas fallu que notre ancienne directrice se retrouve avec la police sur le paletot. Pour sa part, la CGT lui a déjà adressé un délicat présent sous forme d’une comptine en espérant qu’elle pardonne notre absence (lire ici)

 

                         n722577577-1636882-5629

                        " Je ne sais pas si j'aurais assez de cartons pour tous ces cadeaux ! "

 

Il était temps pour nos invités de jouer des coudes et de se ruer sur le buffet.

Celui-ci terminé, ravis et repus les convives ont quitté ce nouveau lieu de connivence et de privilèges. Ils ne leur restaient plus qu’à entonner la complainte du doogy bag ! Tchin, tchin !

 

                                                     engel-1-copie-1.jpg

                                                                   A table !

 

Lire aussi: Départ de Laurence Engel: Champagne pour tout le monde !

 

                          

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans musées
commenter cet article
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 18:56

 

                             cite-mode-design-docks-seine-paris-rive-gauche

 

                  « Motus et bouche cousue » haute couture à la Cité de la mode  

  La Cité de la Mode et du Design, Quai d’Austerlitz dans le 13ème,  est depuis quelques semaines le nouvel EPA : l’Endroit Parisien Absolu si chic, si tendance où il faut être vu de jour (très festif court de tricot) comme de nuit (Dancing floor top moderne). C’est dans ce lieu idéal que le Musée Galiéra de la Ville de Paris délocalise ses expositions « Balenciaga » et « Comme des garçons ». Mais tout ne se passe pas comme prévu par la Mairie de Paris … !

Pour assurer l’intendance, de petites mains triées sur le volet ont été recrutées avec le plus grand soin par  la Ville de Paris: Du personnels très précaire, avec comme qualité première « motus et bouche cousue », mais attention « cousue » façon haute couture.

 

                              harcelement 4

                                               De la haute couture à la Cité de la Mode

 

Il faut dire que le précaire est follement tendance à la Ville s’il sait se faire le plus discret possible et ne surtout pas dénoncer les conditions déplorables d’hygiène et de sécurité qui règnent à la Cité de la Mode: Murs humides et insalubres, présence de rats et de déjections, sanitaire accolé à ce qui fait office d’espace de restauration (8 m2 avec un simple micro ondes), vestiaires : ni isolés ni sécurisés.  Quant à la Sécurité, des portes d’évacuation sont… obstruées … 

Au mois de juin, la CGT des Affaires Culturelles saisissait la Mission Hygiéne et Sécurité et  le Bureau des Musées pour qu’ils remédient à l’état fortement délabré de ce lieu.

 

                                          vuesdepuislaSeine001.jpg

                                                               Docks en Seine: Un lieu fortement dégradé !


Une réponse très administrative précisant fort poétiquement qu’une dégradation du ménage avait bien été constatée et qu’une dératisation et une désinsectisation avaient bien été réalisés, indiquait l’application rapide de mesures énergiques ! « Les prestations de ménage seront ….renforcées. » Et attention, luxe suprême, on autorisera même les agents vacataires à prendre leur café à Institut Français de la mode, installé à proximité. Et oui, à Dock en seine, en matière d’avancée sociale, on la joue Taille XXL ! On évolue dans le monde de la mode après tout. 

Mais quand même, que penser de cette réponse apportée quand la question n’est pas la poussière mais bien l’insalubrité de ce que la ville appelle « les vestiaires et le coin repas» et qui sont en fait un garage qui ne répond à aucune norme incendie.

 

                               Reporters_rs_rat_fashion_01.jpg

                                                   " Je suis le nouveau Balenciaga !  "

 

                                Après Balenciaga, de nouveaux créateurs exposés: Les Gaspards* 

Et puis franchement, pour les rats  difficile d’imaginer qu’un seul passage des services de dératisation (en avril) a suffi à faire déménager nos « gaspards  » avides des friandises liées à la proximité de la Seine et des nouveaux lieux de restauration branchés ?

