Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Qui ? C'est Quoi ?

  • : Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • Le blog de CGT Culture DAC Ville de Paris
  • : Blog du Syndicat CGT Culture de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Nous sommes des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, travaillant dans les bibliothèques, conservatoires, musées, ateliers des beaux-arts, services centraux...

Nous militons au sein de la CGT pour défendre les droits des salariés, la qualité du service public rendu aux Parisiens.

Pour vous syndiquer, demander conseil, faire des réclamations, envoyer des informations, une seule adresse : daccgtculturegmail.com


Recherche

Pages

12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 08:27

 

       MGP Cneslimit UU Intercos MOS 140212 cle1fe171-640x452

                                              Le Grand Paris ressemble à l'ancien département de la Seine

 

Plutôt une menace sur les services publics et le statut des personnels municipaux parisiens

La création de la métropole du Grand Paris est prévue pour le 1er janvier 2016 avec la mise en oeuvre d'un EPCI, couvrant Paris et les 123 communes de petite couronne. Des compétences obligatoires seraient transférées : urbanisme, politique du logement et de l'habitat, etc. mais aussi d’autres compétences (dites d’ « intérêt métropolitain »), qui seront définies avant le 1er janvier 2016.

Le Grand Paris va en tout cas raviver des souvenirs pour les plus anciens d’entre nous qui ont connu …le département de la Seine ! Celui-ci fut supprimé le 1er janvier 1968 (tout comme le département de Seine-et-Oise dans lequel il était enclavé) et divisé en quatre départements : Paris (une commune divisée en 20 arrondissements), les Hauts-de-Seine (27 communes), la Seine-Saint-Denis (24 communes) et le Val-de-Marne (29 communes). Tiens comme on se retrouve.                   

Ce projet qui n’a donc, on le voit, rien de très « moderne » a surtout pour but de supprimer à terme des milliers de postes dans les services publics parisiens. Cela aura forcément des conséquences très concrètes pour un certains nombres de personnel.

 

                 carte-departement-de-la-seine-1881-001-700x716

                             Le Grand Paris ressemble vraiment à l'ancien département de la Seine

  

Déjà, la Direction des Ressources Humaines (DRH) de la Ville de Paris  pointe les services, partie de service et personnels à transférer : 50 agents chargés de la politique du logement et 50 agents chargés de l’habitat insalubre du côté de la Direction du Logement et de l’Habitat (DLH). Pour la Direction de l’Urbanisme (DU) il faut compter 40 agents chargés du Plan Local d’Urbanisme et les services comptables notamment. Egalement concernés, 30 agents du « plan climat énergie » à la Direction de l’environnement (DEVE), 30 agents en lien avec le logement et l’hébergement d’urgence pour la direction de l’action sociale (DASES)

D’autres directions seront impactées : celle de la voirie (DVD)  pour le « plan climat et mobilité », et celle chargée de l’innovation économique (DDEEES) Enfin, last but not least c’est toute la direction chargée de la politique de la Ville (DPVI) soit 70 agents qui va être transférée vers le Grand Paris.                   

On parlait dans un premier temps de 200 agents concernés, maintenant on parle de 400, et demain ? Combien de centaines, de milliers d’agents ? C'est donc une mobilité forcée ! Le personnel transféré changerait d’employeur. Qui définirait les horaires et conditions de travail ? Quelles garanties pour les personnels ? Aucune.

En réalité, une des conséquences serait l'extinction du statut spécifique de la fonction publique parisienne ! Une fois transférés, les personnels pourraient en principe revenir pendant deux ans à la Ville de Paris. En principe car si leur poste a été supprimé, comment pourraient-ils revenir ? Ca ressemble plutôt à un voyage sans retour.

 

                 869932856

 

Ensuite, les personnels auraient un « droit d'option » pour choisir s'ils gardent individuellement le statut Ville de Paris ou s'ils passent au statut de la fonction publique territoriale (Pour le profane la Collectivité parisienne n’est pas assimilée aux autres collectivité territoriales pour des raisons historiques)

Mais le droit d'option, a déjà été expérimenté à France Télécom at à la Poste  et a préfiguré un glissement vers la privatisation de ces sociétés autrefois de service public ! Quant aux personnels non titulaires, ils seraient transférés d’office sans possibilité de retour ! C’est un moyen de supprimer des centaines, voire des milliers de postes.

De fait, les personnels recrutés à l'EPCI du Grand Paris n'auraient plus le statut Ville de Paris bien sûr ! Voilà l’objectif  l’extinction du statut, la mutualisation des moyens dans le cadre de la réduction des déficits publics avec à la clef, des suppressions de postes, avec en ligne de mire une privatisation des services publics !

D’ailleurs, la Ville de Paris a mis en place le CMC, le Centre de Mobilité et de Carrière, au même moment où elle annonce la création du Grand Paris, et la réorganisation/fusion de directions. Un hasard sans doute. Une chose est sûre, les services non transférés ne seront pas protégés de ces politiques de mutualisation de services, qui permettent, encore une fois, de supprimer des postes. Une perspective qui amène à demander l’abandon de la mise en place de la métropole du Grand Paris.

 

        seineteoisebis

                                                En rose sur la carte, l'ancien Grand Paris

 

 

 

Lire aussi

Avenue de France : L’immeuble de la Mairie de Paris va-t-il accueillir ses occupants en toute sécurité ?

Métropole du Grand Paris : Quelles seront les conséquences sur l’organisation et le financement des collectivités territoriales ?

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT Culture DAC Ville de Paris - dans Informations
commenter cet article

commentaires