Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • : Blog du Syndicat CGT Culture de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques, conservatoires, musées, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein de la CGT pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public rendu aux Parisiens.

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com


Recherche

Pages

13 mars 2015 5 13 /03 /mars /2015 10:56
La Ville de Paris ouvre une caisse noire pour casser la grève du dimanche dans les équipements sportifs

« Nous avons une enveloppe d'heures supplémentaires exeptionnelle "gestion de grève" pour faire venir des agents et assurer la tenue des compétitions les plus sensibles » a avoué la mairie dans une note confidentielle.

C'est ce qu'on appelle une tentative de noyade ! A la Direction de le Jeunesse et des Sports (DJS) de la Ville de Paris, on ne sait plus quoi faire pour casser le mouvement des agents des équipements sportifs en grève depuis maintenant 13 mois (oui, treize !) pour la revalorisation de leur prime dominicale actuellement fixée à 45 euros.

Dans une note qui aurait du rester confidentielle mais dont néanmoins les syndicats ont eu connaissance, on apprends que la ville de paris est prête à tout pour casser la grève des agents municipaux. Mais alors vraiment prête à tout.

« Voici le rappel des points abordés lors des dernières réunions avec la direction sur la gestion de cette maudite (sic) grève » annonce d’emblée la note municipale. La Ville commence par la carotte pour pouvoir attirer des « volontaires » qui seront affectés au remplacement des agents grévistes. 

« Nous avons une enveloppe exceptionnelle d'heures supplémentaires "gestion de grève" » annonce la note de service. Probablement une sorte de « caisse noire » car plus personne dans l'administration depuis les années Chirac n'en avait entendu parler. « Elle va nous servir à faire venir les agents et assurer les compétitions les plus sensibles. N’hésitez pas à l'utiliser pour sécuriser un maximum les manifestations » continue la missive. A vu de nez chaque agent « volontaire » pourrait être payé environ 200 euros par jour. A la mairie, on met vraiment les moyens quand il s'agit de casser une mouvement social pourtant légal et on ne peut plus légitime.

 

                  La mairie cherche dans les textes où se trouve le budget gestion de grève

La Ville de Paris ouvre une caisse noire pour casser la grève du dimanche dans les équipements sportifs

                     - Je ne vois nulle trace Mme le Maire, il faut sûrement remonter à TIbéri

                         -  Voire jusqu'aux années Chirac comme c'est une caisse noire !

 

Mais, comme la carotte ne suffira pas à ouvrir « coûte que coûte » les établissements sportifs de la capitale, la mairie peut sortir le bâton. Outre le fait de sanctionner les grévistes en faisant des rapports à tout va, à la la DJS  c'est maintenant les non grévistes qui sont dans la ligne de mire municipale. « Si un agent refuse son déplacement d'un site à un autre (non prévu actuellement Ndr) il s'expose à un rapport qui sera suivi d'une sanction » menace la note interne.

D'autant que l'équipe d'Anne Hidalgo ne prend pas de gants pour décider du déplacement forcé d'un agent. « Il faut juste le lui avoir notifié, peu importe qu'il signe ou pas. Attention le directeur (un énarque socialiste qui a travaillé autrefois au cabinet de Delanoë Ndr) a donné comme consigne de sanctionner immédiatement sans même de lettre de remontrance préalable ». Visiblement le directeur n'est pas très sport. Il faudrait peut être en avertir une ancienne inspectrice du travail ?

Enfin, cerise sur gâteau Olympique, la ville montre aussi son peu d’intérêt, voire son mépris, envers les « petits » usagers. « Ne pas hésiter à déplacer un agent d'un petit équipement  sans compétition et le fermer pour faire ouvrir un autre avec compétition importante » ordonne l'administration.

La DJS a toutefois une pensée émue pour ceux qui vont devoir appliquer ces consignes « ces informations doivent être partagées avec les chefs d'établissement pour une communication commune. Conscient de la difficulté de votre tâche nous vous en remercions » Avec une prime ?

De nombreux élus ont mis à l'ordre du jour du prochain conseil de Paris la longue grève des agents de la DJS. Outre la dénonciation « de la mauvaise gestion de ce conflit » ils réclament « l'ouverture des négociations avec les grévistes et une harmonisation des primes du dimanche par le haut ».  Ça tombe bien car la mairie de Paris va accorder officiellement 100 euros de prime dominicale aux agents des bibliothèques Françoise Sagan et Canopée qui doivent être inaugurées cette année. Il va y avoir du sport !

 

                 A Paris; l'objectif est uniquement de casser la grève du dimanche à la DJS

La Ville de Paris ouvre une caisse noire pour casser la grève du dimanche dans les équipements sportifs

                                                                        - Coûte que coûte

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans Grèves - manifestations
commenter cet article

commentaires

faidi 14/03/2015 13:08

Bonjour tous le monde,
-Si il y a une enveloppe "noir", pourquoi cet argents, ne servirait pas a revaloriser les primes du travail dominical.??? (premier FAIT.!)
-Deuxième FAIT.! = ça signifie que la VILLE de PARIS, ne veut tout simplement pas revalorisé les primes du dimanche.! POINT FINAL.!

Lawrence d'Arabie