Mais en réalité il y plus grave pour un domaine géré par nos progressistes qui dirigent la culture à Paris : c’est la pression subie par nos collègues qui en plus de supporter des conditions de travail très difficiles ont le sentiment d’être méprisés.par la hiérarchie

Car que dire en effet de l’ordre donné de ne plus «importuner» la direction du musée Galiéra ? Comment comprendre la demande faite à certains agents de «signer" une seconde fois le règlement intérieur comme gage de confiance envers l’encadrement intermédiaire ? Que penser de la demande qu’il leur a été faite de cesser toute démarche, 

A toutes ces questions, risquons une  réponse : « l’indifférence et l’inaction sont souvent les meilleurs moyens pour clore un dossier embarrassant  »

Mais bon, maintenant Paris est redevenue capitale de la mode et ça, ça vaut bien de se comporter comme de vulgaires employeurs dans la restauration ou le bâtiment, non ? C'est plus la Cité de la Mode, c'est la cité de la morgue (et de l'arrogance).

* Gaspards, terme argotique pour désigner les rats

                                              lille pompiers manifestation RD651

                               Cité de la Mode: En cas de pépin, la CGT appellera les pompiers !

 

 

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans musées
commenter cet article
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 09:33

 

                                                girard.jpg

 

L’ancien adjoint à la culture siégera dans le futur Conseil d’Administration des musées parisiens. 

  Christophe Girard qui a perdu sa délégation d’adjoint au Maire de Paris chargé de la culture depuis qu’il est devenu maire du IVème arrondissement*, ne restera pas éloigné bien longtemps de son domaine de prédilection.

La future direction de l’Etablissement Public des Musées de la Ville de Paris bien que  fort gênée d’évoquer la composition de son futur Conseil d’Administration, a fini par lâcher le morceau aux organisations syndicales. Y siégeront des représentants des arts et spectacles (Jean Michel Ribes? Carla Bruni ? Sophie Calle ?).  

Y figurerons également des ténors du monde politique. C’est ainsi que nous avons appris que …..Christophe Girard sera bien présent malgré son éviction du poste d’adjoint à la culture. Sorti par la porte, le voilà qui revient par la fenêtre. Bien joué !

Attention, toutefois ! Christophe Girard sera observé du coin de l’œil, car sera également présente (pour le surveiller ?) Mme …..Anne Hidalgo ! La lutte pour la présidence du Conseil d’Administration s’annonce rude !


                                       girard-2-copie-2.jpg

                                                    " J'ai l'impression qu'on me surveille ! "


Par contre la Mairie de Paris a refusé la présence des syndicats dans ce Conseil, par soucis probablement d’économiser des jetons de présence.

Parallèlement au Conseil d’Administration, est crée un Conseil d’Orientation qui au départ ne devait être composé que de conservateurs du patrimoine. Un vœu initié par la CGT et voté par le Conseil de Paris stipule que cet organisme comprendra également les représentants des personnels. Malgré ce vote, c’est le flou total.

                                         aubry

                                         " Et croyez moi, quand c'est flou, c'est qu'il y a un loup ! "


La future direction des musées parisiens se retranche derrière le fait qu’elle ne sait qui choisir car elle souhaite que seuls deux syndicats soient présents et de plus uniquement comme auditeurs ! On ne voit pas sur quoi ils pourraient s’appuyer.

En effet, les élections professionnelles ne sont pas prévues avant le milieu de l’année prochaine et personne ne connaît de fait la représentativité syndicale dans les musées. Cette première élection dans l’Etablissement Public devrait fort probablement rebattre les cartes syndicales. Ce serait donc ça ?

 

                                            delanoe

                                                        " Anne, Tu me surveilles tout ça ! "


Pour palier ce léger désagrément et en attendant les élections, la CGT propose dès maintenant la présence des sept organisations syndicales représentatives des anciennes affaires culturelles. C’est simple, ça coute pas cher, ça respecte le pluralisme. Et puis, se retrouver auprès de notre ancien adjoint préféré, quel pied ! On aura beaucoup de chose à se raconter.

A moins qu’en cas de blocage la Mairie de Paris décide que finalement il n’y aurait personne. Vu le l’état du dialogue social, cette option pourrait avoir sa préférence.

 

* Un nouvel adjoint à la Culture a été nommé hier matin. Le remplaçant de Christophe Girard est désormais l'ancien leader étudiant, Bruno Julliard (lire ici) 

 

                                          censure 10

                       "Au secours Président, la CGT veut faire rentrer les syndicats au Conseil d'Orientation ! "


Lire aussi

Gratuité : Vaste escroquerie dans les musées de la Ville de Paris !

Muséopolis : Un très mauvais film produit par la Mairie de Paris

Culture : La CGT dénonce la privatisation rampante des musées de la Ville de Paris !

Quand la CGT rencontre Christophe Girard c’est ….

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans musées
commenter cet article